Sonatrach table sur une hausse de 11% de ses exportations

Amine Mazouzi, P-DG de la Sonatrach. New Press

Les exportations d’hydrocarbures de Sonatrach devraient atteindre 109 millions de Tep en 2016 contre 98 millions de Tep en 2015, soit une augmentation «appréciable» de 11%, a annoncé mercredi à Alger le P-DG de cette compagnie nationale, Amine Mazouzi. «Cet accroissement reflète d’abord une augmentation de notre production primaire d’hydrocarbures à partir du deuxième semestre 2016», a fait savoir Mazouzi lors de la cérémonie de signature d’un contrat entre Sonatrach et le groupe japonais JGC.

En effet, la production de pétrole brut est passée à 1,135 million de barils par jour à partir de novembre 2016 contre une production moyenne de 1,051 million de barils par jour sur l’année 2015 et 1,056 million de barils par jour au 1er semestre 2016.

Par ailleurs, depuis octobre 2016, Sonatrach a réussi à recouvrer sa capacité de production annuelle historique de 200 millions de Tep et table sur plus de 207 millions de Tep en décembre en cours. «Cet accroissement qui acte la volonté de Sonatrach de renforcer sa position sur ses marchés historiques devrait être particulièrement marqué pour le gaz nature», a-t-il dit.

Pour les exportations de gaz naturel (gaz naturel et gaz naturel liquéfié), elles ont augmenté de 25% au cours des dix premiers mois de l’année 2016 par rapport à la même période de l’année 2016, a-t-il encore souligné.

Sonatrach et JGC signent un contrat de 140 mds

Par ailleurs, le groupe Sonatrach et la société japonaise JGC Corporation et JGC Algeria SPA ont signé mercredi à Alger un contrat de réalisation d’installations de séparation et de compression à Hassi R’mel pour un montant équivalant à 140 milliards de dinars sur une durée de 38 mois.

«La réalisation de cet ouvrage de grande envergure a été attribué au consortium JGC Corporation Japan-JGC Algeria pour un montant qui dépasse l’équivalent de 140 milliards de dinars dont 595 millions de dollars, 275 millions d’euros et plus de 35 milliards de dinars», a indiqué le P-DG de Sonatrach, Amine Mazouzi, peu avant la signature de ce contrat.

Ainsi, JGC Corporation s’engage à la réalisation pour le compte de Sonatrach des installations de compression de gaz pour maintenir le plateau de production de la région de Hassi R’mel. A l’issue du délai de 38 mois fixé pour la réalisation de ce projet, les nouvelles installations devront permettre de maintenir un plateau de production de gaz de 190 millions m3/j (plus de 60 milliards de m3 de gaz par année), a-t-il précisé. *Pour rappel, Sonatrach et la société japonaise ont signé en avril dernier un contrat portant sur le revamping et la réalisation d’un nouveau système de production au niveau des unités satellites sud à Hassi Messaoud.

R. E.

 

Comment (4)

    Dz
    8 décembre 2016 - 11 h 22 min

    Y a pas que le pétrole bon
    Y a pas que le pétrole bon sang…faites travailler vos méninges messieurs les responsables…. il faut inover, sinon laissez vos places , il y a plein d’algériens avec pleins d’idées…..




    0



    0
    selecto
    7 décembre 2016 - 23 h 09 min

    La bande des Dalton va tout
    La bande des Dalton va tout pomper avant de partir, y a t-il un Shérif en Algérie pour la mettre hors d’état de nuire ?




    0



    0
    Exportations bradé !!!!
    7 décembre 2016 - 21 h 53 min

    Oui mais des exportations
    Oui mais des exportations bradé !!!!




    0



    0
    Anonymous
    7 décembre 2016 - 20 h 28 min

    POMPEZ C’EST TOUT CE QUE VOUS
    POMPEZ C’EST TOUT CE QUE VOUS SAVEZ FAIRE
    VOUS ÊTES DES CHAMPIONS DANS CE DOMAINE
    AUCUNE PENSÉE POUR LES GENERATIONS FUTURES QUI VONT MANGER DES CAILLOUX




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.