Mauvaise gestion de la FAHB : deuxième défaite des Algériennes

Les Algériennes enregistrent leur seconde défaite. New Press

Deuxième sortie et deuxième défaite pour les Algériennes dans la 22e Coupe d’Afrique de handball. La sélection nationale féminine s’est inclinée face à la Guinée (24-17), jeudi à Luanda (Angola), à l’occasion de la 2e journée du groupe B.

Les matchs se suivent et se ressemblent pour les handballeuses algériennes. Après avoir chuté face au Congo (25-19), mardi dernier lors de leur première apparition dans ce tournoi, les camarades de Feriel Belouchrani ont enregistré leur seconde défaite, battues par leurs homologues guinéennes.

Appelées à réagir face à la Guinée pour éviter la dernière place de la poule B, les Algériennes n’ont rien pu faire pour cela. Le manque de préparation et de coordination a été plus que flagrant pour cette malheureuse jeune équipe qui a été, faut-il le rappeler, envoyée combattre dans une guerre perdue d’avance avec comme seule munition la détermination des joueuses et deux petits stages programmé par la Fédération algérienne de handball (FAHB) avant ce rendez-vous.

Conséquence de cette seconde défaite de suite, l’Algérie est bonne dernière du groupe B (0 point). Elle est également quasi-assurée de conserver cette position à l’issue de son troisième match du premier tour, prévu vendredi (17h00), où elle donnera la réplique à la Tunisie, leader de la poule (4 pts) et championne d’Afrique en titre.

Vers un quart de finale Angola – Algérie

Dans le cas où l’Algérie venait à perde face à la Tunisie, ce qui est fort probable, elle terminera à la dernière place du groupe B. De ce fait, elle sera opposée en quart de finale au premier de la poule A, qui sera fort probablement la redoutable équipe de l’Angola, troisième de la dernière CAN.

R. S.

Résultats de la 2e journée du groupe B :

Tunisie – Congo 26 -25

Guinée – Algérie 24 – 17

Reste à jouer :

Vendredi :

13h00 : Congo – Guinée (B)

17h00 : Tunisie – Algérie (B)

Classement :                Pts        J

1. Tunisie                       4           2

2. Congo                         2           2

-. Guinée                        2           2

4. Algérie                       0           2

 

Comment (3)

    Anonymous
    3 décembre 2016 - 0 h 36 min

    Aujourdhui,elles sont à leur
    Aujourdhui,elles sont à leur troisieme defaite ,elles ne meritent pas qu’on leur paye le voyage,elles doivent rembourser et voir meme nous indemniser pour le tort moral qu’elles nous ont causé




    0



    0
    Lotfi magh
    2 décembre 2016 - 23 h 14 min

    On a laissé ce beau sport aux
    On a laissé ce beau sport aux tunisiens et aux egyptiens aussi bien pour le handball que pour le volleyball , et qui faisait notre fièreté durant les années 80 auxquels on était champions d’afrique à plusieurs reprises , les joueurs de ces sports étaient des algériens autochtones formés en algérie filles et garçons , leur patriotisme dépassait le cadre materiel et on est allé en europe courir derrière des joueurs footballeurs binationaux , les suppliant de jouer pour l’algérie , et de ne pas choisir la france , et en leur promettant de grosses chkaras en devise , et en leur donnant la nationalité algérienne sur le champ , des joueurs de la 4eme géneration d’émigrés en france et des joueurs issus de mariages mixtes , voilà de quoi est formée l’équipe d’algérie de football , ces joueurs trop gatés , et trop médiatisés par ces télés privées qui ne ratent pas une occasion pour parler des matchs de leurs clubs et de la trés bonne performance de ces joueurs , mais au niveau de l’équipe nationale , ces joueurs se prennent pour les maitres des lieux au point de faire sauter un entraineur , meme messi ne s’est pas permis ce geste , ils ont fait sauter cet entraineur parce qu’il est serbe c’est tout , la question de la langue n’était qu’un prétexte , ils voulaient un entraineur francophone , milovan rajevac entraine une équipe de soudan actuellement je crois que les soudanais ne comprennent pas le serbe ! , je suis hors sujet , que voulez vous que je parle de la défaite des algériennes , nous les algériens on résume tout les sports au football , mais celui ci n’est devenu que buisness , salit par l’argent sale , son investissement financier se résume au salaires des joueurs , leurs primes et aux salaires des entraineurs surtout étrangers , meme la crise économique auquel on veut nous taper dessus nous les modestes citoyens n’a pas arréter les gérants de ces clubs concernant l’austérité , alors que dans ce meme football rien n’a été investit , aucun stade standing international , pas de système de sécurité , les scenes de violence parfois des morts et des blessés graves , les supporteurs sont devenus de véritables guerillas urbaines , voilà le football chez nous , un sport violent , si les responsables ne s’interessent pas aux autres sports c’est parce qu’ils n’ont rien à gratter , c’est une partie de la gestion de la politique génerale menée par les responsables du pays , je pense que c’est pour cette raison que tous les autres sports ont dégringolés , ce phénomène je l’ai remarqué meme chez les pays de l’europe de l’est , meme eux ont chuté dans ces compétitions hand , volley etc aprés leur passage au capitalisme , mais eux ils investissent et possèdent des infrastructures sportives .




    0



    0
      Lotfi magh
      3 décembre 2016 - 14 h 26 min

      correction : fierté à la
      correction : fierté à la place de fièreté




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.