Complément «contre le diabète» : les mises en garde du ministère du Commerce

Siège du ministère du Commerce. New Press

Dans un communiqué rendu public cet après-midi, le ministère du Commerce a mis en garde les citoyens contre l’utilisation d’un complément alimentaire dénommé RHB (Rahmat Rabbi) commercialisé dans les pharmacies comme produit supposant atténuer les complications liées au diabète. «Dans ce cadre, par mesure de précaution, les services du contrôle de la qualité et de la répression des fraudes du ministère du Commerce ont procédé au retrait de ce produit avec des prélèvements aux fins d’analyses et de vérification de sa conformité», a indiqué la même source. A ce titre, «il est recommandé aux consommateurs de s’abstenir d’acheter ce complément alimentaire jusqu’à obtention des résultats définitifs de ces  analyses», a insisté le ministère. 

Les services du contrôle de la qualité et de la répression des fraudes ont, quant à eux, été chargés d’aviser les pharmacies d’officines et les commerçants que la commercialisation ou l’utilisation de ce produit avant l’obtention des résultats d’analyses les exposent à des sanctions administratives et pénales. A ce propos, le ministère du Commerce a averti que les services du contrôle et de la répression des fraudes du ministère du Commerce «ont été chargés de procéder, sans délai, au retrait de ce produit mis sur le marché».

De son côté, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a prévenu que le produit en question est un complément alimentaire et non un médicament pour le diabète. Boudiaf a précisé que le «produit ne répond pas aux conditions et ne peut, en aucun cas être, considéré comme un médicament et il s’agit d’un complément alimentaire qui n’est pas soumis aux textes juridiques régissant les produits pharmaceutiques», appelant les malades chroniques, notamment les diabétiques, à «se conformer aux recommandations de leur médecin, seul habilité à prescrire  le traitement approprié». 

Le président de la Fédération des associations de diabétiques, Noureddine Boussetta, a relevé, pour sa part, que le produit «est classifié dans la catégorie compléments alimentaires et a obtenu l’homologation du ministère du Commerce en vue de sa commercialisation». Il a ajouté, enfin, que des «centaines de malades se trouvent dans un état critique suite à la prise de ce produit et à l’arrêt de leur traitement (insuline et comprimés)», avant de dire que le malade a été «victime de la promotion de ce produit». Il a appelé à «retirer immédiatement le produit des pharmacies».

A mentionner que ce complément alimentaire a été développé par TZ Lab et fabriqué par Nadpharmadic-production sis à la zone industrielle El-Rhumel (wilaya de Constantine).

Khider C.

Comment (39)

    DZDZ
    8 décembre 2016 - 16 h 35 min

    @ Dihya

    @ Dihya

    Après avoir lu votre commentaire, je me suis interssée au CV de notre ministre de la santé et j,ai trouvé ce qui suit:

    01- Chef de Daïra
    02 Wali délégué de la wilaya déléguée de Bir Mourad Raïs
    03 Wali de Ghardaïa
    04 Wali de Constantine

    selon ce parcours, je ne crois pas que le ministre de sa santé ait une idée sur les molécules BIO_ACTIVES et l’efficacité thérapeutique d’un produit naturel. Personne n’est à sa place.

    Lghoul
    8 décembre 2016 - 15 h 41 min

    C’est le résultat de 10 ans
    C’est le résultat de 10 ans de terrorisme conte notre pays, méné par des mercenaires wahabites, suivi par la déstruction totale de l’école pendant qu’ils font la course pour nous dépasser dasn tous les domaines de la science.
    Tout cela a engendré un vide intellectuel et culturel pour faire place a la sorcellerie et la supersition.
    Quand la religion fait de la politique pour faire plaisir a nos ennemis, ce n’est plus de la religion et le pays pourra chavirer comme un navire car il est mené par les autres et ces « autres » ne sont certainement pas nos amis.
    Quand l’enfant n’apprend que des interdits a l’école, il n’aura que des cauchemards dans sa vie.
    Dans un pays qui a un peu de logique, il faudrait établir des lois qui dissocient la religion de la politique et de la science. Autrement comment tolérer qu’on appelle meme un vrai médicament « Rahma Rebbi » tout est fini. Associer Dieu a de la malice est le visage des extremistes qui camoufflent leur tartuferie avec de la religion. Comment associer Dieu a un cachet, une pillule etc. ? Mais comme il ne reste que de la médiocrité, le résultat ne sera que de la médiocrité mais dans ce cas ils ont engendré un désastre car c’est une menace directe sur la vie et la santé des citoyens. Quelle honte. On dirait qu’il y a que des traficants, des bandits et des voyoux autour du peuple. Une nouvelle loi est necessaire: INTERDIT D’UTILISER LA RELIGION POUR SES PROPRES GAINS car c’est un crime contre l’humanité si on se base comment le peuple est berné ! C’est comme si le peuple algerien est juste en train de « découvirir » la religion. Une question: Font ils cela en arabie saoudite ? Ils se feront couper la tete au sabre le vendredi devant une nuée de fanatiques claquant leurs mains mais ctous les fléaux des khorotos diaboliques sont halal en Algerie. Cette Algerie, cette terre des cobbayes humains …

    Dihya
    8 décembre 2016 - 15 h 17 min

    @ ANTI CHARLATANS (non
    @ ANTI CHARLATANS (non vérifié)
    08 Dec 2016 – 13:39

    Je suis dans le domaine… permettez moi de vous dire qu’il ya une différence entre un produit naturel dont la composition contient des molécules biactives qui sont bénéfiques ( aident, stimulent) au bien être du consommateur….Et un produit naturel ayant une efficacité thérapeutique. Dans le deuxième cas, ces produits sont classés comme produits de santé naturels, d’où des études cliniques sont exigées.
    Dans notre cas, RAHMAT RABI a été vendue comme produit naturel ayant une efficacité thérapeutique qui est la guérison du diabète. .. Une étude clinique est obligatoire dans ce cas…C’est la responsabilité du ministère de la santé.

      Dihya
      8 décembre 2016 - 15 h 51 min

      Lire: molécules bio-actives=

      Lire: molécules bio-actives= molécules qui sont naturellement présentes dans le produit, juste comme les W-3, w-6, les antioxydants naturels ( polyphénols, tocophérols,….etc)

    Dihya
    8 décembre 2016 - 13 h 48 min

    Une fois j’ai lu que le
    Une fois j’ai lu que le ministère des affaires religieuses et le ministère de la santé voulaient travailler en collaboration. Je ne savais pas qu’il voulaient travailler ensemble dans l’industrie pharmaceutique pour produite
    RAHMAT-RABI .
    On dirait qu’on est géré par des personne qui excellent juste dans la « charlatanisation » du peuple.

    Kahina
    8 décembre 2016 - 13 h 42 min

    Après la vente des bouteilles

    Après la vente des bouteilles de la ROKYA des pseudo-imams, nous avons droit aux effets secondaires de RAHMAT RABI. Si ce n’est pas du KOUFR-OBSCURANTISTE… dites moi alors c’est quoi.
    Si ma mémoire est bonne, le ministre des hôpitaux délabrés a bien défendu cette RAHMA_CHARLATANESQUE.

    Anonymous
    8 décembre 2016 - 12 h 15 min

    L’entrée du ministère en dit
    L’entrée du ministère en dit long sur le fonctionnement de l’institution. On se croirait à l’entrée d’une grotte. Complément alimentaire à consonance religieuse véhiculant une idéologie qui ne dit pas son nom. En cas de décès lié à la prise de cet aliment, la responsabilité des ministères du commerce et de la santé est pleinement engagée. Le premier en raison de sa commercialisation en tant qu’aliment et le second en raison de sa commercialisation dans les pharmacies. le prochain complément alimentaire contre le cancer sera vendu sous le nom de ERRAHA INCHA ALLAH et par abréviation « E. I. A ».

      sabrina
      20 août 2017 - 0 h 55 min

      Je suis Sabrina de Dallas, Texas, aux États-Unis. J’ai vu cet article et ce serait dommage que je ne partage pas mon expérience avec d’autres personnes. J’étais séropositif, et j’aimerais dire à tout le monde comment mon statut a changé en négatif. Le VIH a été en cours dans ma famille. J’ai perdu les deux parents pour le VIH il y a quelques années et c’était tellement douloureux, je ne pouvais pas le surmonter. Comme nous le savons tous sur le plan médical, il n’y a pas de solution au VIH, et les médicaments antirétroviraux sont très coûteux. Heureusement, un ami très proche qui savait ce que je traversais, m’a parlé d’un médecin africain à base de plantes, le docteur Apama. Elle a dit qu’elle avait lu en ligne qu’il pouvait guérir beaucoup de maladies, y compris le VIH. Elle m’a donné son email: [email protected]. J’avais dépensé des milliers de dollars sur tant de drogues, alors j’ai décidé de l’essayer. Je lui ai parlé et il m’a assuré que son médicament me guérirait. J’ai passé une commande pour son médicament et elle m’a été remise ici à Dallas. J’étais sur son dosage pendant 4 semaines bien que je n’y croyais pas, j’étais en train de l’essayer par frustration et après la 4ème semaine, je suis allé chercher de nouveaux tests. Vous ne croyez pas que 5 médecins différents ont confirmé que je suis négatif. C’était comme un rêve, je n’ai jamais cru que le VIH avait un remède. Je suis maintenant négatif, je suis témoin vivant. Je ne sais pas comment remercier le Dr Apama. Je veux simplement aider les autres de toutes les façons possibles. J’ai rejoint de nombreux forums et j’ai posté ces témoignages et beaucoup de gens ont bénéficié de mon aide. J’ai reçu des courriels, l’un d’un homme qui m’a dit qu’il avait également été guéri d’herpès, un autre du diabète. D’après ce que je sais, il pourrait même guérir le VPH, le cancer, l’hépatite B, la syphilis, et encore plus. Contactez-le maintenant, c’est son email: [email protected] et c’est son numéro Whatsapp: +2349072570496
      Si vous avez également été réussi par lui ou si vous voulez me parler, vous pouvez m’envoyer un mail à [email protected] ou à ma poignée twitter Sabrina42505

    ANTI CHARLATANS
    8 décembre 2016 - 11 h 52 min

    la grande question : comment
    la grande question : comment un pseudo conditionneur d’un simple complément alimentaire ( en l’occurence RHB ) à base d’oméga3 …se retrouve au ministére de la santé , et s’offre méme le luxe de s’afficher ( sur la télé ..) avec le ministre de la santé et de la population ??????
    il est trés normal ensuite que le message que décodera le peuple sera : ah puisqu’il est avec monsieur le ministre ….veut dire qu’il est fiable et donc son produit aussi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! l’erreur fatale était là : message passé par la communication comportementale !
    wallah que je savais que cela allait innéluctablement depuis le tout début des premiéres intervention de ce charlatan …que ça allait finir comme ça !
    et pour finir : les compléments alimentaires passent par le ministére du commerce UNIQUEMENT car ce ne sont pas et ne peuvent etre des medicaments ! voyons !!!!!!!! donc pourquoi LE MINISTERE DE LA SANTÉ ??
    il ( le charlatan ) les ( administration ) a bien roulé dans la farine , et donc pour lui le peuple sera encore beaucoup plus facile à rouler dans la ….

    Anonymous
    8 décembre 2016 - 10 h 11 min

    LE NOM DU REMÈDE RAHMAT RABI
    LE NOM DU REMÈDE RAHMAT RABI BREVET DIRECTEMENT D UNE ZAOUIA AVEC L APPROBATION DU ministre DE LA SANTE (excusez le,, n a pas préciser qu il est ministre de sa propre santé) physique et monétaire)

    Anonymous
    8 décembre 2016 - 9 h 54 min

    On a un Ministre de Commerce
    On a un Ministre de Commerce en Algérie? : dans ce cas pourquoi il ne dit des OGM que nous bouffons chaque jours venant du lait des vaches et des poulets, on leurs donne des graines de soja! le diabète le cancers lhypertension tous sont des maladies qui ont commencés avec l’arrivée des nouveau riche qui tiennent l’alimentation et l’importation, on ne connait guerre ce genre de maladie dans les années 80, 90

      oui
      8 décembre 2016 - 12 h 42 min

      exact , ce sont des réalités
      exact , ce sont des réalités malheureusement !
      les vaches prennent des antibiotiques en masse , les plantes subissent une manipulation de leurs ADN pour des desseins économiques ….et nous le peuple inculte ON BOUFFE ET ON SUBIT !

    krimo
    8 décembre 2016 - 9 h 42 min

    mise en garde du ministère du
    mise en garde du ministère du commerce et non du ministère de la santé ou j’ai mal lu?

    icialG
    8 décembre 2016 - 9 h 35 min

    DANS LE CAS PRÉSENT C EST LE
    DANS LE CAS PRÉSENT C EST LE MINISTRE DE LA SANTE QUI DEVRAIT SE MANIFESTE A MOINS Q IL A INVESTI ET C EST INVESTI DANS LA POTION MAGIQUE CONTRE LE DIABÈTE

    Pravda
    8 décembre 2016 - 9 h 18 min

    Ce que je ne comprends pas c
    Ce que je ne comprends pas c´est que l´Algerien et toujours jaloux de la reussite de ses compatriotes, pourqoui l´Algerien ne s´interesse pas aux grands laboratoires qui ont fait de vous des cobayes pour tester tout medicament. Est ce que vous vous êtes demander comme vous le faite pour ce complement?. Les complements vous les consommer deja est-e que vous vous êtes demander sur ces complement que vous consommer deja qui viennent du moyen orient ou de l´europe. Le complement produit par notre compatriote n´est pas du tout dangereux pour la santé cce qui est necessaire de faire et une information au pharmaciens pour informer les patient qu´ils sont responsbles de leur santés en laissant tomber leurs insulines etc.. Je peux vous dire que il ya des gens en Europe qu´il ont laissé tomber leurs insulines pour quelques chose de naturel. Il ya beaucoup d´interêt et beaucoup d´argent à ramasser dans les medicaments du diabete donc fiate la connection aux critique de ce compatriote qui a fait travaller sa cervelle et pas comme ses trabendistes/contenairs de medicamnet que vous êtes directement ou indirectement de defendre en critiquant ce nouveau supplement. Attendez vous avez juste trouver un supplement qui est dangerux pour la santé? allez voir les herboristes plein de choses qui ne sont même pas controler, ce que vous importer pour manger , boire, s´habiller etc…sont tous des produits toxiques car tout le monde le savent que l´Algerie est un grand laboratoire de cobaye et une poubelle pour d´autres produits.

      alilou
      8 décembre 2016 - 11 h 44 min

      s il n arrete pas ce
      s il n arrete pas ce medicament ils vont le metre on prison

    Walid15
    8 décembre 2016 - 9 h 18 min

    Pauvre Algerie reduite a
    Pauvre Algerie reduite a Rahmat Rabi et a Ghi Rabi li ma yerlatch….Allah Yerham Chouhada

    Abou Stroff
    8 décembre 2016 - 9 h 08 min

    moua, avec ma naïveté
    moua, avec ma naïveté maladive m’attendais à ce que la nouvelle du retrait de cette potion (magique?) du marché soit accompagnée de la nouvelle de la démission du sinistre de la santé qui a encouragé publiquement le charlatan en question à gruger les crédules et niais confirmés que sont devenus les algériens dans leur grande majorité. mais comme, en algérie, on ne démissionne pas mais on se fait éjecter par notre bienaimé fakhamatouhou national, j’attends à ce que ce dernier prenne la décision qui s’impose.

    TheBraiN
    8 décembre 2016 - 8 h 37 min

    1-Combien d’essais cliniques
    1-Combien d’essais cliniques , sur quelles bases , sur quels cobayes (humains ou animaux) …..?
    2-Y a-t-il un lobby de l’insuline ?
    3-N y-a-t-il pas d’autres compléments alimentaires dangereux en vente libre dans les officines ?
    4-Le ministère de la santé a-t-il agi avec légèreté voire irresponsabilité (pour ne pas dire autre chose) en autorisant la vente de ce produit?

    A ce stade , l’honnêteté intellectuelle devrait nous interdire de prendre parti en faveur de telle ou telle autre thèse car on ne sait presque rien sur cette histoire de complément alimentaire .

      ANTI CHARLATANS
      8 décembre 2016 - 12 h 39 min

      chér monsieur ou chére madame
      chér monsieur ou chére madame , ilne s’agit justement que d’un complement alimentaire à base d’omégas 3 ( huiles de poisson ) …
      je veux dire que le ministére de la santé n’a absolument RIEN A FAIRE Là DEDANS !!!
      les dossiers de complements sont déposés uniquement au ministére du commerce comme on dépose un petit dossier pour ramener des tisanes à base d’herbes …etc
      donc pas d’essais cliniques à faire car il ne s’agit pas de molécules de synthése .

        TheBraiN
        11 décembre 2016 - 9 h 09 min

        Il m’a bien semblé voir le
        Il m’a bien semblé voir le ministre de la santé lui-même faire la promotion de ce produit en usant même de termes médicaux (lui qui n’est pas médecin) !!
        Si ce complément ne fait pas « de mal » , je pense qu’il n y a aucun mal à ce qu’il se vende seulement le problème est venu du fait que certains diabétiques aient cru bon d’arrêter l’insuline à cause , peut-être un peu, des propos du ministre .

    Anonymous
    8 décembre 2016 - 8 h 18 min

    Ceux qui endossent la
    Ceux qui endossent la responsabilité de cette arnaque sont en premier lieu le ministre de la santé et deux chaînes de télévision privées qui ont cautionné ouvertement le « produit-miracle » et ont fait sa promotion.
    Dans un pays normal ( y compris au Bengladesch ou au Ruwanda) le ministre de la santé démissionne ou est limogé et les deux chaines sanctionnées.
    Mais l’Algérie est-elle un pays normal ?

    Sucrebien
    8 décembre 2016 - 7 h 23 min

    La justice doit sévir!
    La justice doit sévir!

    Anonymous
    8 décembre 2016 - 5 h 56 min

    Tout produit conssommable
    Tout produit conssommable doit presenter sur son emballage conformement à la reglementation en vigueur sa composition detaillée nous serions curieux de connaitre celle de ce ‘miracle attrape nigauds’ et nous reprendrons confiance si des poursuites judiciaires à la mesure du prejudice causé sont engagées contre les responsables de ce crime anti-national.

    Anonymous
    8 décembre 2016 - 0 h 33 min

    ——- CRIMINELLES

    ——- CRIMINELLES ASSASSINS ——

    Rascasse
    7 décembre 2016 - 21 h 30 min

    C’est parce qu’il s’est fait
    C’est parce qu’il s’est fait avoir comme un lapin par un malade mental que le responsable de la santé des algériens n’as pas voulu faire marche arrière de peur de se désavouer et paraître idiot du village, mes chers compatriotes voici admirer vos responsables prêt à vous marcher sur les cadavres pour se maintenir au sommets

    Astaghfirou Allah
    7 décembre 2016 - 21 h 26 min

    Mais ou sont les freros si
    Mais ou sont les freros si prompts à dégainer pour défendre l’Islam, zaama ? Voilà que des inconscients blasphèment en comparant leur marchandise à la miséricorde du seigneur, hacha liLLAH, et il ne manque que leurs applaudissement.
    C’est une honte et un blasphème qui doit offusquer tout musulman sincère.

      Ait chaalal
      8 décembre 2016 - 2 h 51 min

      Laisse le bon Dieu à sa place
      Laisse le bon Dieu à sa place. avant de commencer à pleurer sur le sort de bon Dieu,pleur plutôt sur le sort des millions de tes compatriotes malades atteints par le diabète et qui se font avoir par un charlatan des temps modernes. c’est un scandale de prendre au sérieux un pseudo médecin généraliste qui prétend d’avoir découvert un traitement pour le diabète .le ministre de la santé, soit il est un type naïf , soit c’est un débile, soit c’est un gros con de laisser se médicament commercialisé dans le pays.. je le répète , l’Algérie est fini !..il règne dans notre pays une misère scientifique depuis la fin des années 70. l’arabisation et l’islamisation de la société Algérienne à rendu une grande partie de notre peuple un énorme troupeau de moutons. bref, beaucoup de nos compatriotes croient que le recours à des pratiques superstitieuses est une chose vitale et positive pour leurs corps et leurs esprits. les médias comme ( le journal Echourouk, Alkhaber, et des chaines de télévisions privés comme Al nahar tv et sans oublier le système éducatif Algérien qui est une véritable bombe à retardement pour l’avenir de l’Algérie….Ce pays que j’aime tant m’exacerbe !

    Anonymous
    7 décembre 2016 - 20 h 56 min

    ça arrive quand l’idiotie
    ça arrive quand l’idiotie prend la place de l’intelligence et quand on fait confiance à la roqia des charlatans au lieu de la nanotechnologie des prix Nobel. L’Algérie est tombée bien bas avec son système éducatif le plus abrutissant du monde depuis le milieu des années 70 ( qui croit encore que le soleil tourne autour de la terre et que le cœur d’un juif est de couleur noir, rouge pour un chrétien et blanc pour un musulman et jaune pour un athée)

    Anonymous
    7 décembre 2016 - 20 h 48 min

    Mais qu est ce que c est que
    Mais qu est ce que c est que ce cirque ,on fourgue sur le marché des produits sans contrôles des services habilités de l état. Ceux ci interviennent a posteriori pour constater les dégâts et gesticuler pour juste donner l impression qu ils existent. ..
    Voila un charlatan qui a prospère pendant plus d une année,aidé en sous mains par quelques obscures officines sans que personne ou service officiel n interviennent, quoique au depart ce produit a été présente comme un médicament miracle…le vide est a ce point ?c est a desesperer.

    Quenelle
    7 décembre 2016 - 20 h 21 min

    Ce sont des situations comme
    Ce sont des situations comme celle-ci qui vous renseignent sur l’état et l’efficacité de nos organismes de contrôle, nos ministères et l’état d’esprit et la culture de nos concitoyens !
    Je rappelle que ce douctour -inventeur de la « potion magique » ( à ne pas confondre avec celle du druide Panoramix , qui, elle, est autrement plus efficace ), a été reçu , avant la catastrophe, par le ministre de la santé pour le féliciter !
    Pleure , ô pays bien-aimé !

      Hamid
      8 décembre 2016 - 13 h 58 min

      Souvenez_vous des avions
      Souvenez_vous des avions renifleur à l’époque de giscard

    Dihya
    7 décembre 2016 - 20 h 19 min

    C’est une ROKYA en comprimés.

    C’est une ROKYA en comprimés.
    Eh oui, les charlatans en blouse blanche s’accaparent de la médecine en Algérie.

    vive zawali
    7 décembre 2016 - 19 h 29 min

    bien sur, il va faire perdre
    bien sur, il va faire perdre des gains colossaux aux producteur de médoc lié au diathermie, ils ne vont pas se laisser faire; c’était prévisible. pour moi c’est la preuve que ça marche et en ce qui concerne les gens qui sont des états comateux on aimerais bien connaitre leurs noms…

    SabrinaDZ
    7 décembre 2016 - 18 h 40 min

    Ce fameux RAHMAT RABI a fait

    Ce fameux RAHMAT RABI a fait déjà des victimes à Constantine, parait-il.
    Quand le bon dieu devient une marque d’un produit non conforme = arnaquer les malades.
    Le producteur de cette RAHMA trafiquée mérite un jugement très sévère.

    Lghoul
    7 décembre 2016 - 18 h 38 min

    Comment un « médicament » non
    Comment un « médicament » non testé sur des cobayes non humains pour un certain temps et non étudié et analysé profondemment par des experts réputés puisse etre distribué aux humains ? C’est vraiment incroyable ! Je ne sais pas si les gens voient l’ampleur d’une telle nouvelle !
    Apparemment il suffit de dire ou écrire « Allah » pour que toutes les portes s’ouvrent. Pourquoi non de Dieu mélanger la religion avec la science, ou avec la politique et au charlatantisme ? Sommes nous si retardés que ca ?
    Ou sont les organismes régulateurs et de controle ? Que fait le ministère pas de la santé – je dirai de la maladie ?
    Donc ils suffit de dire « Allah » ou « Je suis musulman » pour que le crime devienne halal ?
    Ou va le pays ? Sincerement l’Agerie a fait un bon de 300 ans en arrière depuis 1999 !.
    Meme le nom de ce poison porte le nom de Dieu ! « Rahmat Rebbi » C’est quoi cette comedie ?
    Ces gens doivent normalement finir leurs jours en prison car ils sont des criminels doubles: 1/ Ils veluent tuer des gens et 2/ ensuite ils salissent la religion. Une loi pour laisser tanquille la religion doit etre adoptée !

    algerien_patriote
    7 décembre 2016 - 18 h 36 min

    les lobbyistes vont tout
    les lobbyistes vont tout faire pour descendre en flammes le fabricant de ce produit, alors qu’ils commercialisent des compléments alimentaires venus en sait d’ou (chine , inde , pakistan et que sais-je encore…. donnez plutôt des conseils aux diabétiques pour les accompagner dans la prise de ce complément alimentaire sans arrêter leur traitement surtout en ce qui concerne les insulinodépendants

      Mourad
      8 décembre 2016 - 8 h 40 min

      Le « docteur » a déclaré qu’il
      Le « docteur » a déclaré qu’il a refusé d’être proposé au Nobel de médecine. Il avait déclaré sur certaines chaînes sensationnalistes que son « médicament » qu’il avait d’abord appelé diabinex a vaincu le diabète.
      Allez sur Youtube et il y en a à boire et à manger :
      Exemple et regarder l’insistance de la « journaliste ». C’est hallucinant et le ministre Boudiaf est pris à témoin :

      https://www.youtube.com/watch?v=YWpEXliiX9Y

    Anonymous
    7 décembre 2016 - 18 h 30 min

    CHARLATANISME.CHARLATANISME
    CHARLATANISME.CHARLATANISME.CHARLATANISME.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.