A quand les sanctions ?

Par Kamel Moulfi – L’information sur la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, qui demande à Israël de «cesser la colonisation dans les territoires palestiniens et à Jérusalem-Est», n’est pas dans les articles les plus lus. Faut-il s’en étonner ? Ce n’est pas une première, les résolutions onusiennes qui condamnent l’entité sioniste se comptent par dizaines. Le refus du pouvoir israélien d’appliquer ces résolutions n’est pas, non plus, une nouveauté, la plus célèbre étant la 242, du 24 novembre 1967, par laquelle le Conseil de sécurité condamne l’«acquisition de territoire par la guerre» et demande le «retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés».

Juste après, le Conseil de sécurité adoptait la résolution 252, le 21 mai 1968, qui dénonce l’«expropriation de terres et de biens immobiliers» visant à «modifier le statut de Jérusalem». Couverts par le soutien des Etats-Unis, les dirigeants sionistes ont systématiquement affiché le plus grand mépris envers la «communauté internationale» et celle-ci a toujours laissé faire. Le contraste avec l’interventionnisme militaire américain, et plus largement occidental, dans d’autres situations, par exemple contre l’Irak, est frappant et la comparaison ne cesse de nourrir les ressentiments des populations arabes à l’égard des Etats-Unis et des pays occidentaux qui permettent à Israël une telle arrogance agressive.

Si la résolution 2334 adoptée vendredi 23 décembre, condamnant Israël, a rencontré un certain intérêt, c’est parce qu’elle est passée grâce aux Etats-Unis qui n’ont pas mis leur veto habituel en pareil cas. Même s’ils se sont, également, abstenus de voter «pour», la position de l’Administration américaine constitue un tournant historique, mais qui reste insuffisant. Il manque de véritables sanctions internationales, sous les auspices de l’ONU, appliquées contre Israël, à l’image de celles qui ont fait tomber le régime d’apartheid en Afrique du Sud.

K. M.

Comment (7)

    LHAOUARI
    30 décembre 2016 - 22 h 16 min

    ELHAQIQA
    Où est la vérité ? D’un côté le prophète Moïse (qsssl) dit dans son testament , que Le Dieu Yahvé a condamné les juifs qu’il qualifie d’ennemis de Dieu, à l’errence éternelle et d’un autre côté une autre légende affirme que le peuple juif est le seul peuple  » élu de Dieu  » ! DANS CE CAS, Dieu qui a créé tous les peuples depuis Adam à nos jours, aurait fait montre d’une injustice « divine » voire d’un parti-pris et d’un favoritisme incompréhensible ! ? A moins qu’il ne s’agisse pas d’un seul et même Dieu. Chose à exclure puisque les trois religions (dites monothéistes ) affirment qu’il n’y a qu’un SEUL DIEU.Alors, soit le testament de Moïse (qsssl) est un faux datant de la période des nombreuses et graves falsifications des premiers livres saints par les rabins puis les apôtres de Jésus (qsssl). Cependant le deuxième cas, lui prête à réflexion . En effet en admettant qu’il ne s’agit pas d’une blague juive , et que effectivement Le Dieu UNIQUE, a élu (par erreur !?!) le peuple juif. Depuis lors et à la lumière de ses turpitudes, de ses dérapages et dépassements, de ses méfaits, de ses crimes, et de toutes les tares et casseroles que ce « peuple élu » ne cesse de traîner derrière lui, DIEU NE POUVAIT-IL PAS corriger sa première double-erreur ? d’avoir élu une seule de ses innombrables et différentes créatures, mais aussi de n’avoir pas su choisir la moins mauvaise. Mais il se trouve que l’affaire est rendue plus complexe, par l’intervention des occidentaux, ces humains se prétendant croyants et pratiquant , qui ont gobé sans hésitation ni murmure la blague du  » peuple élu » , à moins que là aussi ils n’aient voulu faire croire à une naïveté de leur part, pour faire diversion (et ils s’y connaissent !) et camoufler la vraie raison : leur haine viscérale de l’ISLAM .Mais à propos de sanctions, il n’y en aura pas tant que l’ ONU et son conseil de sécurité choisi parmi ceux que tout le monde connait, et doté de droits de véto (inimaginables même à l’âge de pierre!) , sachant surtout que c’est précisément l’ONU ET SON CONSEIL DE SECURITE QUI ONT créé l' »état fantôche dit israél ».




    0



    0
    Erdt
    27 décembre 2016 - 21 h 56 min

    Quand les arabes auront fini
    Quand les arabes auront fini de détruire leur pays,se mettent au développement et fabriquent la bombe dissuasive. Ce jour là ils seront respectés.




    0



    0
    TheBraiN
    27 décembre 2016 - 10 h 57 min

    Avec tous mes respects
    A quand les sanctions ? ….BIG MDR
    Ah j’oubliais …le père Noel est là après tout !!!




    0



    0
    muhand
    27 décembre 2016 - 10 h 18 min

    Israel et la sentence de Dieu
    Deutéronome 28, 47 Puisque tu n’auras pas servi Yahvé ton Dieu dans la joie et le bonheur que donne l’abondance de toutes choses, 
    Deutéronome 28, 48 tu serviras l’ennemi que Yahvé enverra contre toi, dans la faim, la soif, la nudité, la privation totale. Il imposera à ta nuque un joug de fer, jusqu’à ce qu’il t’ait détruit.
    Deutéronome 28, 49 Yahvé suscitera contre toi une nation lointaine, des extrémités de la terre ; comme l’aigle qui prend son essor. Ce sera une nation dont la langue te sera inconnue, 
    Deutéronome 28, 50 une nation au visage dur, sans égard pour la vieillesse et sans pitié pour la jeunesse.
    Deutéronome 28, 51 Elle mangera le fruit de ton bétail et le fruit de ton sol, jusqu’à te détruire, sans te laisser ni froment, ni vin, ni huile, ni portée de vache ou croît de brebis, jusqu’à ce qu’elle t’ait fait périr.
    Deutéronome 28, 52 Elle t’assiégera dans toutes tes villes, jusqu’à ce que soient tombées tes murailles les plus hautes et les mieux fortifiées, toutes celles où tu chercheras la sécurité dans ton pays. Elle t’assiégera dans toutes les villes, dans tout le pays que t’aura donné Yahvé ton Dieu.
    Deutéronome 28, 53 Tu mangeras le fruit de tes entrailles, la chair de tes fils et de tes filles que t’aura donnés Yahvé ton Dieu, pendant ce siège et dans cette détresse où ton ennemi te réduira.
    Deutéronome 28, 54 Le plus délicat et le plus amolli d’entre les tiens jettera des regards malveillants sur son frère, et même sur la femme qu’il étreint et ceux de ses enfants qui lui resteront, 
    Deutéronome 28, 55 ne voulant partager avec aucun d’eux la chair de ses fils qu’il mange : car il ne lui restera rien, à cause du siège et de la détresse où ton ennemi te réduira dans toutes tes villes.
    Deutéronome 28, 56 La plus délicate et la plus amollie des femmes de ton peuple, si délicate et amollie qu’elle n’aurait pas essayé de poser à terre la plante de son pied, celle-là jettera des regards malveillants sur l’homme qu’elle étreint, et même sur son fils ou sa fille, 
    Deutéronome 28, 57 sur l’arrière-faix sorti de ses flancs et sur l’enfant qu’elle met au monde, et elle se cachera pour les manger, dans la privation de tout, à cause du siège et de la détresse où ton ennemi te réduira dans toutes tes villes.
    Deutéronome 28, 58 Si tu ne gardes pas pour les mettre en pratique toutes les paroles de cette Loi écrites en ce livre, dans la crainte de ce nom glorieux et redoutable : Yahvé ton Dieu, 
    Deutéronome 28, 59 Yahvé te frappera de ces fléaux étonnants, toi et ta descendance : fléaux grands et persistants, maladies pernicieuses et tenaces.
    Deutéronome 28, 60 Il fera revenir chez toi ces maux d’Egypte qui furent ta terreur, et ils. s’attacheront à toi.

    es israéliens ont toujours été des ennemis de Dieu. Après avoir trahi Moise puis se remettre à adorer des idoles Dieu les a condamné à l’errence pour l’éternité. Cela les Rabbins le savent certains le disent mais ne sont pas écoutés. Les écrits sont accessibles à tous ceux qui cherchent à comprendre. Voilà qlq extraits du testament de Moise ( Que Dieu l’agrée ) pour ceux qui doutent.




    0



    0
    Salim
    27 décembre 2016 - 9 h 20 min

    Pourquoi ne pas sanctionner les usa?
    Israël=usa! Tout deux criminels ! Voleurs ! Et menteur! Ou est la cour pénale internationale ??? Ou est l’onu ??? Et bien dans leur poche!…




    0



    0
    MELLO
    26 décembre 2016 - 21 h 46 min

    Un pas de plus
    Comment ne pas applaudir à la mondialisation de la paix, de la démocratie et de la justice sociale ? L’Universalisation de l’espace public politique ainsi que de la protection des droits de l’Homme devant s’inscrire dans la logique de la défaite des régimes fascistes et totalitaires. La fin de la 2ème guerre mondiale et la chute du mur de Berlin ayant sonné le glas de l’ordre international pan étatique exclusivement réservé à la souveraineté des Etats. Les pactes internationaux des droits de l’Homme, les déclarations et les conventions multiples qui les ont complétés devaient bel et bien ouvrir la vie et les relations internationales à la souveraineté des peuples et des individus. Oui, à l’ordre démocratique international qui réduise le gouffre existant entre les pays nantis du Nord et les centaines de millions des pays du Sud, fauchés par la famine la sous-alimentation, la sous-éducation, qui à leur tour constituent et reconstituent les causes des massacres et des meurtres.




    0



    0
    anonyme
    26 décembre 2016 - 18 h 53 min

    il ne faut pas trop croire au
    il ne faut pas trop croire au pere Noel!!!
    cette resolution est un message des usa à israel ;c’est le baroud d ‘honneur d’Obama ;
    le président élu a vite remis les choses à l' »endroit  » !!!
    aucune resolution condamnant israel ne passera plus !!!




    0



    0

Les commentaires sont fermés.