Libye : deux morts dans le crash d’un MiG 23 près de Tripoli

Les pilotes libyens étaient en mission d'entraînement. D. R.

Deux pilotes libyens sont morts jeudi dans le crash de leur avion de chasse près de la ville de Tarhouna, dans l’Ouest libyen, a annoncé une source militaire à Tripoli. L’avion, un vieux MiG 23, avait décollé de l’aéroport de Mitiga, à Tripoli, qui comprend une base militaire aérienne, a indiqué la même source, précisant que les pilotes étaient «en mission d’entraînement». L’appareil, qui appartenait aux forces loyales au Gouvernement d’union nationale (GNA), s’est écrasé près de la ville de Tarhouna, à 60 km au sud-est de Tripoli, a ajouté la source militaire, affirmant ne pas être en mesure de préciser les causes de l’accident dans l’immédiat.

R. I.

Comment (5)

    Anonymous
    23 décembre 2016 - 14 h 28 min

    L e problème qui est posé à
    L e problème qui est posé à nous algériens

    Ce n’est pas que le Mig 23 avait participé où non aux conflits arabo-israeliens
    (c’est de l’histoire passée, avec ses débats, et ses polémiques,…..)

    Mais qu’avons nous tiré de leçons, et de conclusions techniques, technologiques, et industrielles
    Et qu’avons nous fait, avec notre armée, l’A.N.P, une armée,certes, moderne, organisée, professionnelle, et Disciplinée (la 2ème en Afrique, après la nombreuse, et ancienne, et expérimentée armée égyptienne (1ère))
    Pour maitriser les technologies diverses, aussi modestes, et rudimentaires, qu’elle soient
    Par les meilleures organisations, les meilleures formations de haut niveau, et de haute qualité,
    Les meilleures conditions socio-professionnelles, et stabilités à nos élites, chercheurs, ingénieurs, Techniciens supérieurs, techniciens, contre-maitres, ouvriers professionnels, ouvriers spécialisés
    Et avec des bases, et structures industrielles, de Petites, et Moyennes Entreprises Industrielles dynamiques
    Et innovantes dans les ateliers, et les laboratoires de centres, écoles supérieures, instituts, et universités
    Algériens

    Salutations !

    Engagements

    L’URSS a engagé le MiG-23 en soutien de ses avions d’attaque entre 1984 et 1989, lors de la guerre d’Afghanistan.

    Le 19 avril 1974, un MiG-23 syrien piloté par Al Masri abattit 2 F-4E israéliens, mais fut ensuite abattu par un missile sol-air tiré par la défense aérienne syrienne à cause d’une erreur d’identification2.

    Durant la guerre égypto-libyenne, la Libye engagea des MiG-23 et, lors d’une escarmouche après celle-ci, deux MiG-23MS libyens engagent deux MiG-21MF égyptiens modifiés pour emporter des armements occidentaux. Les pilotes libyens font l’erreur d’essayer de manœuvrer les chasseurs égyptiens plus agiles, et un MiG-23MS libyen est abattu par le commandant Sel Mohammad, tandis que l’autre parvient à s’échapper grâce à sa vitesse supérieure3.

    En 1980, vingt jours après la tragédie d’Ustica, on découvrit la carcasse d’un MIG-23 libyen en Calabre qui s’était écrasé le 25 juin, le pilote étant victime d’une hypoxie due à un masque à oxygène trop petit4.

    Le 26 avril 1982, 2 MiG-23 syriens abattirent 2 A-4 SkyHawk israéliens alors qu’ils survolaient le nord du Liban5.

    L’Irak a engagé ses MiG-23 lors de la guerre Iran-Irak, revendiquant plusieurs victoires sur les avions iraniens.

    Lors de l’intervention militaire israélienne au Liban de 1982, de nombreux MiG-23 syriens ont été abattus par les avions de chasse israéliens.

    Lors de l’incident du golfe de Syrte le 4 janvier 1989, deux MiG-23 furent abattus par deux F-14 de l’US Navy.
    Article détaillé : Accident aérien de Courtrai.

    Le 4 juillet 1989, un MiG-23 soviétique s’écrase près de Courtrai en Belgique, tuant un jeune de 19 ans6.

    Lors de la guerre du Golfe, le 26 janvier 1991, 3 MiG-23 irakiens furent abattus par 4 F15-Eagle en mode BVR (en) avec des missiles AIM-7 Sparrow.

    Le 19 mars 2011, un MiG-23 appartenant aux révolutionnaires libyens est abattu par erreur au-dessus de Benghazi lors de la révolte libyenne de 2011. Le 13 août 2012, un MiG-23 syrien est abattu par des rebelles de l’Armée syrienne libre lors de la guerre civile syrienne. Le 23 mars 2014, un autre MiG-23 syrien est abattu par un F-16 turc pour violation d’espace aérien7.

    D’autres MiG-23 ont subi l’épreuve du feu, notamment ceux utilisés par l’Angola.
    Pays utilisateurs
    Pays utilisant (bleu) ou ayant utilisé(rouge) des MiG-23

    Le MiG-23 a connu un grand succès à l’exportation et les livraisons ont dépassé les frontières des pays de l’ex-pacte de Varsovie.




    0



    0
    Anonymous
    22 décembre 2016 - 18 h 24 min

    MIG 23 un appareil à
    MIG 23 un appareil à géométrie variable, qui a fait ses preuves dans les guerres israelo-arabes
    Que possède certain pays africains,
    la Cote d’Ivoire du président déchu avec l’aide de,…..l’armée française
    les avait perdus (détruits au sol par l’armée de l’air française, par peur d’etre utilisés par forces pro-Gbagbo
    -la guerre préventive – une leçon pour nous algériens des intentions d’un coté, et des actes de l’autre coté
    Des responsables français: domination par la division, le cynisme, l’hypocrisie, le mépris, l’arrogance,etc,…

    Manque d’entrainements ?, manque d’expérience ?, manque de pièces ? manque de maintenance ?,
    Conditions météo ?,
    Fausse manoeuvre ?, panne, instruments de bord non fiables?,
    et échauffement-feu subites, à basse d’altitude et manque de temps pour réagir ?
    الله يرحمهم و يصبر و يخلف لعائلاتهم اءن لله و اءن اءليه راجعون صدق الله العظيم




    0



    0
      Raouf
      22 décembre 2016 - 22 h 40 min

      Arrêtes avec tes conneries c
      Arrêtes (…) c est un avion des années 60,geomemetrie variable ou pas c est une histoire ancienne ton MIG23;




      0



      0
      daruom
      22 décembre 2016 - 23 h 56 min

      c’est faux, le mig23 n’a
      c’est faux, le mig23 n’a jamais été utilisé dans les guerres arabo-israelienne (notamment durant la guerre d’octobre 1973, dernière guerre à ce jour) l’urss ayant refusé de le céder à l’egypte car il se trouvait en phase expérimentale sous le code m6000 (voir le livre la guerre d’octobre par le général chazli)




      0



      0
    Raouf
    22 décembre 2016 - 16 h 37 min

    Ça existe encore les MIG 23?
    Ça existe encore les MIG 23? c’est un avion préhistorique.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.