Marée humaine à l’enterrement d’Amar Ezzahi : aucun parti politique n’aurait pu rassembler autant de monde

Des milliers de citoyens ont accompagné le maître à sa dernière demeure. New Press

L’image restera probablement dans les esprits. Inoubliable. Des milliers de personnes entourant la dépouille drapée de l’emblème national. Amar Ezzahi s’en va, au milieu de nombreux Algériens anonymes qui ont fait le déplacement aujourd’hui au cimetière d’El-Kettar, à Alger, pour lui rendre un vibrant hommage. Moment précieux d’unité nationale que seuls les hommes humbles de ce pays savent désormais provoquer. Déjà, sur les réseaux sociaux, l’émotion avait envahi les discussions, les infos partagées, après la rumeur de sa mort, les démentis et, finalement, sa disparition confirmée. Les internautes et les citoyens dans la rue, tous reconnaissants et respectueux envers le maître incontesté du chaâbi. «Qu’on écoute ou non sa musique, Amar Ezzahi est connu comme un auteur-compositeur de haut rang. Sa réputation est demeurée intacte pendant tant d’années parce qu’il est toujours resté modeste et disponible, timide mais simple, un vrai artiste». Mouloud, fonctionnaire à la retraite, regrette ne pas avoir pu se rendre à l’enterrement. Il a fredonné toute la journée «Ya kadi ness el-ghram», triste, nous confie-t-il.

L’accompagnement par la foule de personnalités publiques, figures historiques, hommes politiques, artistes ou victimes de tragédies vers leur dernière demeure rappelle régulièrement l’unité des citoyens autour de valeurs ou des luttes nobles qu’ont incarnées les défunts. Un phénomène qui contredit les thèses de nombreux partis politiques ou d’analystes qui prétendent que les Algériens ne sont plus «mobilisables» ou qu’ils seraient devenus si «matérialistes» qu’ils en seraient devenus insensibles.

Pathétique et rassurante, cette tradition algérienne, bien inscrite dans l’islam, de faire fi des divisions lors des grands moments de la vie, en particulier lors des épreuves, peut interpeller tous les leaders d’opinion. Les Algériens ont besoin d’une gouvernance qui sache les réunir et cimenter davantage les différentes régions du pays au lieu de discours et invectives cultivant la rivalité, l’exclusion et les clivages sociaux.

D’ailleurs, cette convergence spontanée des citoyens du pays, soudés dans le deuil, l’indignation ou la révolte, intéresse particulièrement les conseillers qui attirent l’attention des hauts responsables afin que des communiqués opportuns soient diffusés. «Pour une réaction officielle au diapason de la société algérienne». Ainsi s’arrange-t-on au sommet de l’Etat afin de manifester condoléances et oraisons publiques à chaque fois qu’une personnalité populaire tire sa révérence. Le président Bouteflika a, d’ailleurs, rendu hommage «à l’icône de la chanson chaâbie».

Amar Ezzahi, Hocine Aït Ahmed, Si El-Hafid Yaha, le général Hocine Ben Maâlem, Malek Chebel, Djemâa Djoghlal… Tous ont provoqué le même mouvement de sympathie et de fierté nationale. Héros, patriotes généreux durant leur vie, ils ont terminé leur parcours terrestre en réussissant l’exploit d’offrir de rares instants de fusion populaire qui transcendent les obédiences politiques. Là, ce barbu portant kamis et chéchia, qui avoue, autour d’un thé, que son enfance a été bercée par le «doux chaâbi» de cheikh Ezzahi. Un aveu, dans la fraternité, en partageant des souvenirs, à la mémoire de l’artiste disparu…

Akli Tira

Comment (54)

    Anonym
    3 décembre 2016 - 5 h 07 min

    El Aknka,ezzahi,el ankis
    El Aknka,ezzahi,el ankis,messaoudi,guerouabi , dahmane ,ait Ahmed,amirouche,haouess,et beaucoup d’autres hommes et femmes Rabi yerhemhoum,etaien des pur sang Algériens,ils nous ont appris l’amour de Dieu,de L’Algerie,de la femme,du voisin ,de la patience et beaucoup de belles choses et chanteur raté et déchet de l’humanité ainssi que quelques clochards sont entrain d’apprendre à nos enfants la haine et la division,roho Allah yenalkoum,Algerie patriotique est un site ouvert pour les hommes libres,ya rkhass soyez pour une fois dans votre vie des hommes ouvrez votre propre site,et aboyé tant que vous voudriez.




    0



    0
    Laetizia
    2 décembre 2016 - 18 h 04 min

    Je me sens triste qu’une des
    Je me sens triste qu’une des plus belles voix de la très riche musique algérienne s’en soit allée en silence et sans la reconnaissance mondiale qu’il méritait. Cette façon que Ezzahi avait de poser sa voix avec délicatesse et virtuosité sur les notes algéro-andalouses de son « mandole » (instrument typiquement algérien) vous laisse un sentiment inoubliable. C’est que le « cheikh » -le maestro- possédait le fameux Duende ! il n’avait fait aucun conservatoire, suivi aucun cour de chant mais il possédait cette grâce qui s’empare de l’âme de l’artiste: paroles et notes de musiques sont à l’unisson et transportent l’auditoire dans un mouvement quasi extatique! Chaque maître du chaabi possède son style propre, celui du cheikh Ezzahi fut l’excellence et la rigueur en tous points, alliés à une humilité surprenante pour une vedette de son envergure, sans doute pour ne jamais cesser d’apprendre et d’être aimé ! ceux qui l’ont accompagné à sa dernière demeure l’ont compris et aimé à mourir, c’est sûr ! le chant de Ezzahi accompagnera longtemps le fracas incessant d‘Alger et de toutes les villes algériennes car le chaabi est bel est bien un phénomène national tant son expression a su conquérir les cœurs de tous les algériens !
    Tendez l’oreille, cheikh Ezzahi chante encore…




    0



    0
    Hagani
    2 décembre 2016 - 17 h 20 min

    Ghachi zehwani….un peuple
    Ghachi zehwani….un peuple qui aime danser ,se saouler ,chanter et faire la priere.travailler comme chauffeur de maire ,chef de daira, du wali,enfin du decideur sinon agent de securité




    0



    0
      Fergani
      3 décembre 2016 - 12 h 12 min

      aya dégage ou bien emchi e…
      aya dégage ou bien emchi e……………espéce de charognard, va te méler de tes sujets soumis consentants sans dignité humaine, drogués qui offrent leur enfants et leur femmes se prostitués aux vieux touristes pervers en manque de sensation forte.




      0



      0
    Mustapha
    2 décembre 2016 - 16 h 15 min

    Signe que ce ‘chaab’ est
    Signe que ce ‘chaab’ est perdu. On aurait jamais vu autant de monde lors des funérailles d’un savant ou d’un révolutionnaire. Mais un chanteur oui. Y a 22 ans, Cheb Hasni a mobilisé plus de foules qui n’auraient jamais répondu à un appel de manifestations contre le terrorisme ou contre le système!!




    0



    0
      Anonymous
      2 décembre 2016 - 17 h 31 min

      Tu te trompes sur un gros
      Tu te trompes sur un gros point. le « chaab » est bien capable de venir en masse à l’enterrement d’un RÉVOLUTIONNAIRE ou d’un SAVANT. a condition que ceux-ci soient restés propres, intègres et n’ont point été corrompus par ce régime mafieux. Rappelez vous l’enterrement de Mr Hocine Ait Ahmed !




      0



      0
      Dog
      3 décembre 2016 - 12 h 15 min

      toi lorsque tu mourras, les
      toi lorsque tu mourras, les chiens errants t’accompagneront a ta derniére demeure !!




      0



      0
      anonyme
      3 décembre 2016 - 12 h 48 min

      ya mustapha t’a déja vu des
      ya mustapha t’a déja vu des savants chez nous??à part bien sur les savants religieux!




      0



      0
    Anonymous
    2 décembre 2016 - 15 h 36 min

    La soit disant décision de
    La soit disant décision de fakhamatouhou de lui accorder une prise en charge médicale à l’étranger n’est que K.H.O.R.T.I et pur mensonge. Les prises en charges c’est pour les brosseurs et la faille du clan bouHef




    0



    0
      anonyme
      2 décembre 2016 - 23 h 16 min

      Les prises en charge sont
      Les prises en charge sont réservées aux responsables minables aux origines douteuses pas pour les Algériens .




      0



      0
    Kabyle quand même mais surtout Algérienne et fière
    2 décembre 2016 - 15 h 28 min

    kabyle ou non il reste un
    kabyle ou non il reste un grand nom de la chanson algérienne
    désolée pour le commentaire sur el guerrouabi mais kabyle aussi et non algérois et quant à la raison du nombre incommensurables de chanteurs chaabi originaires de cette région il faudrait juste la chercher dans les pratiques villageoises et dans les traditions séculaires (faudrait-il rappeler su’en kabylie, le chaabi est presque une seconde peau et pas ces chansons de style commercial qu’on nous colle à tort)
    au lieu de vous battre ,de parler de peuple kabyle, de fustiger par-ci tout ce qui est kabyle et de parler d’autonomie ou d’une autre ignominie par-là
    Nous devrions tous réfléchir à la survie de ce pays aussi grand et aussi diversifié soit-il car ce ne sont pas ceux qui s’apparentent les chansons qui sont dangereux mais ceux qui vous poussent à vous déchirer de cette manière qu’ils soient du moyen orient ou de l’occident.
    Dans tous les cas de figure et en dépit de tout ce que vous pouvez vous jeter comme noms d’oiseaux l’Algérie est amazighe arabisée .Donc aujourd’hui nous appartenons tous à ce pays toutes régions et ethnies confondues
    Par contre on devrait plutôt réfléchir au fait que des figures aussi emblématiques qui a non seulement bercé mais surtout éduqué tant de générations vieillissent et meurent dans le désarroi et la misère
    Nous devrions économiser notre salive et nos efforts déployés pour tant de haine et penser davantage à ce que nous pourrions faire ensemble
    Je salue l’homme, sa simplicité et son génie allah yerrahmek ya chikh




    0



    0
    selecto
    2 décembre 2016 - 11 h 56 min

    L’annonce de son transfert
    L’annonce de son transfert pour soins à l’étranger n’était qu’un rumeur lancée par les escrocs du pouvoir pour clamer l’opinion publique, d’autres comme Abdelkader Msahel se rendent tout les mois pour des suivies médicaux aux frais du contribuable.




    0



    0
    CITOYEN..
    2 décembre 2016 - 11 h 51 min

    ALLAH YERRAHMAK YA CHIKH.
    ALLAH YERRAHMAK YA CHIKH.




    0



    0
    Slimane
    2 décembre 2016 - 10 h 48 min

    Il était Algérien oui mais
    Il était Algérien oui mais surtout Kabyle et il faut le souligner car notre peuple n’est reconnu qu’en ces circonstances. Tous nos grands artistes sont kabyles et sont mêmes reconnus en occident. Nos politiques ne veulent pas nous considérer comme un peuple à part parce que sans nous il n’y a plus d’Algérie.




    1



    0
      selecto
      2 décembre 2016 - 11 h 06 min

      Tu n’est pas Kabyle, tu ,n’es
      Tu n’est pas Kabyle, tu ,n’es qu’un chekkam du pouvoir parce que vous vous êtes rendu compte que le peuple vous méprise et ne reconnait que les siens comme Ammar Ezzahi, vous avez la rage contre ce peuple qui ne vous considère même pas Algériens et vous faites tout pour le diviser.




      0



      0
      el milia kvayl
      2 décembre 2016 - 11 h 16 min

      Commentaire de troll du
      Commentaire de troll du makake sioniste,diviser pour régner.
      Mais je vais tout de même y répondre.
      Quand vous dites que les artistes Kabyles seraient reconnus en Occident faites attention à ce que le dit Occident ne reconnaisse pas dans ses « Kabyles » certains des « leurs »….KDS
      Car il me semble que l Occident dont tu tires apparemment de la fierté à ce qu’il vous reconnaisse vous fera jouer le même rôle que les kurdes et autres minorités qui finiront cocus.

      Ap devrait juste veiller à neutraliser les trolls qui n enrichissent pas le débat.




      0



      1
        Arezki
        2 décembre 2016 - 11 h 29 min

        Toi tu ose parler de kds ?
        Toi tu ose parler de kds ? Za3ma « el milia kvayl » pourtant tu ne cesse de taper sur sur nous pour fair plaisirs à tes maîtres. d achu ineyid Lmatoub, « iqvayliyen waraaven machi d’athmaten ». Médite là dessus.




        1



        0
          el milia kvayl
          2 décembre 2016 - 15 h 48 min

          Personne ne tape sur les
          Personne ne tape sur les Kabyles….si ce n’est vous qui infiltrez les forums afin d y déposer d un coté des commentaires racistes anti-Kabyle pour ensuite feindre l indignation et devoir y répondre par votre propre racisme anti »arabe »,bien que cela ne veuille rien dire dans un pays Berbère.
          Allez jouer votre comédie ailleurs.
          Moi je n ai jamais cherché de reconnaissance à paris ou tel-aviv…..
          Pour le reste ,méditer des leçons vous mêmes je n ai pas de frère ni chez les arabes ni chez nous ni surtout chez vos inspirateurs blancs.
          Pour finir ceux qui ont une vision de l Algerie sans son âme Berbère et sa réalité Berbère,qu’ils aillent au diable et réciproquement ceux qui ont une vision de la Kabylie sans l Algerie qui aillent aussi au diable




          0



          1
          Anonymous
          2 décembre 2016 - 17 h 50 min

          Menteur ! C’est toi qui uses
          Menteur ! C’est toi qui uses de faux commentaires et de faux profils.




          0



          0
          el milia kvayl
          2 décembre 2016 - 20 h 09 min

          Si je suis menteur c est donc
          Si je suis menteur c est donc que vous devez me suivre….et être suivi par un anonyme il y a comme quelque chose de très très curieux….n est ce pas troll?




          0



          0
          Anonymous
          2 décembre 2016 - 21 h 00 min

          Pas besoin de te suivre, tu
          Pas besoin de te suivre, tu postes sur tout et n’importe quoi ! c’est cela la vraie bizarrerie si tu veux pas te faire remarquer, t’as qu’à diminuer ton rythme des posts. Toi aussi tu es un anonyme 😉




          0



          0
          el milia kvayl
          2 décembre 2016 - 21 h 19 min

          Je « post » sur les articles
          Je « post » sur les articles mis en ligne par AP ce qui est tout à fait indiqué.
          Moi je ne cherche pas à me faire ou pas remarquer,.
          Je ne fais qu’ intervenir afin de faire connaitre mon opinion ou de veiller à ce que l espace d zchange ne soit pas pollué par des trolls.
          Quant à vous ce n est point le cas,vous vous exprimer uniquement sous la forme de l anonymat.
          On ne peut ainsi vous suivre et savoir de quoi vous êtes fait.
          Mais j ai parfaitement compris votre petit manège,on appelle ça du trollisme.
          Adoptez donc un pseudo pour qu il y ait un fil conducteur vous concernant.




          0



          0
      mustaphaa les tagarins
      2 décembre 2016 - 13 h 43 min

      JE SUIS DESOLE EZZAHI RABI
      JE SUIS DESOLE EZZAHI RABI YARAHMOU SERAI EN DESACCORD AVEC TON VIRAGE REGIONALISTE IL ETAIT ALGERIEN POINT FINAL




      0



      0
      Rachid
      2 décembre 2016 - 13 h 48 min

      Il est Algerien-Musulman, il
      Il est Algerien-Musulman, il tient ses origines de la Kabylie. Il se considère Algérien.

      Si on commence à se dire que l’on est : Oranais, Constantinois, ou Setifien alors le régionalisme ne finira plus.




      0



      0
      Anonymous
      2 décembre 2016 - 15 h 20 min

      tu es un troll, tu n’es pas
      tu es un troll, tu n’es pas kabyle….




      0



      0
      Anonymous
      2 décembre 2016 - 17 h 48 min

      @Slimane. T’as rien d’un
      @Slimane. T’as rien d’un Kabyle. En tentant de semer la Fitna ton chitanisme te reviendra en plein figure et à la figure de ceux qui t’ont chargé de poster ce commentaire perfide… arrête de te vendre à ce pouvoir, t’obtiendras rien de bon, fais attention.




      0



      1
    Respect
    2 décembre 2016 - 8 h 22 min

    Elah yerahmou. Il était
    Elah yerahmou. Il était respecté par tout le monde même pendant la décennie noir il n’a pas quitté alger, il vivait en plein quartier populaire au milieu des siens et personne ne l’a embêté, même les teroristes le véneraient. Ni fatwa ni koi que ce soit il a continuer à vivre de sont art et de son immense talent à nous faire oublier et rêver avec ses chansons. Ina lilah wa ilayhi radjirin.




    0



    0
      anonyme
      2 décembre 2016 - 12 h 18 min

      vous direz merci à vos amis
      vous direz merci à vos amis terroristes de ne pas l’avoir « touché »…




      0



      0
    Algérienne-DZ
    2 décembre 2016 - 2 h 50 min

    Amar Ezzahi, né au village d
    Amar Ezzahi, né au village d’Ighil Bouamas, à Aïn El Hammam, wilaya de Tizi Ouzou le 1er janvier 1941, mort le 30 novembre 2016, est un chanteur, compositeur et interprète de musique chaâbi.

    Allah YERRAHMOU.

    Tous les grands chanteurs du CHAABI ALGÉRIEN sont kabyles.




    1



    0
      Lyes Oukane
      2 décembre 2016 - 6 h 54 min

      @ Algérienne -Dz /// Tout l
      @ Algérienne -Dz /// Tout l’article relate la fusion du peuple algérien ,sans distinction , pour cet homme . Tout l’article explique que feu Amar ezzahi été aimé de tous et qu’il ne fallait pas faire de régionalisme . Rien que son patronyme devrait te pousser à plus de modération . Pourtant ,tu finis ton commentaire par cette phrase chauvine  » Tous les grands chanteurs chaabi sont kabyles  » . Si je ne me trompe pas Hadj El Anka était kabyle , Abdelkader Chaou était kabyle mais pas El Hachmi Guerrouabi né à El Mouradia et ayant vécu à Belouizdad ( donc un algérois ) et que dire de mon préféré de tous ( chacun ses goûts ) d’Abdelrahmane Amrani alias Dahmane El Harachi ) né dans ce quartier d’Alger mais dont les parents sont Chaouis pur jus ( région de Khenchela ) .S’il te plaît ne nous fatiguez plus avec ces querelles de douars . Un pays fort a un peuple uni . A trop tirer la couverture à soi ,elle finira par se déchirer . C’est ce que tu veux ? pas moi et toi non plus j’en suis persuadé .




      0



      0
      bougamouss
      2 décembre 2016 - 7 h 58 min

      C’est un grand homme,oui.Mais
      C’est un grand homme,oui.Mais pourquoi ce régionalisme?




      0



      0
        aghilas-kosseila
        17 septembre 2017 - 19 h 07 min

        azul fellawen , c’est d’apporter une certaine remarque a ses discusions ,le fait de dire kabyle ,ça ne fait pas passer ,alors chaoui ,ça passe les gens ignorent que 75 pour cent des AURES sont D’AIT-MELLOUL c’est a dire kotamo-sanhadji ,le reste des zenetes nomades , en ce qui concerne certains chanteurs , j’ai eu de la chance d’avoir connu la famille de amar ZAHI qui habite tebessa ,souk-ahras ,certains portent le nom MOUNDJI ,sont des kabyles DE TIZI-OUZOU ,la plus part daridjisé ,idem pour GUERROUBI ,lorsque etait imam dans la banlieue algerie ,egalement KABYLE ,revenu a DAHMAN EL- harrachi ,ces parents sont de soummam qui habitait BISKRA ,un temps comme des cheikh de zaaouiya ?POUR RAPPEL TOUS LES ZAOUIYA DE TUNISIE ET DE SOUK-AHRAS ,KEF ,tolga ,ouled djellal crées par des KABYLES DE LA CONFRERIE RAHMANIA aprés 1817… tous les trois chanteurs ont un point commun issus des ZAOUIYA ,meme l’E.S.T a ete crée par UN GROUPE DE zouaoua d’algerie ,idem pour les chanteurs de tunisie qui sont la plus part kabyles ,chleuh marocains ou rifains… je parle en connaissance de cause ces gens et leurs familles ,ou est le mal ,lorsque ils ou elles disent kabyles ou est le mal lorsque on dit que HASAN EL-ANNABI est kabyle ,toute la nomenclature de la chanson constantinoise est kabyle… un journaliste est fait pour informer les gens de la vraie source ,pourquoi de telles desinformations ,voila mes voisins AIT-ZAI de la famille amar zahi ( asifk rabi talwit ,iyri-t g’talmat-is ). sont kabyles ,mais ne parlent pas kabyles surtout les petits. ou est le probleme lorsque on dit que l’entraineur khellaf un kabyle natif de lekhmisset (atlas ,maroc ) ,ou saadan un kabyle de basse kabyle natif de batna comme redha malek et les autres ,ou kermali natif d’akbou ou son pere etait soldat ,originaire des kabyles des babors ,ou sont nés les parents de djabou ,maten 1 et 2 et les autres ,le joueur OUDJANI qui a marqué en final le but de la rencontre de la COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS EN1990. ce joueur né a metz (france) ,son pére né a SKIKDA n’ait-mhenna ,son grand-pere d’AIT-OUGHLIS ‘soummam ) DE LA REGION DES PARENTS DE MADOUI l’actuel entraineur de E.S.S ,et d’autres que je ne peux citer ,on doit juger autrement selon les valeurs ,les normes ,les comportements ,mais le fait de dire , d’ou nous sommes ,ce n’est pas une tare ,une division ou contraire c’est valorisant… sinon ça sera un complexe ,comme le voyait mon grand pere dans les AUREZ , un temps ou les femmes qui voulaient transmettre leur langue a leurs enfants sont bastonnées ,parceque a l’epoque ,parler la langue locale s’etait HARAM ,dernierement j’ai encontre une actrice X , qui voulait se faire passer une chaoui ,alors qu’elle est des babors , je connais la maison et la famille ,pourquoi ,un temps ,etre chaoui ,ça passe mieux ,une directrice d’ecole ou j’etais parent d’eleve ,une femme admirable ,qui travaillait avec moi avec harmonie ,une grande femme , elle m’a encouragé a faire le theatre en kabyle pour les enfants de l’ecole ,elle ne m’a jamais dit qu’elle etait chaouie ,lorsque elle etait mourante ,j’ai ete lui rendre visite a la maison ,j’ai découvert sa chaouité ,d’un mari kabyle daridjisé ,elle me repondit en larmes dans ce milieu hostile , « on est obligé de s’effacer  » sa grande dame assifk rai talwit iyri-t g’talmat-is ,ceci est valable pour tous les autres algeriens (algeriennes ) ,des tlemciens ou tmemceniennes s’effacent ailleurs ,alors un temps dans mon travail ,j’ai fait tout que ces petits (tes),ces jeunes, doivent etre ce qu’ils sont sans complexe , etre eux meme , ces complexes detruisent les competences ,les genies..etc. de ait-aachaach (tlemcen ) enpassant par tizi ,jusqu’a tebessa et jusqu’a tin zaouatin ,de batna ,de ghardaya ,chleuh ,rifains…etc.m’ecrivent ,me remercient tout le temps de ce que j’ai fait a qui j’ai tendu la main et le sourire , voila comment se forme l’amitie par l’integration et non par haine et rejet ,que chacun ou chacune peut garder sa complexe sa specificité et sa culture qui est un grand enrichissement qui est également la notre ,donc on l’encourage ,on la valorise ou lieu de la détruire , de la mépriser… je me contente de si peu temoignages , bienque il reste beaucoup a dire. j’espere avoir porté ma petite touche humblement,timsunin tanemirt ar timlilit.




        0



        0
      Ahmed
      2 décembre 2016 - 8 h 43 min

      C’est un fait. moi même je ne
      C’est un fait. moi même je ne suis pas kabyle mais qu’est ce que ça peut faire. Nous mangeons tous le même couscous.

      Allah yarhmak ya Amar Ezzahi.




      0



      0
        BOUBOUL
        2 décembre 2016 - 10 h 14 min

        Elle n’a rien dit seulement
        Elle n’a rien dit seulement evoqué son etat civil et lieu de naissance. Faut il cacher le lieu de naissance? pourquoi cette susceptibilité à fleur de peau à la limité de la provocation




        0



        0
        Lghoul
        2 décembre 2016 - 10 h 41 min

        Ou est le probleme s’il parle
        Ou est le probleme s’il parle de son lieu de naissance ? Est il honteux d’etre précis ? Cacherons nous quelqu’un qui est né a Oran Canstantine ou Annaba ? C’est quoi ce complexe de tomber sur tout ce qui vient de Kabylie comme si la Kabylie ne fait pas partie de l’Algerie – plutot du monde arabe – la d’accord !. Mais quand les gens sont impregnégnés de l’arabo-islamisme raciste et arrogant qui n’a pourtant aucun principe, on est touché meme dans les chromosomes ! C’est incroyable. Alors si tu ne le sais pas EL Haj El Anka, Boujemaa Laakiss, Chaou etc. Sont aussi tous kabyles et après ? Cessez vos complexes car tous ces gens n’ont fait que contribuer a la culture algerienne qui est riche est diverse et sans complexe. Avant 62, je dirai meme 70, il n’yavait pas ce probleme entre algeriens mais le wahhabisme a semé sa terreur dans les coeurs depuis 1990.




        0



        0
          el milia kvayl
          2 décembre 2016 - 11 h 25 min

          Vous croyez que c est mieux
          Vous croyez que c est mieux les commentaires du genre « nous les Kabyles ceci,nous les Kabyles cela,tous les chanteurs reconnus sont Kabyles…… »
          Meme si c est avec plaisir que j observe la qualite de nos artistes Kabyles,faut arretez de jeter à la figure du reste de l Algerie notre ethnocentrisme Kabyle pour ensuite jouer les vierges effatouchees quand certains internautes vous repondent.




          0



          1
      Mouh
      2 décembre 2016 - 12 h 41 min

      Et après ? Ne sont-ils pas
      Et après ? Ne sont-ils pas autant algériens que les chawis, les mozabites, les maures, les kourouglis, les arabes, les terguis, les romains, les byzantins, les phéniciens et peut être aussi les vandales ? A Alger, microcosme ethnique de toute l’Algérie, ce genre de détail n’est pas pris en compte. Seul le talent compte. Nos grands chanteurs du chaabi algérien, ont compris ce qu’est l’Algérie ENTIERE pas uniquement une de ses parties, c’est pour ça qu’ils chantaient et chantent en arabe algérien. C’est cela qui a fait d’eux des idoles pour TOUT le peuple algérien. Qu’ils soient kabyles ou autres, c’est une fierté et un honneur pour toute l’Algérie. Allah yarham li matou wi tawel 3omr el hayine.




      0



      0
      Anonymous
      2 décembre 2016 - 18 h 01 min

      Un individu de sexe masculin
      Un individu de sexe masculin qui se cache derrière un pseudo de femelle ! qu’est ce qu’on vous fait pas faire dans votre boulot de commentateur professionnel HHHHHHHHHHHHHHHHH




      0



      0
      Algérienne-DZ
      3 décembre 2016 - 3 h 42 min

      Je ne comprends pas cette

      Je ne comprends pas cette susceptibilité gratuite. OUI, Il est kabyle , EL-Anka aussi …Allah Yerhamhoum
      Faut-il cacher le fait qu’ils soient kabyle ou quoi ???




      0



      0
    Rayes El Bahriya
    2 décembre 2016 - 1 h 56 min

    Allah yarham cheikhna Amar
    Allah yarham cheikhna Amar Ait Zai dit Amar Ezzahi.
    Ina li Allah wa ina ilayhi radjia3oun.
    Paix à son âme.
    Tout le courage à sa famille la plus proche.




    0



    0
    Benhabra brahim
    2 décembre 2016 - 1 h 49 min

    Jai eu l occasion d assister
    Jai eu l occasion d assister a l une de ses soirees(mariage du fils d un ami..en 78 ou 79),dans un petit village ouled moussa.30km d alger.Incroyable le monde qu il y avait.Mon ami avait distribue une cinquantaine d invitations……………………..il y avait des centaines(200 ou 300) venu voir et ecouter Amar Ezzahi(allah terrahmou).




    0



    0
    patrimoine dz
    2 décembre 2016 - 0 h 59 min

    Allah yerham al mawta w
    Allah yerham al mawta w yarham Ezzahi. J’ai neanmoins une question qui me taraude svp pour ceux qui connaissent le cheikh, dans la video que je mets en ligne il parle d’un certain Abdelaziz Elmaghraoui, j’ai cherche et j’ai trouve que cette personne serait marocaine. Ma question est : est ce que le cheikh a un certain amour pour les marocains quand il dit Sidi Abdelaziz El maghraoui ? c’est une question serieuse, je me dis peut etre que les marocains essayent de voler notre patrimoine comme pour le Rai. D’autres part je sais que le defunt reprend plusieurs qsaed marocaines, alors est ce que notre patrimoine est a ce point dilapidé ou cheikh Ezzahi ne pense que du bien de ces marocains ? dans le cas contraire, nous devons aussi faire une demande aupres des nations unis pour preserver notre Chaabi Algerois comme pour le Rai. Merci de me repondre sans insultes ni arrieres pensees, car j’ecoute Ezzahi depuis 2 annees maintenant car n’etant pas du centre mais de l’ouest. : https://www.youtube.com/watch?v=OPyj2O60QMg




    0



    0
      Anonymous
      2 décembre 2016 - 7 h 01 min

      Les algériens ont donner sa
      Les algériens ont donner sa lettre de noblesse à la chanson chaabi , les marocains n’avaient que du mépris pour le chaabi
      À part la fumette et la soumission à un roi sénile ,ils ne savent rien faire




      0



      0
      Houari
      2 décembre 2016 - 9 h 02 min

      Les Maghraouis sont les
      Les Maghraouis sont les descendanta des « el Haouara » berbères originaires du pays chaoui.
      les Maghraouis se sont installès durablement à alger vers l’an mil et une partie parmi eux ont continué vers l’ouest: Oran Mascara Tiaret.




      0



      0
    Erracham
    1 décembre 2016 - 23 h 36 min

    Rouh al ghali rouh, inchAllah
    Rouh al ghali rouh, inchAllah daymane zahi. Merci pour toutes ces années pendant lesquelles tu nous a envoutés avec tes mélodies. Continue de faire la fête au paradis!




    0



    0
    Le Tlemcenien
    1 décembre 2016 - 23 h 22 min

    Il a parlé sans langue de
    Il a parlé sans langue de bois aux Algériens, prônant les poèmes aux messages de paix, de contemplation et d’actes de bravoures, le tout enjolivé d’une humilité forte et sincère algérienne typique. Puisse Allah l’accueillir en Son vaste Paradis, nous sommes de tout cœur avec la famille du brave Amimar.




    0



    0
    Le chaâbi = 100% ALGERIEN !
    1 décembre 2016 - 22 h 32 min

    Le chaâbi = 100% ALGERIEN !
    Le chaâbi = 100% ALGERIEN ! Tout comme le RAÏ !!
    A sauvegardé dans notre culture car les usurpateurs voleurs et revendicateurs rode !!!!




    0



    0
    selecto
    1 décembre 2016 - 22 h 31 min

    Parce qu’aucun parti
    Parce qu’aucun parti politique ne représente le peuple y compris le président de la République, sans exception .

    http://www.foorzik.org/amar-ezzahi-ah-ya-el-aadra-1967-1968/




    0



    0
      Anti total
      2 décembre 2016 - 5 h 52 min

      Tu as raisonn, il n est
      Tu as raisonn, il n est represente que par les anti-tout




      0



      0
    Hake
    1 décembre 2016 - 22 h 29 min

    Pauvre tache boutefe comme
    Pauvre tache boutefe comme tu dit a bouger pas mal de choses que tu le veuille ou non malgré tout ce que vous pouvez degeulez




    0



    0
    ALI
    1 décembre 2016 - 22 h 14 min

    Les²maitres du moment
    Les²maitres du moment preferent pourtant Kadhem Essaher et autres²starlettes moyen orientales qu’ils retribuent avec des sommes colossales;
    Mais le peuple lui sait reconnaitre les siens,
    Sauf pour la grande Dame Djemmaa DJOUGHLA qui n a pas eu l’enterrement qu’elle merite; Les Chaouis doivent se bouger et honnorer comme il se doit leurs heros




    0



    0
    Malika
    1 décembre 2016 - 21 h 54 min

    Que dieu l’accueil en son
    Que dieu l’accueil en son vaste paradis. Allah Yarhamou et que la haine disparaisse des cœurs algériens et qu’ils se donnent la main dans la main pour un futur meilleur.




    0



    0
      anti-khafafich
      2 décembre 2016 - 1 h 04 min

      oui main algérienne dans la
      oui main algérienne dans la main algérienne. pour les autres mains on n’en veut pas. quant a la haine, il n’y pas plus haineux qu’un mokoko qui usurpe la personnalité algérienne sous un pseudo féminin alors qu’il est un sujet masculin de mimisex, c’est ignoble




      0



      0
    Anonymous
    1 décembre 2016 - 21 h 47 min

    On verra si sa majesté le
    On verra si sa majesté le pharaon bouhef 4 aura les mêmes funérailles populaires et sincères




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.