La grève des commerçants tourne à l’émeute à Béjaïa

Une vue des manifestations à Béjaïa. D. R.

Actualisé – La grève des commerçants annoncée pour aujourd’hui tourne à l’émeute dans la ville de Béjaïa. Plusieurs routes ont été fermées par des manifestants en colère, scandant des slogans hostiles au pouvoir et dénonçant les conditions de vie des citoyens. Les manifestants ont dit «non à la loi de finances 2017», «non à la misère», «non à la violence», «pour le droit d’avoir tous les droits» et «pour la protection de notre pays».

La manifestation de rue a vite tourné à l’affrontement entre protestataires et forces antiémeutes. Des biens immobiliers et des voitures ont été saccagés. Selon nos sources, un bus appartenant l’Etablissement de transport urbain de Béjaïa (Etub) a été calciné au niveau du quartier Edimco.

Les émeutes se sont déroulées donc au centre-ville de Béjaïa. Selon des sources locales, les affrontements entre manifestants et forces de maintien de l’ordre se poursuivent encore cet après-midi. Aucun bilan n’a été fourni sur d’éventuels blessés des deux côtés. Des centaines de manifestants ont fait le tour des artères principales du centre-ville avant de se regrouper au niveau du fameux rond-point Daouadji, devant le siège de la wilaya. Les forces de l’ordre ont usé de bombes lacrymogènes pour disperser la foule.

La ville de Béjaïa a été totalement paralysée par la grève des commerçants, massivement suivie dans toute la wilaya. Les commerçants de toutes les autres villes de cette wilaya ont répondu favorablement à l’appel à une grève de trois jours des commerçants pour à la fois dénoncer la pression fiscale et protester contre le renchérissement des produits de consommation.

Si dans la ville de Béjaïa les choses ont mal tourné, ailleurs, dans le reste de cette wilaya, la grève s’est déroulée dans le calme, sans le moindre incident. Cette grève a été également suivie à Tizi-Ouzou où les commerçants de la ville ont, de leur côté, gardé les rideaux de leurs magasins baissés.

La LADDH appelle au calme et à la vigilance

Dans une déclaration rendue publique, la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH) a appelé au calme et à la vigilance suite aux émeutes ayant suivi l’appel à la grève générale des commerçants dans la wilaya de Béjaïa et affirmé que «seul un cadre pacifique serait en mesure de faire aboutir des revendications citoyennes toutes légitimes», lit-on dans le communiqué. Tout en déplorant une «situation de dérapage qui risque de mener le pays vers l’incertitude et le chaos», avec les scènes de violence et la destruction de biens publics au niveau du chef-lieu de la wilaya de Béjaïa, les auteurs de la déclaration appellent à la sérénité pour éviter les dérapages. Cette organisation estime que cette a grève générale «démontre encore une fois le degré de maturité et d’éveil de la population et sa détermination à défendre ses droits socioéconomiques menacés par la loi de finances de 2017 adoptée dans le sillage de la crise économique que traverse notre pays», ajoute la déclaration de la LADDH.

D’autres acteurs de la société civile, hommes politiques de la région et citoyens ont déploré les actes de violence. C’est le cas du député du Front El-Moustakbal, Khaled Tazaghart, qui a, lui aussi, invité les citoyens à rester calmes et à ne pas céder à la provocation qui conduirait à de graves dérapages. Un autre internaute de Béjaïa estime qu’il est impératif que le calme revienne à Béjaïa, arguant que «le pouvoir ne survit qu’avec la violence. Il l’attise, la gère et manœuvre avec pour mieux s’éterniser». «Evitons à notre ville, à notre de jeunesse de tomber dans les plans machiavéliques des clans du pouvoir. Sachez que seule la lutte pacifique paie. Ce pouvoir n’a peur que du pacifisme. Toute action, de salon ou de rue, précipitée est irréfléchie. Il est temps, pour nous tous, de raisonner et de dépasser les appels du cœur. A nous de construire notre avenir pacifiquement», a-t-il poursuivi, estimant que «la violence est l’âme de ce pouvoir». «Depuis 1962, et bien avant, ce pouvoir jacobin, arabo-islamiste, a survécu grâce à cette violence. Toutefois, il ne survit que parce que nous acceptons de prendre part à cette violence, à ces manœuvres et à ces rumeurs. Il faut se poser la question : à qui profitera la violence ?», s’est-il interrogé. Pour certains, la responsabilité de cette violence incombe à toute la classe politique.

Hani Abdi et R. Mahmoudi

Comment (66)

    thamurt
    6 janvier 2017 - 19 h 18 min

    L’Algérie est riche en
    L’Algérie est riche en ressources naturelles, mais dommage elles mal gérées, rajoutant à ça la corruption du pouvoir en place depuis 62, ….. le pauvre peuple algérien….




    0



    0
    Ben Okba
    3 janvier 2017 - 18 h 38 min

    Une gréve des commerçants
    Une gréve des commerçants (mafieux et fauteurs de trouble) tourne subitement à l’émeute avec des revendications sociales!!Certains ont répondu à l’appel en démontrant leur force et leur capacité de bruler et de tout saccager ce que l’on appel l’esprit destructif!!Quand il s’agit de construire et d’aller dans le bon sens ces irresponsables feront la sourde oreille et ne se sentiront point concerné.Espérons que la wilaya de Bejaia retrouvera au plus vite son calme et que la justice fasse son travail!!




    1



    0
      RACHID
      3 janvier 2017 - 22 h 36 min

      C EST LE REGIME FAUTEUR DE
      C EST LE REGIME FAUTEUR DE TROUBLE ET MANIPULATEUR QUE TU DEFENDS QUI A ENVOYE SES BARTAGIAS POUR DECRIBILISER LES REVENDICATIONS SOCIALES TOUT A FAIT LEGITIMES .. ALORS CESSE TES DELIRES …




      0



      1
    Anonymous
    3 janvier 2017 - 16 h 01 min

    Dans tout les pays du
    Dans tout les pays du monde (libre bien sur ) , c’est les partis politiques et les organisations syndicales qui sont a l’avant garde des luttes soxiales , contre le sabotage et la corruption etc . chez nous , c’est le contraire , et on s’etonne apres qu’il y’ait de la casse !!




    0



    0
    HADDADI
    3 janvier 2017 - 12 h 43 min

    Les voyous du 21 eme siècle
    Les voyous du 21 eme siècle de la djahilia veulent éteindre la seule BOUGIE qui nous reste!!! La loi de finances 2017 concerne tous les algériens si j’ai bien compris.Les « kabyles » sont manipulables à merci.




    0



    0
      Mohamed El Maadi
      3 janvier 2017 - 14 h 05 min

      [email protected]

      [email protected]

      Nous devrions etre plus circonspect et eviter des generalites douteuse qui ne sert que nos ennemies.




      0



      0
      Haddadi [email protected]
      3 janvier 2017 - 16 h 37 min

      Si j’ai bien compris ce sont
      Si j’ai bien compris ce sont des casseures voyous qui ne connaissent rien de la politique, ils profitent pour se pemettre de voler les grands magasins.
      En tout cas rien n’empechera l’état de réformer.tu sais très bien que le peuple n’est pas développé. Je profite pour te dire bonne et heureuse année 2017 ainsi qu’à tous tes proches.




      0



      0
    MELLO
    3 janvier 2017 - 12 h 35 min

    Les autorités, elles, ne s’y
    Les autorités, elles, ne s’y trompent pas. Elles savent que si la société est épuisée, exsangue après la guerre civile, si la détresse sociale amène chacun à chercher avant tout à survivre, si on assiste à un repli sur la sphère privée au détriment de l’action collective, si la course à l’argent devient un sport national, les émeutes récurrentes leur rappellent aussi que la situation est infiniment plus complexe et explosive. Surtout quand la moitié de la population vit au-dessous du seuil de pauvreté dans un pays qui se targue de réserves en devises faramineuses et affiche une prolifération indécente de nouveaux riches. Les conditions dans lesquelles « l’empire Khalifa » – qui a ruiné des centaines de milliers d’Algériens – a pu émerger et celles qui ont provoqué son effondrement ne sont pas seulement extravagantes. Elles sont à l’image des faux- semblants du régime : les arrestations régulières de cadres sont là pour accréditer l’existence d’une justice indépendante et d’un refus de l’impunité. Pour nous, Algériens, l’heure est venue de tirer ensemble les leçons de notre histoire, de nous écouter les uns les autres par-delà les différentes chapelles, de débattre de nos échecs pour rendre une actualité aux idéaux de Novembre et trouver les conditions de leur réalisation.
    C’est la seule garantie pour éviter une véritable bombe à retardement : la dislocation d’une majorité de la société exclue de toute retombée de la manne pétrolière et gazière.




    0



    0
    Anonymous
    3 janvier 2017 - 11 h 21 min

    DANS CE BLED IL N Y A QUE LES
    DANS CE BLED IL N Y A QUE LES KABYLES QUI SONT COURAGEUX … MAIS PAS DE CASSE ..SVP … (…)




    0



    0
      chaoui04
      3 janvier 2017 - 11 h 44 min

      Courageux ?Afin qu’ils
      Courageux ?Afin qu’ils vendent le pays à la pernicieuse France ,à Israël …….par l’intermédiaire du flûtiste m’hénni plutot EL MAKHLI.
      Courageux ?plutôt blagueurs….




      0



      0
        Samir
        3 janvier 2017 - 16 h 38 min

        Pourquoi toute tentative de
        Pourquoi toute tentative de demander ses droits est directement liée a « israel » a la « france » etc. ?
        Cessez votre décéption car le disque est rayé depuis 62 car vous savez qui ont réellemtn des relations priviligiées avec ces deux pays. Ce ne sont pas certainement les kabyles.




        0



        0
    TheBraiN
    3 janvier 2017 - 10 h 22 min

    Les biens immobiliers , les
    Les biens immobiliers , les magasins et les voitures cassés , pillés et brûlés appartenant au ….peuple bien entendu !
    De même qu’un bus pris en chasse par une horde de sauvages (avec la promotion d’Al Magharibiya) à coup de pierres (est-ce dans les gênes ?) .
    Des sauvages ne se souciant même pas du danger mortel qu’ils font courir au pauvre chauffeur qui appartient lui aussi au peuple !




    0



    0
      Lady Faria
      3 janvier 2017 - 12 h 08 min

      Tout à fait. Ces actes de
      Tout à fait. Ces actes de vandalisme et de pillage nocturne sont de l’autoflagellation. Les biens publics sont les biens de tous, c’est-à-dire de chacun. Saccager, piller, incendier et cogner n’a jamais réglé aucun problème. Ceux qui agissent ainsi se nuisent à eux-mêmes, sans compter le discrédit qu’ils jettent sur ce mouvement de protestation, quand bien même les revendications en seraient des plus légitimes. La fin ne justifie pas les moyens. Mais sommes-nous seulement capables de faire preuve de discipline et de retenue dans les actions de masse? Sommes-nous capables de réfléchir, de raisonner, de contenir les pulsions qui animent les foules en colère? Paraîtrait que le QI d’une foule est celui d’un enfant de sept ans, d’après un psy…




      0



      0
        TheBraiN
        4 janvier 2017 - 8 h 05 min

        On n’aurait pu que soutenir
        On n’aurait pu que soutenir un mouvement de protestation pacifique (par exemple des familles occupant les places publiques comme on l’avait vu en Egypte) pour des objectifs bien précis (l’abrogation de certains articles de la loi des finances par exemple) mais là ce sont des voyous , qui ne savent même pas ce que la TVA veut dire, qui cassent , brûlent et pillent !




        0



        0
    Mouloud
    2 janvier 2017 - 21 h 38 min

    Il faut de la fermeté et
    Il faut de la fermeté et sévir. L’Etat Républicain doit se faire respecter Manifesté est une chose mais tout cassé est inacceptable. Comme je le dis souvent dans mes posts, les 2 dangers en Algérie sont l’Islamisme radicale et le Régionalisme Kabyle fascisants, tout 2 minoritaires, heureusement, mais groupuscules très politisés, agissants et manipulés. On devons asseoir notre mode de gouvernance sur une République solide et Démocratique basées sur une Ecole Républicaine qui fabrique des citoyens avec un esprit critique, curieux, entrepreneurial et ouvert sur le monde ainsi qu’une économie ouverte. AlgérieDebout.




    0



    0
      Lghoul
      3 janvier 2017 - 16 h 46 min

      Tu dois etre un CRS en
      Tu dois etre un CRS en retraite et je te vois déja baver en étranglant des etres humains.




      0



      0
    Kouider
    2 janvier 2017 - 20 h 29 min

    La violence c ‘etait l
    La violence c ‘etait l’objetif de cette manifestation. Les armes se sont tues en syrie, il faut bien trouver un autre lieu pour allumer le feu. L’algerie ne sera jamais à l’abri.




    0



    0
    co5
    2 janvier 2017 - 20 h 16 min

    « Ventre affamé n’a point d
    « Ventre affamé n’a point d’oreille  » ce n »est pas le cas des faux commerçants ( de DZ) qui lors des occasions sucent le sang des clients.
    tous les prix se sont envolés avant la loi de finances 2017.on veut prendre les algériens pour des »amnésiques »
    les postes de serviteurs de mémé6 sur ce site confirment la manipulation et la provocation.




    0



    0
    le berbère
    2 janvier 2017 - 19 h 01 min

    le conflit en Syrie arrive. a
    le conflit en Syrie arrive. a sa fin (ya presque plus rien à casser la bas), qu ‘est ce qui va occuper les téléspectateurs européens maintenant ?




    0



    0
    abder
    2 janvier 2017 - 17 h 58 min

    votre article est tandancieux
    votre article est tandancieux, vous affirmez que la ville tzi ouzou a suivit le mouvement de greve, c’est faux et archi faux.les tizi ouziens ont vaqué normalement a leurs occupations quotidiennes.




    0



    0
      DZ
      2 janvier 2017 - 18 h 50 min

      Vous dites des mensonges et
      Vous dites des mensonges (pour qui) vous travaillez (?…)




      0



      0
        DJAMEL
        3 janvier 2017 - 11 h 25 min

        LES VRAIS ALGERIENS
        LES VRAIS ALGERIENS TRAVAILLENT POUR LA VRAIE INDEPANDANCE ….O K ???? ON A MARRE DE LA MEDIOCRTIE ET DE LA MAIN DE L ETRANGER …..




        0



        0
      Lady Faria
      3 janvier 2017 - 4 h 55 min

      Je confirme que la grève n
      Je confirme que la grève n’est pas suivie à Tizi Ouzou : les commerces sont ouverts, les rues sont calmes, pas de manifestations ni de casse, pas même de routes barrées. Par contre, les commerçants sont en grève dans la wilaya de Bouira mais dans le calme.




      0



      0
    anonyme
    2 janvier 2017 - 17 h 29 min

    on commence à recolter ce qu
    on commence à recolter ce qu’on a pendant longtemps semé




    0



    0
    mouatène
    2 janvier 2017 - 17 h 27 min

    c’est malheureux. on assiste
    c’est malheureux. on assiste à un monde de la djahilia, ni plus ni moins.




    0



    0
      MELLO
      2 janvier 2017 - 20 h 14 min

      Les manifestants ont dit «non
      Les manifestants ont dit «non à la loi de finances 2017», «non à la misère», «non à la violence», «pour le droit d’avoir tous les droits» et «pour la protection de notre pays».Qui dira le contraire ???




      0



      0
        anonyme
        2 janvier 2017 - 21 h 27 min

        ILS DISENT NON A LA VIOLENCE
        ILS DISENT NON A LA VIOLENCE EN BRULANT LA CNEP UN BUS ET UN FOURGON DE POLICE ? C’EST QUOI LA DÉFINITION DE LA VIOLENCE POUR VOUS ? cette région reste malheureusement le jouet d’agents nocifs qui ne lui veulent pas du bien ! il faut que les gens de Bougie sachent qu’on n’obtient rien en cassant bien au contraire ! le respect se gagne par l’écoute et le débat ! l’Algérie avance et c’est pour le bien de tous!




        0



        0
          idir
          3 janvier 2017 - 1 h 10 min

          Oui on l’a bien compris, tous
          Oui on l’a bien compris, tous les maux viennent de cette région!
          L’Algérie avance… depuis quand?

          La vérité est que l ‘algérie stagne depuis 62 à cause de ces voleurs
          aux commande du pays.

          Une autre vérité, cette région pérturbe le sommeil national.

          itess itess mazal lhal
          matchi deketch idi souh wa wal




          0



          0
          victimisation !
          3 janvier 2017 - 9 h 24 min

          arretez de grâce cette
          arretez de grâce cette victimisation à la sioniste ! la Kabylie n’est pas pas victime de l’Etat ou je ne sais quoi (du moins, elle ne l’est plus comme passe leur temps à se le raconter certains) ! Elle est juste victime de ses propres enfants qui s’improvisent en victimes ! Ces propres enfants la marginalisent ! alors que nous savons tous que nous les kabyles nous sommes représentés à tous les niveaux de la société, de la politique, de l’économie, de l’armée …. seulement, cette région trés politisée, par héritage des combats de nos martyrs de la révolution est systématiquement la proie à toutes les manipulations internes ou externes ! Il serait temps que nous autres kabyles comprenions que nous sommes algériens avant tout ! quant à cette soi-disante gréve pour les fiscalité, il est fini le temps où tout le monde se gargarisait avec le pétrole de nos frères du Sud ! bougez vous et allez travailler comme tous les pays qui se respectent : payez vos impots au lieyu d’être des estomacs sur pattes !! qui peut oser aller investir en Kabylie quand systématiquement elle fait l’objet de sacages en règles !




          0



          0
          MELLO
          3 janvier 2017 - 12 h 31 min

          On aurait toutefois tort d’y
          On aurait toutefois tort d’y voir de la passivité ou une patience illimitée. Jamais les Algériens ne se sont sentis aussi démunis et humiliés. Jamais la jeunesse ne fut aussi désemparée, comme le nombre croissant de suicides en témoigne. Jamais, elle n’a autant manifesté pour des revendications aussi précises que légitimes. Jamais elle ne fut aussi indistinctement réprimée. Née dans une violence qui lui a été imposée par la colonisation, l’indépendance s’est construite autour d’une violence que lui ont ensuite imposée un pouvoir hostile à toute forme d’expression et d’organisation de la société. Se posant avec brutalité en tuteur permanent du peuple, le pouvoir a dilapidé les chances de la nation de se constituer sur des bases démocratiques. Et ce, alors que la démocratie demeure en Algérie bien plus qu’un choix de société : la seule façon de dépasser nos archaïsmes et la propension de bien des élites à préférer les situations de rente aux risques inhérents au combat contre la dictature. Il en est résulté le règne du clientélisme, du népotisme, d’une prédation à ciel ouvert, des fraudes électorales, de la répression et des crimes d’Etat.




          0



          0
        TheBraiN
        4 janvier 2017 - 8 h 07 min

        Ces manifestants , ou plutôt
        Ces manifestants , ou plutôt ces « 3araya » , ne savent pas ce que « loi des finances » veut dire !
        Ils sont sortis pour casser , pratiquer la hogra contre leurs concitoyens et voler ce qu’ils pouvaient voler !
        De quelles revendications parlez-vous ?




        0



        0
    Anonymous
    2 janvier 2017 - 17 h 15 min

    Depuis 1999 les algériens se
    Depuis 1999 les algériens se sont tu dignement (surtout les plus pauvres ) devant l’opulence et l’arrogance des nouveaux venus et parvenus dont beaucoup n’ont ni liens affectifs ni liens historique avec l’Algérie.
    Au lieu d’en tenir compte ce régime à pris cela pour de la faiblesse et de la résignation et à poursuivi son entreprise orgueilleuse pleine d’impunité pour poursuivre la hogra contre une partie des algériens.

    Ne montrant pas l’exemple elle demande au peuple d’être digne sous la hogra.
    Combien de milliards détournés au vu et au sud de tout le monde ? C’est même avec beaucoup de sagesse je trouve que les algériens ont vécu toute cette période au regard de la férocité sans foi ni loi des membres du clan au pouvoir….La hogra est visible aux yeux de tous.
    Maintenant je pense que ce régime va utiliser les vieilles ficelles d’achat grossier de la paix sociale pour se protéger un peu et masquer leurs forfaiture faîtes de comptes en banque à l’étranger de biens immobiliers où vivent leur progéniture et de développent économique basé sur des critères régionalistes.

    Tant vont les cruches marocaines à l’eau…




    0



    0
    anonyme
    2 janvier 2017 - 17 h 04 min

    Nous condamnons la violence
    Nous condamnons la violence par contre il est temps de dire la vérité au peuple.
    Il est temps d’ouvrir le champ politique de façon réelle pas de façade.
    Il est temps d’avoir des élections libre mais pas gagner d’emblée.
    Il est temps de dire au peuple que vous avez failli et conduit le pays au CHAOS.




    0



    0
      DZ
      2 janvier 2017 - 18 h 53 min

      Parole de sage, oui il est
      Parole de sage, oui il est temps que le pouvoir comprennent que nous sommes intelligents civilisés et pas dupes




      0



      0
      Mowatin
      2 janvier 2017 - 19 h 38 min

      ouvrir le champs politique à
      ouvrir le champs politique à qui au RCD, au FFS au MAK??




      0



      0
        aznay
        2 janvier 2017 - 20 h 36 min

        A qui alors a daach nosra
        A qui alors a daach nosra hamas et toute les forces moyenageuses .Au buveur de la pisse de chammelle Au ouach bihoum zouaoua maa lagouar




        0



        0
          Mokadem
          3 janvier 2017 - 5 h 31 min

          Tu me fera le plaisir de
          Tu me fera le plaisir de faire tes recherches sur l’ étymologie du mots Zouave ( faire le zouave 🙂
          Merci par avance




          0



          0
    Anonymous
    2 janvier 2017 - 16 h 55 min

    Qui a intérêt à protéger les
    Qui a intérêt à protéger les khellil saidani bedjaoui hemche et autres escrocs arrogants qui ont piller le trésor public dans des sommes hors normes ?

    Le clan au pouvoir pense que l’immunité n’aura pas de conséquences sociales?
    Donc ils ont le droit de voler et le peuple le devoir de la boucler et s’écraser ?




    0



    0
    Anonymous
    2 janvier 2017 - 16 h 51 min

    Pourtant en restituant les
    Pourtant en restituant les biens mal acquis depuis plus de 17 ans, le gouvernement montrerait des signes positifs . A lieu de cela elle organise des tournées de zaouias pour blanchir des escrocs…




    0



    0
    ELHAKIM
    2 janvier 2017 - 16 h 10 min

    Même l’animal, féroce ou non,
    Même l’animal, féroce ou non, très en colère, quand il se sent menacé, ou lorsqu’il a très très faim, ne se livre pas à ce genre d’actions inacceptables : LES DESTRUCTIONS GRATUITES, LES INCENDIES, CAILLASSAGES, demolitions, ATTEINTE AUX BIENS PUBLIC S (donc de tous les Algériens) ou privés, (donc des algériens souvent honnêtes, et qui ont, très souvent, mis des années de labeur et d’efforts pour les avoirs). L’animal, tout animal qu’il est, se contente uniquement de se défendre contre une menace du moment, et il ne tue que lorsqu’il a faim et uniquement pour MANGER; « machi bach ifezzed « . Le sabotage est HALLAL, mais seulement contre un ennemi tel que le colonialisme, esclavagiste, spoliateur des biens et de la liberté d’autrui ! LE SABOTAGE, Y A NASSSS EST STRICTEMENT HARRAM contre son propre pays et son économies ou ses biens publics ou privés , car dans ce cas SE SERAIT DE L’AUTO-FLAGELLATION, DES GESTES complètement idiots, et des conséquences d’une colère passagère mal contrôlée – mais toujours regrettable quand le mal est fait – Un peu comme un fou ELLI ITALEGUE OUM OULADOU CHR’IK HAYATOU quand il est (ou même mis,) en colère et ne sait s’auto-raisonner durant ce laps de temps critique! ALLAH YAHDI EL MOUMININE OUENNASS ESSABIRINE !




    0



    0
    BATNA
    2 janvier 2017 - 16 h 07 min

    FAITES GAFFE ! C’EST DE LA
    FAITES GAFFE ! C’EST DE LA MANIPULATION….. LES PREMIERS PERDANTS SONT L’ALGERIE ET LE PEUPLE ALGERIEN !!! QUI A INTERÊT A CE QUE LA KABYLIE S’EMBRASE…?




    0



    0
      Anonymous
      2 janvier 2017 - 17 h 04 min

      Comme tu n’es pas de batna,
      Comme tu n’es pas de batna, est ce que tu te souviens des violentes émeutes de oued el ma fruits d’une hogra honteuse dont à le secret le régime ?
      As tu vu n’es conséquences de la réaction d’un peuple qu’on veut humilier et marocaniser ?
      C’est facile et lâche de crier au loup quand on est soit même les pires pyromanes depuis 1962..

      Le régionalisme féroce du clan au pouvoir risque de devoir payer cher son arrogance et son impunité

      Des régions entières au centre et à l’est ont été complètement marginalisées pendant que d’autres ont encore droit à tous les égards

      C’est juste pas acceptable pour le peuple algerien qui ne courbe pas l’échine facilement




      0



      0
        BATNA
        2 janvier 2017 - 20 h 13 min

        TU POURRAS FAIRE PITRE AUTANT
        TU POURRAS FAIRE PITRE AUTANT QUE TU VOUDRAS….. MAIS LE PEUPLE ALGERIEN NE SUIVRA PAS LES PAS DANSE DU « mekhnez ». ALORS, CAUSE TOUJOURS MON KIKI, TU NOUS INTERESSES….. CAR EN 2017, IL Y AURA LA CHUTE DEFINITIVE DE LA NARCO-MONARCHIE AU MAROC ET LE PEUPLE FRERE MAROCAIN PAR LE BIAIS DE NOS FRERES DE SANG RIFAINS AMAZIGH TRANCHERONT LA TÊTE DE VOTRE PD mimi6…. ADIOS « el rey » de mas jojones….!!!




        0



        0
          Anonymous
          3 janvier 2017 - 10 h 59 min

          Tu n’es pas de Batna mais
          Tu n’es pas de Batna mais juste un vulgaire baltagui du clan marocain au pouvoir en Algérie.
          Ton accent t’a une nouvelle fois trahit.
          Nedroma ghazaouet ou Oujda n’ont rien de commun avec Batna…




          0



          0
        anonyme
        2 janvier 2017 - 20 h 36 min

        BATNA était un chiatte qui n
        BATNA était un chiatte qui n’a rien à voir avec cette ville, bravo.




        0



        0
        Lynda
        2 janvier 2017 - 21 h 49 min

        anonymous tu t’es dévoilé…
        anonymous tu t’es dévoilé… tu es un agent de la narco-monarchie.




        0



        0
    Bizarre ?
    2 janvier 2017 - 15 h 45 min

    Complètement ahurissant, le
    Complètement ahurissant, le fait de se tirer une balle dans le pied !
    Vous avez des revendications mais pourquoi tout saccager ? pourquoi brûler un bus ou affronter les forces de l’ordre comme si c’étaient vos ennemis !!!! c’est le ponpon : demander tous les droits quand en même temps ils pensent n’avoir aucun devoir ! et je suis sûr que ce sont les mêmes qui vont demander l’indépendance de la Kabylie tout en voulant bénéficier des subventions du pétrole et du gaz des terres de nos frères du Sud ! pourquoi toujours salir l’image de notre Kabylie pour des escrocs planqués qui n’acceptent pas de payer des impots et des taxes comme dans tous les pays qui se respectent ! parfois j’ai honte d’être kabyle !




    0



    0
      anonyme
      2 janvier 2017 - 16 h 09 min

      Les vrais escrocs sont en
      Les vrais escrocs sont en cols blancs protégés par la France avec des immunités diplomatiques pas les manifestants.




      0



      0
      salim
      2 janvier 2017 - 16 h 09 min

      Ce qui est bizarre ce n’est
      Ce qui est bizarre ce n’est pas qu’ils sont en train de tout casser.
      Mais ce sont des commerçants qui se plaignent de la vie chère, alors que normalement ce sont les citoyens qui doivent le faire.
      Des commerçants qui se plaignent de loi des finances 2017, alors que l’on vient à peine d’entrer dans l’année 2017.
      Et s’il y a des taxes ou un plus à payer c’est le citoyen qui le paie pas le commerçant, et s’il y a quelqu’un qui doit râler été hurler c’est le citoyen pas le commerçant. Les citoyens en majorité sont patients et attendent de voir malgré qu’il y a des flambées de prix de ci et de là.
      Puisque la taxe est supportée par les citoyens sous forme de Tva.
      La manipulation est criarde.




      0



      0
      Mammeri
      2 janvier 2017 - 16 h 33 min

      Ohé l’internaute @Bizarre
      Ohé l’internaute @Bizarre (non vérifié) , çà va ??? ya kho pourquoi tu n’es pas indigné, pourquoi tu ne parles pas comme çà et pourquoi tu ne donnes pas les mêmes conseils aux autres citoyens algériens non kabyles quand ils se révoltent et quand ils saccagent et détruisent ??? Dis moi, je t’en supplie. Pourquoi quand çà se passe en Kabylie, tu te « réveilles » …. enfin. Moi, j’ai la réponse et c’est à toi de nous dire pourquoi si tu as le courage de tes idées.




      0



      0
        Bizarre ?
        3 janvier 2017 - 9 h 58 min

        Je suis désolé mais mes
        Je suis désolé mais mes pensées ne s’adressent pas qu’à la Kabylie mais il se trouve que c’est Bejaia est en Kabylie et que c’est là que se déclenche la violence suite à cette loi de finances 2017 comme si la ville et les bougeotes étaient à palindre par rapport aux autres villes d’Algérie … le temps des subventions à tout va et des estomacs sur pattes est révolu : dilapider l’héritage des futures générations et la baraka de nos freres du Sud n’est plus permise ! ces commerçants n’ont qu’a faire comme tout le monde etre créatif et faire du business dignement !!! je suis kabyle mais je ne me reconnais pas dans cette façon d’agir par la violence : votez intelligemment, défier pacifiquement … c’est cela le chemin vers la civilisation !




        0



        0
    Boroba
    2 janvier 2017 - 15 h 38 min

    Même s’ils voulaient être
    Même s’ils voulaient être entendus , ils s’y prennent très mal.Ceux qui gouvernent sont de mon point de vue satisfait de voir ces violences cela discréditent totalement ces pseudos manifestants casseurs et le peuple algérien dans sa sagesse à compris la leçon.




    0



    0
    Aw faqou
    2 janvier 2017 - 15 h 22 min

    T…«pour le droit d’avoir
    T…«pour le droit d’avoir tous les droits» ….comme le droit de truander les consommateurs, de ne pas payer l’impôt, de vendre sans facture et à la sauvette, de bloquer les routes…etc. c’est El Jazeera, el Magharibiya et les medias des marochiensd qui vont se régaler et donner un sens à cette manifestation!!




    0



    0
    Constantine
    2 janvier 2017 - 15 h 21 min

    A Constantine aussi des
    A Constantine aussi des routes sont bloquées depuis ce matin par des citoyens contre la hausse des prix.




    0



    0
    momo
    2 janvier 2017 - 15 h 18 min

    ON RETOURNE A LA VIOLENCE
    ON RETOURNE A LA VIOLENCE URBAINE .C ETAIT PREVISIBLE .ON EN PREND PLEIN LA GUEULE .TANDIS QUE LES MINISTRES HAUT FONCTIONAIRES VIVENT SANS MEME TOUCHER A LEUR SALAIRE ET QUE TOUTES LES PORTES LEUR SONT OUVERTE AVEC LEUR COSTUMES CRAVATE DE CORONPUS.




    0



    0
    ali
    2 janvier 2017 - 15 h 14 min

    ces « manifestants » brûlent et
    ces « manifestants » brûlent et saccagent avec des slogans totalement vides comme : » le droit d’avoir tous les droits ». Des voyous tout simplement.




    0



    0
      el Berka
      2 janvier 2017 - 15 h 40 min

      si tu réagis comme ça devant
      si tu réagis comme ça devant le désarroi de tes compatriotes c’est que tu dois toucher une pension du f l n ou autre de cet Etat corrompu jusqu’à la moelle.pauvre c…




      0



      0
        un algerien
        2 janvier 2017 - 16 h 22 min

        tu penses que c’est bien de
        tu penses que c’est bien de brûler et de casser ? Il y a des problèmes en Algérie comme dans tous les pays , j’appuie mes compatriotes mais pas ces voyous qui cassent et brûlent pour se faire entendre.Le peuple doit s’organiser pour trouver des solutions mais de manière civilisée.




        0



        0
    GHEDIA Aziz
    2 janvier 2017 - 15 h 04 min

    La casse, le saccage, le
    La casse, le saccage, le caillassage et le brûlage des véhicules de transport (qu’ils soient publics ou appartenant à des privés) ne sont dans l’intérêt de personne. Il est bien entendu tout à fait normal lorsque le citoyen se sente marginalisé, délaissé par les pouvoirs publics de réagir, de manifester son mécontentement en recourant à la grève, mais il ne doit en aucun cas faire abstraction du civisme et se conduire comme un bulldozer rasant tout sur son passage. Je ne peux donc, personnellement, à la vue de ce bus qui brûle, que manifester ma colère « amicale » contre nos frères de Béjaia. Car cela me rappelle d’autres évènements du passé et en particulier un certain … 5 octobre.




    0



    0
      XXXX
      2 janvier 2017 - 15 h 45 min

      Au lieu de donner des leçons
      Au lieu de donner des leçons de civisme, il faudrait se poser la question suivante: les citoyens de Bejaia ne sont pas des sauvages. Ils sont comme tous les autres citoyens de l’Algérie. Mais qui a donc brûler le bus? Qui l’a chargé de le faire et pourquoi? DANS toutes les manifs, même à Paris, il y a des casseurs, certains même des agents de l’ordre en civil( le cas de Paris). La foule a le cerveau dont l’intelligence est tirée vers le bas




      0



      0
    DZ
    2 janvier 2017 - 14 h 49 min

    C’est un devoir contre ce
    C’est un devoir contre ce pouvoir corrompus , (…)
    L’appel à la grève générale fait sortir le régime de Bouteflika de ses gonds Le collectif citoyen créé spontanément un peu partout dans l’Algérie profonde pour appeler à une grève générale de 5 jours du 2 janvier au 7 janvier 2017, baptisé RCNC, « Restons Chez Nous au Chaud », « Ne circulez pas dans la ville, hébergez dans vos propres maisons les pauvres, les mendiants, les frères sans logis, faites des provisions de vivres et d’eau pour huit jours. »
    C’est un devoir, ainsi nous ferons tomber pacifiquement ce pouvoir algérien corrompu
    Envoyez à tout vos proches des SMS » RCNC »




    0



    0
      Sprinkler
      2 janvier 2017 - 15 h 02 min

      Les commerçants ont baissé
      Les commerçants ont baissé leurs rideaux alors tu viens écouler tes salades propagandistes ici…




      0



      0
      Anonymous
      2 janvier 2017 - 15 h 05 min

      Wach ! tu te prends pour Ben
      Wach ! tu te prends pour Ben M’hidi ? Allah yerahmou.!




      0



      0
        anonyme
        2 janvier 2017 - 16 h 13 min

        Non ne me prends pas pour
        Non ne me prends pas pour Ben Mhidi
        Tu as peur comme ceux qui te paye pour nous répondre.




        0



        0
      Lyes Oukane
      2 janvier 2017 - 16 h 40 min

      @ DZ /// Bonjour .  » Restons
      @ DZ /// Bonjour .  » Restons Chez Nous au Chaud  » ca c’est de l’argumentaire de haut vol . Et ceux qui n’ont ni toi ,ni chauffage ,tu en fais quoi ? Ah oui ,  » hébergez dans vos propres maisons les pauvres … pendant huit jours  » . Et le reste de l’année ,qu’ils crèvent ? Quand on se revendique comme un altruiste pur et dur ,on aide tout le temps .On ne se camoufle pas en hiver et on va à la plage en été . Que les miséreux manifestent ,je comprends. Mais que les nantis comme toi les envoient au casse pipe pendant que tu comptes les points bien au chaud … pas très glorieuse comme position .  » Nous voulons le droit d’avoir tous les droits  » . C’est la définition quasi exacte du mot anarchie . Aucun pays au monde ne peut accepter une telle politique et tu le sais parfaitement . En voulant te faire passer pour un anti gouvernement ,tu n’as fait que te dévoiler comme un opportuniste ,un manipulateur de la misère des autres . Vous avez des stocks de bouffes à la maison . Ca signifie que votre cinéma a été préparé ,réfléchi depuis longtemps . En stockant de la nourriture chez soi ,on ne fait que créer de la pénurie et de l’inflation partout . C’est en agissant ainsi ,que vous avez poussez les plus miséreux à sortir de leurs gongs .  » Ventre affamé n’a point d’oreille  » voilà votre stratégie . Les pauvres te remercient pour ce cadeau du nouvel an . Dieu te le rendra au centuple , j’espère .




      0



      0
      Amitou
      2 janvier 2017 - 18 h 35 min

      Si tu veux faire tomber ce
      Si tu veux faire tomber ce gouvernement comme tu le dis ,la constitution Algerienne t en donne les moyens par les urnes.au 21 eme siecle il y a des lois et un citoyen civilise doit les respecter sinon bonjour l anarchie et la porte ouverte a l inconnu..et au terrorisme aveugle.Les exemples ne manquent pas.La Turquie faisait un taux de croissance de 9% en 2015,cette annee 2016 c est 1 %….la lire Turque est en degringolade de plus de 20% par rapport au dollars,les investissements ont ete divises par 3.La descente en enfer continuera certainement a cause du chaos ou l a plongee le systeme de gouvernance des freres musulmans.Que Dieu preserve notre pays du chaos et des manipulations des ennemis de la nation Algerienne.Notre Union est sacree pour defendre nos acquis mais pacifiquement.Les casseurs doivent etre denonces.Ils n ont pas de places dans notre societe pacifique.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.