Selon le DG du CSC, «Amrani est l’homme de la situation»

Le directeur général du CS Constantine (Ligue 1 algérienne de football), Abdelouahab Souici, a estimé que l’entraîneur Abdelkader Amrani était l’homme de la situation et restait capable de mener le club vers de meilleurs résultats. «Amrani est l’homme de la situation et je pense qu’il est capable de tirer l’équipe vers le haut. Il est attendu dans les prochaines heures à Constantine pour finaliser son contrat», a indiqué le DG de la formation de Cirta vendredi soir sur les ondes de la radio nationale.

Le CSC se trouve sans entraîneur depuis le départ de l’Espagnol Portugal Viccario qui a claqué la porte au bout d’un mois seulement à la barre technique. Amrani, démissionnaire de l’ES Sétif, devrait donc être le quatrième entraîneur du CSC depuis le début de cet exercice, après le Franco-Portugais Didier Gomes, Karim Khouda et Portugal Viccario. Le CSC est confronté depuis le début de la saison à une crise administrative et une instabilité criarde au niveau de la barre technique qui se sont répercutées négativement sur les résultats techniques.

Au terme de la phase aller, le CSC occupe la 14e position (relégable) avec 14 points et a été éliminé en 16es de finale de la Coupe d’Algérie par la JS Saoura (1-0).

Commentaires

    Anonymous
    31 décembre 2016 - 18 h 51 min

    Soutenir obligatoirement le C
    Soutenir obligatoirement le C.S.C , et la J.C. Saoura (politique démagogique, et populiste improductif) équivaut
    A une politique suicidaire de dépenses incontrolables pour soutenir deux équipes
    Manquantes de transparence, et de performances
    Equivaut à jeter de l’argent de l’E.N.T.P , et d’ ENAFOR par les fenetres, et par les portes
    Pendant que ses deux entreprises pétrolières font face à des grands défis pour la maitrise de leur gestion
    Maitrise des couts et des charges diverses, Maitrise des nouvelles technologies de forage
    (Par les formations de qualité, l’Engineering, Maitrise des techniques de forage,….)

    Il est sage d’arreter le financement des équipes boiteuses, à problèmes, et à déficits permanents
    Et d’encourager, et de renforcer les entreprises nationales pour la maitrise de leur gestion face à la Concurrence internationale, avec moins de charges, et moins de sociales improductifs, et non rentables
    Afin qu’elles dé

    L’E.N.T.P, et ENAFOR deux entreprises parapétrolières filiales de Sonatrach font face à des concurrences
    De la part de la grande compagnie américaine de forage NABORS, de Wheatherford, de Halliburton
    De Schlumberger, des compagnies chinoises de forage SINOPEC,…..




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.