Dossier – Les partis et les législatives : le RND plus fragile que jamais (II)

Ouyahia, Bensalah et Bouchouareb. New Press

Créé en 1997, dans le tumulte de la décennie noire pour parer à un éventuel effondrement du FLN, le RND se bat aujourd’hui pour sa survie. Avec 68 députés à l’APN, il représente officiellement la deuxième force politique du pays, mais rien ne garantit qu’il puisse maintenir cette position plus longtemps. Alors que des analyses prédisent, au contraire, un retour en force de ce parti aux prochaines échéances, en estimant qu’Ahmed Ouyahia a renforcé ses positions au sein du sérail et que la destitution de l’ex-secrétaire général du FLN, Amar Saïdani, lui profiterait dans la conjoncture actuelle.

Confronté à la plus grave crise de son histoire, ce parti se prépare aux prochaines élections législatives dans la division et le retour de la fronde qui a déjà failli, en 2013, avoir la tête d’Ahmed Ouyahia, lequel peine à retrouver son aura depuis son retour à la tête du parti. Ce qui relance les interrogations sur sa décision : est-il sorti par la petite porte, poussé par la fronde qui ne cessait de prendre de l’ampleur dans les rangs de son parti ou était-ce un «retrait tactique», comme certains s’empressaient d’avancer, pour mieux préparer de futures échéances, autrement plus importantes ? Parce que, Ahmed Ouyahia, et cela dure depuis des années, était toujours promis à occuper la plus haute fonction de la République. Mais, à bien y regarder, les deux hypothèses manquent de cohérence.

On ne peut, en effet, admettre facilement qu’un homme aussi enraciné dans le sérail comme Ouyahia, qualifié de «chambellan de la République», soit jeté si vulgairement en pâture par des cadres qui n’ont aucun ascendant sur le parti et qui ne sont pas de vrais meneurs, à l’image de Yahia Guidoum ou des seconds couteaux comme Tayeb Zitouni ou Nouria Hafsi. D’un autre côté, il n’est pas aussi facile d’admettre l’hypothèse selon laquelle Ouyahia a consenti de partir dans ces conditions pour se tailler une place de présidentiable, au motif qu’une règle politique en Algérie voudrait que le «système» appuie la candidature d’une personnalité «consensuelle» et, par ricochet, non partisane. Parce que si tel était réellement son projet, il aurait pu (dû) prendre ses précautions pour éviter la bourrasque qui s’est abattue sur lui.

Les opposants à l’actuelle direction se sont engouffrés dans la brèche et se montrent de plus en plus audacieux. Ils l’accusent de vouloir «vendre l’image» du secrétaire général du parti, Ahmed Ouyahia, comme «un homme providentiel», voire «un sauveur de la République», tout en utilisant les réseaux sociaux pour en faire la promotion et le proposer comme candidat à la prochaine élection présidentielle, sans passer par les structures du parti et sans le moindre débat interne. Après avoir installé des bureaux parallèles dans certaines wilayas, comme Béjaïa et Tiaret, ils menacent de présenter des listes électorales aux prochaines législatives. On ne sait pas sous quelle étiquette ni dans quelles circonscriptions les frondeurs voudraient se présenter, mais ce choix prouve, au moins, que la fracture est irrémédiable au sein du RND.

Pour barrer la route à ses adversaires, Ahmed Ouyahia multiplie depuis quelques jours les meetings et les rencontres avec la base militante. A Bordj Bou Arréridj, puis à Bouira, il a donné cette semaine des instructions strictes pour élaborer les listes électorales. Sur cette question, le RND a d’ailleurs innové en décidant de confier l’opération de confection des listes de candidats aux prochaines élections législatives et locales aux bureaux de wilaya. Un choix jugé démocratique, mais qui risque de rallumer le feu dans la maison RND.

R. Mahmoudi

(Suivra)

Comment (13)

    Dounia
    26 décembre 2016 - 16 h 31 min

    Ns sommes avec vous mr
    Ns sommes avec vous mr Lamamra, combien je suis fière de vous, seulement est-ce vrai, vous êtes en discorde avec m Ouyahia, si c’est le cas pourquoi? Quelle est votre position vis à vis des pays du golf car ils m’iquiétent avec ts ce qu’ils ont fait. Craignez-vous la venue de mr Trump? Ns n’avons pas la chance de poser des questions entourés de journaslites qui ne satisfaisant pas nos inquiètudes. Ns vs faisons confiance, seulement cela m’attriste si je découvre que mr Ouyahia ns soit pas comme je le vois. Je suis vraiment triste, mais je le lui fais confiance aussi. Le président ne se permettrait de vous limogé, isachant combien vous avez gagné notre confiance.




    0



    0
    watani
    26 décembre 2016 - 13 h 42 min

    Le pire qui puisse arriver a
    Le pire qui puisse arriver a l’Algérie,c’est la reconduction de ce nid de vipères opportunistes qu’est le pseudo-parti RND…cette organisation quasi-mafieuse devra disparaître, elle et son parrain de la scène politique Algérienne. Ouyahia est derrière tout les malheurs qui ont frapper l’Algérie ces dernières années,il a gruger par sa haute technique du Bluff,02 Présidents…il a détruit pratiquement tout le tissu manufacturier et industriel Algérien,il a mis en place une armée de bureaucrates qui bloquent toutes les bonnes initiatives,il a sur la conscience des milliers de chômeurs,et autant de familles disloquées…sans oublier la fuite de dizaines de cadres de hauts niveaux vers l’étranger…et surtout la mort de dizaines d’autres…c’est un monstre…et ce n’est certainement pas avec ce genre d’individu que l’Algérie pourra retrouver le sourire et l’espoir….bien au contraire..c’est l’éclatement qui la menacerai si ce naegelen local arrive a traficoter les prochaines élections pour placer ses pions..vous êtes avertis…




    0



    0
    Nation-Libre
    26 décembre 2016 - 11 h 02 min

    ouyahia c’est un opportuniste
    ouyahia c’est un opportuniste préfère l’argent que la gloire;le contraire des pur enfants d’algérie;il a accepter d’etre rabatteur et serviteurs du clan d’ouajda;il le payera un jour ou l’autre;la vie n’est pas éternelle;et l’argent aussi;




    0



    0
    TheBraiN
    26 décembre 2016 - 9 h 25 min

    Un si délicieux gâteau à
    Un si délicieux gâteau à partager !!!!




    0



    0
    Dounia
    25 décembre 2016 - 20 h 21 min

    Fragilisé par qui, est-ce une
    Fragilisé par qui, est-ce une plaisanterie. Avec Ouyahia vs savez que tt changera, vs ne l’acceptez pas par peur d’une installation d’une vraie démocratie. Il n’est pas n’importe qui? Sérieusement par qui??? Si ns perdons Ouyahia Adieu l’Algérie
    Qui, dites-moi qui sont ces gens qui peuvent.l’intimider, avec quel programme, quel savoir, ou, parceque la france le craint, c’est ça???… Algeriepatriotique parlez de cette homme, maintenant si je me tompe tant pis. Lorsque je pense que hanoune se permet de le juger, j’ai envie de fuir au zoto. Ouyhia gagnera et ns voterons pour lui.




    0



    0
    amel
    25 décembre 2016 - 18 h 54 min

    sot que les frondeurs du rnd
    sot que les frondeurs du rnd ont vrament peur de la vraie démocratie, soit ils rejettent ouyaha parce qu’il est kabyle, car un autre defaut grâve il n’en a pas. Donc il faut leur poser la queston et voire si le MAK a raison ou pas.
    Peut-être que comme disent certains qu’il n’est qu’un kabyle de service sans vraies droits et qu’il n’est qu’un invité en algérie. Peut-être que nous les kabyles qui croyons à notre algérianité et croyons que nous avons les mêmes droits que le reste des algériens avons tors. Wait and see!




    0



    0
      Rak kbir
      25 décembre 2016 - 19 h 50 min

      Pourquoi la phrase nous et
      Pourquoi la phrase nous et les autres algériens ?????
      Attention ma chère ya de la discrimination dans vos propos.




      0



      0
        amel
        26 décembre 2016 - 9 h 59 min

        La discrimination, ce n’est
        La discrimination, ce n’est pa moi qui l’a inventée, je la subit.
        Et ne me racontes pas hypocritement que tu ne le sait pas, à moins que tu ne sois arrivé que depuis quelques secondes d’une autre galaxie, car au bout de quelques minutes tu aurais déjà été au courant de tout; tu n’a qu’à faire un tour sur la toile pour lire toutes les énormités que certains qui croient être plus algériens que d’autres écrivent et disent sur les kabyles. Un chanteur insignifiant, par exemple, a dernièrement insulté les kabyles et s’est permit de dire « man7abkomch », comme s’il était convaincu que les kabyles sont là à attendre chkon iy7abhom. Eh ben m. ! si vous croyez qu’on a besoin qu’on nous aime! On n’est pas là à combattre, à suer, à travailler, à économiser jusqu’à nous priver pour construre le pays et le défendre pour que des moins que rien nous aiment ou pas: on le fait parce que c’est notre devoir! Notre devoir de protéger un pays pour lequel les nôtres sont morts par centaines de milliers si ce n’est plus, depuis le début de la colonisation!




        0



        0
        amel
        26 décembre 2016 - 11 h 20 min

        Tu es aveugle ou v.?

        Tu es aveugle ou v.?
        J’ai bien écri « nous les kabyles qui croyons à notre algérianité », sous-entendu il y a d’autres kabyles qui veulent nouss prouver le contraire … avec l’aide de ceux qui veulent que nous ne soyons que des kabyles de service, utiles lorsque ca brûle, exclus lorsqu’il s’agit de manger les oeufs et dont la présence est requse et souhaitée pour sentir les gaz résultant de la décomposition de ces oeufs dans les estomacs!




        0



        0
      Ayweel
      25 décembre 2016 - 23 h 16 min

      Monsieur Amal (espoir),
      Monsieur Amal (espoir), Monsieur Ouyahia est vraiment une énigme, à commencer par son stage de fin d’études au ministère, un privilège réservé à une caste d’étudiants, généralement les bacheliers ayant signé un contrat avec la DFM ou un autre service de l’armée algerienne, pour leurs études universitaires. Ce sont généralement des bacheliers classés parmi les premiers au niveau national. Comme il peut faire parti d’une caste d’étudiants, cancres et bras cassés, affiliés à une des associations satellites du FLN. Monsieur Ouyhia, ayant travaillé avec Monsieur Zeroual et bouteflika de 1992 à ce jour est l’une des personnes qui probablement détient une vérité de 60% sur ce qu’a vécu l’Algérie, sur ceux qui ont travaillé pour notre pays et ceux qui oeuvraient et continuent à le faire contre notre pays. Si Monsieur Ouyahia veut vraiment briguer le poste d’un président et bien il n’à qu’a suivre l’exemple de Boudiaf, honnêteté, sincérité, et s’expliquer une fois pour toute devant le peuple algerien sur la société des bus oranges, comme il doit revoir sa manière de s’exprimer, derrière l’arrogance se cache l’incompétence. Concernant le terme kabyle, et bien je dirais que ce terme est à bannir de notre langage, de même aussi que pour les qualificatifs chaoui, mosabite, chinoui, chlouhi enfin tous ces noms qui nous ont été attribué par les conquérants de la Numidie, celui qui dit le contraire fait parti de ces envahisseurs. Donc Monsieur Ouyahia est un algérien et comme tout Algerien c’est de son droit et peut etre c’est de son devoir de se présenter au présidentielle sauf que s’il veut vraiment le faire il doit avant tout se retirer du RND et de tout parti, le peuple dans sa majorité n’est pas dupe, si Boudiaf à été assassiné et Zeroual contraint à se retirer c’est que ceux qui détiennent les leviers sont ailleurs et ouyahia en a une idée.
      Rouuuuuuuuuh agassabi Rouuuuuuuuuh




      0



      0
        amel
        26 décembre 2016 - 9 h 29 min

        boudiaf allah yar7mo était
        boudiaf allah yar7mo était assis chez l’ennemi pendant des années, dieu seul sait avec qui il a été obligé de coucher là bas. Et le voiilà tout d’un coup en algérie … avait-il promis au dit-roi l’hassassin tactiquement quelque chose et c’est rétracté? nos jeunes des services auraient-ils eu vent de quelque chose et ont décidé d’agir de leur propre chef? l’armée algérienne bien rôdée pourtant et ayant poussé à contrer les manigances sataniques de toute nature de l’armée coloniale donc connaissant toutes les ruses possibles et imaginables, est-elle vraiment derrière un attentat aussi stupide et spectaculaire? A-t-il était assassiné suite à l’appel à son assassinat, avec des affiches dans les arrêts de bus et les mosquées et même dans certaines écoles contre 10 Millions de dinars (ou de centimes?) – ils ont juste écrit 10 millions sans préciser; 10 millions et en arabe 3ach mlayen – A ces questions nous ne pouvons pas répondre pour la majorité d’entre nous. Nous ne pouvon que spéculer … inna ba3dha addhanni ithmoune
        À l’époque où boudiaf a été ramené en algérie, moi aussi j’étais pleine d’espoir. L’armée vous dites l’a ramené. Et je vous dis que l’armée algérienne n’est pas dupe: si moi, lambda, j’ai eu de l’espoir, c’est parce que l’armée l’a voulu; d’ailleurs la télé nationale nous l’a présenté qu’il sera l’espoir; un espoir qui devait calmer les tensions. Et vous continuez de croire que c’est l’armée qui l’a assassiné? Qui a assassné l’espoir qu’elle a créé? Bande de n’importe quoi, va! A vous entendre, l’armée algérienne est un ramassis d’imbéciles incapable de prévoir les conséquences de leurs actes au point qu’il vont tuer quelqu’un qu’ils ont présenté comme l’espoir du pays!!! wallah, je me demandes des fois de quelle logique vous vous nourrissez; l’armée qui a fait face avec succès à l’opération oiseau bleu et opération jumelles, l’armée qui a payé cher l’expérience du bleu de chauffe ou bleuite, agirait donc selon vous comme un adolescent dont le cerveau et les perspectives changent en 24 heures avec sa taille et l’emplacement de ses yeux dans l’espace?!!!!
        Quand à ouyahia c’est mon candidat pour plusieurs raisons: D’abord je veux la preuve en algérie que les kabyles, les mozabites et les targuis sont de vrais algériens et qu’on leur fait confiance! Et bien sûr ouyahia a toujours agi – je m’en fous de ce qu’il dit c’est les faits qui comptent – il a toujours agi avec prudence, dans un esprit de réconciliation du peuple; c’est aujourd’hui le vrai seul rassembleur aprés bouteflika. Il a fait l’école algérienne, est nationaliste sans être extrémiste, démocrate dans le sang, car la démocratie s’exerce chez eux dés l’enfance, ouvert au monde tout en restant sur ses gardes et surtout ayant un carnet d’adresses utile pour l’algérie.
        Les bus orance ou blanc ou dieu sait de quelle couleur ils ont été repeint, sa famille les avait déjà ramené avant la décennies noire, lorsque tout le monde avait le droit de faire des affaires et les autorité de l’époque les a empêché de fonctionner. Que sa famlle a économisé pour s’acheter ces bus ou qu’elle s’est endettée chez les proches pour le faire comme affirment certains n’est pas notre problème. 3aned wala ta7sad!




        0



        0
          Ayweel
          26 décembre 2016 - 21 h 24 min

          Monsieur amel, ne me fait pas
          Monsieur amel, ne me fait pas dire ce que je n’ai pas dit, essaye de relire mon intervention et de lire entre les lignes. J’ai pas dit que l’armée algerienne a assassiné Boudiaf bien que celui qui l’a exécuté est un militaire. L’armée algerienne est à 99% nationaliste c’est ce qui a sauvé le pays et llui a évité la désintégration, sauf qu’il reste toujours ce 1%? Boudiaf pour l’exil a choisi le Maroc, certes peut être qu’il aurait dû choisir la suisse ! Concernant ouyahia manahssadche rabi izidlou, sauf que dans l’univers de la poltique, les politiciens qui rentrent dans l’histoire sont ceux comnus comme propres et integres, sont ceux qui font fortune en travaillant durement et honnêtement, sont ceux qui sont les premiers à payer leurs impots, chose que tout citoyen peut prouver facilement, ainsi il aura la conscience tranquille envers soi même, envers dieu et envers le peuple. Concernant l’algerianité de la kabylie et bien Amirouch n’à besoin de personne pour la valider, celui qui dit le contraire ne peut être que de ceux à qui on a fait manger des couleuvres orientales, ceux là il faut simplément les ignorer.
          Rouuuuuuuuuh agassabi Rouuuuuuuuuh




          0



          0
    Chiche
    25 décembre 2016 - 18 h 10 min

    juste de la déversion; le RND
    juste de la déversion; le RND est le fils naturel de la FLN;est pour trompé la population naive et soumise;alors ils font semblant de ne pas s’entendre;un proverbe dit; quand les moineaux se disputent c’est le blé qui subira les dégats;es-que c’est juste d’accepter n’importe quelle personne se présenter aux élections législative avec un passer de voyou,et représenter le peuple;pourquoi ne pas sélectionner que des personne de bonne famille avec passer parfait;aimer et apprécier par la population;un casier vièrge;controler son patrimoine avant et après;c’est vrai comme la plus part sont des corrompus impossible de trouver des intègres




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.