Le rapatriement de ressortissants maliens s’est déroulé «sans aucun incident», selon Benhabyles

L’opération de rapatriement de ressortissants maliens s’est déroulée «sans aucun incident» et dans le respect des normes internationales, a souligné mardi la présidente du Croissant-Rouge algérien (CRA), Saïda Benhabyles. Selon Mme Benhabyles, le CRA, qui a encadré cette opération de rapatriement, «a veillé au respect de toutes les normes internationales, y compris la couverture sanitaire». Environ 200 Maliens «ont décidé volontairement de quitter l’Algérie pour rejoindre leur pays, et ce, en profitant d’une opération de rapatriement de Nigériens», a expliqué à l’APS Mme Benhabyles, précisant que «d’autres Maliens ont préféré, quant à eux, rester à Tamanrasset». Elle a tenu à souligner qu’«aucun cas de mort ou de blessé parmi ces migrants n’a été signalé (…) et si certains prétendent l’existence de ces cas, ils n’ont qu’à donner leurs noms», a indiqué la présidente du CRA. Tout en précisant que «c’était un départ volontaire», la même responsable a rappelé par ailleurs que «18 496 Nigériens ont été rapatriés chez eux depuis décembre 2014 dont la dernière opération a concerné environ 400 personnes». Elle a fait savoir dans ce sens que les 200 Maliens ont été rapatriés «à la charge des autorités algériennes en même temps que des Nigériens à Agadez, suite à l’accord donné par les autorités de leur pays». «Nous assurons à chaque fois aux migrants le confort du transport, de la restauration, de la couverture sanitaire et de la sécurité. Ils ont également droit aux psychologues, aux médecins et même aux bénévoles», a-t-elle noté. Saisissant l’occasion, elle n’a pas manqué d’exprimer son regret quant aux agissements de certains ressortissant subsahariens qui se donnent au trafic de drogue et s’impliquent dans des réseaux de mendicité. «Environ 8 377 personnes rapatriées étaient d’ailleurs exploitées dans ce cadre. Les enquêtes sont toujours en cours pour démanteler d’autres réseaux», a-t-elle soutenu. Plus loin, la même responsable a noté que la communauté internationale a déclaré Alger «capitale de l’humanitaire» et décerné au président de la République le titre de «Cavalier de l’humanitaire». «La première Dame du Niger a envoyé un message de félicitations au CRA pour la qualité du travail humanitaire et les soins apportés à ses ressortissants», a-t-elle ajouté. Dans le même cadre, Mme Benhabyles a exprimé son regret quant à la «campagne orchestrée contre l’Algérie» concernant le traitement de migrants. «Ils orchestrent toutes ces campagnes sans interpeller les véritables responsables de la situation dramatique humanitaire. Ce n’est pas l’Algérie qui est responsable, mais ceux qui usent de la force et des armes. L’Algérie a toujours prôné la paix, la réconciliation et la stabilité», a-t-elle conclu.

Commentaires

    jughurta
    14 décembre 2016 - 0 h 50 min

    Et bien voila tout se passe
    Et bien voila tout se passe bien hemdoullah, la question est qui a provoqué ces milliers de déplacement de migrants. Ils ont crus nous avoir avec les enjeux africains pour les installer chez nous en fesant en quelque sorte taghanent. C’ est le plus sournois et le plus maccabre des plans sur le plan genocidaire, pas par les armes ni le couteau, mais l’ extermination d’ un peuple par le sexe pervers et le metissage generalisé.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.