Métrologie : un texte pour renforcer la «souveraineté nationale»

Abdessalem Bouchouareb, aujourd’hui à l’APN. New Press

Le projet de loi relative au système national de métrologie a été débattu aujourd’hui à l’APN. C’est un projet qui contient de nouvelles mesures d’un dispositif contribuant à hisser les produits locaux à la hauteur des exigences de qualité dans la perspective de la diversification de l’économie.

«Ce projet de loi va permettre à notre pays d’instaurer de nouvelles règles et procédures de nature à contribuer au renforcement de la compétitivité de notre économie et consolider l’Etat dans l’accomplissement de son devoir envers le citoyen en termes de protection de sa santé et de son environnement, mais aussi dans l’assurance de la protection de l’économie nationale et des institutions. Le système de métrologie proposé va nous permettre de renforcer notre souveraineté dans ce domaine», a affirmé le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, qui explique les raisons de la multiplication des acteurs dans la mise en place de ce système et son fonctionnement.

Ainsi, ce projet de loi propose la refonte globale du système actuel de métrologie en vue de son adaptation aux normes internationales et aux nouveaux instruments scientifiques et techniques utilisés dans le domaine de la métrologie, avec l’objectif de renforcer l’offre des produits locaux et leur crédibilité sur les marchés national et étranger. Le nouveau texte en débat à l’APN vise, entre autres, comme l’a souligné le ministre, à éliminer les confusions qui existent dans le texte en vigueur en définissant clairement les branches et en les mettant en cohérence à tous les niveaux. C’est un projet de loi qui comble certaines insuffisances, notamment en ce qui concerne la métrologie industrielle qui souffre de carences en termes de prise en charge réglementaire, au moment où l’Algérie mise beaucoup sur ce secteur pour diversifier ses exportations.

Ce projet de loi, comme l’a défendu le ministre, va permettre la modernisation du dispositif national de métrologie, «outil important d’une économie régulée de concurrence». Le texte de loi propose ainsi «la mise en place des méthodes, instruments et équipements de mesurage unifiés et conformes au système international de métrologie, de sorte à garantir également leur validation à l’étranger, au bénéfice des produits locaux exportés». Ce projet de loi est de nature à aider au développement des capacités nationales en prestations métrologiques à travers un réseau national de laboratoires spécialisés.

L’Algérie manque terriblement de laboratoires et d’instruments métrologiques qui permettent une évaluation rigoureuse de la conformité des produits aux normes, garantit la loyauté des transactions, veille à la qualité des produits et des services et augmente, par conséquent, le niveau de protection du consommateur et de l’économie nationale. Le texte va donc mettre fin à la dépendance de l’Algérie de l’étranger en la matière en prévoyant notamment l’institution d’un conseil national chargé de définir et de coordonner la politique nationale de métrologie et de sa coordination ainsi qu’une entité nationale chargée du contrôle de l’application des normes de métrologie et d’un réseau de laboratoires d’étalonnage, de référence et d’essai.

La métrologie, peu connue du grand public, joue un rôle capital en matière d’importation ou d’exportation des produits et même dans la vie quotidienne des consommateurs. Elle est pour de nombreux spécialistes plus qu’un facteur de croissance. C’est carrément un paramètre important pour la pérennisation des entreprises nationales.

Sonia Baker

Comment (2)

    anti-khafafich
    6 janvier 2017 - 4 h 11 min

    vous appelez ça APN ?? c’est
    vous appelez ça APN ?? c’est vide derrière Bouchouareb, ou sont ces dipitis !!! race maudite de chakaristes invertébrés. Après quelques mois ces mêmes dipitis diront que la loi a été voté contre notre volonté et celle du peuple : « pouvoir dictateur » diront ils bande de nullards




    0



    0
    AMAR MOKHNACHE
    5 janvier 2017 - 8 h 35 min

    MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS !
    MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS ! UNE loi qui encadre la metrologie est un pas tres important vers la protection de la societe de la banalisation de l anarchie ambiante ! combien de fois n a t on pas vu des commercants peser leur marchandise avec une boite de tomate en guise de poids…Le calibrage puisqu il s agit de ca devrait l ensemble des outils et equipements de mesure ou de controle ! non seulement ca protege les citoyens et les installations maus ca cree aussi des emplois et permet d avoir des vrais reperes c est le travail des universites que de creer de telles fillieres et de les ouvrir sur la societe pour repondre a leurs questionnement et que cela ne reste pas un theme exclusif pour les inities….




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.