Interview musclée de Lamamra : le diplomate assène un «direct» à ses détracteurs

Ramtane Lamamra. New Press

Le ministre des Affaires étrangères est intervenu, hier au soir, dans une émission de télévision en direct, durant laquelle il a pu réaffirmer les positions de l’Algérie par rapport aux questions internationales majeures. L’interview réalisée au nouveau siège des Affaires étrangères à Alger, renseigne sur l’importance accordée par l’Etat à l’appareil diplomatique sous l’impulsion remarquable de Ramtane Lamamra. C’est un authentique ministre d’Etat qui a asséné un «direct» à des détracteurs ennemis de l’Algérie qui annoncent régulièrement son départ du gouvernement.

«Tout vient à point à celui qui sait attendre.» L’axe Rabat-Paris a pu vérifier l’adage en suivant le propos sage et net de toute bavure du ministre qui a encore une fois abordé les sujets les plus délicats avec la pédagogie nécessaire pour expliquer le sens des positions algériennes dans chaque dossier. Elégance du verbe et formules acérées, Ramtane Lamamra réussit ce pari difficile pour beaucoup de ses homologues d’autres pays : prouver la cohérence de la politique étrangère d’Alger et les principes cardinaux du droit international. Certes, la prouesse prend racine dans l’histoire du pays et ses choix révolutionnaires en faveur d’un monde apaisé et totalement décolonisé, et le ministre algérien a su glisser des rappels historiques pertinents dans ses réponses très actuelles.

Autodétermination incontournable des peuples sahraoui et palestinien, règlement des différentes crises par le dialogue inclusif en Libye, au Mali, en Syrie… Lutte implacable et coopération efficace contre le terrorisme, renforcement des échanges économiques gagnant-gagnant, construction maghrébine, solidarité internationale, réforme des institutions onusiennes, relations bilatérales, développement des représentations diplomatiques à l’étranger avec une empreinte marquant un renouveau : le réveil africain en tant que continent émergent fort de sa cohésion, enfin, retrouvée.

De l’avis de nombreux experts des relations internationales, la dynamique africaine extraordinaire menée par l’Algérie est perçue comme une menace de «grande taille» pour les tenants de l’ordre mondial. Lamamra, qui a le triomphe modeste et qui ne cesse de louer les mérites de tous les autres acteurs nationaux et africains dans la réhabilitation du droit au développement du continent, demeure pour les néocolonialistes l’homme à abattre.

Il se dit même, depuis quelque temps, que des personnalités sont mandatées à partir de capitales étrangères auprès du Premier ministre et du président de la République pour dénigrer Ramtane Lamamra et affaiblir la diplomatie algérienne. L’entreprise devient pernicieuse quand ces émissaires trouvent des complicités internes qui prêtent la main au sabordage pour de vils motifs de jalousie ou de compétition de carrière. A la suite de l’émission d’hier, en direct, les millions d’Algériens confiants et la poignée de nationaux en embuscade contre le ministre d’Etat vont comprendre que le président Abdelaziz Bouteflika tient à Ramtane Lamamra et au travail titanesque qu’il accomplit. La maîtrise des problématiques internationales et l’élégance du style le justifient assez.

Maya Loucif

Comment (142)

    Ahcène
    28 décembre 2016 - 20 h 57 min

    C’est plutôt la diplomatie
    C’est plutôt la diplomatie des cinq consulettes.




    0



    0
    un citoyen lambda
    27 décembre 2016 - 21 h 35 min

    J’ écouté toute l
    J’ écouté toute l’intervention de notre ministre des affaires étrangères ,il a été tout simplement MAGISTRAL ».. Avec MESSAHEL ils forment une force de « frappe » diplomatique qui réhabilite notre diplomatie et qui doivent faire énormément de jaloux. Ces 2 messieurs sont en train de faire un travail impeccable. Que DIEU les protège et leur prête longue vie.




    0



    0
    djazairi horr
    27 décembre 2016 - 20 h 15 min

    L’histoire de la diplomatie
    L’histoire de la diplomatie algérienne retiendra pour toujours le travail titanesque effectué par le digne fils de l’Algérie, enfant d’Amizour au profit de notre cher pays, dans un contexte international des plus troubles et des plus risqué!

    Merci Ramtane, Digne héritier de Ben yahya et tous les autres MAE…




    0



    0
    Bilal
    27 décembre 2016 - 16 h 16 min

    A en juger par les
    A en juger par les commentaires, je constate que le Lobby Lamamra est bien consistant, beaucoup de recrues et très actif aussi. Bravo! Belle opération de marketing comme il a toujours su le faire. ça nous a même fait oublier le fiasco du forum avec Ali Haddad.




    0



    0
      anti-khafafich
      27 décembre 2016 - 16 h 57 min

      on ne forme pas de lobby ya
      on ne forme pas de lobby ya el mokoko sujet et fier de l’être, cela s’appelle du patriotisme, on est avec celui qui aime l’Algérie quel que soit sa région, sa formation politique. mais au bord…l a ciel ouvert appelé mokok, c’est vrai que le PD6 est a la tête du plus grand lobby sioniste qui broie le lobby des pauvres




      0



      0
      SUN TZU
      27 décembre 2016 - 17 h 27 min

      « Les chiens aboient ,la
      « Les chiens aboient ,la caravane passe. »

      Un commentaire sans odeur ni saveur.




      0



      0
      Mohamed l'Algérien
      27 décembre 2016 - 19 h 42 min

      Monsieur LAMAMRA est le
      Monsieur LAMAMRA est le candidat du peuple Algérien et de tous les patriotes dignes, sincères et je m’inclus dans le lot. Monsieur LAMAMRA a restauré l’image de l’Algérie ternie et salie par l’oligarchie, (…) source de scandales financiers, de corruption institutionnalisée et d’usurpation de pouvoir de leurs proches à leur profit personnel et au profit de la France et de la narco monarchie féodale marochienne.




      0



      0
      El Kareem
      27 décembre 2016 - 20 h 58 min

      Ya Si Bilal alias Ceaucescu,
      Ya Si Bilal alias Ceaucescu, votre piètre et piteux commentaire vient tout simplement jeter la lumière sur votre petitesse et votre jalousie morbide, vous et les vôtres. Le diplomate talentueux , Lamamra, qui jouit de l’estime, du respect et de l’admiration de beaucoup de monde, en Algérie comme à l’étranger, est votre cauchemar. Puisse Dieu vous prendre en pitié. Vous êtes si pitoyables.




      0



      0
    Farid
    27 décembre 2016 - 15 h 05 min

    La diplomatie algérienne
    La diplomatie algérienne était forte sous Chadli




    0



    0
      Anti-khfafich
      27 décembre 2016 - 18 h 28 min

      Oui forte au point d ouvrir
      Oui forte au point d ouvrir les frontieres avec le PD6




      0



      0
      habibmansour
      27 décembre 2016 - 19 h 41 min

      tellement forte que c’etait
      tellement forte que c’etait jacques attali et hubert vedrine qui commandaient !




      0



      0
    Lien ?
    27 décembre 2016 - 14 h 27 min

    Qui peut donner le lien de la
    Qui peut donner le lien de la vidéo, une attaque de vidéos sur Youtube sous le nom de Yanis Lamamra vient de noyer l’accès pour retrouver la vidéo. Systématiquement des qu’une vidéo positive sur l’Algérie est dedans, des trolls venu d’où on sait déversent leurs vidéos excentriques, insultantes aussi. Technique de naze de gens minables.




    0



    0
    de la diaspora
    27 décembre 2016 - 12 h 59 min

    La force de l’Algérie réside
    La force de l’Algérie réside dans sa diaspora établie en France. Tant que cette diaspora est attachée au pays, l’Algérie ne risque rien. Le point fort de la Diaspora est de pouvoir se mobiliser à Paris , Marseille, Lyon,Lille sur un simple appel par les réseaux sociaux. Évidemment, le gouvernement français ne veut pas de ça, il le dit à tous ses amis qui veulent foutre la fitna chez nous. Je dirai que contrairement aux discours officiels, le seul bouclier qui protège l’Algérie, ce sont les quelques millions D’algériens qui vivent en France.

    D’ailleurs, vous allez le voir à la primaire des socialistes, surveillez bien le score d’Arnaud Montebourg, qui parle très fort des ses origines Algériennes ! Il va gagner la primaire des socialistes, car les Algériens sont motivés pour lui accorder leurs voix.




    0



    0
      Arslane
      27 décembre 2016 - 14 h 01 min

      Bien vu, oui. Tout à fait d
      Bien vu, oui. Tout à fait d’accord.




      0



      0
      habibmansour
      27 décembre 2016 - 19 h 43 min

      des vendus oui !
      des vendus oui !




      0



      0
    Sofiane Alliche
    27 décembre 2016 - 11 h 49 min

    Je serai un des algériens qui
    Je serai un des algériens qui sera fière de le voir au sommet de l’état . الجزاير اولا وقبل كل شيء




    0



    0
      Blach12
      27 décembre 2016 - 10 h 43 min

      Je viens de visionner la
      Je viens de visionner la vidéo. Effectivement, C’EST un monsieur. Mes encouragements.




      0



      0
    MDAMAR
    27 décembre 2016 - 8 h 34 min

    l’Algérie a ses grands hommes
    l’Algérie a ses grands hommes. ces hommes qui ont donné du fil à retordre aux colonisateurs venus de tous bords pour détruire ce grand pays et ce,depuis l’existence de la Numidie et ses valeureux guerriers comme Jugurtha, Massinissa, jusqu’à l’Algérie actuelle qui compte encore des hommes dignes d’être appelés par ce nom. M Lamamra est un grand homme respectable pétri de nationalisme, que beaucoup de nos concitoyens ont perdu de nos jours. Des hommes de cette trempe, ne sont enfantés par leurs mères qu’une fois par siècle et rarement. à travers les ages et depuis des millénaires, le monde compte ,parmi les milliards d’êtres humains, des hommes qu’on égrène sur les doigts de la mains. messieurs les détracteurs et ennemis de l’Algérie, notre pays vivra et nous lutterons contre vents et marées. M le Président ! notre pays a besoin de ses hommes (…)…. et ils sont nombreux dans ce pays n’en déplaise aux valets de l’impérialisme.




    0



    0
    Saidi
    27 décembre 2016 - 7 h 59 min

    Son excellence monsieur
    Son excellence monsieur Lamamra est un grand homme ,un diplomate chevronné, une fière pour son pays et son peuple.un grand négociateur, il est plein de talents,multilingue. Tous ces détracteurs ne sont que des opportunistes rien d’autres.il est très charismatiques et d’une présences inégalée. Bravo a vous monsieur.continuez sur cette voie,Dieu vous aidera pour le bien que vous faites pour votre peuple.merci a vous.




    0



    0
    selecto
    27 décembre 2016 - 7 h 55 min

    Depuis Ahmed Attaf pour une
    Depuis Ahmed Attaf pour une fois nous avons un ministre des affaires étrangères qui nous fait honneur, quand je le vois je vois l’Algérie, j’ai plus honte et je peux dire avec fierté que je suis Algérien et non pas Maghrébin.




    0



    0
    Saidi
    27 décembre 2016 - 7 h 34 min

    Son excellence monsieur
    Son excellence monsieur Lamamra est un grand homme ,un diplomate chevronné, une fière pour son pays et son peuple.un grand négociateur, il est plein de talents,multilingue. Tous ces détracteurs ne sont que des opportunistes rien d’autres.il est très charismatiques et d’une présences inégalée. Bravo a vous monsieur.continuez sur cette voie,Dieu vous aidera pour le bien que vous faites pour votre peuple.merci a vous.




    0



    0
    Le Tlemcenien
    27 décembre 2016 - 1 h 19 min

    Je sens comme un vent d
    Je sens comme un vent d’honnêteté et de bravoure qui commence à souffler de nouveau, ce moment ressemble beaucoup aux années 70, quand le zaim prononçait un discours, le lendemain tout le monde en parle, ce moment semble être fédérateur des Algériens, tant mieux, hissons les voiles et transformons l’adage de négation arabe qui dit : « تجري الرياح بما لا تشتهي السفن » à son contraire « تجري الرياح بما تشتهي السفن » (les vents soufflent dans la direction du souhait des marins) allons y ! hissez les voiles oh Algériens et laissez le vent béni nous emporter dans les hautes mers !




    0



    0
    kerozène
    26 décembre 2016 - 23 h 11 min

    Non seulement Mr Lamamra est
    Non seulement Mr Lamamra est super compétent dans le domaine de la diplomatie étrangère ,il est aussi quelqu’un qui parfaitement trois langues donc l’arabe, le français et l’anglais, ce qui fait de lui l’un des meilleurs diplomates qu’a connu l’Algérie post indépendance, sachant que les meilleures diplomates acquièrent de l’expérience dans des zones de conflit comme par ex: l’Afrique c’est son cas d’ailleurs, n’oublions pas aussi qu’il possède un très grand carnet d’adresse il connaît tous des grands diplomates de ce monde pour les avoir côtoyés dans les assemblés ONU, le succès de la dernière conférence OPAEP/OPEP c’est encore son travail c’est pas surtout de Bouterfa qui ne s’exprime ni en arabe ni même en anglais, Enfin le seul Bémol dans tout ça c’est malheureusement le fait qu’il fasse partie d’un gouvernement dont une grande partie de sa composante a un niveau de SANA OUELA ne sachant ni s’exprimer en arabe ni également en français alors l’anglais leur est impossible, C’est ce genre de personnage dont a besoin le pays pour aller de l’avant il est facilement premier ministrable donc présidentiable,




    0



    0
    icialG
    26 décembre 2016 - 22 h 31 min

    IL A TOUTES LES QUALITES
    IL A TOUTES LES QUALITES REQUISE D UN CHEF D ETAT




    0



    0
    TOLGA
    26 décembre 2016 - 20 h 42 min

    Vraiment, j’ai revu par deux
    Vraiment, j’ai revu par deux fois l’interview et je suis resté ébaubi ! Emerveillé par cet homme qui a de la prestance, qui est posé, calme avec une faconde littéraire hors paire avec une maîtrise des dossiers nationaux, régionaux et internationaux étonnante ! Je comprends très bien, à présent, pourquoi ce grand diplomate est craint par tout le monde, surtout ceux de l’ouest… Cet homme a un très grand rendez-vous avec un immense DESTIN qui lui siérait parfaitement : cet homme, ce digne fils de l’Algérie profonde est PRESIDENTIABLE…!!! Ne cherchons plus notre futur PRESIDENT. Il est là, DEVANT NOUS …. MABROUK AÂLIK OUÂLINA, inch’Allah ! Et la transition se fera sans difficulté. Ne la ratons pas. Voilà, l’HOMME qu’il nous faut et qu’il faut à l’ALGERIE !!!




    0



    0
    Siyed kom
    26 décembre 2016 - 20 h 38 min

    CA C EST UN MINISTRE UN VRAIE
    CA C EST UN MINISTRE UN VRAIE (LA MAMRIWA) PRÉSIDENT IL FERA BIEN SON BOULOT COMME IL FAUT TAHTIYA JAZAIR 1 2 3 VIVA L ALGÉRIE




    0



    0
      Anonymous
      27 décembre 2016 - 5 h 38 min

      ou tu est archis nul en
      ou tu est archis nul en francais ou tu le fais exprès ! tu a écrit LA MAMRIWA ??? ET DONC AVEC TON LANGUAGE DE VIPÈRE DE MOKOKOS CA VEUX DIRE MRIWA FEMLETTE espèce de rat de makhnez apres TA7TIYA JAZAIR EN DESSOUS C EST CA JE T AI DEMASQUER avec ton pseudo de chien EN plus les gens le like DÉGAGE DE cite TU TE fout de nous




      0



      0
        anti-khafafich
        27 décembre 2016 - 7 h 36 min

        tu as tout à fait raison d
        tu as tout à fait raison d’insulter ce rat d’égout, son pseudo est aussi un signe (siyed kom, tes maîtres). à chaque fois que je lise un commentaire d’un mokoko déguisé, je me dis que finalement ils méritent tout ce qu’il leur arrive, cette race maudite de cons et qui se la jouent intelligents




        0



        0
          Siyedkom
          27 décembre 2016 - 19 h 23 min

          T as vu petit rat d egouts
          T as vu petit rat d egouts jte parle comme je veux t as vu vous êtes que des misérables des crevards tahiya mon cul OUI LAMAMRA SI IL EST ELU PRESIDENT IL FERA UN BOULOT EXTRAORDINAIRE J AI PLEINE CONFIANCE EN LUI IL SERA GÉRER LE PAYS C EST L HOMME QU IL NOUS FAUT VIVA L ALGERIE




          0



          0
          anti-khafafich
          28 décembre 2016 - 1 h 22 min

          hé la chauve-souri, tu ne
          hé la chauve-souri, tu ne serais pas un des habitants de ces grottes chez toi au mokok ? https://www.youtube.com/watch?v=7qKN2xLmxtg




          0



          0
        Siyed kom
        27 décembre 2016 - 12 h 09 min

        BIEN VUE ANONYMUS METTER DES
        BIEN VUE ANONYMUS METTER DES POUCES VERS LE HAUT METTER ENCORE ET ENCORE ONE TWOO THREE VIVA A L ALGERIE Hihi




        0



        0
          anti-khafafich
          27 décembre 2016 - 16 h 58 min

          baisse les yeux quand tu
          baisse les yeux quand tu parles à ton maître l’Algérien espèce d’esclave mokoko et fier de l’être




          0



          0
          Siyed kom
          27 décembre 2016 - 18 h 45 min

          Vous avez tout baisser pas
          Vous avez tout baisser pas que les yeux c est LA banqueroute le ko L anarchie la crise le bordel vous crevez la dalle salle misérables NOUS AVONS SU REMONTER LA TETE L ALGÉRIE A SU TOUJOURS GARDER LA TETE HAUTE ET NOUS SOMMES LE MEILLEUR EXEMPLE DANS LE MONDE ARABE 1 2. 3 VIVAAAA L ALGÉRIIIIIE




          0



          0
          anti-khafafich
          28 décembre 2016 - 1 h 20 min

          ne t’excite pas trop espèce d
          ne t’excite pas trop espèce d’esclave du PD6, tu es démasqué, dégage pourriture de mokoko !




          0



          0
          Siyed kom
          27 décembre 2016 - 19 h 07 min

          T as vu comment jt envoie des
          T as vu comment jt envoie des messages subliminaux t as vu ça ptit rat d égouts jvois comment vous réagissez comme des chiens a L agonie et ça fait les hommes !!!! sale crasse tous des crasses misérables regard ca regard NOUS L ALGÉRIE PERSONNE NE NOUS DICTE SES LOIS ON A D ORDRE A RECEVOIR DE PERSONNE LAMAMRA FUTUR PRÉSIDENT ET LA ONT VERRA LE CHANGEMENT LE VRAIE 1 2 3 vivaaaaaa L ALGÉRIE tu l as sentis la pillule?!!!!




          0



          0
    selecto
    26 décembre 2016 - 19 h 52 min

    Les pires ennemis de Lamamra
    Les pires ennemis de Lamamra ne sont pas seulement les Marocains et les Français mais les alliés de ces deux derniers au cœur du ministère des affaires étrangères mêmes, des faux Algériens.

    L’avantage de Lamamra sur ses ennemis de l’intérieur et l’extérieur c’est qu’il a la sympathie du peuple algérien, ce peuple qui connait les siens.




    0



    0
    GRODSKI
    26 décembre 2016 - 19 h 25 min

    Il me semble que la
    Il me semble que la diplomatie Algérienne défend le principe de l’autodétermination des peuples, mais est qu’un jour on a permit au peuple Algérien d’exercer librement ce principe en choisissant ses représentants !




    0



    0
    Sidi brahim
    26 décembre 2016 - 18 h 56 min

    J’apprécie le calme, le
    J’apprécie le calme, le séreux et le professionnalisme de SI Lamamra. je le vois bien en président de la république algérienne.




    0



    0
      Spartacus
      27 décembre 2016 - 2 h 46 min

      Mr Lamamra ne peut être
      Mr Lamamra ne peut être président il fait son travail comme tout autres salariés algérien honnête sans impliqué ses enfants dans les affaires louches il exerce son travail honnêtement juste pour avoir une paie il sait que tout est compliqué dans son pays il essaie juste de boucher le trou de la diplomatie algérienne car la nation est disloqué et le peuple est détruit




      0



      0
    Fouedz
    26 décembre 2016 - 18 h 53 min

    Apres l’Arret de la CJUE je
    Apres l’Arret de la CJUE je peux dire que mes quelques copains marocains universitaires ici en France ont fait une autre lecture que celle que veut leur faire croire la presse propagandiste du Makhzen. En effet ils ont compris que l’essentiel de cet Arret est que le Sahara occidental n’est pas sous l’autorite administrative du Maroc et ceci commence a inquieter serieusement ces marocains au point ou certains, notamment mes copains marocains du Rif, commencent a parler de mensonges proferes par la famille royale depuis 1975 pour le seul interet de cette famille au detriment du peuple marocain dont les interets se rapportent plutot sur la dignite et la lutte contre les inegalites sociales et la pauvrete.




    0



    0
      ALLEL
      26 décembre 2016 - 19 h 21 min

      YA FOUED IL FAUT EVITER DE
      YA FOUED IL FAUT EVITER DE FREQUENTER DES MAROKIS MEME CEUX DE FRANCE PARCE QUE CE SONT TOUS DES AGENTS DE LA DGSE DU MAKHZEN ET UN DE CES JOURS ILS PEUVENT TE MONTER UNE AFFAIRE SUR LE DOS, J’AI DES AMIS QUI ONT SUBIT CELA ET CROIS MOI QU;ILS AVAIENT SOUFFERT AVEC LA JUSTICE FRANCAISE DU MOMENT QUE DANS LEURS DELATIONS OU PLUTOT TRAITRISES IL Y AVAIT CERTAINES VERITES




      0



      0
      Djaffar
      26 décembre 2016 - 19 h 42 min

      Fouad, beaucoup de colons et
      Fouad, beaucoup de colons et forces de répression au Sahara occidental sont de la région du Rif, ne te laisses pas tromper par ces Marocains c’est des serpents même si devant devant toi il critiquent le roi.




      0



      0
    Akli
    26 décembre 2016 - 18 h 47 min

    Le peuple Algérien veut un
    Le peuple Algérien veut un président fort, intègre et très patriotique 100% Algerien et surtout à l écoute des 41 millions d Algériens et qu’ importe qu’ il soit du Nord du Sud de l est ou de l Ouest …..




    0



    0
      Mohamed l'Algérien
      27 décembre 2016 - 23 h 07 min

      Bravo. Vos propos sont dignes
      Bravo. Vos propos sont dignes, sincères, honnêtes et réchauffent le cœur.




      0



      0
    Anonymous
    26 décembre 2016 - 18 h 42 min

    Algérie-Maroc : Lamamra
    Algérie-Maroc : Lamamra renouvelle la proposition de Sellal.

    Ramtane Lamamra est revenu, dans la soirée du dimanche 25 décembre, sur de nombreux dossiers dont les relations « anormales » de l’Algérie avec le Maroc, la décision de la Cour de Justice de l’Union européenne concernant le Sahara occidental et la « campagne destructrice » suite à l’expulsion des migrants africains début décembre.

    Relations avec le Maroc : Lamamra renouvelle la proposition de Sellal

    « Les relations avec le Maroc sont anormales (…) même si les relations entre les deux peuples sont exemplaires », a admis le chef de la diplomatie algérienne. « Il y a un différend au sujet du Sahara occidental. Dans cette affaire, la position de l’Algérie est en parfaite harmonie avec la légitimité internationale », a-t-il soutenu dans un entretien diffusé par l’ENTV.

    Ramtane Lamamra a cité également d’autres points de discorde entre les deux pays, notamment d’ordre sécuritaire et liés aux frontières, qu’il « faut traiter sérieusement ». « L’Algérie est prête à en débattre dans les cadres prévus pour cela (…), mais indépendamment de la question du Sahara occidental qui est de la responsabilité de l’ONU », a assuré le ministre qui pointe indirectement du doigt le Maroc sans le citer concernant le blocage de l’Union pour le Maghreb arabe (UMA). Le chef de la diplomatie algérienne renouvelle ainsi une proposition formulée par le premier ministre Abdelmalek Sellal en novembre.

    Dans un entretien publié le 11 novembre par le quotidien saoudien Al Asharq al-Amsat, Abdelmalek Sellal avait déclaré que l’Algérie était « prête à régler ses différends avec le Maroc ». « Le Maroc est un pays voisin et frère. Nous avons quelques désaccords en suspens. Il y a une divergence de vision. Nous préférons en Algérie une approche globale et un dialogue direct pour régler toutes les questions, d’autant qu’il s’agit de dossiers précis et notre pays est prêt à les régler d’une façon sérieuse et pacifique », avait affirmé Sellal, la veille d’une visite officielle en Arabie saoudite. Cette proposition de dialogue direct n’a reçu aucune réponse de Rabat.

    Le ministre des Affaires étrangères a estimé que la décision de la Cour de Justice de l’Union européenne qui rappelle que le Sahara occidental ne fait pas partie du Maroc est « extrêmement importante ». « Cette décision vient confirmer la position de l’ONU, celle de l’Union africaine et de la position de principe de l’Algérie », a-t-il dit.

    « Le sujet est que l’affaire du Sahara occidental est une affaire de colonisation et que le peuple sahraoui a le droit à l’autodétermination (…) Cette décision confirme que le Sahara occidental a un centre juridique différent de celui du Royaume marocain », s’est-il réjoui.

    Expulsion de migrants

    Sur l’expulsion de plus de mille migrants subsahariens, le ministre des Affaires étrangères a évoqué une « campagne destructrice » visant l’Algérie. « On est fier de notre appartenance africaine et de tous ce qu’on a donné et on donne à nos frères dans le continent africain. On accorde des bourses d’études à plus de 5 000 étudiants africains », a-t-il dit.

    « Toute cette campagne destructrice liée au fait que l’État ait décidé de renvoyer un nombre de personnes impliquées dans des actes de violence dans plusieurs endroits. Tout s’est passé dans le cadre du respect de nos relations avec nos voisins. L’affaire a été exploitée et cela était attendu », a commenté Ramtane Lamamra.

    Le premier responsable du département des Affaires étrangères n’a pas été interrogé sur le Forum africain d’investissements et d’affaires ni sur sa dernière déclaration concernant la défaite du terrorisme à Alep. Sur le conflit en Syrie, justement, Ramtane Lamamra s’est contenté de rappeler la position de l’Algérie.

    « L’Algérie a toujours été parmi ceux qui appelaient à une solution pacifique et à la nécessité de rassembler les frères syriens au lieu d’en exclure certains », a-t-il affirmé. Pour lui, les dernières évolutions sur le terrain prouvent que la « solution militaire est impossible et qu’elle ne pourrait qu’ouvrir la voie pour s’asseoir autour de la table des négociations ».




    0



    0
    kelam
    26 décembre 2016 - 18 h 41 min

    l’école des affaires
    l’école des affaires étrangères venue depuis et avant 1954…le ministère des AE est la bête noir car elle dérange et c’est un vivier qui a démontré son efficacité alors LAMAMRA dérange beaucoup de monde aussi bien en ALGERIE qu’a l’étranger car notre politique est simplement claire et nette……




    0



    0
    AZIZ
    26 décembre 2016 - 18 h 26 min

    JE SUIS SUR QUE LE GUIGNOL DE
    JE SUIS SUR QUE LE GUIGNOL DE MEZOUAR, L’ACTUEL MAE DE LA NARCO-MONARCHIE AURA BESOIN DE FAITE DES COURS DE PERFECTIONNEMENT A L’ECOLE DE LAMAMRA.




    0



    0
    Le Rifain
    26 décembre 2016 - 18 h 24 min

    Beaucoup de marocains du Rif
    Beaucoup de marocains du Rif soutiennent les positions de l’Algerie sur le dossier de decolonisation du Sahara occidental meme s’ils ne veutent pas le dire ouvertement en raison des risques qu’ils encourent, Ceci dit la denieres sortie de Chabat, SG du Parti Istiklal, conne pour etre tres proche du Palais nous renseigne sur l’hegemonie du Palais sur les territoires des pays voisins sur des considerations pseudo-historique au detriment du droit international surtout quand on sait que la derniere sortie du Chabat parle cette fois-ci, non pas des territoires algeriens comme il l’a fait il ya un an, non pas aussi sur les territoires du Sahara occidental puisque ce pays est sous colonisation depuis 0745 mais cette fois ci il a parler de la necessite de fagocite la Mauritanie soeur alors qu’il n’a jamais revendique les territoire marocains que sont Sebta et Mellila.

    Ceci dit, si le Maroc avait un MAE comme Mr Lamamra je pense que le Maroc ne serait pas aujourd’hui dans ce boubier ienxtricable et couteux.




    0



    0
      Moroccoleaks
      26 décembre 2016 - 19 h 17 min

      Passe d’armes entre la
      Passe d’armes entre la Mauritanie… et Hamid Chabat.

      Les déclarations de Hamid Chabat sur la « marocanité » de la Mauritanie ont suscité l’ire des responsables mauritaniens. Pourtant, le patron de l’Istiqlal n’en est pas à sa première sortie du genre.

      Mais quelle mouche a de nouveau piqué Hamid Chabat ? Après avoir revendiqué, il y a quelques années, les terres du Sahara oriental sous domination algérienne, voilà que le patron de l’Istiqlal récidive. Samedi 24 décembre, lors d’un meeting de l’UGTM, syndicat affilié à l’Istiqlal, Hamid Chabat a déclaré que « la Mauritanie est une terre marocaine et que les frontières du Maroc s’étendent de Sebta au nord jusqu’au fleuve Sénégal au sud ». Des propos qui ont aussitôt suscité l’ire du parti présidentiel en Mauritanie, l’Union pour la République. Ce dernier s’est fendu, dimanche 25 décembre, d’un communiqué incendiaire à l’encontre du secrétaire général de l’Istiqlal, estimant que l’atteinte à la souveraineté et à l’indépendance de la Mauritanie « n’est pas la meilleure façon pour traiter les questions et les dossiers épineux et ne mènera pas à la résolution du conflit du Sahara occidental ».

      Le communiqué impute les déclarations de Chabat à « la médiocrité politique d’une élite marocaine en faillite qui a enfoncé le Maroc dans l’isolement total et dans un contexte de tensions avec tous ses voisins ». Le parti mauritanien s’est même permis de railler les résultats électoraux de l’Istiqlal. « Il n’est pas étonnant que le peuple marocain l’ait désavoué à chaque échéance en dépit de l’influence politique e grace au Palais royal et du pouvoir de l’argent », peut-on lire dans un communiqué que l’agence de presse officielle mauritanienne, n’a pas tardé à relayer. Selon cette dernière, l’UPR « a appelé tous les dirigeants du parti de l’Istiqlal et l’élite marocaine à présenter des excuses au peuple mauritanien, qui se réserve le droit de répondre convenablement à ces provocations ».

      Une vieille revendication

      Les propos controversés de Hamid Chabat semblent raviver la surenchère nationaliste du côté mauritanien. « Ceux qui sont familiers avec l’histoire savent que nous sommes le tout, et eux la partie, et que nous sommes les bâtisseurs de Marrakech et les vainqueurs de Sagrajas », indiquait le parti du président Abdelaziz. Face à cette surenchère, le parti de l’Istiqlal a tenté la désescalade. Dans un communiqué publié le 26 décembre sur le site officiel du parti, ce dernier s’est plaint que les propos de Hamid Chabat sur la Mauritanie aient été « sortis de leur contexte ». « Lorsque le parti de l’Istiqlal a évoqué la Mauritanie […] Il l’a fait en employant des réalités historiques et géographiques […], et lorsque le peuple mauritanien a choisi de construire un pays indépendant, le parti de l’Istiqlal a accepté cela sans aucune hésitation », poursuit le communiqué de l’Istiqlal.

      Les revendications marocaines sur la Mauritanie au detriment duu Droit international ne datent pas d’aujourd’hui et ne sont pas l’apanage du leader de l’Istiqlal. De 1961 à 1971, le gouvernement marocain était même doté d’un ministère du Sahara occidental et de la Mauritanie -mais jamais pour Ceuta et Melilla-, un poste dont le premier occupant était l’émir Fall ould Omeir, un proche du Palais royal. Selon les paroles prononcées naguère par le roitelet Hassan II, « Maroc et Mauritanie ne forment qu’un seul corps, unis par une même religion, parlant le même langage, appartenant à une même famille et pratiquant des traditions communes » sans faire aucune reference au DROIT INTERNATIONAL..




      0



      0
    M.M.SERRAI
    26 décembre 2016 - 17 h 48 min

    Égal à lui même mesuré là
    Égal à lui même mesuré là grande classe sur les traces d un autre grand Diplomate Abdelaziz Bouteflika qui avait chasse des Nations Unies les sud africains de l’apparthaid et donné à l Algérie ses lettres de noblesse et concilier l’Afrique avec elle même.Contre tous les vents et les pressions négatives internationales contre notre pays L’amamr ttdà toujours pris du recul et mettre la Diplomatie Algérienne à l abris de toutes les convulsions negatives




    0



    0
    123 VA
    26 décembre 2016 - 17 h 42 min

    bravo, un discours très
    bravo, un discours très convinquant , sûre et rassurant.
    je pense que l’algerie est entrain de devenir le pays le plus crédible au moins en afirique.




    0



    0
    Fosfati
    26 décembre 2016 - 17 h 25 min

    je viens de regarder la
    je viens de regarder la prestation phenomenale de Mr Lamamra: oh my god !
    Les elections presidentielles anticipées et viiiiiiiiiiiiiite. on veut un plébiscite.
    Ramtane Lamamra president.




    0



    0
      un passant
      26 décembre 2016 - 22 h 07 min

      C’est prendre ses désirs pour
      C’est prendre ses désirs pour des réalités. Pour faire Président en Algérie il faut avoir une qualité très recherchée par le système, à savoir accepter d’être le pantin volontaire ou non , cela n’a pas d’importance. Le deuxième problème c’est qu’il présente deux vices rédhibitoires aux yeux du système, il est Kabyle et francophone de formation et pas assez bigot. c’est très difficile à accepter pour les tenants du système de la ouma ârabiya.




      0



      0
    NASSER
    26 décembre 2016 - 17 h 17 min

    comme vous l’ avez si bien
    comme vous l’ avez si bien écrit dans cette article « quel Homme REMARQUABLE » , j’ aouterai TALENTUEUX ,en espérant qu’ il conservera ce portefeuille e cela quelques soient les gouvernements qui ce succéderont,
    ne nous privons pas de son talent, de ses compétences , l’ ALGERIE est une nourrisse de diplomates




    0



    0
    La Cigale
    26 décembre 2016 - 16 h 47 min

    Il a une carrière bien
    Il a une carrière bien remplie c’est un très grand professionnel avec un CV en béton armé. *

    2015, ministre d’État, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale
    2013, ministre des Affaires étrangères
    2008-2013, ambassadeur à disposition de commissaire Paix et sécurité de l’Union africaine
    2005-2007, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères
    2004-2005, ambassadeur au Portugal
    – 2004, ambassadeur conseiller au ministère des Affaires étrangères
    2003, envoyé spécial de l’Union africaine au Liberia
    1996-1999, ambassadeur aux États-Unis
    1993-1996, représentant permanent de l’Algérie auprès de l’ONU
    1992-1993, ambassadeur en Autriche, auprès de l’AIEA et l’ONUDI
    1989-1991, ambassadeur en Éthiopie et Djibouti et représentant permanent auprès de l’OUA et le CEA
    1986-1989, directeur presse et information du ministère des Affaires étrangères
    1980-1985 , directeur de cellule d’information (MAE)
    1976-1979 , service de la presse – Présidence
    *Distinctions.*

    Commandeur de l’ordre national du Niger (2013).
    Voilà nôtres futur président BI INE ILLAH.




    0



    0
      Anonymous
      26 décembre 2016 - 18 h 04 min

      Je sais qu’il est
      Je sais qu’il est universitaire mais j’aimerais bien connaître ses références. Merci donc de nous dire un peu plus sur ce chapitre.




      0



      0
        1978
        26 décembre 2016 - 19 h 03 min

        Il est en diplomatie depuis
        Il est en diplomatie depuis Bounediene, et il etait sous les ordres de Bouteflika en tant que ministre de la diplomatie a l’epoque. Sous Bouteflika president aujourd hui, il est le chef de la diplomatie. Quelle reference faut il encore ?




        0



        0
    Dounia
    26 décembre 2016 - 16 h 34 min

    PS/ Je me suis trompée
    PS/ Je me suis trompée Algériepatiotique; ce commentaire est à mr Lamamra, merci.

    Ns sommes avec vous mr Lamamra, combien je suis fière de vous, seulement est-ce vrai, vous êtes en discorde avec m Ouyahia, si c’est le cas pourquoi? Quelle est votre position vis à vis des pays du golf car ils m’iquiétent avec ts ce qu’ils ont fait. Craignez-vous la venue de mr Trump? Ns n’avons pas la chance de poser des questions entourés de journaslites qui ne satisfaisant pas nos inquiètudes. Ns vs faisons confiance, seulement cela m’attriste si je découvre que mr Ouyahia ns soit pas comme je le vois. Je suis vraiment triste, mais je le lui fais confiance aussi. Le président ne se permettrait de vous limogé, isachant combien vous avez gagné notre confiance.




    0



    0
    AOMAR
    26 décembre 2016 - 16 h 31 min

    CA A LE MERITE DE NOUS
    CA A LE MERITE DE NOUS CHANGER DES TRAITRES A LA SOLDE DU MAROKISTAN (AMAR SAIDANI- MOHCINE BELLABES-SOFIANE DJILLALI- WAHID BOUABDELLAH AND Co), DES SBIRES D’ERDOGAN LE TERRORISTE (MOKRI AND Co) ET DES INCOMPETENTS (MOURAD MEDELCI AND Co).

    MERCI A VOUS Mr LAMAMRA UN VRAI ENFANT DU TERROIR ALGERIEN.




    0



    0
    Bouabsa
    26 décembre 2016 - 16 h 24 min

    LAMAMRA fait un excellent
    LAMAMRA fait un excellent boulot. Pourvu qu’on lui met pas les batons dans les roues. Maya Loucif écrit « Il se dit même, depuis quelque temps, que des personnalités sont mandatées à partir de capitales étrangères auprès du Premier ministre et du président de la République pour dénigrer Ramtane Lamamra et affaiblir la diplomatie algérienne. L’entreprise devient pernicieuse quand ces émissaires trouvent des complicités internes qui prêtent la main au sabordage pour de vils motifs de jalousie ou de compétition de carrière ». C’est ce qui s’est passé au Forum africain, lorsque HADDAD s’est empressé de prendre le micro, alors que l’agenda prévoyait l’intervention de LAMAMRA juste après celle du Premier ministre SELLAL. Avec HADDAD à la tête du FCE, gagner des parts de marché en Afrique c’est pas demain.




    0



    0
    RasElHanout
    26 décembre 2016 - 16 h 23 min

    Dommage que le traitre de
    Dommage que le traitre de Amar Saidani n’a pas fait la meme ecole du patriotisme que Mr Lamamra




    0



    0
    Tahar Ben Jelloun
    26 décembre 2016 - 16 h 19 min

    Maintenant je comprend mieux
    Maintenant je comprend mieux pourquoi la Prostituee M6 et son tuteur Sarkocu n’ont jamais aime Lamamra depuis sa nomination au poste de MAE et pour cause, puisque apres la disparition politique de Sarkocu (grace a la mobilisation de nos emigres en France durant les primaires de la droite) le tour du Roitelet M6 est pour Janvier 2017 quand le refus d;adhesion du Maroc a l’UA sera notifie a la narco-monarchie.




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    26 décembre 2016 - 16 h 14 min

    Je verrais bien Ramtane
    Je verrais bien Ramtane president de la republique Algerienne.




    0



    0
    BabElOuedAchouhadas
    26 décembre 2016 - 16 h 10 min

    J’ai suivi l’emission sur TV3
    J’ai suivi l’emission sur TV3 hier soir meme si d’habitude je ne regarde jamais cette chaine et je peux dire que Lamamra est un grand Monsieur qui a les idees claires notamment vis a vis des ennemis de l’Algerie et en particulier la narco-monarchie. L’Algerie a besoin d;avoir des dizaines de diplomates de la dimmension de ce Monsieur.




    0



    0
    anonyme
    26 décembre 2016 - 15 h 45 min

    Vous êtes excellent Monsieur
    Vous êtes excellent Monsieur LAMAMRA.
    Monsieur le Ministre, Vous devez mobiliser les ambassadeurs d’Algérie en Afrique pour plus de coopération en matière économique pour relancer la croissance en Algérie.
    Allez chercher la croissance en Afrique.




    0



    0
    Chelieth
    26 décembre 2016 - 15 h 37 min

    J’ai toujours dit qu’il y a
    J’ai toujours dit qu’il y a un ocean de difference entre lui et celui qu’il a remplace a la tete du ministere des affaires etrangeres. Je le considere comme le meilleur MAE depuis Khemisti, allah yarhmou. J’espere qu’il continuera a jouer un role dans le gvt « apres Bouteflika » que je souhaite etre aussi different que Lamamra est de Medelci.




    0



    0
    souk-ahras
    26 décembre 2016 - 15 h 23 min

    Tel un  »Jedi » à la force
    Tel un  »Jedi » à la force tranquille : conquérir l’espace sans guerroyer et sanctifier la diplomatie algérienne.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.