L’Institut français d’Algérie lance les appels à projets 2017

Siège de l'IFA à Alger. D. R.

Dans le cadre de sa politique de coopération et d’action culturelle, l’Institut français d’Algérie (IFA) a lancé ses premiers appels à projets de l’année 2017 dans les domaines culturel et artistique pour l’un et universitaire et de recherche pour l’autre, indique un communiqué de l’ambassade de France à Alger. Cet appel à projets «vise à favoriser de manière privilégiée les projets s’inscrivant dans les axes prioritaires de la coopération culturelle entre la France et l’Algérie, à savoir l’émergence de jeunes talents, les structures associatives et les projets novateurs dans le domaine de la création contemporaine», précise le communiqué. Les projets pouvant donner lieu à un soutien concernent tous les secteurs culturels et artistiques, à l’exception du livre qui fait l’objet d’un programme distinct d’aide à la publication et à la traduction, relève-t-on.

Dans le cadre de cet appel à projets, l’IFA «apporte son soutien par le biais de subventions aidant à la création ou à l’organisation d’une manifestation», explique le communiqué, qui précise que l’intégralité de l’appel à projets culturels et artistiques ainsi que les modalités de candidature sont disponibles sur son site internet.

Le secteur de la coopération universitaire et de la recherche vise par cet appel à soutenir des projets de collaboration universitaire ou de recherche entre un établissement français et un établissement algérien. Sont concernés par cet appel les projets de recherche et de valorisation de la recherche ainsi que le développement de formations universitaires innovantes et/ou professionnalisantes.

Les thématiques prioritaires ciblées sont le développement du numérique, le sport, les questions d’économie et d’emploi, les questions migratoires, la protection de l’environnement et le développement durable et le patrimoine.

Par ailleurs, l’ambassade de France en Algérie et le ministère des Affaires étrangères ont lancé un appel à manifestation d’intérêt dans le cadre du programme de partenariat institutionnel Profas C+. L’appel à manifestation d’intérêt est le nouvel outil du programme Profas C+ visant à faciliter la co-construction de projets de partenariat institutionnel entre entités publiques françaises et algériennes en vue de répondre à l’appel à projets Profas C+.

«En soutenant les partenariats institutionnels entre entités publiques françaises et algériennes, le Profas C+ permet, par le biais d’un cofinancement, la réalisation de projets structurants de modernisation des activités et des organisations du secteur public, de part et d’autre de la Méditerranée», informe l’ambassade de France à Alger.

L’appel à manifestation d’intérêt «va ainsi permettre de repérer et d’adapter les projets afin de mieux les inscrire dans les domaines prioritaires de la coopération entre la France et l’Algérie tels que fixés dans le document-cadre de partenariat 2013-2017 et ainsi aider les porteurs de projets à soumettre un projet éligible au Profas C+», précise-t-on.

Sarah L.

Comment (6)

    La Cigale
    25 décembre 2016 - 13 h 04 min

    Aller vous faire voir
    Aller vous faire voir ailleurs comme au Maroc ou en Tunisie. Les algériens n’ont pas besoin de cadeaux empoisonnés.




    0



    0
    5 colonne
    25 décembre 2016 - 0 h 08 min

    Pratiquement chaque mois le
    Pratiquement chaque mois le gouvernement français sont sorte des lois contre les algeriens leur administration raciste c’est institualise et j’ai des preuves , nos retraites sont controle comme des chiens par l’admistration moi même je m’en suis occupe de certain cas alors qu’il degage ces diables pas besoin de leur kaka ils sont faux , hypocrite ont les connais tres tres bien il faut que le gouvernement algerien arrete de leur donner le baton pour que plus tard ils nous taperont dessus




    0



    0
    17 octobre 1961
    24 décembre 2016 - 18 h 39 min

    Beurkkkkkkkkk.

    Beurkkkkkkkkk.
    Ce pays me hérisse le poil tant il est hypocrite.
    Si vous voulez voir à quoi ressemble le français typique,regardez simplement le rat « robert menard » maire de la sinistre ville de bezier.
    Les Algériens et Algériennes doivent coute que coute prendre leur distance avec les initiatives qui proviendraient de ce pays…tant il aliène les individus.
    Toutes celles et ceux des Algérien(ne)s qui vivent en France et qui avaient pourtant le choix d un autre pays le confirment(nombreux témoignages rapportés)




    0



    0
    BECAUSE
    24 décembre 2016 - 13 h 57 min

    La France est le pays
    La France est le pays par excellence de la duplicité , de l ‘ hypocrisie et des faux- semblants . Les français sont dans leur majorité particulièrement racistes , intolérants et pernicieux . Chez eux , les sionistes sont maîtres et à ce propos ne dit-on pas d ‘ ailleurs qu ‘au pays des aveugles , les borgnes sont rois .




    0



    0
    Anonymous
    24 décembre 2016 - 11 h 54 min

    A éviter : ils se serviront
    A éviter : ils se serviront de vous comme des mouchards. Faites un tour ailleurs mais pas dans ce lupanar de la perversion politique. Souvenez-vous d’Alep qui vient juste de sortir du bourbier. Restez propres, restez debout, restez sans ombres dans votre conscience.




    0



    0
    5colonne
    23 décembre 2016 - 18 h 46 min

    Blabla bla inutile et perte
    Blabla bla inutile et perte de temps et d’argent ont veux pas de leur perversité




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.