Arrêt de la CJUE sur l’accord UE-Maroc : les Marocains paniquent

Cour de justice de l'UE. D. R.

Contrairement au Makhzen qui se gausse d’avoir remporté une «victoire décisive» sur le Front Polisario, de plus en plus de voix s’élèvent au Maroc pour se plaindre de la faillite de la diplomatie marocaine et soutenir que le récent arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) se rapportant à l’accord de libre-échange conclu en 2012 entre Bruxelles et le Maroc est en réalité loin d’être favorable au royaume alaouite. Parmi ces voix, il y a notamment celle de Reda Fellah, professeur de droit international à l’Université d’Agadir, qui estime que l’arrêt de la CJUE, notamment dans son dernier paragraphe, mentionne clairement que l’accord de libre-échange UE-Maroc n’inclut pas le Sahara Occidental. «Ceci est grave. Nous ne pouvons pas tolérer une telle chose et faire comme si de rien n’était, car cela pourrait encourager demain le Front Polisario à mettre en avant d’autres revendications», enrage-t-il dans une interview accordée aujourd’hui à un site marocain d’information.

Pour Reda Fellah, qui ne cache pas sa panique et son inquiétude, il est certain que le Maroc s’est fait piéger dans la mesure où « la Cour de justice de l’Union européenne opère un net distinguo entre le territoire marocain et celui du Sahara Occidental ». Le professeur de droit international a ajouté que les conclusions de l’arrêt de la CJUE vont à l’encontre des positions de la diplomatie marocaine et qu’il est inconcevable que des parties puissent ainsi les remettre en cause. Estimant que le dossier a été mal défendu, Reda Fella soutient naïvement que la CJUE n’aurait pas dû accepter de traiter le recours du Front Polisario. La décision de mercredi dernier, prévient-il, va sans doute apaiser les tensions entre le Maroc et l’Union européenne, mais d’évidence, elle affaiblit la position marocaine sur le dossier sahraoui.

Après la publication par la Cour de justice de l’Union européenne de son arrêt, les autorités marocaines ont aussitôt mobilisé leurs relais médiatiques habituels pour transformer leur défaite en victoire. Elles ont également gracieusement payé de nombreux «experts» internationaux pour faire des lectures «positives» de l’arrêt. C’est le cas de Daniel Libin, consultant juriste qui a publié une tribune dans l’Economiste du 22 décembre 2016 dans laquelle il dit sur plusieurs colonnes au Makhzen ce qu’il veut bien entendre.

La Cour de justice de l’Union européenne a, rappelle-t-on, tranché le 26 décembre dernier sur le dossier de l’accord de libre-échange conclu en 2012 entre l’Union européenne et le Maroc. Pour la CJUE, cet accord n’est pas applicable au Sahara Occidental. Mais, contrairement au tribunal de l’UE, la cour s’est prononcée contre l’annulation de l’accord.

La cour a jugé que le tribunal, dans sa décision d’annulation, avait omis de tenir compte du «statut séparé et distinct» du Sahara Occidental reconnu par l’ONU. Ainsi, stipule la CJUE, «il est exclu de considérer que l’expression « territoire du royaume du Maroc », qui définit le champ territorial des accords d’association et de libéralisation, englobe le Sahara Occidental et, partant, que ces accords sont applicables à ce territoire». En clair, cela veut dire que le Sahara Occidental n’appartient pas au Maroc. C’est ce que commencent à comprendre les Marocains.

Khider Cherif

Lire aussi : Amar Belani décortique le verdict de la justice européenne défavorable au Maroc

Comment (37)

    Anonymous
    25 décembre 2016 - 7 h 47 min

    aprés cette reconnaissance de
    aprés cette reconnaissance de territoire distinct et séparé le Polisario doit mnt adresser des mises en demeure aux societés soit de déguerpir soit de traiter directement avec eux en tant que propriètaires légitimes de ce territoire et leur demander des dédommagements pour l’exploitation frauduleuse de leurs richesses. Polisario fais valoir tes droits !




    0



    0
    Dzdzdz
    24 décembre 2016 - 21 h 04 min

    Et pour conclure à tous ces
    Et pour conclure à tous ces commentaire
    Enrichissants et patriotiques je dirais
    Vive l’Algérie vive ANP




    0



    0
    atlassien
    24 décembre 2016 - 20 h 47 min

    on ne serait pas arrivé à
    on ne serait pas arrivé à cette situation si le Maroc du temps de Hassan II avait tenu compte de plusieurs facteurs avant de décider d’envahir ce territoire.voilà maintenant plus de 40 ans depuis cette bouffonne marche verte et la mensongère marocanité du Sahara Occidentale et tout repart à zéro.le makhzen aurait dû tenir compte à l’époque de la position Algérienne mais surtout de l’avis de la population concernée; le conflit traîne et son dossier est toujours sur le bureau du Secrétaire Général de l’ONU qui a dépêché ça fait des années une force d’interposition entre les belligérants c’est à dire le Polisario et l’occupant marocain.




    0



    0
    Moroccoleaks
    24 décembre 2016 - 16 h 03 min

    Le Makhzen dans l’impasse.

    Le Makhzen dans l’impasse.

    Les eurodéputés saluent l’arrêt de la CJUE qui confirme que les accords UE/Maroc ne sont pas applicables au Sahara occidental, cela veut dire que le Sahara occidental n’est pas sous juridiction marocaine, et que les produits commercialisés par le Maroc en provenance des territoires occupés seront désormais boycottés par l’UE.

    Au plan politique, la Cour de justice de l’UE reconnaît tacitement le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui, en raison du statut spécifique de ce territoire garanti par la charte des Nations unies. En effet, des députés européens ont salué mercredi le verdict de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) qui a confirmé dans son arrêt que les accords d’association et de libéralisation conclus entre l’UE et le Maroc ne sont pas applicables au Sahara occidental, en raison de son statut spécifique garanti par la charte des Nations unies rapporte l’APS.

    Selon l’eurodéputé français JOSE BOVE «la Cour a rétabli le droit contre l’imposture des gouvernements européens, en particulier du gouvernement français, alliés au Maroc contre le peuple sahraoui et ses représentants». José Bové a estimé que cet arrêt «aura un impact au plan diplomatique», relevant la nécessité qu’il soit «suivi d’effets» notamment pour interdire les importations marocaines de produits provenant du Sahara occidental.

    «Cette mesure devra également être appliquée aux poissons pêchés au large des côtes du Sahara occidental par des bateaux marocains ou de pays de l’Union européenne», a-t-il ajouté. Il a exhorté, à ce titre, la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, à «veiller à l’application du droit» rappelant, en particulier à la France, que «le colonialisme est révolu». «Après 40 ans d’occupation, le Sahara occidental reste un territoire à décoloniser», a-t-il souligné. En charge de ce dossier dès 2010, José Bové a rappelé qu’il a alerté à maintes reprises ses collègues sur ces accords. D’une part pour en dénoncer les conséquences néfastes sur l’environnement et les petits agriculteurs marocains ou du Sud de l’Europe.




    0



    0
    Mouloudeen
    24 décembre 2016 - 15 h 56 min

    Je pense que cet arret de la
    Je pense que cet arret de la CJUE ressemble q celui que cette meme instance a pris contre Israel qui de la meme facon exploitee les richesses de la Palestine avec le label israelien.
    Meme il faut faire comme pour les produits palestiens a savoir assurer la tracabilite des produits marocains pour eviter les falcifications.




    0



    0
    Rheda
    24 décembre 2016 - 15 h 19 min

    Pour le tres court terme, la
    Pour le tres court terme, la plus importante consequence de cet Arret du CJUE serait qu’une éventuelle adhésion du Maroc à l’UA sera conditionnée par son acceptation formelle des critères et des principes consignés dans l’Acte constitutif de l’UA, notamment l’acceptation et le respect des frontières héritées du colonialisme, et elle ne se fera certainement pas au détriment de la RASD qui est un Etat fondateur de l’Union africaine




    0



    0
    Messaoud
    24 décembre 2016 - 15 h 11 min

    J’ai lu les reactions de la
    J’ai lu les reactions de la presse du Maroc au sujet de la decision du CJUE et surtout l’inconsciente satisfaction que cette presse veut faire croire aux sujets du Roitelet M6 et j’en arrive a la conclusion qui dit  » Quand on montre le soleil a un inconscient, il prefere regarder ton doigt ». Wal fahem yaf’am.




    0



    0
    Messaoud
    24 décembre 2016 - 15 h 08 min

    J’ai lu les reactions de la
    J’ai lu les reactions de la presse du Maroc au sujet de la decision du CJUE et surtout l’inconsciente satisfaction que cette presse veut faire croire aux sujets du Roitelet M6 et j’en arrive a la conclusion qui dit  » Quand on montre le soleil a un inconscient, il prefere regarder ton doigt ». Wal fahem yaf’am.




    0



    0
    Rouichedz
    24 décembre 2016 - 14 h 59 min

    Cet Arrêt de la CJUE est un
    Cet Arrêt de la CJUE est un feu vert a la legitime reprise de la lutte amee du peuple du Sahara occidental s’il veut en finir rapidement avec cette colonisation.




    0



    0
      Dahmane
      24 décembre 2016 - 16 h 26 min

      L’independance du Sahara
      L’independance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple. Tout le reste n’est que du bla bla bla.




      0



      0
    Mokrane
    24 décembre 2016 - 14 h 51 min

    Les Marocains paniquent ? Moi
    Les Marocains paniquent ? Moi je ne le pense pas parce que pour pouvoir paniquer il faudrait au prealable avoir des neurones qui fonctionnent. A ce titre je pose une autre question ? Comment un peuple peut avoir des neurones fonctionnelles quand le commun des mortels sait que ce peuple pour ne pas parler de peuplade, n’arrive pas a ce jour a faire la difference entre la soumission et la citoyennete.




    0



    0
    RasElHanout
    24 décembre 2016 - 14 h 46 min

    Dont je suis certain est que
    Dont je suis certain est que personne au monde ne voudrait etre aujourd’hui a la place du Roitelet M6. Ceci dit, j’ai failli hier soir me faire eclater la rate de rire en suivant comme d’habitude les infos sur les TVs propgandistes du Makhnez.
    Au lieu de nous parler de cette importante decision du CJEU cette presse a prefere nous faire passer en boucle les inombrables ceremonies de baise-mains au Roitelet M6 a Marrakech mais aussi et surtout, ce qui est nouveau pour moi, les inombrables series de baise-mains pour son epouse qui etait en viligiature a Rabat. Une vraie honte pour un peuple qui confend DIGNITE et SOUMISSION.




    0



    0
    ALI
    24 décembre 2016 - 14 h 24 min

    COMME JE VIENS DE LE LIRE SUR
    COMME JE VIENS DE LE LIRE SUR UN POST CI-DESSOUS, JE PENSE QUE LE CJUE A DONNER UNE VICTOIRE COMMERCIALE AU MAROC POUR PRESERVER SES INTERETS ECONOMIQUES AVEC CE PAYS, ET UNE VICTOIRE POLITIQUE A LA RASD POUR NE PAS AVOIR DES PROBLEMES AVEC L’ONU QUI GERE CE DOSSIER DE DECOLONISATION MAIS AUSSI AVEC LE DROIT INTERNATIONAL.




    0



    0
    Fouedz
    24 décembre 2016 - 14 h 16 min

    A mon avis la CJUE a voulu
    A mon avis la CJUE a voulu couper la poire en deux au regard des interets economiques des pays de la zone euro : 1/- Donner une victoire COMMERCIALE au Maroc du moment que les pays de l’UE exportent chaque annee l’equivalent de 18 millards d’Euros vers le Maroc et recoit de ce dernier u Maroc l’equivalent de 07 Milliards d’Euros en produits agricoles essentiellement (Source : EU/CEE/Brussel) avec des mesures restrictives pour les exportations marocaines en matiere de quotas et de calendrier des periodes d’exportation. 2/- Donner une victoire POLITIQUE a la RASD en declarant que le Sahara occidental n’est pas un territoire sous autorite adminstrative du Maroc et ce, afin de rester en conformite avec le droit international et eviter ainsi de s’exposer inutilement face au CS/ONU et ses differentes Resoluitions sur ce dossier de decolonisation mais aussi eviter les reactions de la communaute internationale. Enfin c’est mon avis et c’est pour cela quand le lis la presse du Maroc ce matin j’en arrive a la conclusion en disant de cette presse  » Quand vous leur montrer le soleil, il trouve un malin plaisir a regarder votre doigt ». Enfin je suppose que c’est une maniere du Makhzen de maintenir les neurones des sujets du Roitelet M6 en quiescence et tant mieux pour la predatrice famile allaouite allochtone. Pourvu que le peuple marocain ne se reveille pas….




    0



    0
    Moroccoleaks
    24 décembre 2016 - 14 h 14 min

    « Pour la CJUE, les provinces
    « Pour la CJUE, les provinces du Sud ne font pas partie du Maroc ». La presse propagandiste du Regime du Makhnez a traité avec beaucoup de prudence la décision de la Cour de justice de l’Union européenne concernant l’accord agricole conclu entre le Marokistan et l’UE. Connu pour sa proximité avec le palais, Le360 reprend sobrement la déclaration commune de la Haute représentante de l’UE pour la politique extérieure et de sécurité et du ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération diffusée par l’agence officielle MAP. « Les deux parties « ont pris acte de l’arrêt rendu, mercredi, par la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), au sujet de l’accord agricole entre le Maroc et l’Union Européenne » et constatent que la Cour « a jugé le recours en annulation contre ledit accord, introduit par le Front Polisario, irrecevable », écrivent les deux parties dans un communiqué commun. « Les deux parties examinent toutes les implications possibles du jugement de la Cour et travailleront de concert sur toute question ayant trait à son application, dans l’esprit du partenariat privilégié UE-Maroc et des mécanismes prévus à cet égard », souligne sans évoquer la principale information contenue dans la décision de la Cour de justice de l’UE : l’impossibilité d’appliquer l’accord sur le Sahara occidental. Un point que beaucoup d’autres journaux marokis ont omis de rappeler comme Médias24 qui indique que la « Cour a jugé irrecevable le recours du Polisario pour défaut de qualité pour agir ». « L’accord d’association Maroc-UE est donc toujours en vigueur dans sa totalité », affirme ce journal francophone. Un plus neutre, Alyaoum24 estime que la Cour de justice « tient le bâton par le milieu » et ne reconnaît pas au Front Polisario le droit de représenter les Sahraouis ». « La décision du tribunal précise que l’accord agricole ne concerne pas les territoires contestés, c’est-à-dire le Sahara occidental », rappelle la même source. Seul Telquel se distingue. Dans un article publié sur son site internet, l’hebdomadaire marocain s’interroge d’emblée : « Une victoire pour le Maroc ? ». Avant d’apporter une réponse : « Le recours déposé par le Polisario en vue d’annuler les accords agricoles entre le Maroc et l’UE a, lui, été jugé « irrecevable » (…) Seulement dans le même communiqué, la CJUE juge que « les accords d’association de libéralisation conclus entre l’UE et le Maroc ne sont pas applicables au Sahara » », relève ce média. « En d’autres termes, pour la CJUE, les provinces du Sud ne font pas partie du Maroc », précise Telquel.




    0



    0
    Med Benhamou
    24 décembre 2016 - 14 h 13 min

    Moi qui suit de pres ce
    Moi qui suit de pres ce dossier je sais que : 1/- on commence a laisser entendre que le Roi M6 est de plus en plus favorable a la tenue du Referendum du peuple du Sahara occidental conformement a l’Accord de Cessez le feu de 1991 qui prevoyait la tenue de ce Refendum pour 1992. Son seul souci serait la reaction de ses sujets qui ont bcp cru a tout ce qu’il leur avait dit sur cette question. Le second souci c’est la liste des electeurs puisque la RASD s’en tient a la liste etablie en 1974 par l’Espagne en tant que administration du pays colonisateur et que cette liste est entre les mains du Conseil de Securite de l’ONU depuis 1974. 2/- que de nombreuses familles marocaines venues en colons au Sahara occidendal (on parle de 1,3 millions de marocains qui se sont etablies au Sahara occidental entre 1975 a ce jour) comencent a quitter discretement le Sahara occidental pour rentrer chz eux au Maroc apres avoir pris conscience de ce subterfuge de la predatrice famille allaouite et surtout des risques auxquels ces familles marocaines s’exposent apres le Referendum




    0



    0
      Anonymous
      25 décembre 2016 - 8 h 29 min

      Mokoko6 le fils du fils
      Mokoko6 le fils du fils glaoui h2 ( le judas des Arabes ) est devant 2 choses : au bout de 40 ans aucun pays au monde n’a reconnu son annexion du sahara occidental fussent ils ses plus loyaux  » amis  » et l’estocade lui a été donné par la cour europeenne !
      en plus il n’a plus les moyens de poursuivre cette situation de ni guerre ni paix qui lui coute les yeux de la tete l’armée marocaine est tres budgetivore et corrompus a l’os il s’endette de plus en plus et il ne tient que grace aux dons des sheiks bédouins.
      D’autre part la moitié du pays a été bradé et se trouve aux mains des  » nasranis  » qui se sont accaparés usines , terrains , hotels avec plage etc…
      le 2eme point c ‘est le référendum : s’il accepte ce processus c’est la défaite humiliante qui va précipiter la disparition de son trone et tout le makhnez avec.Pour sauver la face cmt faire ? il propose une autonomie élargie pour 4 ans ensuite il procedera a un référendum.
      seulement cette proposition n’est pas aussi innocente qu’il laisse entendre en changeant la donne de la composante de la population ethnique en peuplant ce territoire avec le plus grand nombre de colons marocains pour avoir un référendum de confirmation de l’autonomie




      0



      0
    Anonymous
    24 décembre 2016 - 14 h 12 min

    Maroc : fort taux de chômage
    Maroc : fort taux de chômage chez les jeunes, révision à la baisse de la croissance La Banque centrale marocaine a revu le taux de croissance de l’économie à la baisse pour l’année 2016 et a maintenu son taux directeur inchangé à 1,25%. Dans un communiqué, disponible sur son site internet, et faisant suite à une réunion tenue mardi 20 décembre 2016, la Bank Al-Maghrib annonce qu’elle a « révisé sa prévision de la croissance pour 2016 à la baisse de 1,4% à 1,2% ». L‘inflation devrait s’établir à 2,6% en 2016 puis à 2% en 2017, a indiqué le conseil de la Bank Al-Maghrib. Quant au déficit budgétaire, il a été ajusté à 4,5% du PIB au lieu de 3,8%. Selon les estimations de la Banque centrale marocaine, ce déficit devrait passer à 3,1% du PIB en 2017 puis 2,8% du PIB e 2018. Au Maroc, le troisième trimestre 2016 a par ailleurs été marqué par une augmntation du taux de chômage qui s’établit à 10,6% (contre 10,1% à la même période en 2015). Cette tendance concerne en particulier les jeunes citadins de 15 à 24 ans chez qui le taux de chômage augmente pour atteindre 44,8%.




    0



    0
    Bennani
    24 décembre 2016 - 14 h 11 min

    Le CJUE a dit la meme chose
    Le CJUE a dit la meme chose que Ben Ki Moon quand il a parle de colonisation du Sahara occidental seulement cette fois-ci les sujets du Roitelet M6 ne sont pas sortis dans la rue pour insulter l’UE et pour cause….




    0



    0
    Hellali
    24 décembre 2016 - 14 h 10 min

    Ca promet un mois de Janvier
    Ca promet un mois de Janvier chaud pour le fils du Glaoui H2 avec sa demande d’adhesion a l’UA lui qui voulait ejecter un Etat membre de cette Organisation Regionale a savoir la RASD.




    0



    0
    HANNIBAL
    24 décembre 2016 - 14 h 08 min

    La réponse est on ne peut
    La réponse est on ne peut plus claire l’accord ( est nul et non avenu ) pour ainsi dire ( Caduc )
    que les makhnaziens face la sourde oreille ! faire la vertueuse quelle outrance !
    ( On dit que le borgne est roi au pays des aveugles )




    0



    0
    BabElOuedAchouhadas
    24 décembre 2016 - 14 h 06 min

    On doit aider le peuple
    On doit aider le peuple marocain pour se reveiller en pausant quelques petites questions a fin que ce peuple prenne conscience du subterfuge de leur roi qui sait que la question du Sahara occidental est devenue existentielle pour sa famille allaouite allochtone au Maroc. A e titre les premieres questions qui me viennent a l’esprit sont : 1/- Si le Sahara occidental etait vraiment marocain alors pourquoi Hassan II avait ceder la moitie de ce pays a la Mauritanie en 1975, 2/- Pourquoi apres 41 annees de presence marocaine sur ce territoire pourquoi ausun Etat membre de l’ONU n’a pas encore reconnue la souveraitete du Maroc sur le Sahara occidental y compris son plus fidele soutien qu’est la France, 3/- Sur quelle base le CJUE parle dans son verdict de separation entre les deux pays ques sont le Maroc et le Sahara occidental alors que le SG de l’ONU a meme parle de colonisation du Sahara occidental par le Maroc. 4/- Sur quelle base l’OUA a accepter en 1982 le statut de membre a part entiere de la RASD au sein de son organisition et que la demande d’adhesion du Maroc a l’UA ne va pas etre une simple formalite bien au contraire selon certaines indiscretions.

    Ce sont ce type de question que nous devons poser au peuple marocian pour l;aider a prendre conscience de la supercherie de la feodale famille alaouite qui est en train de leur faire prendre un gros risque sur leur devenir sachant que cette predatrice famille a deja assure ses arriere en cas ou….. . :




    0



    0
    Hellali
    24 décembre 2016 - 13 h 50 min

    Le jugement du CJUE est
    Le jugement du CJUE est explosif sur la non autorite du Mroc sur le Sahara occidental et aucun marocain n’est sorti dans la rue pour exprimer sa colere alors que Ben Ki Moon a dit presque la meme chose en parlant de colonisation et vous avez vu les manifestions contre lui et qui etaient bien organisees par le Makhnez.




    0



    0
    AOMAR
    24 décembre 2016 - 13 h 40 min

    MAINTENANT A LA RASD DE
    MAINTENANT A LA RASD DE DEMANDER AU CONSEIL DE SECURITE DE L’ONU DE PRENDRE UNE RESOLUTION INTERDISANT AU MAROC LA POURSUITE DES TRANSFERTS DES COLONS MAROCAINS AU SAHARA OCCIDENTAL COMME ELLE VIENT DE LE FAIRE POUR « ISRAEL » ET AINSI SURTOUT QUE NOUS SAVONS AUJOURD’HUI QU’IL Y’A ENVIRON DEUX MAROCAINS POUR UN SAHRAOUI AU SAHARA OCCIDENTAL DEPUIS LA FAMEUSE MARCHE ROUGE DE 1975 A L’EFFET DE FAIRE CHANGER LA COMPOSANTE DEMOGRAPHIQUE DU PEUPLE SAHRAOUI COMME LE FAIT L’ENTITE SIONISTE EN PALESTINE.




    0



    0
      Malik soltane
      25 décembre 2016 - 10 h 42 min

      Normal, ils se consultent
      Normal, ils se consultent les deux colonisateurs avant d’agir, l’un contre les palestiniens et l’autre contre les sahraouis.




      0



      0
    Bennani
    24 décembre 2016 - 13 h 33 min

    On peut mentir a ses sujets
    On peut mentir a ses sujets un temps mais pas tout le temps pour peu que ces sujets cessent de tirer sur leurs petards afin de refaire fonctionner leurs neurones qui semblent etre en pleine phase de quiescence




    0



    0
    red
    24 décembre 2016 - 12 h 08 min

    on dirait que ces mokokos ne
    on dirait que ces mokokos ne savent pas lire ! tous les attendus de la cour sont clairs et nets
    ça a leur fait tellement mal qu’ils veulent noyer le poisson dans l’atlantique hahaha
    mais le plus gros c ‘est la repercussion sur leur demande d’adhésion a l ‘ UA . Les mokoko6 doit accepter formellement les frontières léguées par les colonialistes a leur indépendance et là ??????? difficile à digérer attendons pr voir




    0



    0
    issam
    24 décembre 2016 - 1 h 40 min

    Certain me traiterons de fou
    Certain me traiterons de fou mais dans la vie il faut réaliste et pragmatique ,si les marocains avaient une once d’intelligence,ils laisseraient le sahara occidentale au saharoui et ils récupèrent de facto les deux enclaves espagnoles situé sur leur territoire en échange.Du coup les européens serait prit à la gorge et forcés de faire pression sur l’espagne.Ensuite les tensions entre l’Algérie et le Maroc baisseront d’intensité,ensuite on sera plus fort et plus crédible sur le conflit Palestine.




    0



    0
      Eryrh9th8t
      24 décembre 2016 - 6 h 33 min

      Le territoire Sarahoui est
      Le territoire Sarahoui est riche et vaste, les enclaves minuscules elles n’ont aucunes richesse ! pour ta conclusion (plus fort sur le conflit palestinien ?)
      C’est tu que le maroc est une succursale des scélérats occupants du territoire palestiniens ? Il ne faut pas oublié que le roi momo6 a des conseillers sionistes au seins de son assemblée.




      0



      0
        issam
        24 décembre 2016 - 10 h 54 min

        Jusqu’à quand tu vas faire
        Jusqu’à quand tu vas faire perdurer le problème ?Les européens se sont entretués jusqu’à faire 70 millions de morts ,est ce que ça les à empêchés de travailler ensemble pour peser dans le monde entier ?

        Les affaires magrebines doivent être régler par les pays magrébins pas par des pays tiers !Personne ne propose de solutions ,à part mettre des + 1 ,- 1 .Niveau 0 ,QI zéro




        0



        0
      Le Rifain
      24 décembre 2016 - 13 h 46 min

      Nous sommes de plus en plus
      Nous sommes de plus en plus nombreux dans notre Region du Rif a dire la meme chose mais de facon tres discrete par peur des agents du Makhzen qui pullulent notamment dans notre Region. Effectivement pourquoi vouloir coute que coute coloniser un pays voisin comme le Sahara occidental alors que nos territoires comme Sebta et Mellila sont encore sous colonisation espagnole et aucun responsable ne revendique ces territoires




      0



      0
    LeJusticier
    23 décembre 2016 - 23 h 17 min

    Effectivement, ils commencent
    Effectivement, ils commencent à se réveiller car la presse propagandiste du Makhzen ne peut pas mentir éternellement… même un diplomate français sur France Inter a dit en direct, nous on a toujours soutenu le Maroc selon la volonté de Giscard d’Estaing mais on commence à ne plus mettre notre nez dans cette affaire… je pense que cette histoire va bientôt être réglé…




    0



    0
    Lili
    23 décembre 2016 - 21 h 50 min

    Ce qui devait arriver est
    Ce qui devait arriver est arrivée. Le Maroc n a plus choix de céder …c est une claque monumental pour la diplomatie l orgueil n a pas résister à la vérité.et le Sahara occidental redeviendra autonome et indépendant




    0



    0
    Anonymous
    23 décembre 2016 - 21 h 17 min

    La bēte colonisatrice est
    La bēte colonisatrice est groggy mais la partie n’est pas encore gagnée,l’heure est à l’intensfication des actions visant la mise en valeur et l’exploitation des perspectives mises à jour à la portée des yeux de tous par l’arret de justice rendu.




    0



    0
    salim
    23 décembre 2016 - 20 h 40 min

    Personne n’est dupe du
    Personne n’est dupe du caractère illusoire de la marocanité de l’ex Rio de Oro espagnol : matière, espace et temps confondus !




    0



    0
    Moskosdz
    23 décembre 2016 - 20 h 00 min

    Les Marocains savent que le
    Les Marocains savent que le Sahara occidental n’est pas le leur,mais font tout pour mettre la faute sur le dos de l’Algérie,si un jour ils seront obligés de plier bagages de ce territoire mal acquit.




    0



    0
      salim
      23 décembre 2016 - 21 h 07 min

      Enivré par ce nouveau joujou
      Enivré par ce nouveau joujou territorial, Ce territoire à la forme d’un pistolet éclairant un peu plus grand que la Suisse il sombre dans une ébriété expansionniste tout en reprochant à l’Algérie de le gêner dans sa quête du grand Maroc, qui va de Tlemcen à Dakhla. Même les rois sont devenus fous !!!




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.