Grine : généralisation de la TNT et installation de l’Autorité de régulation de la presse écrite, principaux objectifs de 2017

La généralisation de la télévision numérique terrestre (TNT) et l’installation de l’Autorité de régulation de la presse écrite figurent parmi les principaux objectifs du secteur de la communication en 2017, a annoncé jeudi le premier responsable du secteur, Hamid Grine. «Notre principal objectif pour l’année 2017 est la généralisation de la TNT», a déclaré le ministre sur les ondes de la Radio nationale, précisant que le taux de couverture du territoire national par cette technologie «sera bientôt de 95%». «Reste seulement à ce que les télévisions des foyers soient dotées de cette technologie», a-t-il ajouté. Parmi les autres objectifs du secteur durant l’année qui vient de débuter, M. Grine a également cité l’installation de l’Autorité de régulation de la presse écrite, l’effacement de toutes les zones d’ombre en matière de radiodiffusion, la poursuite des cycles de formation au profit des journalistes et des citoyens et le parachèvement du système RDS (Radio Data System). Le RDS est un service de transmission de données numériques en parallèle des signaux audio de la radio FM. Cette technologie permet l’écoute d’une station radio sans interruption lors d’un déplacement, en prenant en charge automatiquement le passage d’une fréquence à l’autre.

Revenant sur les réalisations du secteur durant les dernières années, le ministre a notamment rappelé le lancement de sessions de formations destinées aux journalistes et aux citoyens. «Nous avons cumulé une quarantaine de sessions de formations sur tout le territoire national et les choses avancent d’un pas sûr, étant donné qu’il y a moins de diffamation, d’attaques et d’injures dans la presse», s’est félicité M. Grine, qui a jugé le bilan de ces cycles de formation «globalement positif».

Evoquant la suppression des zones d’ombre en matière de radiodiffusion, le ministre a rappelé avoir remarqué, lors d’une visite à Béchar en 2014, que la population locale captait plus de radios étrangères que la radio Saoura. «A partir de ce constat, nous avons lancé une stratégie basée sur l’amplification des fréquences pour éliminer ces zones d’ombre», a-t-il expliqué, indiquant avoir remarqué lors d’une autre visite effectuée en mars 2016 que «les choses avancent dans le sens que nous avons défini». Le ministre n’a pas manqué cette occasion pour saluer le rôle de la radio en tant que média «dynamique et extrêmement percutant», mettant en exergue son rôle notamment dans la promotion de la femme, dans l’écoute des préoccupations des jeunes et dans la protection de l’environnement.

Concernant le Prix du président de la République du journaliste professionnel, M. Grine a indiqué qu’«il s’agit la d’un prix qui se mérite». «Nous espérons avoir des articles et des émissions qui soient au niveau de ce prix», a-t-il dit. Interrogé à propos de certaines imprimeries qui rencontrent des difficultés financières, M. Grine a rappelé avoir instruit ces imprimeries de diversifier leurs produits en imprimant, outre les journaux, des livres et des prospectus, entre autres.

Commentaires

    Jean_Boucane
    7 janvier 2017 - 8 h 10 min

    Enfin une excellente idée, il
    Enfin une excellente idée, il faut généraliser la TNT… et ensuite quand les foyers auront accés à la TNT, il faut faire une taxe pour les personnes qui veulent garder leur parabole… une taxe élevée qui va dissuader les gens d’avoir une parabole car la parabole est un piège avec les émissions étrangères et en plus cela degrade nos villes avec une pollution visuelle…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.