FLN : Hocine Khaldoune appelle à l’éviction de Djamel Ould-Abbès

Hocine Khaldoune. D. R.

Après avoir servi pendant des années sous l’autorité de l’ex-secrétaire général du parti Amar Saïdani, le responsable de la communication du FLN et membre du bureau politique, Hocine Khaldoune, vient de lancer un appel pour l’éviction de Djamel Ould-Abbès, après avoir claqué la porte du BP. L’ancien bras médiatique d’Amar Saïdani justifie sa démission par le comportement «individualiste» et «irresponsable» du nouveau secrétaire général Djamel Ould-Abbès qui «n’écoute plus personne» au sein de cette instance dirigeante du parti. Hocine Khaldoune accuse ouvertement M. Ould-Abbès de «semer le trouble» au sein de l’ex-parti unique. Il affirme sur sa page Facebook qu’il était dans l’impossibilité de continuer à travailler avec le SG qui ne consultait plus les membres du BP ni ne les informait de ses décisions. L’ex-membre du BP assure qu’il ne va pas «rentrer chez lui» et qu’il va se battre jusqu’au bout «pour la sauvegarde du FLN qui représente le sang de nos martyrs et de nos moudjahidine». Il demande aux militants de se mobiliser pour «faire barrage aux dérives» du nouveau SG qu’il considère comme «inconscient» de la responsabilité qui lui incombe au FLN.

La démission de Hocine Khaldoune renseigne sur l’aggravation de la crise au sein de l’ex-parti unique, miné par la multiplication de groupes d’intérêts et de luttes de clans d’affairistes aux appétits voraces. Héritant d’un parti en lambeaux, Djamel Ould-Abbès, qui a pris la place d’Amar Saïdani poussé par le président Bouteflika à démissionner après ses dérapages, emploie la politique de la carotte ou le bâton. Dès sa prise de fonction, il a tendu la main aux différents courants redresseurs, tout en refusant la remise en cause des instances du parti. Au fil des jours, M. Ould-Abbès assied son pouvoir en imposant sa façon de faire et une stricte discipline au sein du parti.

Djamel Ould-Abbès a certes gardé le bureau politique du FLN tel qu’il a été laissé par Amar Saïdani, mais le nouveau SG de l’ex-parti unique contourne cette instance dans sa gestion du parti en installant de nouvelles structures et commissions et en «réinjectant» dans l’encadrement central du FLN d’anciens ministres et d’anciens responsables du parti marginalisés durant la période de Saïdani et de son prédécesseur Belkhadem.

Ainsi, M. Ould-Abbès semble déclarer la guerre aux «irréductibles» qui refusent de «se dissoudre» dans la nouvelle organisation du parti et qui se dressent contre les décisions du secrétaire général. Les dissensions reprennent de plus belle, à quelques mois des législatives. La préparation des listes de candidature à ces élections s’annonce donc explosive.

Sonia Baker

Comment (21)

    BOUARIF - AURES
    14 janvier 2017 - 22 h 05 min

    Mr le pseudo opposant de
    Mr le pseudo opposant de pacotilles, il fallait réagir sous ta soumission sous ton maître DREBkI alias Saïdani le voleur des 300 millions d’€uros, achat d’une carte de résidence, et demande accordée d’une carte de Nationalité Française, puisqu’il est né avant 1962, nous voila tous ceux qui président aux destinées du pays sont et resteront des traîtres en puissance, sous le couvert des juifs Sionistes, qui gèrent leurs biens en France et en Europe, pauvre Algérien travesties, humiliée, vendu au moins offrant, et dire, que nous sommes les porteurs du flambeau de la Glorieuse Révolution de novembre 1954, nous sommes atteint du syndrome Marocain par l’entremise de la drogue, qui rapporte beaucoup beaucoup d’argent, puisque la valeur d’un homme ne tient plus dans notre société parasitée par les gains, et comme l’argent n’a pas d’odeur alors, je vous laisses devant vos pensée noires et vos mémoires !!!
    Cordialement: Un Algérien de ses montagnes sous la neige et l’air pur pour une cure de relaxe !!!




    0



    0
    Anonyme
    11 janvier 2017 - 16 h 43 min

    L e FLN n’existe plus
    L e FLN n’existe plus ,actuellement c un mouvement squatté par des affairistes qui ne cherchent que la fortune au nom d’un front créer par grands hommes , j’estime qu’il est temps pour les algériennes ( ns ) de prendre conscience pour mettre un terme a cette bande de Mafia




    0



    0
    Tangoweb 54
    11 janvier 2017 - 15 h 27 min

    Les vrais militants du parti
    Les vrais militants du parti du FLN.qui ont commencé leur militantisme dans les années 60 sont marginaliser et exclus de fait des élections et de participaction aux congrès et ce depuis l arrivée de M.Belkhadem suivi de M.Saadani et de l actuel Secrétaire général. En fait le parti FLN est à la merci des prédateurs et des opportunisites qui ont mis le parti à leur service exclusivif,pour y arriver tous les moyens sont. bons y compris la chkara Je mets au défi de prouver le militantisme des membres du comité central ou du Bureau politique actuels,ces gens qui tiennent le bâton par le milieu se sont emparé des rouages du parti pour leurs intérêts et ont exclu tous les vrais et sincères militants




    0



    0
    Anonymous
    11 janvier 2017 - 13 h 02 min

    Ammar SAIDANI, TLIBA, DJEMAÏ
    Ammar SAIDANI, TLIBA, DJEMAÏ , KHALDOUN et consorts dehors.! Mais rassurez vous la Justice divine vous rattrapperzeVous avez trahi la mémoire de vos seigneurs les CHOUHADAS; Vous avez fait fait de ce parti autrefois noble, un fonds de commerce pour amasser des fortunes colossales. Même si la justice des hommes ne vous rattrapera pas, celle de DIEU ne vous lâchera pas dans ce bas monde d’abord puis dans l’autre monde ensuite.




    0



    0
      Anonymous
      12 janvier 2017 - 13 h 32 min

      existent d’autres au sein de
      existent d’autres au sein de ce parti pires que saidani, tliba et les autres;des députés accusé de moeurs mais blanchis par une justice corrompus;c’est vrais saidani et ses amis ont fait adhéré a ce parti les personnes qui leurs ressembles des voyous;des violeurs;des traitres;et des bandits;le moment est arrivée pour faire un nettoyage approfondi;et rendre ce parti sain et respectable;




      0



      0
    Chouhadas
    11 janvier 2017 - 6 h 45 min

    Mat hachmouch de voler le
    Mat hachmouch de voler le parti de Benmhidi et didouche qui appartient à tous les algériens. Bande de maffia. Régler vos comptes au kalach et disparaissez à jamais de notre vue, vous et votre copie Taïwan de notre glorieux FLN.




    0



    0
    Nemrod
    11 janvier 2017 - 1 h 06 min

    Mdrr , on a l’impression d
    Mdrr , on a l’impression d’être a Corleone à l’epoque de Juliani….Bande de voyous…!!!




    0



    0
    Docteur Farouk HAMZA
    10 janvier 2017 - 22 h 15 min

    Le Front de Libération
    Le Front de Libération National (FLN en 2017.
    Le Front de Libération National (FLN) est et devait être un parti d’avant-garde, c’est à dire évoluant avec l’émancipation de la société algérienne et des répercussions internationales. Il ne devait en aucun cas rester figer. Cette léthargie au long court n’est ni un fait du hasard, ni une coïncidence d’une quelconque fixation politique d’un groupe de militants conservateurs sans horizon nouveau. Faut-il  » mettre le plus vieux parti politique algérien au musé » et classer une fois pour toutes les spéculations sur un passé glorieux de notre Révolution? Je ne pense pas pour plusieurs raisons : le FLN a une aura et une crédibilité importantes au sein de notre nation pour une raison affective d’une part et surtout pour le projet de société qu’il n’a de cesse de revendiquer. Le FLN a toujours prêcher l’égalité des chances pour tous les citoyens, la démocratisation de toutes les instances, la séparation des pouvoirs, la protection des couches sociales les plus démunies. ll reste en réalité le parti le mieux structuré et le plus solide dans la sphère politique actuelle. Le meilleur argument est toutes les épreuves qu’il a du subir n’ont jamais atteint son fondement et ses militants qui se mobilisent dès que la Nation parait être menacée. Cette force réside dans la conviction de ces femmes et ces hommes qui croient à ce grand projet de l’Algérie moderne tournée vers le monde et qui refuse de vivre en autarcie. Notre grand tord, nous militants du FLN, est l’insuffisance d’information et de transmission de la Grande et Glorieuse Histoire de notre parti. Loin de toutes les conjonctures politiques et des événements circonstanciels qui peuvent bien entendu, avoir leur importance, notre parti doit s’ouvrir davantage aux jeunes algériennes et algériens en leur donnant la possibilité de s’exprimer librement, sereinement, de leur la possibilité de proposer, d’initier des axes de réflexion et d’action, de leur sentir que le FLN est leur parti et qu’ils ont toutes les latitudes de trouver la meilleure approche de militer avec les moyens de leur époque, je sous-entends les réseaux sociaux, les conférences intellectuelles et culturelles, les ateliers de travail selon les possibilités des régions et des mouhafadhates, de revoir les différents organigrammes……..Toutes ces potentialités doivent être catalysées pour le renouveau de notre parti afin qu’il brise les vieux carcans et les méthodes périmées et redonner gout à la vie politique de notre pays. Le parti n’est pas la propriété privée d’un groupe de personnes ou d’un clan mais l’espérance de toute la jeunesse algérienne. Il doit être le creuset de l’innovation et du progrès idéologiques dont la source ne peut être que cette jeune génération quine demande qu’à être prise en considération. Docteur Farouk HAMZA. TIZI-OUZOU, le 10 janvier 2017.




    0



    0
      Khanfri
      11 janvier 2017 - 7 h 58 min

      entre l option de mettre le
      entre l option de mettre le PFLN au musée et l option de le considérer comme parti d avant garde …. il n a pas a mon avis lieu de réfléchir: la sentence Apres prés de 60 ans d indépendance.Ce PFLN N a jamais été libre il a été toujours utilise comme appareil par le pouvoir c est une sorte de marche pied pour mobiliser les masses pour les besoins du pouvoir.Il a été crée dans un but ses militants venaient de divers partis MTLD-AML-Oulemas-PCA ..Ce but a été atteint .Le FLN n avait plus raison d être.Ses propres militants les plus en vue ceux qui l avaient aient créé ont créé d autres partis tels FFS PRS MDRA ….Il n a ete garde par le pouvoir en place que pour servir et n a jamais été autonome .La preuve flagrante est devant vos yeux :Comment son SG peut il demander un 5eme mandat pour Boutef (malade) et 2 ans avant la fin de ce 4eme mandat.Le FLN est squatte et c est une supercherie maintenant. Si ses militants sont aussi nickel que vous le dites pourquoi ont ils peur de créer un autre parti . Leur refus a cette option est un aveu :ils preferent utiliser l aura du FLN de 54 -62 comme les islamistes utilisent la religion.Le garder comme aujour dhui c est une forme de corruption des mentalités.




      0



      0
      Nemrod
      11 janvier 2017 - 8 h 03 min

      Cher Mr. Dr. Farouk Hamza ..
      Cher Mr. Dr. Farouk Hamza …Il n’est ni question de reforme ni de Lifting, seule l’irradication par abolition mettera fin à cette septicèmie héréditaire ….C’est irremediable !!! Sans prendre en considération les dégats commis sur le plan sociologique, l’Algérien est « un produit » un tube digestif improductif localement, cumulant une valeur ajoutée inéstimable, doté d’une particularité étrange qui se traduit par une compétence incontournable à l’international, l’Algérien a fait ses épreuves




      0



      0
    Yacine.Dz
    10 janvier 2017 - 18 h 59 min

    A. Saidani a été désigné à la
    A. Saidani a été désigné à la tête de l’ex-parti pour accomplir quelques besognes. Il a été mis à la porte par ceux qui l’ont nommé. D. O. Abbès a, aussi, été désigné pour accomplir d’autres besognes puis il sera renvoyé. En attendant ce temps ils se mangent entre-eux lui du peuple. Allah iqewi chitan’houm qu’ils s’entretuent et qu’ils foutent la paix à ceux qui veulent sortir l’Algérie du fond de l’abîme.




    0



    0
    RAHMA
    10 janvier 2017 - 18 h 26 min

    J ESPERE PROCHAINEMENT CA
    J ESPERE PROCHAINEMENT CA SERAIS
    DJMIAI ET TLIBA




    0



    0
      Anonymous
      10 janvier 2017 - 18 h 39 min

      amine;amine; et d’autres
      amine;amine; et d’autres corrompus affairistes;




      0



      0
    Cheikh kebab
    10 janvier 2017 - 16 h 59 min

    C des profiteurs
    C des profiteurs opportunistes. C pas un parti,il ne fonctionne pas comme un parti,c comme l’ugta de sidi said,c des organes du pouvoir,bien payés,logeant où?? Au club des pains!!




    0



    0
    ALI EL FELLAG
    10 janvier 2017 - 16 h 54 min

    NETTOYER. L’emblème de la
    NETTOYER. L’emblème de la nation algérienne;des traitres; des bandits;des voyous;de corrompus;ils existent encore des responsables et aussi des députés avec un passer sale;certains ont meme des frères ex terroristes;des violeurs;des corrompus;honteux de voir ces personne au sein de cette constitution crée avec le sang des chouhadas; et maintenant c’est les harkis et les fils de harkis qui profitent et nuire a cette emblème dégager hors FLN




    0



    0
    SoleilPourTous
    10 janvier 2017 - 16 h 16 min

    le fln, front de libération
    le fln, front de libération nationale est devenu, depuis 1962, Front de Liquidation Nationale.




    0



    0
    Tarik
    10 janvier 2017 - 15 h 55 min

    N’importe quoi, c’est parce
    N’importe quoi, c’est parce qu’il a été mis en quarantaine, qu’il crie au scandale en disant quoi, que dans le FLN coule le sang de nos martyrs? Wallah, Quand Saidani le tunisien était aux commande le FLN avait quoi comme sang? arrêtez Monsieur et ayez un peu de dignité et cassez vous, pas parce que je supporte Ould Abbas, pas du tout, mais c’est la meilleure façon de montrer que l’on a un minimum d’honneur, vous avez mangé, et profité, avec bouderbouka, maintenant laissez le tour aux autres pardi !!!




    0



    0
      Saadsaid dz
      11 janvier 2017 - 3 h 30 min

      Cet pègre ne se rassasie
      Cet pègre ne se rassasie jamais tant qu’ils sont là ils veulent encore donc se n’est pas la peine de les mettre en quarantaine ils trouvent d’autres articles pour demeurer et se reconstituer kif sidi kif l’autres la même chose .




      0



      0
    BabElOuedAchouhadas
    10 janvier 2017 - 14 h 49 min

    Cette demission est la
    Cette demission est la premiere contre-attaque du traitre Amar Saidani connu pour etre a la solde du Roitelet M6, sachant par ailleurs, que Khaldoune a toujours ete la taupe du Drabki, Ceci ne veut nullement dire que Ould Abbes est un saint bien au contraire.




    0



    0
    5colonne
    10 janvier 2017 - 14 h 32 min

    Quel bande d’esroc et d
    Quel bande d’esroc et d’usurpateur , vous avez souille’ se partis, vous avez salis nos chouada (…).




    0



    0
    slam
    10 janvier 2017 - 14 h 01 min

    «pour la sauvegarde du FLN
    «pour la sauvegarde du FLN qui représente le sang de nos martyrs et de nos moudjahidine».
    Tu veux dire «pour la sauvegarde du FLN qui représente nos trabendistes de l’import-import et nos valeureux khobzistes qui votent la main sur le kerche sur tout ce qui bouge» sans doute ? voilà c’est corrigé.
    Sinon OUI battez vous !! lâchez les doberman entre vous, nous on assistera au spectacle.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.