Appel pour la protection du patrimoine culturel en péril

Orhan Pamuk, un des cinq Prix Nobel de l’appel. D. R.

Cinq prix Nobel ont lancé un appel en faveur de la Conférence internationale d’Abou Dhabi sur la protection du patrimoine culturel en péril. Il s’agit d’Aung San Suu Kyi, conseillère d’Etat et ministre des Affaires étrangères de Birmanie, Prix Nobel de la Paix en 1991 ; Kofi Annan, ancien Secrétaire général des Nations unies, Prix Nobel de la Paix en 2001 ; Helen Johnson Sirleaf, présidente du Liberia, Prix Nobel de la Paix 2011 ; Orhan Pamuk, écrivain, Prix Nobel de littérature en 2006 ; Mario Vargas Llosa, écrivain, Prix Nobel de littérature en 2010. «Partout dans le monde, les guerres et le terrorisme menacent un patrimoine parfois millénaire, témoignage de la diversité des civilisations humaines et de notre commune humanité», notent les signataires de l’appel, qui soulignent qu’«à la tragédie des populations civiles persécutées en raison de leur origine, de leurs convictions ou de leurs croyances et qui n’ont d’autre choix qu’entre la mort ou l’exil, s’ajoutent le trafic, le pillage, la destruction de ce bien public universel qu’est notre héritage culturel».

«A Bamiyan, à Mossoul, à Palmyre, à Tombouctou et ailleurs, des œuvres ont été détruites, et c’est l’humanité toute entière qui était visée. Une trace de notre histoire a été effacée et c’est notre espérance dans l’avenir que le fanatisme a voulu saper», s’inquiètent ces Prix Nobel, qui estiment que «cet acharnement à réduire en cendre des expressions immémoriales doit être combattu». «Il y a urgence à agir, le temps n’est plus aux indignations impuissantes», avertissent-ils.

«Nous lançons aujourd’hui un appel à la prise de conscience de la communauté internationale. Nous demandons aux gouvernements, à l’Unesco et à la société civile de se mobiliser pour protéger et sauvegarder le patrimoine culturel de l’humanité», affirment les signataires de l’appel, qui soutiennent que ce patrimoine «est ce qui nous unit par-delà les continents», et qu’y porter atteinte, «c’est menacer gravement la paix et la sécurité internationales». «Parce que sans mémoire, il n’y a ni rêve ni horizon communs possibles», alertent les cinq Prix Nobel, qui saluent la tenue à Abou Dhabi, le 2 décembre, de la Conférence internationale sur la protection du patrimoine en péril, et appellent «tous les participants à faire face à leurs responsabilités», car «le défi est historique» et il faut «savoir le relever».

Sarah L.

Comment (15)

    Bekaddour Mohammed
    4 décembre 2016 - 16 h 34 min

    Demandons à ces prix Nobel d
    Demandons à ces prix Nobel d’inclure dans leur programme notre revendication, algérienne, au sujet de la « mission civilisatrice », accomplie au nom de France_Europe, durant 132 années, qu’ils prennent en compte nos douleurs à nous reconstruire, ou construire tant cette « civilisation » nous a créés des problèmes même dans notre état civil, la transcription des noms et prénoms, une « Civilisation » qui a transformé des mosquées en écuries, des lettrés en illettrés, et produit ces sauvages perfidement assimilés à l’Islam, sans oublier Nos Belles violées par les soldats de « La Civilisation » qui tente de tromper par Nobel… Comptes à régler, sans le règlement desquels il y aura La Noble « Belle »… La Guerre qui départagera !




    0



    0
    M'digouti
    4 décembre 2016 - 11 h 40 min

    Dites moi, s’agit-il du même
    Dites moi, s’agit-il du même Kofi Annan, secrétaire général de l’Onu, Onu qui avait pourtant déclaré illégale l’intervention américaine en Irak et qui s’est quand même empressé de retirer les casques bleus stationnés à la frontière Koweito-Irakienne pour laisser passer l’armée américaine afin qu’elle envahisse l’Irak et le pillage des antiquités qui s’en ait suivi? Vraiment , sans vergogne ces gens là, ils ne doutent de rien !




    0



    0
    TheBraiN
    3 décembre 2016 - 9 h 29 min

    L’hypocrisie internationale
    L’hypocrisie internationale dans toute sa « splendeur » !!
    On soutient le terrorisme , on fait voler tout ce qu’il y a à voler et de « transportable » , on fait détruire tout ce qui est monuments pour effacer les traces de civilisations puis on se met à pleurer !!!
    On en oublierait presque que les DAEESH et AL Qaida sont une création occidentale !




    0



    0
    anonyme
    2 décembre 2016 - 20 h 48 min

    Ils voulaient effacer le
    Ils voulaient effacer le patrimoine culturel, les USA, la France et les autres ont bien réussi.
    Ils voulaient une région sans culture, sans……………………….




    0



    0
      TheBraiN
      4 décembre 2016 - 11 h 12 min

      C’est le but des « Israéliens »
      C’est le but des « Israéliens » que de détruire toute trace de civilisation , sauf les « vestiges juifs », sur les territoires allant du Nil à l’Euphrate !
      Il y a malheureusement beaucoup d' »aveugles » !!




      0



      0
      M'digouti
      4 décembre 2016 - 11 h 57 min

      Sans oublier l’entité
      Sans oublier l’entité sioniste qui essaie de se créer une histoire virtuelle dans la région en s’efforçant d’effacer celles des autres bien réelles celles là.




      0



      0
    Radar
    1 décembre 2016 - 18 h 18 min

    l’ennemi numero un du
    l’ennemi numero un du patrimoine est l’extremisme. cet appel par ces éminents prix nobel à partir d’Abou dhabi nous etonne parce que c’ est ce meme pays qui finance les terrorites en syrie et en irak à commettre ces tares




    0



    0
    UNKNOW
    1 décembre 2016 - 18 h 18 min

    Précisions nécessaires, mais
    Précisions nécessaires, mais Nobel de la paix ou de littérature sont des escroqueries politiciennes.




    0



    0
    faune en péril
    1 décembre 2016 - 15 h 40 min

    Nous lançons aussi un appel
    Nous lançons aussi un appel urgent pour la protection de notre faune décimée par les braconniers du golfe sous la protection des autorités Algérienne et ce dans les hauts plateaux et sud algérien et sous bonne escorte de notre gendarmerie « nationale » comble de l’ironie, beaucoup de voix se sont élevées pour condamner cette présence qui n’est pas la bienvenue et c’est à chaque fois on répond par ce : ce sont les invités du président
    L’Algérie est la propriété de tous et non celle du président et qu’ils aillent braconner à el mouradia




    0



    0
      agitateur
      3 décembre 2016 - 22 h 10 min

      En Algerie des braconniers
      En Algerie des braconniers « princes » des pays du golf massacrent notre faune et personne ne peut lever le petit pouce,ils sortent avec une forte escorte de la gendarmerie,Nous demandons a toute personne qui a le pouvoir pour sauver ce qui reste de nos gazelles et autres mammifères dans le sud de nous aider.Ces gens des pays du golf’ -émirat et autre -sont les plus massacreurs de la faune et les plus destructeur de l’environnement!




      0



      0
    el milia kvayl
    1 décembre 2016 - 11 h 11 min

    Aung San Suu Kyi ferait bien
    Aung San Suu Kyi ferait bien mieux de protéger son « patrimoine » humain,je parle des Birmans Musulmans,les Rohingas,consideres par l onu comme etant la minorite la plus persecutée au monde.
    Quelle hypocrite cette femme!!!!;
    Quand je pense que le pays hote de cette conference n est autre que ce petit emirat tres tres à cheval sur un certain islam….oumma blablablabla




    0



    0
      UNKNOW
      1 décembre 2016 - 15 h 29 min

      Observation tout à fait juste
      Observation tout à fait juste! En vérité, ces 5 sont en mission de sauvetage de l’institution nobel de plus en plus boudée par ses « élus » comme Dylan.
      Pourquoi les 5 ne parlent-ils pas du pillage du Musée de Bagdad par les militaires américains, du nobel immérité de Obama?Barak/




      0



      0
        timour
        1 décembre 2016 - 16 h 47 min

        … mais pas seulement des
        … mais pas seulement des militaires yankees, il y a aussi les joyeux lurons de Daech! Ces honorables combattants qui non seulement ont volé le patrimoine culturel irako-syrien pour financer leurs croisades mais en plus ils l’ont détruit au nom de l’Islam. Vous ne vous en souvenez pas? Souvenez-vous sur les sites djihadistes de l’époque. Tant qu’à faire, il vaut mieux le voler et le mettre en sûreté que de le détruire à tout jamais. A ce propos vous aurez comme moi une pensée pour Khaled al-Assaad vieil historien syrien âgé de 82 ans. Son tort ? Avoir été lié au régime d’Assad et à des infidèles lors de conférences tenues à l’étranger. Daech l’a décapité. Et là, ils ont exécuté l’un des plus éminents expert du monde antique qui lisait et parlait le palmyrien. Paix à son âme. A propos Dylan n’a pas « boudé » le Prix Nobel. Il a l’intention d’aller le chercher au printemps et ça c’est une information de première importance n’est-ce pas!




        0



        0
          el milia kvayl
          1 décembre 2016 - 18 h 59 min

          Il vaut mieux des voleurs
          Il vaut mieux des voleurs soldats Us que des voleurs Daech?
          Sachez une chose ce sont les mêmes barbares.
          Daech et cela a été prouvé par des pièces retrouvées au marché noir aux Usa ,détruit devant les caméras une partie infime du patrimoine tombé entre leurs mains,et revend aux mêmes à qui également s adressaient les voleurs GI….ce sont les mêmes réseaux.
          Et puis quand on est la 1ere armée du monde et que l on érigé en modèle à suivre et que ladite armée se comporte de la sorte,c est inexcusable.
          Pour finir daech est juste un fléau de plus que les Usa ont cree afin de dominer ses adversaires.
          Donc inutile d atténuer les abominables crimes commis contre la culture des pays qui ont sur le sol des GI’s




          0



          0
          timour
          1 décembre 2016 - 21 h 27 min

          Je crois que vous avez mal lu
          Je crois que vous avez mal lu ; j’ai écrit : Tant qu’à faire, il vaut mieux le voler et le mettre en sûreté que de le détruire à tout jamais. Et rien d’autre. Je n’ai pas parlé du commerce illicite des œuvres d’art durant l’occupation américaine de l’Irak ce qui n’était pas le thème de l’article de Sarah L. il me semble. On traitait du problème de la destruction de patrimoine humain datant des premières civilisations en Afganistan, en Afrique, au Moyen-Orient. Relisez ma phrase : il vaut mieux le voler et le– mettre en sûreté que de le détruire—à tout jamais. C’est clair je crois. Maintenant mon propos qui concerne Daech ne semblant pas vous plaire, je ne vois pas pourquoi je le retirerai. D’autant plus que c’est leur propre propagande qui a officialisée leurs actions. Reportez-vous aux vidéos, aux communiqués de cette époque. L’intervention américaine en Irak est un autre sujet et loin de moi de vouloir atténuer son action néfaste.




          0



          0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.