Une proposition farfelue de Meslem suscite des commentaires au-delà des frontières

Mounia Meslem. New Press

La proposition invraisemblable de la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mounia Meslem, pour aider l’Etat à dépasser la crise financière dans laquelle se débat le pays, ne suscite pas uniquement l’étonnement, voire l’indignation en Algérie. Son écho raisonne au-delà des frontières, au point de susciter des commentaires de médias internationaux. C’est ainsi que le très célèbre quotidien français Le Monde lui a consacré tout un article non sans ironie. «Comment aider l’Algérie à faire face à la chute des prix du pétrole qui plombe dangereusement ses comptes publics ? Mounia Meslem, la ministre algérienne de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, a eu une idée : les femmes mariées cadres de la Fonction publique devraient céder leurs salaires à l’Etat… puisqu’elles ont un mari pour les entretenir», écrit Le Monde, qui exprime de l’étonnement.

En poste depuis 2013, la ministre l’a expliqué très sérieusement, mercredi dernier, devant les caméras de la chaîne de télévision privée El-Bilad. Alors que le journaliste interrogeait des responsables politiques pour savoir s’ils étaient prêts à céder une partie de leurs émoluments dans le contexte actuel d’austérité, celle-ci a répondu : «J’ai dit que s’il fallait que l’on donne tout notre salaire mensuel, et j’ai parlé spécialement des femmes cadres de l’Etat qui sont mariées, ce serait avec plaisir. Il est clair que ce n’est pas ce salaire qui nous fait vivre. Il y a nos maris qui s’occupent de nous», souligne ce quotidien français, qui fait état des vives critiques des propos de cette ministre sur les réseaux sociaux. Le Monde rappelle ainsi le statut qui n’est pas égal à celui de l’homme depuis l’adoption du code de la famille en 1984, inspiré de la charia islamique.

«Depuis, les associations de défense des droits des femmes n’ont cessé de se battre pour son abrogation, arrachant une première réforme en 2005. Outre l’instauration de quotas dans les assemblées élues, une loi votée en 2015 criminalise les violences contre les femmes», souligne Le Monde, qui fait parler la militante Soumia Salhi, ancienne présidente de l’Association algérienne pour l’émancipation des femmes (AEF), selon laquelle, «après l’indépendance de l’Algérie, il y a eu une généralisation de l’éducation pour toutes les filles. Aujourd’hui, on compte 65% de femmes parmi les diplômés, 42% des magistrats sont des femmes ! (…) Il y a eu une émergence spectaculaire des femmes, notamment dans la sphère professionnelle, qui n’a pu être entravée, même pendant la décennie noire». Les propos tellement farfelus de la ministre ont attiré l’attention des médias étrangers, qui n’hésitent pas à les lier à la nature patriarcale de la société algérienne.

Sonia Baker

Comment (253)

    Algerienne libre
    9 décembre 2016 - 0 h 24 min

    Merci à la Fahla Sonia Baker.
    Merci à la Fahla Sonia Baker.
    Je partage la lettre du RAssemblement contre la Hogra et pour les Droits des Algériennes RA.C.H.D.A:
    Lettre ouverte à la Ministre chargée de la Solidarité Nationale, de la famille et de la question des Femmes.
    publier sur FB, ce rassemblement, dont elle est issue lui ont bien répondu!
    vous trouverez la lettre sur leur lien:

    https://www.facebook.com/groups/403223609693509/?ref=bookmarks

    Merci




    0



    0
    revoltè
    4 décembre 2016 - 20 h 36 min

    Je propose a mounia meslem d
    Je propose a mounia meslem d’aprendre a aligner deux mots en langue etrangere en locurence en francais avant de s’adressè a la population feminine algerienne




    0



    0
      Spectatrice
      9 décembre 2016 - 21 h 55 min

      Et vous « révolté »! dans
      Et vous « révolté »! dans quelle langue écrivez-vous?




      0



      0
    Zahir N'Vgayet
    4 décembre 2016 - 17 h 22 min

    Cette femme est très
    Cette femme est très courageuse et je la félicite. J’aurai tant aimé qu’elle fut ma femme ! C’eût été un très grand Honneur. Et puis, regardez-là ! Elle est tellement belle… De tout coeur avec vous, Madame la Ministre !!!




    0



    0
      Mme Dalila
      4 décembre 2016 - 18 h 43 min

      quoi tu veux changer de femme
      quoi tu veux changer de femme ??
      si c’est le cas je suis une femme de 60 ans libre, je suis pas mal, et très riche !!




      0



      0
        Anonymous
        10 février 2017 - 12 h 33 min

        C’ est drôle Dalila, pourquoi
        C’ est drôle Dalila, pourquoi pas?




        0



        0
    Anonymous
    4 décembre 2016 - 15 h 37 min

    Le mari de la sinistre doit

    Le mari de la sinistre doit avoir un salaire qui dépasse celui de mon époux de 1000 fois.




    0



    0
      Anonymous
      4 décembre 2016 - 16 h 17 min

      Tant mieux pour elle! Je vous
      Tant mieux pour elle! Je vous souhaite la même chose




      0



      0
    Masskina-Dz
    4 décembre 2016 - 15 h 22 min

    Je vois une rude concurrence

    Je vois une rude concurrence venir. Qui va prendre le salaire de la femme Algérienne. Son mari ou son ÉTAT.
    Et qui va nourrir EL-Familliya




    0



    0
    Anonymous
    4 décembre 2016 - 15 h 22 min

    Surtout sur le plan santé
    Surtout sur le plan santé depuis que les nanas bosse la cuisine traditionnelle algérienne a perdue toute saveur, et a constater des nouvelles maladies à l’inster du daibète et l’hypertension, sans doute au fur du temps depuis que bouteflika est la on est devenu une société de consomation et on a perdu nos repère la mal bouf fait rage et les cimitières ne cesse d’être surchargé




    0



    0
    Dihya
    4 décembre 2016 - 15 h 20 min

    Les femmes qui mendient dans

    Les femmes qui mendient dans les rues pour faire vire leurs familles sont-elles concernées par cette solidarité.




    0



    0
    Anonymous
    4 décembre 2016 - 15 h 17 min

    C’est plus facile de s’en

    C’est plus facile de s’en prendre aux femmes que de demander aux Ali-BABA de restituer l’argent volé. Ceux qui ont vidé. les caisses de l’ÉTAT doivent se solidariser avec la sinistre de la solidarité.




    0



    0
      anonyme
      4 décembre 2016 - 16 h 00 min

      Tu as raison mais parmi les
      Tu as raison mais parmi les voleurs il y a aussi des voleuses.




      0



      0
        hafafa
        4 décembre 2016 - 18 h 47 min

        Ohhh p…………..les
        Ohhh p…………..les tayabétes el hammam et les hafafettes devenues députés !!!




        0



        0
    ABDAL
    4 décembre 2016 - 15 h 10 min

    une mesure que devait
    une mesure que devait appliquer les ISLAMISTES,si ils étaient parvenus au POUVOIR,une mesure démagogique qui consiste a remplacer une femme mdecin par ………….un plombier !!!!!




    0



    0
    anonyme
    4 décembre 2016 - 14 h 55 min

    en principe c’est aux impôts
    en principe c’est aux impôts de faire ce travail,les ménages qui sont au dessus d’un certain seuil sont imposés et cet argent aide l’état voilà tout, il n’y a pas à parler des femmes plutôt que des hommes, sinon c’est la porte ouverte pour des discours encore plus ignobles à l’encontre des femmes algériennes qui souffrent déjà beaucoup de la misogynie des hommes qui sont en général peu instruits violents et fainéants




    0



    0
    Anti chômage
    4 décembre 2016 - 14 h 49 min

    Cette femme elle à raison
    Cette femme elle à raison tous les femmes à la maison et les hommes aux travail .
    Et nous pourrons dire adieu au chômage.
    Il ne faut garder que les métiers de femmes ou les hommes ne peuvent pas les remplacer.
    Docteurs femmes pour femmes Enseignantes pour filles coiffeuses femmes pour femmes ect….etc….etc…..
    Si dans les pays occidentaux les femmes retournerait s’occuper de leurs enfants de leurs foyers le chômage n’existerait plus Car il y a autant de salariés masculin que féminin dans les pays occidentaux.
    Il faut proposer au femmes volontaires




    0



    0
      @Anti-chômage
      4 décembre 2016 - 15 h 01 min

      Si on demandait à tous ces
      Si on demandait à tous ces hommes hitistes et à tous ces hommes qui jouent au domino à `longueur de journée de retrousser leurs manches pour aller travailler, notre économie se portera mieux.
      Des solutions simplistes comme la votre, on en a que faire.




      0



      0
      DZZZZZZZZZ
      4 décembre 2016 - 15 h 03 min

      Votre suggestion est celle

      Votre suggestion est celle des faignants qui aiment le gain facile et du bricolage dans la gestion des problèmes sérieux.




      0



      0
      steward
      4 décembre 2016 - 18 h 53 min

      ma femme travail et elle est
      ma femme travail et elle est hotesse de l’air ;moi je suis un « mec’ au foyer je m’occupe du ménage et des enfants.;




      0



      0
    anonyme
    4 décembre 2016 - 14 h 38 min

    attention beaucoup d’hommes
    attention beaucoup d’hommes frustrés et violents se font passer pour des femmes soumises sur ce site




    0



    0
      Anonymous
      4 décembre 2016 - 15 h 06 min

      Ce sont les wahhabo

      Ce sont les wahhabo-takfiristes qui deteste la femme ( leur mère, leur fille, leur épouse). Les 50% de leurs gènes.




      0



      0
      anonyme
      4 décembre 2016 - 15 h 27 min

      le combat des idées ne s
      le combat des idées ne s’accomode pas du sexe de l’internaute ;




      0



      0
    Anonymous
    4 décembre 2016 - 14 h 35 min

    Une nouvelle blague de Sellal

    Une nouvelle blague de Sellal.




    0



    0
    Anonymous
    4 décembre 2016 - 14 h 18 min

    Pauvre femme Algérienne, elle

    Pauvre femme Algérienne, elle nourrit toute sa famille au sens large du mot, et voilà qu’on lui demande de nourrir l’ÉTAT.
    BEZZAF 3LIHA. Elle est déjà assez surchargée.




    0



    0
    le citoyen
    4 décembre 2016 - 14 h 14 min

    Je lui dis bravo Mme , il
    Je lui dis bravo Mme , il faut joindre l’action à la parole et lui supprimer son salaire …On verra pour combien de temps elle fera preuve de tant de générosité intéressée. ..




    0



    0
      La citoyenne
      4 décembre 2016 - 14 h 31 min

      Oui, on verra enfin le manque

      Oui, on verra enfin le manque de responsabilité des hommes de votre trempes envers leurs enfants et leurs épouxses
      Oui supprimer son salaire pour que les hommes comme vous assouvissent leur sadisme.




      0



      0
        le citoyen
        4 décembre 2016 - 16 h 49 min

        En quelle langue dois-je
        En quelle langue dois-je écrire pour que vous puissiez comprendre ?
        Le  » bravo » c’est de l’humour , pour le reste , moi je ne veut pas de sa proposition qui est populiste et dégradante pour les femmes .
        Je dis : puisque cette personne propose de donner son salaire , très bien , acceptons son salaire et nous verrons combien de temps sa promesse tiendra .
        Capito? Moi je veux que la femme algérienne soit libre de son destin … chère madame .
        Mon épouse est une femme épanouie , elle assume une brillante vie professionnelle et universitaire universitaire et elle a réussi l’éducation de deux enfants qui mènent de brillantes études supérieurs après une prépa de grandes écoles à Paris . Vous voyez que je n’ai démérité comme père .
        Vous m’avez obligé de parler de ma famille , alors que je déteste cela .




        0



        0
    Anonymous
    4 décembre 2016 - 13 h 57 min

    Comme si on pouvait vivre

    Comme si on pouvait vivre avec un seul salaire en Algérie.
    Les femmes Algériennes ( les filles du peuple) ne sont pas mariés au roi de la Jordanie et aux milliardaires du moyen orient.
    l’algérien est un simple salarié qui n’arrive pas à joindre les deux bouts.




    0



    0
    Femmedz
    4 décembre 2016 - 13 h 49 min

    Que fait-elle Alors …
    Que fait-elle Alors … allez démission




    0



    0
    Femme
    4 décembre 2016 - 13 h 48 min

    Pendant que les familles

    Pendant que les familles Algériennes crient au secours à cause de la dureté de la vie et sa cherté, madame la solidarité veut nous appauvrir un peu plus.
    Un seul salaire ne suffit pas pour arriver au bout du mois. Cette dame et ses chefs sont tellement loin de la réalité des citoyens.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.