Sit-in du FFS contre la suspension du P/APC de Lakhdaria

Plusieurs membres de la direction du FFS se sont déplacés aujourd’hui à Lakhdaria. New Press

Plusieurs membres de la direction nationale du Front des forces socialistes (FFS) se sont déplacés aujourd’hui à Lakhdaria pour apporter leur soutien au P/APC suspendu.

Conduite par Ali Laskri, membre de l’instance présidentielle du parti, la délégation a tenu un rassemblement devant le siège de l’APC. Un rassemblement auquel se sont joints des militants et des sympathisants du plus vieux parti de l’opposition.

Selon Chafaâ Bouaïche, chef du groupe parlementaire du parti, «des militantes et des militants du FFS, des parlementaires, des élus locaux, à leur tête Ali Laskri, membre de l’instance présidentielle du FFS, ont réussi à casser le cordon sécuritaire mis en place pour empêcher l’accès des citoyens au siège de l’APC de Lakhdaria». «Après un sit-in de plus de trois heures, précise-t-il encore sur sa page Facebook, une délégation du FFS composée de Chafaâ Bouaiche, chef du groupe parlementaire du parti, Mohamed Nebbou, député d’Alger, Nordine Berkaine, député et secrétaire national chargé des élus, et Saïd Derradj, vice-président de l’APW de Bouira, a rencontré le chef de daïra, le DRAG de Bouira et les responsables sécuritaires pour leur demander de surseoir à la décision de suspension du maire du FFS». Une décision que les représentants du FFS jugent arbitraire.

Dans une déclaration rendue publique dimanche, le FFS a dénoncé un acharnement des autorités contre ses «élus». «Cette décision qui intervient après la suspension des P/APC de Telaghma et de Boumerdès confirme un acharnement de l’administration et une cabale menée contre les élus du FFS. Elle témoigne de la nature totalitaire du régime et sa volonté de ternir l’image des élus honnêtes et de soumettre toute voix discordante   qui se dresse contre la maffia et toutes les formes de corruption», a-t-on affirmé dans cette déclaration.

Pour la direction du FFS, «cet énième dérapage confirme le mépris affiché par les autorités à l’égard des élus locaux dont les prérogatives sont déjà très réduites par un code communal et un code de wilaya injustes et scélérats». «Accusés à tort, les P/APC de Boumerdès et de Telaghma ont été innocentés depuis plusieurs mois sans qu’ils soient réhabilités dans leurs postes», a-t-on ajouté. Le FFS exige la réhabilitation de ses P/APC suspendus et s’interroge sur les réelles motivations de cet acharnement. Il assure qu’il reste «mobilisé et usera de tous les moyens pacifiques et légaux pour faire barrage à ces manœuvres et faire respecter les représentants du peuple».

Sonia Baker

Comment (5)

    AïT chaalal
    15 novembre 2016 - 3 h 48 min

    la ville de Palestro ( la
    la ville de Palestro ( la commune actuelle de ( L’AKHDARIA) ..cette région est connue historiquement par les soulèvement populaire depuis l’époque de la présence ottomane. La chasse au élus FFS ne date pas d’aujourd’hui. Le face à face sera explosif entre la population local et le représentant de l’état que ce soit le wali ou le chef de la daira de lakhdaria .




    0



    0
    Anonymous
    14 novembre 2016 - 20 h 45 min

    HASSINA HAMMACHE

    HASSINA HAMMACHE
    Je suis sortie d’une grande école supérieure du bâtiment. J’ai enseigné à l’université de BAB EZZOUAR à l’institut de GENIE CIVIL et j’ai élaboré des documents techniques de réglementation avec le CENTRE DE GÉNIE PARASISMIQUE et j’ai eu la chance de participer à la réalisation de plusieurs projets sur tout le territoire national, je l’ai sillonné (D’Est, Ouest, Centre, Nord, et Sud). Je viens d’arriver d’EL OUED dans le cadre de mon travail. Quand on dit que le cahier des charges du site autorise R+2 donc il autorise R+2, on n’outre passe pas la réglementation, et plus particulièrement un élu d’un parti se doit de donner l’exemple du respect des règles et de la législation.
    HASSINA HAMMACHE INGENIEUR DE L’ECOLE « INFORBAT »




    0



    0
      HASSINA HAMMACHEIng Expert
      14 novembre 2016 - 22 h 43 min

      HASSINA HAMMACHE INGENIEUR DE
      HASSINA HAMMACHE INGENIEUR DE L’ECOLE « INFORBAT »
      Oui j’ai sillonné tout le territoire national, dans ce journal on parle de l’effondrement du barrage Chafia à Tarf , dans le cas d’un barrage on parle de rupture et ça serait grave, ce n’est pas le cas ça doit être un petit problème de glissement, j’ai eu à travailler en tant que ingénieur contrôleur au CTH ( contrôle technique hydraulique ) sur le problème de glissement de la conduite d’eau qui vient du barrage Chafia jusqu’à la ville d’Annaba pour l’alimenter en eau, cette conduite fait 50 KM. Tout comme j’ai eu à travailler sur le suivi de réalisation du barrage MEXA, toujours dans la région d’ANNABA. j’ai eu à vérifier la perméabilité de la digue essai Lugeon ( j’ai passé des nuits blanches sur ce site ces essais prenaient beaucoup de temps j’étais ingénieur à la direction technique d’hydro technique qui s’occupait de la réalisation des ouvrages hydrauliques dans les débuts des années 90 et la mise en eau de ce barrage a été faite en 1998. Ces barrages sont réalisés sur des sites féeriques. Pourquoi ne pas respecter cette nature et faire des réalisations en respectant les règles de l’art. N’est-ce pas Monsieur le PAPC du FFS.




      0



      0
    TKOUT
    14 novembre 2016 - 18 h 22 min

    J AI LES LARMES AUX YEUX EN
    J AI LES LARMES AUX YEUX EN TANT QUE CHAOUI JE SUIS CORPS ET AME AVEC LES FFS SI (ILS) VEULENT NOUS PROVOQUER NOUS PARTI DEMOCRATIQUE ANTI ISLAMISME ANTI DAECH ANTI VOLS ET LARCINS ET PARTISAN DE L AMOUR ENTRE LES PEUPLES DU MONDE ENTIER AMAZIGH MEDITERRANNEEN LAICS NOUS SERONS PRETS A TOUT APPEL DE NOTRE DIRECTION DE HAMROUCHE DE AHMED DJEDDAI ET DE MADAME HOCINE AIT AHMED. ON NE MEURT QU UNE SEULE FOIS AUTANT MOURIR DEBOUT DE JEU NESSE QUE COURBE DE VIEILLESSE. UN CHAOUI BLESSE DANS SON AMOUR PROPRE REPOSE OH HOCINE AIT AHMED HOMME INTELLIGENT PIEUX AU COEUR DE LION.NOUS TE PLEURONS ENCORE ET ENCORE TU ES UN ANGE J EN SUIS CERTAIN.GLOIRE A NOS CHOUHADAS EN CE MOIS DE NOVEMBRE.VOTRE ARTICLE ET LE SIT IN DU FFS A BRISE MON COEUR DIEU M EST EN TEMOIN MERCI AP DE PARLER DU FFS ET DE DA EL HOCINE MERCI MERCI RABI YATIKOUM EL KHIR N OUBLIEZ JAMAIS HOCINE AIT AHMED MES FRERES ALGERIENS




    0



    0
    New kid
    14 novembre 2016 - 16 h 14 min

    En Algérie, l’opposition dont
    En Algérie, l’opposition dont le FFS fait partie ne fait nullement le poids contre la gouvernance qui possède et teleguide deux partis ; les félons et les nés moustachus.
    Ne sait-elle pas que l’Algérie est tout d’abord régie par décrets et que l’APN n’est qu’une chambre d’enregistrement !
    L’opposition doit se fusionner en un seul parti pour avoir une petite chance de contrer cette synarchie.
    Cet anarchisme dirigée contre des élus quel qu’ils soient, est une imposture de la part de non élus tels que les drags et chef de daïra qui ne sont que nommés par décrets !
    Cette injustice est contraire à toute société civile et respectueuse des droits du peuple !
    Loin d’être du FFS, je dois déclarer que cette iniquité, est une violation des droits de l’homme et du peuple algérien, qui ne fera qu’encourager la hogra envers le peuple et la dictature des autorités incompétentes et corrompues !
    Le peuple doit se soulever contre de telles injustices !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.