Aucun décès de nouveau-né pour cause de virus dangereux à l’EHS mère-enfant de Batna

L’établissement hospitalier spécialisé (EHS) mère-enfant Meriem-Bouâtoura de Batna n’a pas connu de virus dangereux et tous les cas de décès de nouveau-nés enregistrés en décembre sont naturels, a affirmé son directeur, El Mekki Chouchène.

L’EHS n’a accueilli durant cette période aucun cas de ressortissante étrangère, a ajouté samedi le même responsable dans une conférence de presse, qualifiant d’infondée la rumeur relative à l’apparition d’un virus transmis par une ressortissante malienne ayant accouché dernièrement à l’établissement. Une plainte contre X a été déposée auprès du tribunal de Batna par l’établissement à la suite de cette rumeur tendancieuse, a ajouté la même source.

Selon son responsable, l’EHS a enregistré en décembre 1 540 naissances et 42 cas décès de nouveau-nés âgés de 0 à 28 jours pour des causes naturelles multiples, dont des déformations congénitales, des accouchements précoces et infections bactériologiques des mamans. Chaque femme enceinte admise à l’établissement subit aussitôt des analyses qui permettent aux médecins de déceler toute maladie contagieuse, a ajouté M. Chouchène, assurant que l’EHS dispose de tous les moyens matériels et humains lui permettant de faire face à temps à tout imprévu.

En dépit de la pression dont il fait l’objet, l’EHS Meriem-Bouâtoura, qui accueille des femmes de toute la wilaya, des wilayas voisines et des cas délicats transférés d’urgence par les cliniques privées, a enregistré un taux de mortalité de nouveau-nés de 26,4 pour 1000, qui est inférieur à la moyenne nationale qui est de 27 pour 1000, affirme son directeur. L’EHS enregistre en moyenne 85 accouchements toutes les 24 heures et ce chiffre passe à 100 durant la période d’été allant de mai à septembre, ajoute M. Chouchène, qui assure que l’établissement n’a connu depuis le début de l’année en cours que la mort de 3 femmes, toutes admises dans des états très critiques.

L’établissement dispose d’un staff de médecins en gynécologie-obstétrique et pédiatrie et de trois spécialistes en épidémiologie. Il a accueilli durant 2015 près de 16 000 femmes enceintes et son service de nouveau-nés reçoit quotidiennement entre 150 et 200 mamans. Tous les vaccins pour nouveau-nés sont systématiquement assurés et aucune perturbation des approvisionnements en vaccin n’a été enregistrée par cet EHS, assure encore son directeur.

Commentaires

    anonyme
    1 janvier 2017 - 18 h 45 min

    Le pays ou tout va bien.
    Le pays ou tout va bien.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.