L’Afrique chez elle à Alger

Par Kamel Moulfi – Pour l’Algérie, la coopération Sud-Sud la plus naturelle, la plus immédiate, la plus légitime même, si on se réfère à l’histoire de la décolonisation, est dans le continent africain. Le Forum Algérie-Afrique, on peut l’appeler ainsi, inauguré samedi soir à Alger par le Premier ministre Abdelmalek Sellal, a tardé à se tenir, mais la voie est maintenant tracée pour promouvoir les échanges entre notre pays et ses partenaires sur le continent et contribuer à densifier les relations interafricaines (elles ne sont que 12% dans la sphère commerciale). L’Afrique est vue comme une opportunité d’affaires extraordinaire par le reste du monde, et les grands pays se bousculent pour en profiter, alors que les Africains n’arrivent pas encore à établir entre leurs économies la coopération qui leur manque pour porter le développement social au niveau souhaité et en finir une fois pour toutes avec l’état de dépendance néocoloniale, source de conflits internes particulièrement meurtriers qui déchirent nombre de pays du continent.

En regroupant 2 000 chefs d’entreprises venus d’une quarantaine de pays du continent, le Forum africain d’investissements et d’affaires constitue certainement la plus importante contribution de l’Algérie pour consolider les efforts de développement de l’Afrique. Dans cette démarche, notre pays n’a pas que des amis, que ce soit sur le continent ou ailleurs. Le forum algéro-africain dérange certains intérêts, d’autant plus qu’il se tient à Alger, dont personne n’oublie que si cette capitale a été qualifiée à une époque de Mecque des révolutionnaires, c’est surtout parce que les dirigeants des mouvements africains de libération nationale s’y trouvaient comme chez eux. C’est cet esprit qui inspire le forum algéro-africain et pas seulement la nécessité de diversifier notre économie menacée par la volatilité des prix du pétrole décidés sur le marché international. A Alger, l’Afrique qui veut se développer pour parachever sa libération doit se sentir chez elle.

K. M.

Comment (8)

    Anonymous
    7 décembre 2016 - 15 h 36 min

    Malheureusement on a toujours
    Malheureusement on a toujours riens compris, on veut construire toute l’afrique au même temps ce qui est impossible! commençons déjà a construire notre algérie, soyons un exemple a suivre pour l’afrique continent de misère et de mal vie suite a la corruption de ses dirigeants.




    0



    0
    TheBraiN
    5 décembre 2016 - 8 h 56 min

    C’est encore loin , très loin !!
    Aucune coopération digne de ce nom (je ne parle pas de l’utopique projet de feu Kadhafi à savoir les états unis d’Afrique) ne se fera sans 2 conditions nécessaires :
    1-Une stabilité politico-sécuritaire « normale » sur l’ensemble du continent .
    2-La réalisation d’un véritable réseau routier (et autoroutier) transafricain .
    Je pense que ça va prendre quelques …..siècles au moins et d’ici là ..!!!




    0



    0
    Lotfi magh
    4 décembre 2016 - 18 h 50 min

    Un gazoduc afrique ouest europe en négociation
    Il faut etre trés prudent , ne plus faire confiance à qui que ce soit , chacun cherche ses interets , il faut appliquer l’economie du gagnant gagnant , le tiers monde ne nous regarde plus comme l’algérie terre des révolutionnaires à cause des changements dans le monde , c’est fini les slogans à moins d’un miracle , juste pour vous dire que j’ai lu à la télé sur la barre d’information de france 24 en arabe que le nigéria et le maroc sont entrain de négocier un projet de gazoduc reliant l’afrique de l’ouest à l’europe traversant surement le maroc , voilà le résultat de la coopération intermaghrébine ,que des coups tordus , la bétise qu’a fait le défunt chadli c’est d’avoir mis en oeuvre le gazoduc qui relie l’algérie à l’espagne traversant le maroc , j’ai lu sur un site makhzenien , un sujet de cette monarchie nous menacer qu’en cas de guerre avec nous ils feront exploser ce gazoduc et ces effets arriveront jusqu’à l’algérie , voilà la coopération maghrébine .




    0



    0
      Jean_Boucane
      5 décembre 2016 - 7 h 24 min

      Ce gazoduc peut se faire car
      Ce gazoduc peut se faire car l’Europe veut moins dependre du gaz Russe… mais un gazoduc qui traverse autant de pays c’est du pain beni pour les gens qui veulent destabiliser surtout en Afrique… La on parle d’énergie, les multinationales et geostrategie n’ont rien à voir avec des l’agriculture… vous verrez des Boko Harams de partout… Retiens bien ce que jete dis




      0



      0
      TheBraiN
      5 décembre 2016 - 8 h 59 min

      Chacun défend (ou croit
      Chacun défend (ou croit défendre) ses intérêts !
      Le Nigéria a le droit , le plus absolu, de signer des accords de « passage » de son gaz avec qui il veut !!
      Pour le gazoduc Algérien qui traverse le Maroc , il ne faut pas « rêver » non plus , le faire exploser relève du délire !!!




      0



      0
        Lotfi magh
        6 décembre 2016 - 18 h 36 min

        Itinéraire du gazoduc afrique ouest europe
        Oui bien sur le nigeria a le droit , mais est ce que ce gazoduc va t il traverser le sahara occidental , ce problème n’est pas encore résolu , déja avec le problème de la pèche il y a eu des incidents diplomatiques .




        0



        0
    anonyme
    4 décembre 2016 - 18 h 36 min

    IL faut mettre le paquet!
    Développer la coopération , c’est notre avenir.
    Il faut mettre le paquet, c’est payant et ça vaut le coup.
    TOURNEZ VOUS VERS L’Afrique.




    0



    0
    Anonymous
    4 décembre 2016 - 17 h 51 min

    c’est le genre de defi qu
    c’est le genre de defi qu’adorent les patriotes algeriens. j’avoue que cette initiative arrive tard mais il vaut mieux tard que jamais. la partie sera dure car les puissances coloniales sont la et ne laisseront pas faire. nous avons des atouts en la matiere car les liens commerciaux ont toujours existe entre nos compatriotes du sud ( metlili aoulef adrar bechar etc…) et gao zender le nord du nigeria). faisons les revivre. et ne pas se concenter uniquement sur les hommes d’affaires d’alger. relevons le defi..




    0



    0

Les commentaires sont fermés.