Une contribution de Bachir Dahak – Quand l’arabisation est sabotée par les arabisants

Les Algériens furent dirigés vers un laboratoire de langues destiné aux non-Arabes. D. R.

Ce débat sur l’arabisation me renvoie à cette année 1985 où le ministère de l’Enseignement supérieur avait signé une convention avec le royaume de Jordanie afin d’y envoyer dix-sept enseignants algériens (maîtres assistants, chargés de cours, etc.) issus de plusieurs universités du pays, afin de maîtriser leur connaissance de l’arabe. Il s’agissait d’enseignants bilingues ou trilingues qui enseignaient déjà en arabe, mais qui avaient besoin de se perfectionner. Nous étions accompagnés par les deux conseillers à l’arabisation du ministre, qui nous présentèrent ce stage comme un modèle de coopération universitaire. Il n’en fut rien et ils disparurent de la circulation quelques heures après notre arrivée à Amman. A l’université d’Amman, nous avons été dirigés vers un laboratoire de langues en même temps que des Roumains, des Italiens et des Portugais. L’enseignante palestinienne, chargée du labo, n’imaginait pas un seul instant qu’elle avait en face d’elle des gens qui parlaient parfaitement l’arabe, dès lors que nous refusâmes de répéter après elle «kitâboun» (livre) et que le doyen du groupe – Abdelkader Taibouni, paix à son âme – lui expliqua dans la langue d’Al-Jahid qu’il y avait peut-être maldonne et sûrement escroquerie.

Un haut responsable de l’université, avec qui nous avions parlé deux jours durant, exprima son étonnement et nous proposa alors que chacun rejoigne le cours qui correspondait à sa spécialité. J’ai donc rejoint un amphi de droit et j’ai vu arriver un enseignant, au fort look britannique, entamer son cours de droit international par un «good morning !». Une demi-heure après, pas un seul mot arabe ne sortit de la bouche de cet enseignant jordanien, car, en réalité, dans ce pays frère, qui se proposait de nous mener vers une maîtrise de l’arabe, aucun cours ne se faisait en arabe, en dehors des lettres et de la charia.

Une heure plus tard, tous les enseignants algériens se retrouvèrent sur le parvis de l’université après avoir constaté, chacun dans sa spécialité, que rien ne se faisait en arabe. Le même haut responsable revient vers nous, faussement catastrophé, pour nous dire que nous allions prendre des articles de presse et les étudier ensemble.

Du bricolage de l’arabisation cautionné par des conseillers à l’arabisation avec la bénédiction d’Abdelhak Brerhi, lui qui, en privé, disait tout le mal qu’il pensait de l’arabisation. Dépités par ce grand pataquès, abandonnés par les deux conseillers de l’arabisation qui nous avaient pourtant parlé du grand sérieux des Jordaniens, nous décidâmes d’aller nous plaindre auprès de notre ambassadeur qui, autre grande surprise, n’était autre que Abderrahmane Cheriet, l’ancien patron de la RTA, grand chambellan de l’arabisation et grand serviteur de Mohamed-Cherif Messaâdia.

Après nous avoir fait attendre une heure, il commença à nous écouter après avoir reconnu qu’il n’était pas au courant de notre présence à Amman. Les trois premiers enseignants qui prirent la parole le firent instinctivement en français, avant que l’ambassadeur nous lance, comme une insulte : «Sar koulkoum mfernssine !» (Ah, vous êtes tous francophones !). Le cauchemar continuait et je me rappelle lui avoir dit dans un arabe choisi : «Rassurez-vous, M. Cheriet, nous allons chercher dans le quartier, peut-être qu’il existe une ambassade d’Algérie pour les francophones !» En fin de compte, M. Cheriet nous intima l’ordre de ne pas créer de grabuge avec l’université d’Amman et de patienter que l’on nous trouve des solutions. Il se foutait totalement du fait qu’une convention signée par son pays était royalement bafouée. Il se foutait également du fait qu’à la place des logements universitaires prévus par la convention, nous étions livrés à l’appât de courtiers libanais. Il a été jusqu’à douter de notre sincérité de vouloir effectivement nous perfectionner en arabe, insinuant que notre seule motivation était de faire du tourisme. Il y a toujours une méfiance des arabisants à l’endroit de ceux qui s’engageaient à enseigner en arabe alors qu’ils étaient de formation francophone.

Certains d’entre nous décidèrent de se rendre à Damas où, effectivement, tous les cours à l’université étaient dispensés en arabe. Résultat des courses : les Jordaniens, malgré leur malhonnêteté, ont protesté officiellement à Alger, à l’occasion du déplacement du roi Hussein, et c’est ainsi que dix-sept enseignants algériens furent suspendus et privés de salaire pendant plus de huit mois sans que le ministère ne se soit prononcé sur le rapport détaillé que nous lui avions adressé à propos de cette mascarade d’arabisation en Jordanie.

Cela signifiait que même les plus hautes instances du pays pouvaient être instrumentalisées par des lobbies pro-arabisation, très actifs dans les coulisses de la Ligue arabe, alors que n’importe quel ambassadeur d’Algérie pouvait signaler qu’en réalité, les universités des pays arabes (en dehors de la Syrie) avaient depuis longtemps relégué la langue arabe à la littérature et la théologie.

Le jeu de massacre idéologique consistait à former des étudiants exclusivement en arabe, alors que tous les responsables savaient qu’ils seraient inopérants et sous-utilisés.

Bachir Dahak

Docteur en droit

Comment (98)

    TheBraiN
    13 décembre 2016 - 8 h 42 min

    TheBraiN attend toujours que
    TheBraiN attend toujours que quelqu’un relève son défi et lui prouve l’existence de cette langue Amazighe qui serait (ou aurait été) la langue de notre pays à telle ou telle autre époque .
    Il relève comme toujours que certaines personnes , certaines peut-être de bonne foi d’autres payées , font tout pour parasiter ses écrits et faire dévier le sens des sujets abordés .
    Malheureusement personne , parmi les parasites « de bonne foi » n’assume ses convictions (pour ceux qui en ont) francophiles et n’abordent cette question sous un angle réaliste et logique .
    Je conseillerai « amicalement » aux personnes à « conviction » de défendre , « honnêtement, la langue Française , qu’ils estiment être la leur pour x ou y raison , au lieu de s’inventer une langue-passerelle vers la langue qu’ils défendent .
    Pour les miliciens électroniques , allez jouer ailleurs SVP !!!




    0



    0
    Algdz
    10 décembre 2016 - 18 h 00 min

    Quelqu’un pourrait nous
    Quelqu’un pourrait nous définir le mot Arabisation ??
    Il me semble que c’est Arabiser quelqu’un ou un peuple qui à la base n’est Arabe
    On ne peut Arabiser un Arabe ou un Franciser un Français !!!
    J’aimerai juste comprendre sans insultes et jugements de valeurs.
    A vos claviers, merci




    0



    0
      TheBraiN
      13 décembre 2016 - 10 h 38 min

      En suivant votre raisonnement
      En suivant votre raisonnement , posons la question suivante « pourquoi berbériser un peuple s’il est déjà berbère? »




      1



      0
    Mustapha
    9 décembre 2016 - 19 h 32 min

    L’arabe est la langue avec
    L’arabe est la langue avec laquelle Allah a communiqué avec nous. N’est-ce pas suffisant pour la considérer comme une couronne sur la tête?!
    Apprendre d’autres langues c’est bien. Mais nous devons montrer que nous sommes fiers de ce que nous sommes et ne pas jouer le jeu des francophiles ayant surtout un complexe d’infériorité par rapport à leurs anciens colonisateurs.




    1



    0
      Anonymous
      9 décembre 2016 - 19 h 56 min

      Démagogie à deux balles !!
      Démagogie à deux balles !!




      0



      1
      Lyes
      9 décembre 2016 - 20 h 14 min

      « ce que nous sommes », mais
      « ce que nous sommes », mais nous sommes Amazigh abruti. Pour la langue, Dieu soubhanou, s’est adressé aux arabes dans leur langue comme pour toutes les révélations antérieures.
      Ceci étant, c’est bien de maîtriser l’ arabe mais pas en tuant les langues du savoir, comme vous le faites, car c’est un suicide.




      0



      1
      moi
      9 décembre 2016 - 21 h 27 min

      Pourquoi ne pas laisser cette
      Pourquoi ne pas laisser cette mission à ceux qui gardent avec zèle les lieux saints de ce même dieu?




      0



      0
    Alfa
    9 décembre 2016 - 18 h 26 min

    « NEVER ARGUE WITH AN IDIOT HE
    « NEVER ARGUE WITH AN IDIOT HE WILL DRAG YOU TO HIS LEVEL AND THEN BEAT YOU WITH EXPERIENCE. »
    Dans mes précédentes interventions je n’ais nullement mentionné l’appartenance ou l’état civil de ces plus grands savants d’expressions « ARABE » ni leurs origines même, mais il se trouve qu’il ya des énergumènes qui prêchent dans leurs ignorances pour trouver un échappatoire à leurs argumentations. Pour les érudits aussi sachez que de tout ce beau monde de savants et d’intellectuelles d’expression ARABE, il ne figure aucun Chamelier Arabe ou du moyen orient. Ils sont tous venu de l’extérieur mais ils ont embrassé cette langue comme outil de travail de recherche et de communication. Il fut un temps ou les musulmans avaient fait des avancées remarquables dans le domaine de l’Astronomie, l’Astrologie, l’Astrophysique, Les Mathématiques, Les Sciences, Les Lettres (Philosophie) d’où l’appellation « AGE D’OR », cette période ou l’émancipation des ces cerveaux les a élevé à un stage qui dépasse l’imaginaire et ont défié par leurs intelligences l’impossible en matière de découvertes scientifiques et d’avancées technologiques.
    Un exemple encore vivant: LA PLUS CÉLÉBRE ET GRANDIOSE MOSQUÉE DE CORDOUE, EN ESPAGNE, AVEC CES 365 FENÊTRES OU CHAQUE JOUR LE SOLEIL RENTRE PAR UNE FENÊTRE DIFFÉRENTE ET QUE JUSQU’À PRÉSENT TOUT CE BEAU MONDE D’INTELLECTUELS RECENTS ET D’ARCHITECTES N’ONT PU DÉCÉLER LE SECRET.
    OU ENCORE LES JARDINS DE BABYLONE, EN IRAK, QUI JOUENT DE LA MUSIQUE PAR CES ÉTROITS TUNNELS REMPLIS D’EAU ET QUE CERTAINS IDIOTS BRITANIQUES VOULAIENT EN PERCER LE SECRET ILS ONT CREUSÉ UNE TRANCHÉE POUR TROUVER L’ÉNIGME MAIS ONT DÉTRUIT ET LA MUSIQUE ET L’ENDROIT LUI-MÊME. CES 2 VESTIGES DE L’ART MODERNE SONT CLASSÉ PARMI LES 7 MERVEILLES DU MONDE. ILS ONT ÉTÉ L’OEUVRE DE GÉNIES D’EXPRESSION ARABE.
    Pour terminer: »A WISE MAN SPEAKS BECAUSE HE HAS SOMETHING TO SAY, A FOOL ONE SPEAKS BECAUSE HE HAS TO SAY SOMETHING. »




    0



    0
      Tangoweb54
      10 décembre 2016 - 16 h 41 min

      Monsieur vous avez parlé de
      Monsieur vous avez parlé de ce qu on réaliser les Musulmans.non Arabe d après vous mais je.me doit de vous demander de bien vouloir lire le livre de James Muirden titre « notre Univers » et vous verrais que les premiers êtres a observer les Astres bien avant l Islam ce sontt les Arabes.Croyez si voulez vous mais les merveilles de l Andousie c’est fait par des Arabes




      0



      0
        Anonymous
        10 décembre 2016 - 19 h 28 min

        Les merveilles de l
        Les merveilles de l’Andalousie c’est le travail et le savoir des trois Religion monothéistes
        Renseignez vous




        0



        0
    souk-ahras
    9 décembre 2016 - 17 h 04 min

    La langue arabe a été pendant
    La langue arabe a été pendant des siècles le véhicule intercontinental reconnu des sciences du savoir et de la culture. Elle était riche d’éruditions diverses et variées, conquérante d’universalité, puissante de sagesse et d’ouverture à l’autre… Qu’en reste-t-il de nos jours ? Son étendue et riche encyclopédie lexique se trouve réduite à deux mots :  »Allahou Akbar » dont l’unique projection revêt la forme du paradis des musulmans.




    0



    0
    tangoweb44
    9 décembre 2016 - 15 h 46 min

    La langue Arabe est saboté
    La langue Arabe est saboté par cela même qui sont sensé l’appliquer, cette langue subit un véritable complot depuis plus de 17 ans, surtout depuis qu’on a gelé le projet de sa généralisation établi par le Président Zeroual et le Premier Ministre Ouyahia.Vous n’avez qu’a observer les écrits sur les frontons des magasins y a du Français de l’Italien, de l’Espagnol sauf la langue Arabe et tout ça est prémédité pour barrer la route a la langue Arabe. Même nos ministres s’expriment en Français et je me demande si l’Algérien des Aurès de Chlef, Chelghoum laid, ou de Laghouat les comprendra Je suis étonné du silence de Monsieur Abdelkader Hadjar notre ambassadeur en Tunisie lui qui était président de la commission nationale d’Arabisation.Pendant 130 ans la France n’a pas réussie a démanteler la langue Arabe de notre pays et je vous le dit toutes ces tentatives diaboliques pour supprimer cette langue de nos ancêtres sont voué a l’échec car elle enraciné dans les coeurs et les esprits du peuple Algérien jusque a la fin des temps.




    1



    0
      Juba2
      9 décembre 2016 - 19 h 41 min

      La langue de tes ancêtres ce
      La langue de tes ancêtres ce n’est pas de l’arabe. C’est tamazight a si moh ca s’ appelle le déni identitaire dont vous êtes victimes . Vous avez rien d’arabe ni de près ni de loin (falsification identitaire ) vous voulez être ce que vous n’êtes pas .




      0



      1
        TheBraiN
        10 décembre 2016 - 10 h 12 min

        Relevez le défi de Mr
        Relevez le défi de Mr TheBraiN et démontrez par a+b (c’est-à-dire avec des documents officiels) que cette soit-disant langue berbère existe bel et bien !!
        Allez y , ridiculisez cet « abruti d’arabo-islamiste » qu’est Mr TheBraiN » pour une fois !!!
        Que c’est facile de « philosopher » sur le sexe des anges …prouver qu’ils ont un sexe c’est une toute autre histoire !!!!




        1



        0
      Anonymous
      9 décembre 2016 - 20 h 06 min

      Cette langue n’est enracinée
      Cette langue n’est enracinée ni dans mon cœur ni dans mon esprit, même si je parle cette l’Arabe également comme je m’exprime en Français et en Anglais. Je ne me sens absolument pas Arabe, je reste et demeure Algérien avec ma propre culture Algérienne qui n’a rien a voir avec la culture Arabe
      Bien à vous




      0



      0
      sam revolt
      9 décembre 2016 - 20 h 57 min

      NON…La langue arabe n’est
      NON…La langue arabe n’est pas la langue de nos ancêtre… elle est venue d’ailleurs..et vous le savez. La langue naturelle des algériens et de nos voisins frontaliers (Est/Ouest) est d’abord l’amazigh dont certains ont perdu l’usage peu à peu et l’arabe algérien (dont la syntaxe est basée sur l’amazigh.) c’est ce qui est parlé instinctivement par tous les habitants de l’Afrique du nord. la langue arabe que vous évoquez n’est pas du tout enracinée dans les esprits des algériens. d’ailleurs je ne vous imagine pas dire à votre fils : taala houna ya bounay…madha tafaalou. mais ..arouah lahna ya oulidi ..wach rak dayer..




      0



      1
        TheBraiN
        12 décembre 2016 - 8 h 44 min

        Prouvez votre affirmation !!

        Prouvez votre affirmation !!
        Quelle langue utilisaient les autorités en l’an 1000 , en l’an 1500 , en l’an 1800 ?????
        Y avait-il la moindre école que les enfants fréquentaient qui leur apprenait à lire et à écrire une autre langue que l’arabe ?
        Démontrez-nous qu’il y a quelque chose qui s’appelle par langue Amazighe sinon …passez votre tour au lieu de dire n’importe quoi !




        1



        0
      Algerian patriot
      10 décembre 2016 - 8 h 28 min

      La langue de nos ancêtresur
      La langue de nos ancêtresur est le TAMAZIGHT avec ses différentes variantes ! Point barre !




      0



      1
        TheBraiN
        10 décembre 2016 - 10 h 09 min

        Il n y a pas et il n y a
        Il n y a pas et il n y a jamais eu une langue qui s’appelle par « langue Amazighe » .
        Je vous mets au défi , vous et n’importe quelle « sommité linguistique berbère » (ou berbériste aussi) de me démontrer le contraire !
        Relevez le défi et prouvez vos assertions au lieu de dire n’importe quoi !!
        Allez un seul document officiel datant de 20 , 10 ou même 2 siècles rédigé dans cette « langue » !!
        Allez relevez le défi !!
        Essayez de ridiculiser Mr TheBraiN !!!!
        Des dialectes il y en a par millions dans le monde , les langues par contre ….




        1



        0
          Algerian patriot
          10 décembre 2016 - 13 h 25 min

          Attention cher ami ! Tes
          Attention cher ami ! Tes chevilles enflent à vue d’oeil…
          Un peu de modestie est une excellente thérapie contre
          L’hypertrophie céphalique…
          Par ailleurs, je relève le défi, je vais faire des recherches et reviendrai très prochainement si AP m’en donne l’opportunité.




          0



          0
          TheBraiN
          11 décembre 2016 - 8 h 51 min

          Ramenez moi un écrit officiel
          Ramenez moi un écrit officiel de n’importe quelle dynastie islamique en berbère à défaut d’un discours (pas de vidéo à l’époque je sais) …
          Je parle de cette époque parce que si vous remontiez plus loin (période pré-islamique) tout ce que vous trouverez c’est du ….punique .
          Et même les « rois berbères » s’exprimaient en Punique , y compris avec leur peuple !!




          0



          0
          Algerian patriot
          10 décembre 2016 - 13 h 35 min

          Coucou me « revoilou »

          Coucou me « revoilou »
          Il m’à fallu à peine 30 secondes, chrono en main pour trouver qu’une pierre archeologique portant des inscriptions lyriques* à Bedjaïa et datant de 3000 à 5000 ans, il s’agit bel et bien de caractère Tifinagh.
          Désolé « The brain » mais tu as perdu…
          *Pour ceux qui ont besoin de vérifier, faudrait taper : pierre archeologique portant des inscriptions lyriques.




          0



          0
          Tangoweb54
          10 décembre 2016 - 16 h 20 min

          Tous les écrits dont vous
          Tous les écrits dont vous parler ne sont pas Amazigh ce sont des écrits romains. Phéniciens Grecs etc…,même le soi disant drapeau Amazigh est en fait une pure falsification son symbole est prouvé A+B que c est un symbole Romain datant du Moyen-âge.Alors Tout le monde sait que ce soi disant drapeau Berbères à été confectionné par les laboratoires secrets Français au début des années 70 pour déstabiliser notre pays




          0



          0
          Algerian patriot
          10 décembre 2016 - 18 h 38 min

          Correction : inscriptions
          Correction : inscriptions lybiques…
          Merci.




          0



          0
          TheBraiN
          11 décembre 2016 - 8 h 49 min

          Mr TheBrain parlait d’un
          Mr TheBrain parlait d’un document officiel par de caractères rupestres du Hoggar .
          Vous comprenez ce que Mr TheBrain veut dire ou bien vous faites semblant de ne pas comprendre , de ne pas avoir compris ,
          Des documents ça prouve qu’il s’agit d’une langue et , surtout , ça prouverait que la langue des Algériens était cette supposée langue berbère !
          Ces caractères c’est comme les hiéroglyphes Égyptiennes ou Mayas , comme certaines inscriptions préhistoriques ici et là , les dessins dans les grottes ….vous savez ce que c’est .
          Essayez de comprendre ce que vous lisez avant de répondre SVP !




          0



          0
          Anonymous
          10 décembre 2016 - 15 h 44 min

          A TheBraiN

          A TheBraiN
          Vous êtes ou raciste ou complètement têtu et ignorant




          0



          0
          TheBraiN
          11 décembre 2016 - 8 h 45 min

          Soyez remercié(e) pour l
          Soyez remercié(e) pour l’ensemble de votre oeuvre (insulter c’est aussi du travail) !!
          J’attends toujours que quelqu’un relève mon défi !!




          0



          0
      Le joueur
      12 décembre 2016 - 16 h 24 min

      Smahli la langue arabe est
      Smahli la langue arabe est enracinee dans ta tete mais pas dans la mienne.




      0



      0
    TheBraiN
    9 décembre 2016 - 14 h 33 min

    L’arabisation est sabotée et
    L’arabisation est sabotée et par les francophiles et par des arabisants incultes et ignares .
    C’est un sujet trop sensible pour être réduit à des histoires personnelles et des voyages universitaires .




    0



    0
      Hamouche nath Mha
      9 décembre 2016 - 15 h 16 min

      le suffixe phile sa colle à
      le suffixe phile sa colle à merveille avec toute les races sauf arabe et israel qui sont detenteur de toutes les conflits et guerres




      0



      0
      Anonymous
      9 décembre 2016 - 19 h 31 min

      Historiquement l’Algérie n’a
      Historiquement l’Algérie n’a jamais été un pays Arabe et ne le sera jamais, car notre peuple tient a sa culture ancestrale et son Algérianité
      Vous avez bien compris, je ne parle de la religion évidement !




      0



      0
        TheBraiN
        10 décembre 2016 - 9 h 09 min

        Mr TheBraiN ne débattra pas
        Mr TheBraiN ne débattra pas pour savoir si l’Algérie était arabe ou non !!
        Ce n’est pas le sujet !
        Par contre,Mr TheBraiN dira que la langue arabe était la langue nationale et officielle du peuple (et même des élites) Algérien avant la colonisation Française .
        Point à la ligne !




        0



        0
          Anonymous
          10 décembre 2016 - 15 h 32 min

          Pourtant j’ai répondu a
          Pourtant j’ai répondu a TheBraiN sur le sujet du système scolaire et éducatif qui n’existait pas sous l’empire Ottoman, a part les madarsas, l’école coranique réservée seulement aux garçons, les filles étaient excluent,
          il y avait également des écoles religieuses pour les Juifs. Alors qu’il arrête de chercher les poux sur la tête d’un chauve
          l’Arabe est une langue étrangère chez nous au même titre que le Français qu’on le veuille ou pas,, et la présence des Turcs chez nous était également une colonisation au même titre que les Français.
          Il vous faut peut être revoir l’histoire de votre pays, je parle de la vrais histoire, pas celle de l^école de Benbouzid.
          Capicci TheBraiN !




          0



          0
          TheBraiN
          11 décembre 2016 - 8 h 59 min

          Vous croyez qu’en 1800 il y
          Vous croyez qu’en 1800 il y avait un système éducatif « moderne » (je sais que vous aimez bien ce mot) quelque part ??
          Vous argumentez à partir des vérités de 2016 !!
          A cette époque , les Medersas c’était le modèle en vigueur chez nous tout comme l’école catholique (réservée pour les élites bien entendu) était en vigueur « là-bas chez vous » en France .
          Si « là-bas chez vous » les écoles chrétiennes enseignaient en Français (aux USA les écoles « protestantes » enseignaient en Anglais etc …) quelle langue était utilisée pour l’enseignement chez nous ?
          Quelle langue était utilisée par l’administration Algérienne (vous devez la voir sous un prisme de 1800 pas de 2016 ) ?
          Vous dites que l’arabe est une langue étrangère ce qui veut dire que les Algériens n’avaient pas de langue (jusqu’à preuve du contraire) !!!!!!
          Etes-vous conscient(e) d’un fait grave , gravissime même ???
          Vous justifiez la colonisation Française (sur un peuple barbare , inculte , sans langue , sans culture selon la terminologie coloniale) en insultant votre propre peuple , votre propre histoire !!!
          L’histoire dont vous parlez et que vous ne connaissez même pas , avec tous mes respects !!
          Une histoire rédigée pour vous à Paris , par des berbéro-sionistes bien entendu et vousne vous êtes jamais demandé(e) pourquoi la France officielle abrite et finance ces berbéro-sionistes ?????




          0



          0
    Laetizia
    9 décembre 2016 - 14 h 02 min

    dernièrement en regardant la
    dernièrement en regardant la télé voici ce qu’un djornaniste de la télévision publique algérienne a dit, n’ayant pas de clavier arabophone je vous le transcrit en lettres latines: mouqabala qouyimat bi…(tada!) hazimat el mountakhab el djazaïri!!!! rendez vous compte ! ce type monolingue champion de l’arabe toutes catégories, ne fait pas la différence entre une victoire et une défaite (et même plusieurs puisqu’il s’agit de la récente décomposition de notre équipe nationale féminine de handball face à toute l’Afrique) qouyimat possède une connotation positive ou je me trompe?! il semble ne pas ne posséder le sens de la nuance et c’est très grave! on passe pour un abruti pour bien moins que ça!




    0



    0
    Pourquoi et Comment !
    9 décembre 2016 - 12 h 31 min

    .. »ithaa oribete kharibete »..
    .. »ithaa oribete kharibete »…




    0



    0
    Aziz le Chéllalien
    9 décembre 2016 - 12 h 08 min

    Qui n’a pas vu à la
    Qui n’a pas vu à la télévision nos chérubins gênés, discourant avec beaucoup de peine en arabe ‎académique qui leur est étrange. Drôle de fanatiques imprégnés de dogmes révolus en charge qui relèguent ‎les langues maternelles au profit de cette langue non parlé par 99.99% de pays qui se disent arabes‎




    0



    0
    HomLibre
    9 décembre 2016 - 10 h 37 min

    Les arabisants, ou les arabes
    Les arabisants, ou les arabes d’ici cherchent à anoblir les origines qu’ils n’ont jamais eu..ils utilisent la religion pour terrasser l’histoire des pays et légitimer le pouvoir usurpé au nom d’Allah ( Dans la constitution)…..Et comme l’arabe algérien est pour eux pas assez élégant et non digéré par la Oumma ils poussent encore et encore à aliéner un peuple qui, grugé, ne sait même plus ce qu’il est……




    0



    0
      hami
      9 décembre 2016 - 15 h 42 min

      Bien dit.

      Bien dit.
      Les Arabo-islamistes et les baathistes qui se sont infiltrés au sein de l’état depuis boumedienne forts de leurs opportunisme et leur obédience aux moyens orientaux ont fait perdre aux algériens que nous sommes leurs âmes et leur identité.
      N’avons-nous pas vu en direct à la tv des ministres en difficultés de s’exprimer en arabe classique ,se faire guider et corriger par de pseudo-journalistes arabophones.
      Moi,les meilleurs profs d’arabe que j’ai eus étaient algériens bilingue qui m’ont fait apprécié le cours d’arabe.




      0



      0
    pegasse
    9 décembre 2016 - 10 h 15 min

    Est ce que un Bresilen dit qu
    Est ce que un Bresilen dit qu’il est Portugais: non,est ce que un Mexicain dit qu’il est Espagnol:non,est ce que un Australien dit qu’il est Anglais:non…etc,alors pourquoi diantre devrais je dire que je suis ARABE?!,je suis ALGERIEN point barre,je n’appartiens a aucun courant ou clan de surcroit quand ce derniet veut me zapper mon identité.




    0



    0
      Anonymous
      9 décembre 2016 - 16 h 43 min

      Tout à fait pegasse, c’est
      Tout à fait pegasse, c’est exactement ce que j’ai relevé, je disait dans une de mes interventions que la quasi totalité
      d’anciennes colonies ont adoptée la langue de l’ex puissance coloniale sans bien entendu renier leurs racines et culture. on utilisant la langue française comme outil de travail et de developpement ne fait pas de moi un Gaulois n’est ce pas !




      0



      0
        Mouloud
        9 décembre 2016 - 17 h 13 min

        L’arabe classique est vécue
        L’arabe classique est vécue comme une langue étrangère par la grosse majorité des étudiants et des algériens adultes, je ne parle pas des islamistes, qui ont en fait une langue de combat, ils se limitent aux versets du coran et autres anathèmes…L’arabe a reculé, recule et continuera de reculer….J’avais lu que un petit pays comme la Hollande traduit plus de livres en néerlandais que la totalité du monde arabe….par ailleurs, à part les sciences islamiques, cela fait déjà quelques siècles que l’arabe ne participe plus aux avancées des sciences exactes des sciences humaines, à la civilisation universelle….Les locuteurs arabes, c’est combien de prix Nobel;;;?
        Les algériens devraient se tourner vers la langue française qui est une langue qui appartient aussi à l’Algérie, une langue moderne et sans complexe aucuns….à laquelle, il faut rajouter le kabyle:berbere et l’arabe darja….qui se développeront au fil du temps…
        Mais je pense crier dans le désert…..Moi j’ai choisi pour moi et mes enfants. J’avoue avoir de la chance…. L’Algérie est malade….gravement malade




        0



        0
          Anonymous
          10 décembre 2016 - 15 h 39 min

          C’est une réalité Mouloud, c
          C’est une réalité Mouloud, c’est une langue étrangère au même titre que le Français.
          Avant 1830, l’Arabe était étudiée seulement dans les écoles coranique pour apprendre la religion
          les Turcs ne parlaient pas Arabe et nos grands parents non plus.




          0



          0
    khoudja el houari
    9 décembre 2016 - 9 h 57 min

    bien fait pour vous. vous
    bien fait pour vous. vous voulez a tout pris arabiser un peuple amazigh comme tous les envahisseurs dommage pour vous on es toujours la pour vous combtres commes nos encetres on vincra nchalah




    0



    0
    Karamazov
    9 décembre 2016 - 9 h 15 min

    Ceux de vingt ans ne sont
    Ceux de vingt ans ne sont sans doute pas au courant de cette réflexion d’un journaliste de « L’Unique » d’antan : « Et maintenant passons aux choses sérieuses ».
    Je pensais, au vu du titre, lire un plaidoyer assumé pour une arabisation bien ordonnée. Or il s’agirait plutôt du contraire. Toute l’argumentation plaide pour l’inefficacité de l’arabisation, je dis « arabisation » et non « langue arabe ». L’auteur, après avoir insisté sur l’abandon de l‘usage de cette langue par la majorité des pays arabes dans toutes les matières « sérieuses » nous laisse les bras ballants devant un constat d’échec attristant. Mais l’auteur a décidé de nous perdre au point de ne plus savoir où le problème réside :dans la langue arabe en soi « Le jeu de massacre idéologique consistait à former des étudiants exclusivement en arabe, alors que tous les responsables savaient qu’ils seraient inopérants et sous-utilisés », ou dans l’arabisation, car même si notre auteur fait un constat rédhibitoire et accablant concernant la langue arabe elle même : « alors que n’importe quel ambassadeur d’Algérie pouvait signaler qu’en réalité, les universités des pays arabes (en dehors de la Syrie) avaient depuis longtemps relégué la langue arabe à la littérature et la théologie », il nous gratifie d’un titre trompeur : « Quand l’arabisation est sabotée par les arabisants » qui met tout sur le compte de l’arabisation et non de la langue arabe . Alors que c’est lui qui soutient que les pays arabes , qui n’ont pas de soucis d’arabisation, ont abandonné leur propre langue quand il s’agit d’apprendre les « choses sérieuses ».




    0



    0
    Benhabra brahim
    9 décembre 2016 - 4 h 42 min

    Le probleme c est ………..
    Le probleme c est ………………………..le clavier??!!.il n y a pas de correspondance de « consonnance » entre le clavier caracteres latins et celui en caracteres arabes.Consequence j ai personellement un probleme au niveau de l etat civile:…L e nom de mon pere est ecrit بنهبر….et le mienبنحبر.




    0



    0
    Anonymous
    9 décembre 2016 - 4 h 25 min

    Il y a certains Noms de
    Il y a certains Noms de familles Algériennes qu’on ne peut transcrire en langue Arabe sans les déformer,
    Ceux par exemple qui commencent par la lettre G, qui n’existe pas en Arabe, alors on les remplacent par la lettre Q
    Comment explique t-on cela ??




    0



    0
      anonyme
      9 décembre 2016 - 13 h 18 min

      en réalité la lettre G n
      en réalité la lettre G n’existe pas en amazigh non plus ! Gouraya se dit yourayen, par exemple




      0



      0
        Anonymous
        9 décembre 2016 - 17 h 55 min

        Alors comment vous expliquez
        Alors comment vous expliquez mon Nom de famille commence bien par un G et pourtant je suis un kabyle ou Amazigh si vous préférez pur souche. Mystère et boule de neige !




        0



        0
    Anonymous
    9 décembre 2016 - 4 h 18 min

    La langue Arabe est aussi une
    La langue Arabe est aussi une langue étrangère en Algérie au même titre que la langue Française, reconnaitre cela c’est déjà un bon début, vous n’avez pas besoin de me dire que c’est la langue du Coran ou je ne sais quoi encore.
    Maintenant, c’est la langue officielle, ok! Alors il ou le problème de rajouter autres langues comme le français qui fait partie de notre patrimoine et même l’Anglais.
    Avez-vous qu’il y a quatorze langues officielles en Afrique de sud, quatre langue en suisse pour ce petit pays aussi grand qu’un wilaya.
    Je ne comprend toute cette polémique de borderline.




    0



    0
      TheBraiN
      9 décembre 2016 - 14 h 36 min

      Mr Anonymous , dans son
      Mr Anonymous , dans son éclatante intelligence , vient nous expliquer que son peuple est un ramassis de tribus sans langue et sans histoire !!
      C’est vrai que n’importe qui peut se permettre , au nom de la liberté d’expression, de dire n’importe quoi , y compris d »‘indigéniser » son propre peuple !!
      Mr Anonymous saura-t-il nous dire quelle langue était enseignée dans les écoles Algériennes en 1830 ?
      Allez , un peu de courage puisque vous avez quand-même le courage d’insulter votre propre peuple !!




      0



      0
        Anonymous
        9 décembre 2016 - 18 h 48 min

        Je n’ai pas insulté mon
        Je n’ai pas insulté mon peuple pour lequel j’ai beaucoup de respect et j’estime que je suis mieux éduqué que cela
        Pour répondre a votre question, sachez chère Monsieur que sous l’empire Authoman il n’y avait aucun système scolaire ou éducatif, la seule chose qui existait c’était l Madarssa, l’école Coranique pour les Musulmams et Ibraique pour les juifs de confession
        Avant 1830, comme dans tous les pays islamiques, l’enseignement sur le
        territoire algérien est dispensé dans les écoles coraniques. Le seul objet de cet
        enseignement est limité à l’apprentissage de quelques sourates du Coran, que l’on
        retiendra par cœur pour servir plus tard au rituel des prières quotidiennes.
        En Afrique du Nord comme dans tous les pays islamiques l’enseignement
        traditionnel est alors dispensé localement aux seuls garçons dans les écoles
        coraniques
        Bien à vous




        0



        0
          TheBraiN
          11 décembre 2016 - 9 h 03 min

          Juste comme ça , une petite
          Juste comme ça , une petite idée , un questionnement …
          Je me demande comment vous osez parler de discrimination « islamique » (je lis entre les lignes) entre garçons et filles et , qu’en même temps, vous ne dénoncez pas la privation d’héritage dont sont victimes (jusqu’à aujourd’hui) les filles de votre propre région !!!!
          Est-ce de la « modernité » ou alors de la « néo-modernité » ???




          0



          0
        Homme Libre
        9 décembre 2016 - 20 h 46 min

        Sans histoire ! Waou, cite
        Sans histoire ! Waou, cite moi un seul de tes ancêtres qui est monté sur le trône d’ egypt, qui a tenu tête aux plus grandes puissances telles rome, bizance qui vous a offert l’Andalousie, qui a construit le Caire, El-Azhar. Connait tu Apulée, saint Augustin, les Almohades, les Almoravides. Votre seule histoire se resume à l’usurpation du fruit des peuples musulmans dans tous les domaines y compris la théologie. (…)




        0



        0
          TheBraiN
          10 décembre 2016 - 10 h 46 min

          1-Vous parlez d’un cas
          1-Vous parlez d’un cas glorieux mais oubliez les cas moins , beaucoup moins, glorieux comme ces ancêtre qui tuaient leurs frères avec l’aide des Romains ou alors ceux qui fournissaient femmes et blé gratos à ces mêmes Romains .
          Vous ne parlez pas de vos ancêtres conquérants qui ont régné sur l’Europe méridionale par contre .
          L’histoire soit on en parle objectivement avec Mr TheBraiN soit on évite de l’aborder en sa présence .
          2-Je parle de langue , toutes ces dynasties utilisaient la langue arabe !
          Je répète , ces dynasties utilisaient la langue arabe qui est aussi la votre , que ça vous plaise ou pas !!!!!
          3-Mr TheBraiN est « trop grand » pour être mis dans un « VOUS » réducteur , vraiment trop grand surtout avec le niveau intellectuel ambiant .

          Sans rancune .




          0



          0
    Anonymous
    9 décembre 2016 - 3 h 55 min

    J’ai jamais été contre la
    J’ai jamais été contre la langue arabe mais à l’étranger elle me sert pas à grand chose heureusement j’avais des vrais profs qui m’ont conseillé aujourd’hui je n’ai aucun regret et bientôt la retraite.




    0



    0
    Benhamri
    9 décembre 2016 - 2 h 27 min

    En fait le sort culturel de l
    En fait le sort culturel de l’Algérie a été réglé durant l’ere Boumediene. Lacheraf était partisan d’instaurer le bilinguisme Arabe – Français. Mais le clan partisan du monolinguisme (mené par Taleb, je crois, encore un francophone idealisant l’arabe) l’a emporté. Après un certain temps d’application de l’arabisation à outrance, il se raconte que devant les dégâts énormes de celle ci, un haut gradé alla voir Boumediene pour attirer son attention sur le problème. Celui-ci lui raconta une parabole. Il lui dit un lion chassait une gazelle. Après une course poursuite il l’attrapa. Celle ci l’implora de l’epargner car disait elle avait des petits qui l’attendaient. Le lion la regarda avec une certaine commisération, mais finit par dire les quelques mots suivants: je voudrais bien t’epargner mais c’est trop tard, chafouna ennas !
    Ainsi pour Boumediene, il avait compris que l’arabisation etait mal partie, mais on ne pouvait reculer il en allait de la crédibilité du régime.




    0



    0
    Mostefa LACHERAF
    9 décembre 2016 - 2 h 17 min

    Coulisses en arabe: el
    Coulisses en arabe: el caoualisse
    Mecanismes en arabe: el mecanismate strategie en arabe: el istratigiya……etc, voila un echantillon du massacre de l’arabisation. Combien de fois avons nous entendu les gens dehors prononcer des mots sans en connaître leurs veritables origines,des centaines de fois,et le plus dramatique dans l’histoire c’est que ces vocables sont tellement deformés qu’il vous faut un quart d’heure pour en comprendre son etymologie,exemple:safodage pour echaffaudage,vulaganisateur pour vulcanisateur,chameto pour scie a metaux,j’en passe et des meilleurs,voila le resultat aprés 50ans d’independance,on en est arrivé au point ou nos parents avec leur certificat d’etude sont mille fois plus instruits que nous et dans les 2 langues,voila le constat amer actuel,plus d’instruction donc retour vers le feodalisme ,l’obscurantisme et la charlatanerie(le medicament rhb « rahmet rabi »).y’a tellement á dire la dessus qu’on en passerait des années a en parler que cela ne suffirait pas!.




    0



    0
    Alfa
    9 décembre 2016 - 1 h 31 min

    Il y a juste l’Arabo-Musulman
    Il y a juste l’Arabo-Musulman qui se plait dans sa complaisance, la langue Arabe est devenu un bouc émissaire a tout va. L’Arabe tout comme le Français ou l’Anglais sont juste un moyen (Véhicule) de communication entre les peuples et les individus ni plus ni moins. Le Français qu’on appelait « La Langue de Molière » n’a pas été un handicap pour eux bien au contraire regardez ou est-ce-qu’ils sont actuellement en matière d’avancement technologique, l’Anglais qu’on appelait aussi « La Langue de Shakespeare » n’a pas été un handicap pour les anglophones aussi et ce n’est pas la peine d’élaborer la dessus des avancées technologiques qu’ils ont atteints en un espace de temps record. Alors je ne comprend pas certains intervenants à diaboliser cette merveilleuse langue qui est celle des IBN SINA(Avicenne) le premier chirurgien de l’Histoire de la Médecine moderne à avoir effectuer une chirurgie sous anesthésie avec des sédatifs(Morphine), El-KHAOUARIZMI(Les Maths Modernes qui portent son nom qui est le Logarithme actuel, IBN-EL-ARABI avec ses prédictions futures et dont NAUSTRADAMUS a plagié tout son contenu et se l’est approprié par la suite et j’en passe. Mais comme on dit dans le jargon Français: « QUAND ON VEUT TUER SON CHIEN, ON L’ACCUSE DE RAGE », alors ne soyons pas plus idiots qu’on l’est actuellement et ne cherchons pas des poux sur la tête d’un chauve.




    0



    0
      Musulman point barre
      9 décembre 2016 - 7 h 05 min

      T’as pas tord dans le fonds.
      T’as pas tord dans le fonds. Mais pourquoi nous algériens on se casserai le c… a redorer le blason d’ une langue dont les vrais locuteurs s’en fichent et carburent tous à l’ anglais. Nous autres musulmans nous sommes toujours sacrifiés et avons conquis l’andalousie, donné toutes ses lettres de noblesse à notre religion (tous les savants religieux et scientifiques) pour que les arabes prennent tout le prestige, Basta qu’il se mettent au travail et y mettent leurs dollars.




      0



      0
      toute l'histoire est lá
      9 décembre 2016 - 8 h 51 min

      Avicenne etait PERSE de
      Avicenne etait PERSE de confession musulmane.le rapt est lá.




      0



      0
      Amnésique
      9 décembre 2016 - 10 h 49 min

      Comme vous le dites si bien ,
      Comme vous le dites si bien , la langue n’est qu’un simple véhicule de communication. Pour la merveilleuse langue, j’en doute fort, du moins jusqu’à ce qu’on la rattache à la religion et à l’Ethnicité. Pour votre gouverne, la langue arabe n’a jamais été celle d’ IBN Sina ou d’El Khawarizmi qui sont persans ( nés et morts en perse) d’Alors, et faisant partie de l’actuel Ouzbékistan. Ibn El Arabi était andalou originaire de Tlemcen et sa femme de Béjaia ( Algériens). De même pour IBN Rochd andalou originaire d’Afrique du nord. Arrêtez de timbrer tous les savants et même théologiens et leur faire dire ce qu’ils ne sont pas. Pour en finir, même les imams El Boukhari et Muslim sont persans , ils étaient certes musulmans, mais n’ont utilisé l’arabe que comme véhicule de communication. Point barre. A l’heure où je vous parle, cette « langue » ne sert pas le développement humain et à ce titre, il est temps de passer à autre chose comme l’ont fait en leur temps les savants cités plus haut.




      0



      0
    Le Ra(t)vageur
    9 décembre 2016 - 1 h 31 min

    Ibn Kheldun avait en fin de
    Ibn Kheldun avait en fin de compte raison !
    Ṣadaqa Ibnu Khaldun fi qawl-ihi, ğaεala-hu Ellahu fi ğinnet Ṛeḍwan, εindama qala: „Iḍa εuribett, khuribett; wa ida khuribett lan tubna“
    L’autre fois je me suis amusé, comme je ne l’avais pas fait des années, en entendant de la bouche de ma sœur, parlant de la souris [électronique], le terme: EL FIA’RA ! Un calque sémantique sur « la souris » < mousse > die Maus, etc.
    Une recherche lexicale donne ceci :
    : ( (اسم فأرُ
    الجمع : فِئْرَانٌ ، و فيرانٌ ، و فِئَرَةٌ
    الفَأْرُ : حيوان من الفصيلة الفأريّة ورتبة القوارض ، يأكل كلّ شيء ، تلد أنثاه من أربعة إلى سبعة صغار وعمرها لا يتجاوز خمسة وثلاثين يومًا فأرة البيوت ،
    يجعل من الفأر فيلاً : في المبالغة والإفراط
    فأْرُ الحَقْل : حيوان من القوارض شبيه بالفئران والجرذان ، ولكن له ذيل وأوصال أقصر وجسم أثقل
    فأرُ المجاري : ( الحيوان ) فأر يعيش في المجاري والبالوعات وينقل إلى الإنسان كثيرًا من الميكروبات والأوبئة
    فأرُ الأحراج : ( الحيوان ) فأر يعيش في الغابات والسهول المزروعة لأوربا الغربيّة ، ذنبه أطول من جسمه ورأسه مجتمعين
    وفأْرُ الظَّهْرِ : لحْمُه
    الفَارُ : عَضَلُ الإِنسان
    Vous avez remarqué que l’arabe ne distingue pas entre la souris mâle et la souris femelle. Tout les deux sont masculins.
    D’où le premier calque. Il est syntaxique et viendrait de la langue française, puisque l’anglais, langue d’emprunt potentiel pour les pays d’influence américano-britannique, la souris de prend pas d’article: LA souris / el faa’r-A.
    Quand à la répugnance qu’à ce triste animal dans le champ culturel arabe, peut-être même musulmans, est légendaire. Elle symbolise la saleté, l’impureté, véhicule les maladies, etc. bref, dès qu’elle aperçu, c’est l’alerte générale, elle est, si elle n’a pas eu la chance de s’échapper, exécuter sur le champ.
    La chérir comme chéri l’Allemand, l’Anglais, sa femme ou sa fille par « Meine Maus / Mein Mäuschen» / « my mousse » ne relève pas du champ culturel arabe. C’est la gazelle qui occupe ce rang, mais celle-ci est trop grande pour remplacer la souris électronique, même si elle est rapide, mignonne, jolie, … et puis juste l’idée d’avoir une souris comme gazelle !
    Deuxième calque. Il est sémantique (référent culturel) cette fois-ci.
    N’est pas traducteur qui veut.
    P.-S. : J’ai consciemment exclu le lexème » « جُرَذ ج جِرْذان » – un rat d’égout – dans mon analyse.




    0



    0
    Tinhinane
    9 décembre 2016 - 0 h 37 min

    La décadence de l’arabisation

    La décadence de l’arabisation en Algérie a été exécutée par ceux qui se considèrent plus arabes que les arabes.
    Oui , ceux qui ont fait appel aux cordonniers égyptiens pour nous apprendre l’arabe égyptien…Ils ont réussi à nous métamorphoser en un peuple qui ne maitrise aucune langue. On ne parle aucune langue parfaitement, mais nous bégayons. Le désastre des baathistes.




    0



    0
    Rola merbah
    9 décembre 2016 - 0 h 15 min

    merci d’avoir partager avec
    merci d’avoir partager avec nous votre expérience, avant l’arrivée de ces arabisants au pouvoir, il y avait des intelectuels algériens (de vrais pédagogues) qui ont monté un système éducatif à l’échelle de toute l’algérie (en oubliant leurs vies de familles et personnelles) et qui ont en faite un système parmi les meilleurs au monde, des étudiants venaient de partout pour y étudier et ils étaient étonné de notre programme, par la suite ces arabisants les ont évincés progressivement et ils ont détruit ce que les anciens ont construit. Ne pensez pas que ça a toujours était comme ça, y en a qui dans le passé (années 70 et début des années 80) ont travaillé très fort pour le bien du pays mais malheureusement vous connaissez la suite.




    0



    0
    Amahanti
    9 décembre 2016 - 0 h 00 min

    Avant l´ independance on
    Avant l´ independance on avait des arabaisants qui étaient de parfaits bilingues à l esprit progressiste et mopderniste…L´indépendance acquise , le pouvoir les marginalisa et leur préféra les arabaisés qu´on ramena, à tour de bras, du Moyen Orient, pour abrutir le peuple algérien. .. Pour s´en convaincre , il n´ya qu´à voir la chlochardisation tous azimuths de la société…
    Ps: … arabaisé et arabaisant , sont des mots tels qu´ils sont ,aujourd´hui , prononcés à la place de arabisé et arabisant…de même que l´on retrouve ce défaut de diction qui écorche la langue francaise y compris dans les allocutions officielles :… » il est au lait » au lieu de… » il est au lit « 




    0



    0
    reflex
    8 décembre 2016 - 23 h 22 min

    C’est quoi une bonne
    C’est quoi une bonne arabisation ??? si c’est celle qui aurait anéanti complètement notre identité, alors je préfère cette mauvaise arabisation ! Maintenant au moins, bien qu’on est perdu des décennies, on parle d’officialisation de tamazight et même la Ministre de l’éduction parle d’algérianiser l’école algérienne… comme quoi … Au fait, il y a déjà quelques siècles, Ibn Khaldoun disait « idha ouribat khouribat  » beaucoup plus tard Kateb Yacine posait la question « pourquoi voulez vous arabiser un pays que vous dites arabe ? » . Ibn Khaldoun comme Kateb Yacine s’adressaient bien évidement aux arabisants ( les berbères arabisés). La question qu’on peut se poser est pourquoi ces berbères arabisés s’acharnent à arabiser ? Le ministre de l' »éduction », des années 80 (Kharoubi) est un exemple type. La réponse est peut être dans l’histoire du continent africain.
    Saviez-vous que les chasseurs des pauvres esclaves en Afrique noire étaient eux mêmes des africains noirs qui vendaient leurs compatriotes aux blancs qui venaient les chercher pour les revendre en Amérique ?




    0



    0
      anonyme
      9 décembre 2016 - 13 h 43 min

      tout comme certains Kapos des
      tout comme certains Kapos des camps de concentration étaient juifs , qui de mieux qu’un collabo, un traitre à qui déléguer la sale besogne ?




      0



      0
    Erracham
    8 décembre 2016 - 23 h 07 min

    Au cours de ma scolarité, j
    Au cours de ma scolarité, j’ai eu d’excellents professeurs d’arabe, tous algériens jusqu’en 1964: Cheikh Nouiouet, Benia, Belkaaloul qui parlaient tous français (s’ils sont encore de ce monde, je leur réitère mes respects). Avec mes maîtres de la médersa, ils m’ont non seulement appris la langue avec pédagogie, mais aussi inculqué l’amour du pays, de son histoire. Après 1964 catastrophe! Les moyen-orientaux sont arrivés avec leurs méthodes inadaptées et l’accent était mis sur Tarbiya Diniya oua elhadhara el islamiya. L’endoctrinement commençait. Les envahisseurs n’avaient finalement qu’un but: préparer l’avènement d’une doula islamiya adoubée par les wahabite. Heureusement pour moi, il était temps d’aller à l’université où l’arabisation à la hussarde voulue par les islamo-baathistes n’était pas encore arrivée. Plus tard, pour entreprendre ma formation post graduation aux USA, j’ai dû apprendre l’anglais. Dans le monde « globalisé » d’aujourd’hui, parler trois langues est un minimum. Mon pays gagnerait à revoir l’enseignement de l’arabe en le confiant à de vrais pédagogues et à promouvoir l’apprentissage des langues étrangères, faute de quoi, nous serons condamnés à porter la lanterne rouge.




    0



    0
    Alfa
    8 décembre 2016 - 23 h 00 min

    Les graines du mal ont été
    Les graines du mal ont été semé après la tragique disparition de HOUARI BOUMÉDIENE (Allah Yarahmou) par celui-là même qui avait imposé Chadli Bendjedid à la tête du pays un certain Benhamouda (Alias Kasdi Merbah)…, on pourrait élaborer la-dessus longtemps mais laissons les choses telles quelles sont pour le moment. Toutes les réformes entreprises par HB ont été complétement effacés et mises aux oubliettes après lui a savoir: LA RÉVOLUTION CULTURELLE, INDUSTRIELLE et AGRAIRE pour ne citer que cela. L’économie d’un pays devrait reposer essentiellement sur ses 3 axes qui sont: L’ÉDUCATION, LA SANTÉ, et L’INDUSTRIE(Agraire et Industrielle). Tout développement d’un pays doit obligatoirement reposer sur ces 3 piliers. Le système d’enseignement en Algérie est devenu une coquille vide et les personnes qui sont derrière ce désastre linguistique le savent très bien dont certain d’entre-eux sont encore à la barre des commandes de l’Algérie malheureusement. Comme disait Ibn Badis (Allah Yarahmou): INNAMA EL OUMAMOU AKHLAKOUN IDHA BAKIAT FA IN HIA DHAHABET DHAHABOU. Une nation dépourvue de CULTURE est pareil à un épouvantail. Je me rappelle en étant un étudiant au collège des années ’60/’70 que même les arabophones venu d’Orient nous enseigner l’Arabe nous jalousaient tellement on maitriser l’Arabe mieux qu’eux-autres et que notre système d’éducation d’après eux était des plus valorisant et florissant de la bouche mêmes de ces gens-là qui sont venus nous apprendre l’Arabe. De tous les pays émergeants du monde post indépendance, l’Algérie est le seul pays qui a été frappé de plein fouet comme un TSUNAMI dévastateur provoqué par ses propres enfants qui étaient supposés l’aider à se relever et lui donner un souffle libérateur après 132 ans de colonialisme et 7 années de guerre qui ont couté à l’Algérie plus de 1.5 Million de chahids et de martyrs.




    0



    0
    Malika
    8 décembre 2016 - 22 h 48 min

    Déjà que l’arabe a été très
    Déjà que l’arabe a été très mal enseigné par des personnes importées et non qualifiées ce qui nous a fait détester l’arabe. Selon mes souvenirs des années 60-70 les seuls meilleurs enseignant en arabe étaient ceux sortis de l’ENS. Aujourd’hui nos enfants sont des analphabètes trilingues.




    0



    0
    Bison
    8 décembre 2016 - 22 h 40 min

    Tout est bâti sur du faux
    Tout est bâti sur du faux donc ! C’est pas étonnant que tout tombe en ruine! L’arabisation pour retrouver notre identité nous dit-on (comme si on l’a perdu, or, c’est quand on cru la retrouver qu’on la véritablement perdue, on sait plus qui nous sommes (probleme qui ne s’est jamais posé avant) pour savoir ou aller et on tourne en rond); l’amour pour la langue du coran ( comme si c’est la langue qui va t’ouvrir les porte du paradis, si ça ne tenait qu’à la langue Abu djahal y serait déjà…et les indonésiens entre autres (non arabes) sont musulmans pour rien);…on a instrumentalisé l’islam, (ré)islamiser le peuple ( musulman depuis 14 siecle) par vague successive de charlatans de freres musulmans de moyen orient et le resultat on a troqué notre islam de paix et de lumière qui a fait ses preuves par celui des ténèbres, du sang et de fit à (discorde) et pour consequences la décennie noire tout le monde la connait et on est pas encore sur d’être sortis de l’auberge !
    On a instrumentalisé l’école – on l’a transformant en veritable usine à abrutissement (au lieu de former des prix Nobel en physique, …qui auraient pu nous éviter de dépendre du pétrole et du gaz comme l’avait sans doute rêvé ceux et celles qui se sont sacrifié pour l’indépendance), ils rentrent des gamins analphabètes mais saint d’esprit et humbles et en ressortent des ignorants diplômés plein d’arrogance – et le résultat des courses… en nage dedans! ! Tout le monde est patriote, tout le monde est fier d’être algérien mais tout le monde ne reve que de partir loin de l’algerie! Allah yarham Boudiaf le président patriote, il a dit  » fatouna bel 3ilm » (cette exoression en elle meme c’est pas grand chose certes, tout le monde le dit, mais lui il le pensait sincèrement et là c’est beaucoup…de différence)!




    0



    0
    HomLibre
    8 décembre 2016 - 22 h 10 min

    Les arabisants, ou les arabes
    Les arabisants, ou les arabes d’ici cherchent à anoblir les origines qu’ils n’ont jamais eu..ils utilisent la religion pour terrasser l’histoire des pays et légitimer le pouvoir usurpé au nom d’Allah ( Dans la constitution)…..Et comme l’arabe algérien est pour eux pas assez élégant et non digéré par la Oumma ils poussent encore et encore à aliéner un peuple qui, grugé, ne sait même ce qu’il est……




    0



    0
    El-Hef
    8 décembre 2016 - 21 h 47 min

    l’Arabisation a été bonne
    l’Arabisation a été bonne uniquement pour former des zombies , incultes, corrompus et térroristes




    0



    0
    1962, les Muppet Show
    8 décembre 2016 - 21 h 44 min

    c’est cette arabisation et
    c’est cette arabisation et ses ara-bisons qui a fait classer le système éducatif algérien à la 69ème place sur 70 par PISA (OCDE)2015 , une référence mondiale pour l’évaluation de la qualité de l’enseignement scolaire




    0



    0
      anti-khafafich
      9 décembre 2016 - 0 h 24 min

      Tu as finalement donné tes
      Tu as finalement donné tes sources comme je te l’ai demandé hier ya el mokoko. Très bien ! Maintenant je vais te démonter pièce par pièce : dans la carte qui donne le ranking des pays, l’Algérie a un niveau bas et c’est vrai. Mais la chose la plus importante que tu ne dis pas, c,est que l’Algérie se trouve comparée avec les pays dit « développés » où le mokok, l’arabie tayhoudite et tous les pays zarabes et islamiques ne sont pas concernés par l’étude, en d’autres termes ils n’existent pas !! Donc nous partageons le même rang avec le brésil, l’indonésie, la grece, la turquie, les émirats arabes unis (exception des pays zarabes) et bien d’autres pays plus ou moins développés. siono-Mokokos fourbes et serviles, TFOUUUU 3lik ya khouffach. Je persiste et signe, la majeure partie des commentateurs sur ce site sont des sionistes et des sujets-mokokos qui essayent de nous démoraliser nous dénigrer et nous insulter la preuve est bien devant vous. Merci Bouteflika d’avoir élever notre rang pour être comparés avec les pays dits « développés » et a bas les lâches sionistes ainsi que la peuplade d’esclaves qui leur sert de serpillière




      0



      0
        anti-khafafich
        9 décembre 2016 - 3 h 51 min

        PS : je ne suis pas là pour
        PS : je ne suis pas là pour jeter des fleurs aux arabisants ou « arabisés », mais je suis là pour casser du mokoko, que ce soit bien clair. Pou être cohérent, quand je lis le Coran en français je le comprend mieux, alors lever le pieds sur la pédale un peu




        0



        0
          Bison
          9 décembre 2016 - 8 h 13 min

          @anti-khafafich,

          @anti-khafafich,
          Mr gobemouche, Tu te trompes de personne!
          C’est pas moi qui a écris le commentaire auquel tu réponds! Déja, Moi, je t’aurais jamais répondu et encore moins pour te donner mes sources en réponse a une demande absurde (tu me reprochais de ne pas avoir cité mes sources et dans le même commentaire tu me pond un « démenti » sans citer de sources (tout le monde doit te presenter ses sources mais toi on doit se contenter de te croire sur parole, un peut de coherence te feras du bien!) ! Aussi, Pour un donneur de leçon que tu es, la prochaine fois un peu de coherence et un peu d’éducation (si ce n’est pas trop demandé, si tu en as sur toi, pas la peine d’aller voler quelqu’un) ne te fera pas de mal! Et surtout avant de te mettre à vomir ta bile sur quelqu’un (car tu dois savoir que derriere chaque pseudo et y a quand meme une personne vraie) assure toi d’abord que tu t’adresse à la bonne personne ( je n’ai qu’un seul pseudonyme, et je ne change pas comme certains)!




          0



          0
          Anti-khafafich
          9 décembre 2016 - 9 h 15 min

          Tu t es fais avoir tout seul
          Tu t es fais avoir tout seul comme un moustique qui, quand il voit le feu, pense que c est un trou. Je ne savais pas que bison futé etait un muppetcho, dommage j appreciais tes posts en tant que bison




          0



          0
          Anonymous
          9 décembre 2016 - 13 h 39 min

          anti-khafafiche est l’exemple
          anti-khafafiche est l’exemple type des zombies formatés par la pensée unique du FLN qui voit la main invisible de l’étranger un peu partout derrière chaque échec des ses maitres




          0



          0
          anti-khafafich
          9 décembre 2016 - 16 h 14 min

          l’anonyme…exemple type d’un
          l’anonyme…exemple type d’un raté qui s’attaque aux personnes et non aux idées, reste dans l’anonymat ça te va bien




          0



          0
          Anti Chitta
          9 décembre 2016 - 19 h 12 min

          Tes idées vas y les discuter
          Tes idées vas y les discuter au sein du comité central du FLN de ton maitre ould abbes ou meme chez H’mimed du RND




          0



          0
          anti-khafafich
          11 décembre 2016 - 3 h 39 min

          les mokokos dehors !
          les mokokos dehors !




          0



          0
    Arezki
    8 décembre 2016 - 21 h 36 min

    Exactement, les arabisants
    Exactement, les arabisants sont les plus grands ennemis de la langue arabe qoreichite. Ce sont eux qui l’ont politisé en la fusionnant avec la théologie. Ce sont eux qui ont ramené les cordonniers, les maçons, et autres mendiants islamistes du Caire, pour la répandre comme un poison un peu partout en Algérie, de la facon la plus détestable qui soit. Aucune pédagogie, rien. En un sens, tant mieux qu’ils nous en aient dégoûté puisque cette langue est inutile en dehors des mosquées et des zaouias. Qu’ils l’acceptent ou non, cette langue n’est pas une langue de science et de modernité. Poubelle.




    0



    0
    Citoyenne
    8 décembre 2016 - 20 h 50 min

    Oui, ce sont les arabisants

    Oui, ce sont les arabisants qui sabotent la langue arabe qu’ils ont politisée en lui donnant une dimension religieuse et idéologique des baathistes et des wahhabites ( un cocktail)
    Pour les arabisants Algériens, la langue arabe n’est pas juste cette langue de communication mais c’est une langue qui détermine notre appartenance au moyen orient. Les arabisants préfèrent parler des pharaons et de Ibnou batouta fi il-hind que de parler de la civilisation amazigh.
    l’arabisation en Algérie passe par le reniement de soi. Et c’est ça l’erreur.




    0



    0
    jugurtha
    8 décembre 2016 - 20 h 30 min

    il suffit de lire certains
    il suffit de lire certains journaux d’expression arabe qui utilisent des abréviations de la langue française reprises en langue arabe et qui ne donnent aucune signification pour s’apercevoir que la langue arabe est sabotée par ceux qui prétendent la défendre.




    0



    0
    Larbi
    8 décembre 2016 - 20 h 11 min

    « Bachir Dahak Docteur en
    « Bachir Dahak Docteur en droit » vous concluer: « Le jeu de massacre idéologique consistait à former des étudiants exclusivement en arabe, alors que tous les responsables savaient qu’ils seraient inopérants et sous-utilisés. »

    En vous lisant ca saute aux yeux que vous ne vouliez pas apprendre l’arabe, c’est tout. (vous etes un francophile colonisé) et il n ya aucune excuse sauf que vous détester la langue arabe.

    Un docteur comme vous va jusqu’en Jordanie pour apprendre a bien parler l’arabe vous auriez du aller visiter des zaouia du sud algerien (El oud, Ghardaia, Lagouat..etc..) et vous alliez découvrir la langue arabe avec toute sa splondeur.

    Vous etes juste des colonisés de cerveau .pourquoi les docteurs du monde entier metrisent plus que 2 langues et vous chercheiez des excuses pour ne pas apprendre L’arabe.

    Honte a vous, l’arabe c’est la lanque oficielle de notre pays et si c’etait l’Anglais ou l’allemand ou meme le russe ou le mandarin chinoi vous vous aurier casser vos tetes pour l’apprendre. mais l’arabe non.

    Aviez vous poser la question comment les oulemas (ben badis et cie) maitrisaient l’arabe parfaitement et l’Algerie etait sous occupation francaise totale (tout en francais) ?

    Celui qui veux peut surtout un qui a un doctorat.




    0



    0
      Bachir DAHAK
      8 décembre 2016 - 21 h 02 min

      Juste pour rassurer le
      Juste pour rassurer le courageux anonyme Larbi , bien que francophone de formation ,j’ai enseigné en arabe à l’Université de 1982 à 1993 et en tant qu’avocat ,j’ai plaidé en arabe devant les tribunaux algériens, tunisiens et marocains.
      Comment savez-vous que ne voulais pas apprendre l’arabe !
      Si vous aviez bien lu l’article, vous auriez compris que c’est le Ministère qui a décidé de nous envoyer alors que nous étions déjà en train d’enseigner en arabe.
      J’ai choisi l’option philosophie en arabe lorsque j’ai passé mon bac en….1972.




      0



      0
        LARBI
        8 décembre 2016 - 21 h 12 min

        MERCI.
        MERCI.




        0



        0
      Anonymous
      8 décembre 2016 - 21 h 12 min

      tu es encore la le larbi(n)
      tu es encore la le larbi(n) des zarabes ?




      0



      0
      EL-GHYTHE
      8 décembre 2016 - 21 h 18 min

      OUI LA LANGUE ARABE EST LA
      OUI LA LANGUE ARABE EST LA LANGUE OFFICIELLE, MAIS PAS LA LANGUE MATERNELLE DU PEUPLE ALGÉRIEN. C’EST CLAIRE , NIER CELA C’EST SE RENIER AVEC TOUS LES RISQUES QUE CELA PEUT ENTRAÎNER DONT LE NIVEAU INTELLECTUEL DE NOS ENFANTS. REGARDEZ L’EXEMPLE DES VÉRITABLES PAYS ARABES QUI ONT VIRÉ DE BORD DEPUIS BELLE LURETTE POUR CHOISIR SANS COMPLEXE DES LANGUES MODERNES ET TECHNOLOGIQUES. DITES NOUS UN PEU, POURQUOI VOUS VOUS VOULEZ ÊTRE PLUS ARABE QUE LES AUTHENTIQUES ARABES ? POURQUOI EST CE QUE VOUS VOULEZ PLOMBER L’AVENIR DE NOS ENFANTS PENDANT QUE VOUS ENVOYEZ VOS ENFANTS ÉTUDIER DANS DES UNIVERSITÉS FRANÇAISES, ANGLAISES, CANADIENNES OU AMÉRICAINES. BARKAOUNA MINE TNOUFIGKE YAW FAKKOU !!!!!!!




      0



      0
    Bouzorane
    8 décembre 2016 - 20 h 00 min

    La seule chose que j’ai
    La seule chose que j’ai retenu de cet article : «  » » Il y a toujours une méfiance des arabisants à l’endroit de ceux qui s’engageaient à enseigner en arabe alors qu’ils étaient de formation francophone » » » »….L’auteur a fait un constat mais n’a pas été jusqu’à chercher les causes de cette méfiance!….Certains francophones revendiquent l’arabisation plus farouchement que les arabisants eux-mêmes!… A titre d’exemple, je connais des pères francophones qui obligent leurs enfants à les appeler « abi » !! (« abi » signifie « papa » en arabe littéraire…appellation qui n’existe que dans la littérature et n’est utilisée dans aucun pays arabe)…. Autre exemple, Malek Bennabi était marié à une française et vivait en France. Sa femme ayant refusé d’aller en egypte, Bennabi, en farouche défenseur d’une langue qu’il ne maitrisait pas, est allé vivre seul en egypte pour apprendre l’arabe et pour devenir du meme coup le larbin attitré des egyptiens!…La méconnaissance de l’arabe crée chez certains francophones une frustration…Cette frustration se transforme en un complexe d’infériorité qui idéalise l’arabe… (on le voit d’une manière flagrance chez les algériens nés en France qui ne connaissent rien de l’arabe mais l’idéalise d’une manière délirante)…. Ces francophones finissent par perdre toute rationalité….Les arabisants ont donc bien raison de se méfier des francophones qui ne font que fantasmer sur quelque chose qui ne connaissent pas




    0



    0
      Anonymous
      8 décembre 2016 - 22 h 34 min

      vous avez raison Bouzorane,
      vous avez raison Bouzorane, un exemple de francophone défendant l’arabisation nationale ? feu naït mazi ancien directeur d’elmoudjahid pourtant francophone à 200% , comment des gens qui ont connu le plaisir et le privilège de maîtriser plusieurs langues ont-ils empêché la jeunesse algérienne d’accéder au bilinguisme ? pourquoi ont-ils fait cela ? est-ce qu’ils sont contents du résultat ?




      0



      0
    Amar
    8 décembre 2016 - 19 h 00 min

    On en est là où nous sommes
    On en est là où nous sommes arrivés.




    0



    0
    Thidhet
    8 décembre 2016 - 18 h 40 min

    Precipitation, esprit
    Precipitation, esprit revanchard, amateurisme criard… voici, en gros, quelques unes des qualités de ceux qui ont eu à s’occuper de la réintroduction de la langue arabe dans le système éducatif de notre pays. La dernière fois, sur YouTube, je suis tombé sur une interview donnée par un ancien ministre algérien de l’éducation (Ben Mohamed quelque chose) à la chaîne Al Jazeera. On voit tout de suite que le but de ce gars (un type excité qui n’en revenait pas de parler à l’illustre animateur de l’illustrisse chaîne) on voit tout de suite que le bien de l’Algerie est le dernier de ses soucis. Idem pour ceux qui prétendent sauver la langue Amazigh à partir de tripots mal classés sinon mal famés de Paris.




    0



    0
    Rayes El Bahriya
    8 décembre 2016 - 18 h 39 min

    Le Roi faycal de jour d’année
    Le Roi faycal de jour d’année ( jordanie) est unagent
    Double de la CIA.
    Chadli est un Arabizane de par sa souche
    maraboutique. Grand gourou de l’arabe islamisme.
    Cheriet est un zélé kabyle de service kharabisation.

    Voyez ou est rendue l Algérie une grande écurie
    D izaanerries.




    0



    0
    Souhila
    8 décembre 2016 - 18 h 32 min

    bravo monsieur, il faut
    bravo monsieur, il faut constater la réalité simplement.




    0



    0
    galem12
    8 décembre 2016 - 18 h 21 min

    C’est notre malheur
    C’est notre malheur




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.