Le monde après la bataille d’Alep

Par Rabah Toubal – La bataille d’Alep magistralement gagnée par le régime syrien et ses alliés contre l’opposition armée syrienne, toutes tendances confondues et la coalition, essentiellement occidentale, arabe et turque, qui la soutient, est de plus en plus comparée à l’historique bataille de Stalingrad, qui a constitué un tournant décisif dans la Seconde Guerre mondiale.

La Troisième Guerre mondiale a-t-elle donc eu lieu sur le champ de bataille syrien et consacré la victoire et la suprématie du monde nouveau contre l’ancien monde, dominé par le vieil Occident, dont les lubies, erreurs et inconséquences tragiques ont mené, à plusieurs reprises, le monde au bord de l’explosion ?

Quoi qu’il en, il y aura désormais un avant et un après Alep, dont les retombées sur les relations internationales et les institutions multilatérales qui les régissent, notamment depuis 1945, seront considérables.

En effet, l’Occident, qui prêche un libéralisme sauvage qu’il veut imposer aux autres pays du monde pour mieux les assujettir à ses valeurs douteuses et ses intérêts égoïstes, a montré ses intentions et ses limites qui sont dangereuses pour la majorité de l’humanité.

Une de ses dernières tragédies a été le «printemps arabe» et ses conséquences désastreuses et dramatiques sur plusieurs pays arabes.

La Russie, encore une fois, et ses alliés chinois, iranien, libanais (le Hezbollah) et algérien notamment, ont été les premiers pays à saisir les enjeux planétaires de la crise syrienne. Ils ont profité de la cacophonie qui régnait au sein de l’opposition armée syrienne et de la coalition internationale qui les soutenait mollement pour renforcer leur coopération militaire et diplomatique avec le régime syrien pour lui permettre de réaliser des avancées considérables dans ces deux domaines.

En tout état de cause, soutenus par les Brics qui constituent incontestablement la première puissance démographique, militaire, spatiale, économique, commerciale et financière du monde, ces pays doivent, dans le droit fil de leur victoire, exiger une révision profonde des statuts de l’ONU et de ses différentes institutions. Une révision qui devra tenir compte de la nouvelle réalité du monde dans lequel les Brics sont des acteur majeurs, et réduire considérablement l’emprise néfaste que l’Occident gâteux a sur cette organisation internationale et les autres institutions de Bretton Woods notamment, pour assurer sa domination militaire, diplomatique, économique, commerciale et financière du monde, désormais inacceptable.

R. T.

Comment (32)

    résumé2017
    30 décembre 2016 - 20 h 17 min

    maintenant il apparait
    maintenant il apparait clairement que les daech & Co ne sont que des outils de destruction des pays musulmans , mais mis en place avant tout pour déstabiliser le moyen orient et prioritairement les pays hostiles aus sionistes israéliens : syrie , Irak , Iran ( mais pour le moment pour l’iran …la question reste encore entre la gorge des sionistes car pas certains concernant leur force de nuisance nucléaire ou chimique , première et surtout la seconde frappe ) , d’où pour le moment l’Iran a été laissé de coté .
    les sionistes veulent coute que coute se débarrasser de toute force régionale pouvant les anéantir en 24h , ils n’arrêteront jamais d’y travailler sur ça , l’Iran reste la pièce maitresse impénétrable , tant que l’Iran se developpe militairement ….tant que les israéliens chieront dans leurs froc !
    mais en résumé , ne cherchez pas loin : quand c’est flou , alors soyez certains que Israël est derrière la merd…engendrée . ( pour eux un seul objectif : détruire les arabes et leur religion ) , et ça restera ainsi jusqu’à la fin des temps .




    0



    0
    Bibi
    28 décembre 2016 - 15 h 52 min

    Non mon cher ?gagnée par l
    Non mon cher ?gagnée par l’Etat Syrien contre les groupes terroristes soutenues par fabius qui les applaudissait tout comme notre ANP l »a fait contre les criminels du gia et ses mandants intérieurs et extérieurs De là à comparer avec Stalingrad est un peu exagéré » là il s »agit de mercenaires bien armés contre une armee réguliere composée de conscrits et pour des raisons strategiques a fait appel a la Russie qui risquait de perdre son point de ravitaillement en méditerranée par conséquent cela n a rien à voir avec Stalingrad




    0



    0
    Zacaria
    26 décembre 2016 - 20 h 17 min

    Comparer Alep et Stalingrad
    Comparer Alep et Stalingrad est faux partiellement. La 6 ème Armée du général Paulus pouvait se retirer en arrière de la Volga , ce qui aurait permis d’éviter sa prise en tenaille. À Alep le mouvement tournant qui l’à pris à revers était là depuis longtemps, et puis qu’elle profondeur stratégique avaient ils ? Rien. Ils se sont laissés réduire progressivement. La seule ressemblance c’est les combats de rue, où on se bat pour une cave, une maison, des débris. Il n’y a pas eu de colline mamaïev où des milliers de russes sont morts. La durée de vie moyenne d’un fantassin était de 24 heures et un colonel 3 semaines. La 6 ème Armée à perdu 300 000 hommes et le tiers du matériel de la Whermacht. On est loin d’Alep.




    0



    0
      Raouf
      26 décembre 2016 - 21 h 12 min

      Nous parlons de la portée
      Nous parlons de la portée symbolique des choses,Stalingrad c’est Stalingrad et Alep c’est Alep,maintenant si nous devons avoir les combats et les pertes des années 40 en 2016 c’est grave.




      0



      0
        Zacaria
        27 décembre 2016 - 5 h 30 min

        @ Raouf : pour la symbolique,
        @ Raouf : pour la symbolique, l’image, oui vous avez raison.




        0



        0
        Zacaria
        27 décembre 2016 - 6 h 26 min

        @ Raouf : pour la symbolique,
        @ Raouf : pour la symbolique, l’image, oui vous avez raison.




        0



        0
      Un Passant
      27 décembre 2016 - 15 h 38 min

      @Zacaria

      @Zacaria
      Oui peut etre bien que l’on ne peut comparer Stalingrag a Alep , seulement voila il y a toujours un MAIS ; lors de la bataille de stalingrad , c’etait deux armées qui bataillaient l’une contre l’autre meme de maniere asymetrique mais a ALEP , il y a avait tout l’Occident avec ses moyens de telecommunications modernes et ses satellites scrutant le moindre deplacement de l’AAS et c’est donc une vraie reussite de la part de l’AAS d’avoir encercler ces criminels sans que l’Occident ne s’en rende compte de la strategie qu’avait adoptée l’AAS , a mon avis c’est dans cela que reside la Victoire de la Syrie sur la coalition occidentale donnant ainsi a la Bataille d’Alep prend tout son sens : la defaite cuisante de l’Occident face a la volonté d’ un petit pays .




      0



      0
        Zacaria
        27 décembre 2016 - 21 h 40 min

        @ un passant: je suis comblé
        @ un passant: je suis comblé que Alep cette ville martyr, soit enfin reprise pas ses propriétaires culturels, religieux, etnniques, locataires studieux, artistes inventifs, poètes indomptables, saltimbanques ou clochards, infortunés ou chanceux, génies des Arts ou idiots. Leur ville est à eux seuls enfin.




        0



        0
    Zacaria
    26 décembre 2016 - 18 h 32 min

    Obama part humilié. Il a
    Obama part humilié. Il a trompé le monde avec son  » yes we can « . A relire son discours au Caire on comprend sa forfaiture préméditée. Le système l’a formaté dés son entrée à Harvard je pense. Et il a cessé d’etre un métis révolté. C’est devenu un blanc à la peau noire. Il a par conséquent obéi aux ordres, son alliance indéfectible à Hillary Clinton et ce qu’elle représente est le signe de sa « filiation ». Elle a perdu et il a perdu. Trump a leurs yeux est un mutant. De quelle fabrique ils sors ? l’avenir nous le dira …




    0



    0
      Raouf
      26 décembre 2016 - 21 h 27 min

      En fin de mandat il n ya que
      En fin de mandat il n ya que l’américain qui part humilié, l’un avec une chaussure a la figure et l’autre avec yes we can’t ,we can’t in Syria and we can’t in Ukrania.




      0



      0
    Rachid
    26 décembre 2016 - 18 h 02 min

    M, Lamamra, qui connait bien
    M, Lamamra, qui connait bien les arcanes et coulisses de l’ONU et de Washington est l’architecte de la diplomatie qui a accroché le wagonnet algérien au train de Moscou. Si le clan d’Oujda ne va pas le sacrifier pour imposer au pays un président de son clan (…), il sauvera l’Algérie de la déliquescence ou le clan d’Oujda l’a plongée depuis 1999 et veut la garder.




    0



    0
    Mahfoudh
    26 décembre 2016 - 17 h 55 min

    Quand j’ai vu la vidéo où
    Quand j’ai vu la vidéo où Obama se moquait de la Russie, avec un rire jaune, comme une vieille concierge, j’ai compris qu’il l’a vraiment eu dans le baba de la part de Poutine, pour réagir de cette manière indigne d’un président. Il a perdu en Syrie et dans la succession de Clinton et il continue à s’enfoncer. quelle fin tragique !




    0



    0
    Zacaria
    26 décembre 2016 - 17 h 41 min

    C’est aussi la fin de l
    C’est aussi la fin de l’hégémonie d’un monde unipolaire, la multipolarité qui se dessine aura comme conséquence stratégique les groupement régionaux (je pense à l’union du Maghreb) qui pourront éviter de devenir des pays isolés et faciles à déstabiliser. Un veux pieux ?




    0



    0
    Othmane
    26 décembre 2016 - 17 h 10 min

    Ce scénario est possible mais
    Ce scénario est possible mais pas avant 50 ans, ce qui ne représente rien dans la vie des nations.
    D’ici là l’Europe occidentale aura bu le calice de la crise jusqu’à la lie et parachevé son processus non pas d0Union mais de démantèlement,




    0



    0
    Hamid
    26 décembre 2016 - 16 h 39 min

    Le printemps arabe a montré
    Le printemps arabe a montré au monde entier le visage hideux de l’occident qui le cache derrière le masque hypocrite de la démocratie qui leur sert de cheval de Troie pour détruire les pays sous-développés.
    Nous sommes tous POUTINE !




    0



    0
    HANNIBAL
    26 décembre 2016 - 13 h 15 min

    La meilleure formule Vladimir
    La meilleure formule Vladimir Poutine « Pardonner aux terroristes, c’est le rôle de Dieu, les envoyer auprès de Lui, c’est mon affaire «




    0



    0
    HANNIBAL
    26 décembre 2016 - 12 h 56 min

    Le NWO sera par terre le jour
    Le NWO sera par terre le jour ou les juifs quitteront la Palestine point !!!!!




    0



    0
    Anonymous
    26 décembre 2016 - 12 h 53 min

    Tu trouvera toujours des
    Tu trouvera toujours des traitres qui soutiendront l’impérialisme russe qui sévit au sud de la Méditerrané ce sont les mêmes qui applaudissaient les forces du pact de Varsovie qui avait agressé le peuple Afghan sur ses terres ancestrales.




    0



    0
    Farida
    26 décembre 2016 - 10 h 56 min

    Il était vraiment temps que
    Il était vraiment temps que les BRICS se bougent, j’espère qu’ils seront vite suivis par les pays du Tiers Monde pour enterrer définitivement l’hégémonie des pays occidentaux arrogants, usurpateurs des terres et des richesses et bourreaux des peuples.




    0



    0
    Raouf
    26 décembre 2016 - 10 h 50 min

    Tout le monde perçois les USA
    Tout le monde perçois les USA comme les grands gagnants de la seconde guerre mondiale alors qu il n en ai rien.
    le plus gros de l’effort militaire a été fournis par l’union soviétique avec 20 millions de morts,qui a libéré le camps d’Auschwitz? pas les occidentaux Evidemment mais les russes, mais personne ne le dit.tout le monde fête le 8 mai 1945,la Russie fête le 9 mai 1945,date de l’entrée de l’armée rouge a Berlin et encore une fois il n’y avait pas d’occidentaux a cette date a Berlin.maintenant concernant la Syrie et Alep, la Russie a pris ses responsabilités et a vaincue le terrorisme n’en déplaise aux occidentaux et aux arabes du golf.l’histoire nous rattrape a chaque fois.




    0



    0
      T'ZAGATE
      26 décembre 2016 - 13 h 19 min

      @Raouf (non vérifié).
      @Raouf (non vérifié). Absolument cher Raouf , très bien vu. Ce sont les Russes qui on véritablement sauvé l’Europe du nazisme Hitlérien. Et le comble c’est que la France qui n’a rien fait pour sauver son propre pays et encore moins l’Europe (à part quelques poches de résistance à l’aide de ….. fusils de chasse et de chars inefficaces dans certains maquis ) continue de mentir à son peuple en faisant croire que ce sont les États Unis qui les ont sauvé ou qui ont gagné seuls la seconde guerre mondiale. Il n’y qu’à voir les cérémonies et l’argent consacré au débarquement de Normandie sans aucun clin d’oeil à la Russie, alors que c’est la Russie qui a pris Hitler par les oreilles dans son propre bunker au cœur de Berlin. La France n’a aucun signe de reconnaissance envers la grande Russie. Une ingratitude et une indignité hors du commun ! Heureux pour les Russes d’avoir eu comme chef d’État un Poutine, qui n’ont seulement à relever son pays de la trahison de Mikhaïl Sergueïevitch Gorbatchev qui a désintégré la grande Russie pour aboutir à la chute du mur de Berlin et qui en plus, et c’est le plus important, rétablit l’honneur, la dignité et la place légitime de la Russie dans le monde globalisant d’aujourd’hui. Bien vu cher @Raouf.




      0



      0
        Raouf
        26 décembre 2016 - 15 h 28 min

        Qu’a fait la France justement
        Qu’a fait la France justement a part se courbée devant Hitler avec son gouvernement collaborateurs de vichy,d’ailleurs c’est la seul pays collaborateur en Europe de l’époque. la France n’a pas vaincue mais vingt- culs!
        Je me demande comment ce pays siège au conseil de sécurité de l’ONU. la France est forte avec les faibles.




        0



        0
          lyes2993
          26 décembre 2016 - 17 h 13 min

          La France s’est rapidement
          La France s’est rapidement vengé sur l’Afrique pour monter ses soi-disants muscles : toujours plus facile avec des peuples pacifistes ou pauvres comme en Afrique … pour nous Algériens, le 8 mai 45 coincide injustement avec les massacres de Kherrata, Setif, Guelma et autres !




          0



          0
          Raouf
          26 décembre 2016 - 21 h 56 min

          Pour nous Algériens le 8 mai
          Pour nous Algériens le 8 mai 45 est une victoire,nous avons vaincu le nazisme a monte cassino,nous avons vaincu le nazisme en Europe et sous les drapeaux français et avons ETES TRAHIS et ouvert une voix a l’indépendance avec nos 45 000 CHOUHADA de Setif,Guelma,Kherrata.




          0



          0
        lyes2993
        26 décembre 2016 - 17 h 08 min

        Complètement d’accord avec
        Complètement d’accord avec toi @T’ZAGATE, mais juste peut-être un petit correctif ce n’est pas tout à fait Gorbatchev qui a détruit son pays mais plutôt Boris Elstine qui a précipité la chute de l’Union Soviétique.
        Par contre, je pense que l’erreur commise par Gorbatchev a été de lancer la Glasnost (qui a permise l’arrivée de Boris l’alcollo) avant de finaliser la Perestroika pour un territoire aussi vaste que l’URSS ! La Chine par exemple l’a trés bien compris cela et évite actuellement l’erreur : elle développe la capacité économique du pays avant d’ouvrir progressivement les libertés ( et notamment politiques où des Boris Eltsine chinois sont à l’affût) ! on ne contrôle pas un pays aussi diversifié ethniquement/culturellement et aussi vaste avec juste de la démocratie participative ! Ce constat est valable pour notre pays : comme on dit ceci explique cela ! Mais pour en revenir à la Russie de la 2ème Guerre mondiale, c’est bien elle qui a gagné la guerre contre l’Allemagne Nazie : c’est sur le front russe, que 80% de l’armée nazie a été engloutie !!! le fameux débarquement américain n’a servi qu’à empêcher le maréchal Joukov d’arriver à Paris et d’y instaurer le communisme ! Sans l’avancée inexorable russe, le débarquement de Normandie n’aurait même pas été osé militairement ! depuis c’est Hollywood qui s’en ait emparé pour la propagande occidentale mais bon … la vérité on la connait !




        0



        0
          Raouf
          26 décembre 2016 - 21 h 01 min

          Bonsoir,le rôle de Boris
          Bonsoir,le rôle de Boris Eltsine a été déterminant quand il s’est opposé au coup d’état militaire de 1990 si je ne me trompe, a la fin Boris Eltsine a finit comme Bouteflika, un etat délabré entouré d’une oligarchie féroce et sans aucun état d’âme, Poutine a fait le REDRESSEMENT RÉVOLUTIONNAIRE et les choses sont rentrés dans l’ordre.j’espere qu’ont aura un POUTINE ALGERIEN.




          0



          0
        akli
        30 décembre 2016 - 8 h 36 min

        bien dit Raouf
        bien dit Raouf




        0



        0
    Anonymous
    26 décembre 2016 - 10 h 25 min

    WAIT AND SEE, TRUMP N’EST PAS
    WAIT AND SEE, TRUMP N’EST PAS OBAMA.




    0



    0
    Mustapha
    26 décembre 2016 - 10 h 23 min

    Je ne pense pas que « le vieil
    Je ne pense pas que « le vieil occident » va se aisser faire avec une facilité aussi déconcertante. Les mauvais coups vont pleuvoir sur la Russie. L’avion qui vient de tomber dans la mer noire en semble être un.




    0



    0
    Aziz
    26 décembre 2016 - 10 h 17 min

    Je suis sûr que Poutine sait
    Je suis sûr que Poutine sait ce qu’il veut .
    Une grande satisfaction, le sort du monde ne sera plus jamais entre les mains de fous à lier comme Bush, Sakorzy ou Hollande.




    0



    0
    TheBraiN
    26 décembre 2016 - 9 h 33 min

    Les BRICS , comme je l’ai
    Les BRICS , comme je l’ai toujours dit , c’est la vraie communauté internationale avec plus de 3 milliards de terriens , une diversité culturelle , religieuse , civilisationnelle et politique !
    L’occident dominateur et « modèle civilisationnel et politique » c’est fini !!
    La « démocratie dépravée » , le « libéralisme sauvage » c’est fini aussi !
    Ce qui est « amusant » à constater c’est que nos « élites modernistes » se placent à contre-courant de la …..modernité en continuant à défendre les valeurs occidentales désormais obsolètes !!




    0



    0
      Algerien
      30 décembre 2016 - 10 h 37 min

      les gents Etablissement des
      les gents Etablissement des stratégies et défendent leurs intérêts vitaux et nous on se prend pour des spécialistes et des Analystes , vraiment on a rien dans le crane au lieu de penser comment on peut profite de cette situation pour se relever
      et évite qu’on se retrouve devant un scénario de la décennie 90 et la decenne 2000 ,
      l’occident a de touts les temps la capacité de se relever et il apprend les leçon des grises
      cessons cette polémique qui ne ramène a rien qu’
      a oublier l’etentiel.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.