Bal d’ambassadeurs au FLN : Ould-Abbès cherche-t-il des sponsors étrangers ?

Djamel Ould-Abbès. New Press

Le nouveau secrétaire général du FLN, l’ancien ministre Djamel Ould-Abbès, a reçu deux ambassadeurs dans la journée d’hier. Muriel Berset Kohen, ambassadrice de la Confédération suisse, et Bernard Emié, ambassadeur de France, ont donc rendu visite, sur leur demande, tient-on à préciser dans un communiqué du FLN, dans la même journée au chef du parti officiellement allergique à l’ingérence étrangère. Ce n’est pas la première fois qu’un SG du FLN reçoit des ambassadeurs, mais, étant donné le contexte politique national et le remue-ménage qui secoue les structures de l’ex-parti unique, l’opportunité d’un bal des ambassadeurs sur les hauteurs d’Hydra n’est pas évidente. Il faut remarquer d’abord que depuis que le président Abdelaziz Bouteflika est malade, des acteurs politiques ambitieux du sérail s’aventurent à s’immiscer dans les relations extérieures du pays, en versant dangereusement dans une sorte de diplomatie parallèle qui nuit à la crédibilité des institutions du pays. A un moment où les discordances des déclarations sont exploitées par les chancelleries dans leurs notes adressées à leurs gouvernements.

Ainsi, algeriepatriotique n’a de cesse alerté l’opinion politique sur la trahison de la position algérienne, par la mouvance islamiste nationale notamment, au sujet des dossiers internationaux d’importance capitale, comme la crise en Syrie, en Libye ou en Egypte. On se souvient de la fronde animée par des chefs de partis algériens contre la présidence d’Abdel Fattah Al-Sissi, ce qui conduisit le ministre d’Etat Ramtane Lamamra, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, à rappeler sèchement, en janvier 2014, qu’«il y a des questions qui relèvent exclusivement des attributions du président de la République et de son gouvernement». Entendre par là qu’il n’appartient pas à l’opposition de mener la diplomatie selon les accointances idéologiques et, de surcroît, contre la souveraineté nationale.

Quid du FLN, vieux parti expérimenté ? Se peut-il qu’il piétine le terrain du domaine discrétionnaire du gouvernement sous prétexte qu’il est la première force politique du pays ? Recevoir deux ambassadeurs – dont celui de l’ex-métropole coloniale –, en pleine tourmente organique du parti qui cache mal une crise politique de fond, ressemble à une quête d’appui extérieur pour affirmer son autorité. Appui extérieur au parti, extérieur au pays !

La maladresse de mauvais augure pourrait irriter El-Mouradia. On connaît la propension des diplomates en poste à Alger à se mêler de ce qui ne les regarde pas. Gouvernance et succession, orientations économiques dans le détail, secrets militaires, nominations… rien n’échappe à la curiosité des ambassades intriguées par l’un des derniers pays arabes qui n’ait pas normalisé ses relations avec Israël et qui résiste encore à l’ingérence des Etats tiers.

Mille raisons de ne pas prendre le risque de trop parler à ces interlocuteurs aux oreilles paraboliques. Djamel Ould-Abbès, qui a occupé plusieurs postes de ministre, a peut-être voulu montrer la puissance de son parti en médiatisant ces visites «prestigieuses». Il se pourrait qu’elles prouvent justement le contraire. Surtout quand on sait que des consuls algériens en France sont propulsés au comité central du FLN…

Maya Loucif

Comment (24)

    HASSINA
    16 décembre 2016 - 23 h 26 min

    ce ould abbes machbaâch il
    ce ould abbes machbaâch il est croulant oumezel chèd fiha !




    0



    0
    Samir
    16 décembre 2016 - 15 h 31 min

    svp j’ai pas compris la fin
    svp j’ai pas compris la fin du texte, quelqu’un peut m’expliquer?
    « Il se pourrait qu’elles prouvent justement le contraire. Surtout quand on sait que des consuls algériens en France sont propulsés au comité central du FLN… »




    0



    0
    Amar MOKHNACHE
    16 décembre 2016 - 13 h 05 min

    LES WALIS DE SKIKDA, BEJAYA .
    LES WALIS DE SKIKDA, BEJAYA …VIENNENT DE FAIRE LES FRAIS DES FORCES DE LA RENTE…LE PROBLEME CE N EST PAS LEURS MUTATIONS MAIS LE MESSAGE QUE L ON VEUT ENVOYER A TOUS CEUX QUI OSERONT S Y PRENDRE AUX RENTIERS….LE WALI DE SKIKDA A DIT TRES HAUT CE QUE TOUT LE MONDE PENSE tres bas .. TOUT LE MONDE EN VEUT ENCORE A CEUX QUI ON ABONDONNE LEUR CONFRERE SI MELLOUKI QUI NE FAIT POURTANT QUE LUTTER CONTRE LES FAUSSAIRES…LES FAUSSAIRES DE L HISTOIRE..entre la defense de cadres de la nation et la complaisance avec les forces de la rente LE FLN ACTUEL SAIT CHOISIR IL N OSERA PAS LES DEFENDRE….




    0



    0
    Izak
    16 décembre 2016 - 11 h 33 min

    LARBI BEN M’HIDI, l’un des
    LARBI BEN M’HIDI, l’un des fondateurs du FLN et, qui décidèrent (les fondateurs)le 1er novembre 1954, le déclenchement de la lutte armée pour l’indépendance du pays ; écrivait en févriers 1957. »Je voudrais être soumis a ces tortures, pour être sur que cette misérable chair ne me trahisse pas. J’ai la hantise de voir se réaliser mon plus cher désir car, lorsque nous serons libres il se passe des choses terribles. On oubliera toutes les souffrances de notre peuple, pour se disputer des places; ce sera la lutte pour le pouvoir. Nous sommes en pleine guerre et certains y pensent déjà, des clans se forment. A Tunis, tout ne va pas pour le mieux; oui, j’aimerais mourir au combat avant la fin » Allah yerhamek wa echouhadas. Cette trempe d’hommes si proches de dieu; quand, ils l’invoquent il ne les déçoit pas… Je recommande a Ould-Abbas et a ses semblables de lire attentivement ce SIDHOUM, le héros a écrit . A bon entendeur…




    0



    0
    anonyme
    16 décembre 2016 - 11 h 05 min

    On parle de tout du rbh du
    On parle de tout du rbh du FLN des walis mais jamais du FCE et quel est son devenir?




    0



    0
    NESS ELGHORBA
    16 décembre 2016 - 1 h 27 min

    reyeto reyeto le FLN
    reyeto reyeto le FLN bientot va renter au musee….. le FLN a ramne l independence a la l algerie et vous queceque vous avez ramene a la algerie je vous dis queceque vous avez ramene le maleure de la algerie zero walo




    0



    0
    Anonymous
    15 décembre 2016 - 19 h 34 min

    Faillite Liquidation de la
    Faillite Liquidation de la Nation (FLN)recherche un repreneur de préférence européen;et possible parisien;joueur de derbouka; et animateur des ZERDAS celui qui a dépouillé des milliers de pauvres d’agriculteurs algériens;;




    0



    0
    Erdt
    15 décembre 2016 - 18 h 31 min

    Très normal comme activité
    Très normal comme activité,les etrzngers veulent se renseigner sur la direction du vent. C tout.




    0



    0
    Anonym
    15 décembre 2016 - 16 h 00 min

    Ce parti avait fais beaucoup
    Ce parti avait fais beaucoup de mal au peuple que beaucoup d’entre nous qui aimons notre pays n’arrivent pas à oublier,les têtes de ce parti au lieu de demander de l’aide aux gens éduqué,travailleurs et sérieux, malheureusement ils ont ramassés tout les fainéants , vicieux et opportunistes,ils lés ont cadrés dans toutes lés baladiates,dairas,wilayas l’ugta et sociétés national,ce sont eux qui ont profité durant la crise économique dès années 80,les logements,les terrains,les voitures (sonacome)et service ou kheli,kheli.




    0



    0
    Anonyme Dz
    15 décembre 2016 - 15 h 41 min

    Cela fait partie des missions
    Cela fait partie des missions d’un ambassadeur d’être fouineur, il cherche l’intérêt de son pays et rien que ça, même s’il faut intriguer ou comploter, Il n’y a rien de surprenant.
    Quant à recevoir un ambassadeur pour un SG de parti politique, cela ne relève surement pas de la simple visite de courtoisie.
    C’est aux Algériens qui les reçoivent d’être vigilants et d’être guidés par la loyauté envers leur patrie.




    0



    0
    betka tiareti
    15 décembre 2016 - 15 h 05 min

    ça me rappelle les harquis
    ça me rappelle les harquis lors de la guerre de libération , ils se courbent au plus fort (el gadere) .Alors qu’il y a une solution simple et facile pour vivre en toute liberté , élire un président meme avec 50,01 de suffrage , tu vas tous les emmerder. Rien ne pourra justifier leur intervention en quoique ce soit.




    0



    0
    La cigale
    15 décembre 2016 - 14 h 48 min

    Le Bal des vempires les
    Le Bal des vempires les charogne rôdent à l’affût d’une faille pour s’engouffrer dedans et y mettre le feu à la baraque




    0



    0
    Bison
    15 décembre 2016 - 14 h 36 min

    ((« Mille raisons de ne pas
    ((« Mille raisons de ne pas prendre le risque de trop parler à ces interlocuteurs aux oreilles paraboliques. »))!? Ils suffit de leur demander, avant de commencer à parler, de se mettre les doigts dans les oreilles comme ça ils entendront moins et il peut là parler aurant qu’il voudra!! C’est le comble que de reprocher aux autres d’avoir des oreilles paraboliques quand on a une bouche hyperbolique !! C’est pas le métier de ces gens là justement d’avoir notamment des oreilles paraboliques!? Sinon, Exigeons des ambassadeurs (étrangers) et des interlocuteurs sourds (comme les notres) et on sera tranquilles!! Mais, faut il encore etre sûr qu’ils, compétents comme ils sont, ne sachent lire sur les lèvres!! Parler comme les ventriloques !




    0



    0
    BENAHMED
    15 décembre 2016 - 14 h 19 min

    M. Oul abbas recoit l
    M. Oul abbas recoit l ambassadeur de la france……..Ah bonjour M l Ambassadeur en quoi pourrais-je vous aidez et que puis-faire pour vous…..reponse M. le chef du parti qui gere les affaires de l algerie…..C est a moi de vous demandez que juis-je faire puor vous et commmment je puorrai vous aidez . Oulabbas…ok je vous ecoute. Monsieur le chef du fln … en france il y aura bientot les primaires et ddes elections presidentielles. des debats acharne vont avoir lieu eet il se peut que quelques dossiers compromettant tconcernant votre pays risquent de refaire surface ……rewponse de ould abbas ok faites tout disparaitre et mon pays et mon pays vous sera reconnaissant et e….en meme temps a votre disposition Idem pourt l ambassadeur de Suisse ( ceci est une fiction qui frole la verite




    0



    0
      Anonymous
      15 décembre 2016 - 23 h 26 min

      Ce n’est pas une fiction, c
      Ce n’est pas une fiction, c’est la réalité…




      0



      0
    Erracham
    15 décembre 2016 - 13 h 45 min

    La Suisse et la France? Ne
    (…) Quelle crédibilté reste-t-il au FLN? Après nous avoir abreuvé de promesses d’une vie meilleure grâce au socialisme, ils sont les premiers à chanter les vertus du libéralisme et s’embourgeoiser. Ils s’égosillent à clamer leur patriotisme, leur nationalisme, mais sont les premiers à se précipiter en France pour s’y soigner, s’y établir, s’y faire délivrer la Carte de Séjour de 10 ans. Pitoyable!




    0



    0
    Ain El Berda
    15 décembre 2016 - 12 h 39 min

    Bal d’ambassadeurs au FLN :
    Bal d’ambassadeurs au FLN : Ould-Abbès cherche-t-il des sponsors étrangers ?….MAIS MAYA TU VIENS DE TE RENDRE COMPTE JUSTE AUJOURDHUI? YA RAB C UNE PRATIQUE DU FLN POUR RESTER AU POUVOIR POUR SUCER TOUT CE QUI RESTE DE RESOURCES…VOILA MAYA TU AS LA REPONSE…MAINTENANT TU PEUX DORMIR AVEC OU SANS CRAINTE COMME LE DICTE TA CONSCIENCE.




    0



    0
    Anonymous
    15 décembre 2016 - 11 h 19 min

    A mon avis on sera obliger d
    A mon avis on sera obliger d’acheter uniquement des produits français dans un proche avenir.
    Négocier un énième soutien de fafa va coûter très cher….Pauvres chouhadas…




    0



    0
    khanfri
    15 décembre 2016 - 9 h 44 min

    Ah si c etait le RCD ou le
    Ah si c etait le RCD ou le FFS ou même le parti de Benflis on aurait crie plus que cela au scandale. On parle de piétinement possible des plates bandes de la présidence mais pas de trahison. quant au reste Pour les ambassades ces rencontres sont du pain béni elles les aident a mieux voir la trajectoire que va prendre le pays




    0



    0
    yakhi yakhi
    15 décembre 2016 - 9 h 33 min

    à voir les têtes affichées en
    à voir les têtes affichées en arriére plan ….il devient facile de connaitre la nature de la gestion des affaires du pays.
    la clochardisation à outrance , pourvu que la chkara soit pleine !
    honteux, sal…et méchants !




    0



    0
    moula
    15 décembre 2016 - 9 h 27 min

    si c’etait d’autres
    si c’etait d’autres formations politiques ou d’associations qui le font ils disent que c’est de la trahison!




    0



    0
      Anonymous
      15 décembre 2016 - 11 h 17 min

      Effectivement. Mais quand
      (…) De toute façon en 1999 notre pays à été donner et offert à fafa sur un plateau en or.
      Tout le monde le sait et le constate chaque jour.

      Ould abbés ce docile et servile larbin d’une famille, s’autorise ce qu’il refuse à tout autre parti.
      Moi ce clan me rappelle le makhzen marocain dans son fonctionnement et ses mentalités.
      C’est à dire totalement étrangers à notre culture.




      0



      0
      kelam
      16 décembre 2016 - 10 h 55 min

      les partis pointent dans les
      les partis pointent dans les ambassades (pas tous),mais ne soyons pas innocent un ambasadeur n’est pas venue dire bonjour d’autant plus que la presse le crie tout haut…..




      0



      0
    Anonymous
    15 décembre 2016 - 9 h 09 min

    Il veut baliser le terrain
    Il veut baliser le terrain pour le 5e mandat et la pérennisation du système bouteflika.
    Quel sera encore le lourd prix à payer? C’est toute la question pour nous…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.