Yennayer : célébration dans le calme et la joie à Béjaïa

Célébration  de Yennayer à Seddouk. D. R.

La célébration à Béjaïa du nouvel an amazigh, dix jours après les violentes émeutes qui ont secoué le chef-lieu de cette wilaya et ses environs, revêt un caractère hautement politique. Comme prévu, la célébration a été marquée par l’organisation de plusieurs activités culturelles et une cérémonie officielle à la Maison de la culture Taos-Amrouche, en présence des autorités locales. L’événement qui a attiré de nombreuses familles, comprend notamment des expositions d’objets traditionnels et de produits du terroir, sur fond de musiques et de chansons kabyles. On a constaté une importante présence des policiers dans l’enceinte de l’établissement, mais aussi sur l’esplanade où a été installé un chapiteau depuis deux jours.

Pour rappel, la célébration officielle de Yennayer a été annoncée par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, au lendemain des émeutes du 2 janvier, en disant notamment que les Algériens «ne connaissaient pas le printemps arabe».

Plus tôt dans la journée, environ 300 personnes avaient pris part au rassemblement organisé par le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) au niveau de la place Saïd-Mekbel au centre-ville, sous une surveillance étroite des forces de sécurité, qui se sont déployées en force. Les manifestants ont brandi des drapeaux de leur mouvement et scandé des slogans traditionnels hostiles au pouvoir et réclamant «l’autonomie de la Kabylie». La foule s’est dispersée dans le calme.

Rabah A.

Comment (15)

    Tinhinane
    14 janvier 2017 - 15 h 39 min

    OUI, nous avons fêté

    OUI, nous avons fêté YENNAYAR sans les sauts de NEKKAZ

    Assegas Amaggaz 2967




    0



    1
    boulette
    14 janvier 2017 - 0 h 24 min

    il collabore avec les
    il collabore avec les sionistes racistes plein de haine et les plus grands assassins que la terre est porté je vs laisse réfléchir mérite t il votre fidélité votre honneur bravoure non je ne crois pas mais c mon avis qu Allah ns guide Amine.




    1



    0
    Tangoweb 54WjW
    13 janvier 2017 - 18 h 52 min

    L officialisation du dialect
    L officialisation du dialect Tamazigh comme langue Nationle et officielle sans par un référendum populaire comme le veut toute véritable démocratie à démontrer que les Kabyles ont d autres objectifs que ce dialect.Ils veulent toujours plus quitte à déstabiliser le pays et le faire exploser malgré le faite que la région kabyles est la mieux développée par rapport au reste de l Algérie




    1



    0
      Anonymous
      13 janvier 2017 - 20 h 37 min

      Nous sommes d’accord quant à
      Nous sommes d’accord quant à ton référendum ! La haine arabiste va se déchainer sur tamazight et les kabyles comprendront que seule l’indépendance peut constituer une solution.quand je dis kabyles je parle évidement des kabyles aveugles.




      0



      1
      SoleilPourTous
      14 janvier 2017 - 0 h 25 min

      a tangoweb, t’es vraiment un
      a tangoweb, t’es vraiment un provocateur, toujours à côté de la plaque! Je doute vraiment que t’es un Algérien.
      Aucun Algérien ne souhaite exclure son frère compatriote.
      Tamazight est une langue parlée et comprise par la plus part des Algériens au même titre que la derdja contrairement à l’arabe classique qui n’est comprise que par les gens qui ont suivi des cours à l’école.
      Comment peut-on organiser un référendum pour décider de l’existence d’un citoyen? où t’as vu ça?
      Je suis Algérien Kabyle et fier de toutes les composantes de l’Algérie dont le derdja.
      Si ça ne tient qu’à moi dès demain j’annoncerai l’enseignement de tamazight et de la derdja comme langues maternelles sur tout le territoire national et l’anglais comme langue de la sciences.
      frère de l’est à l’ouest et du nord au sud. Pas de fitna, on en a eu assez depuis notre existence!

      Vive l’Algérie avec tous ses enfants, les vrais!




      0



      1
      Dyhia
      14 janvier 2017 - 6 h 00 min

      Nouvel an Amazigh = 2967 !!

      Nouvel an Amazigh = 2967 !! Avant la naissance même de la langue Arabe.
      Ta haine garde la pour tes semblables




      0



      1
    Anonymous
    13 janvier 2017 - 11 h 20 min

    Nous ne sommes pas concerner
    Nous ne sommes pas concerner par l’idéologie du MAK même si cela tient à coeur certains aventuriers pro-indépendantistes de la Kabylie, donc nous ne federons pas pas à cette cause. Berberisme et sa culture oui pour sa sauvegarde et sa transmission mais nous n’adherons à l’idée d’une entité territoriale amputée du reste de la nation Algérie.




    1



    0
    ATTENTION
    13 janvier 2017 - 10 h 18 min

    ATTENTION INFILTRATION DE NON
    ATTENTION INFILTRATION DE NON ALGERIENS !




    0



    0
    IZEM
    13 janvier 2017 - 9 h 49 min

    ON ETAIT DES MILLIERS A
    ON ETAIT DES MILLIERS A MARCHER ET DES CENTAINES D ARRESTATIONS.RDV AU 20 AVRIL .LE COMBAT CONTINUE NOUS SOMMES AMAZIGH ET ON VEUX NOTRE AUTODETERMINATION .NE PLUS FAIRE PARTI DE TLIBA BOUTEFLIKA OULD ABBES ET GAID SALAH LE TUNISIEN .ON EST BERBERE NUMIDE IZWAWEN IKVALIYEN.JAMAIS ARABE




    0



    1
    Simplement
    13 janvier 2017 - 7 h 34 min

    Si vraiment Yennayer tien au
    Si vraiment Yennayer tien au coeurs des Kabyles d’ALGÉRIE alors bon Yennayer à tous !!!




    0



    0
      Elguerroumi
      13 janvier 2017 - 20 h 55 min

      Yennayer est un calendrier
      Yennayer est un calendrier agricole adopté par les habitants qui vont de la région ibérique jusqu’en Egypte .
      En Algérie et au Maroc il a été appliqué dans les villes jusqu’à dans les années 70 à Alger il y avait des marchands de bonbons exposés dans des grandes (Sella) sur les trottoirs des bonbons de différentes couleurs et goût .Dans les maisons avec des moyens on mangeait du poulet et pour les autres (grande majorité) on mangeait du berkoukes.
      Et c’était pareil dans les régions de l’ouest.
      C’est pas spécifique à une région




      1



      0
    Kahina
    13 janvier 2017 - 3 h 39 min

    tazmert, tumert uk talwit iw

    tazmert, tumert uk talwit iw aseggas amazigh 2967.

    Yennayer amervuh !!!

    Bonne année 2967 !!




    0



    1
    Anonym
    13 janvier 2017 - 2 h 25 min

    Merci ,ça fais vraiment
    Merci ,ça fais vraiment plaisir de lire un commentaire de sages et content de voir mes frères célébrer une fête en toute liberté, il reste beaucoup de challenges encore,et avec le temps les choses changeront et la sagesse l’emportera, encore merci.




    0



    1
    Ouchen
    12 janvier 2017 - 21 h 53 min

    L’erreur que ne devrait
    L’erreur que ne devrait JAMAIS commettre le pouvoir, serait de réprimer les manifestations PACIFIQUES des sympathisants du MAK.Même si ce sont des milliers qui marchent,ils constituent une infime minorité par rapport aux millions de kabyles que nous sommes.Je ne peux pas concevoir qu’un jour on puisse me demander un passeport pourmerendre à Oran,Constantine,Béchar…C’est absurde.Ce n’est pas un plaisir pour moi ,que beaucoup de mes compatriotes soient imprégnés de l’idéologie arabo-islamiste.J’aurais aimé que ces compatriotes soient tolérants comme nous le sommes dans nos montagnes kabyles: tous les courants de pensée sont admis:musulmans pratiquants,musulmans non-pratiquants,chrétiens,déistes,athéees…Mais malgré tout,la majorité des kabyles ne pourra jamais accepter d’être enfermée dans nos montagnes,car l’Algérie est la terre de nos ancêtres.C’est pour cette raison,que tous les algériens qui se sentent Amazigh doivent se réapproprier leur identité ancestrale.Ce n’est pas le combat des kabyles seuls.Autre chose,que le pouvoir n’essaie jamais de faire du mal à Ferhat Mhenni.Son combat est pacifique.Il faut lutter contre lui avec des idées,des arguments.Malgré que nous soyons contre ses idées politiques,on ne peut oublier son passé de militant de la liberté et de la cause Amazigh.Imazighen ne peuvent oublier que Ferhat a grandement contribué,à travers ses chansons ,à nous faire prendre conscience de notre identité.L’artiste Ferhat est talentueux et plein de bravoure.
    Les admirateurs de l’artiste Ferhat sont beaucoup plus nombreux que les sympathisants du MAK.
    Je le répète,que personne n’essaie de faire du mal à Ferhat,sinon la blessure causée à la kabylie s’ajoutera à celles du printemps 1980,de l’assassinat de Matoub,du printemps… L’intensité de la colère qui en résulterait est imprésible.
    La violence n’engendre que la violence et la haine.




    0



    0
      atlas51
      13 janvier 2017 - 11 h 11 min

      Le combat de Ferhat
      Le combat de Ferhat pacifique, on aura tout entendu. C’est oublier qui finance ce triste individu et sa collusion avec Israël. Si il représente une minorité alors les kabyles doivent faire entendre leur voix et renvoyer ces traitres à leurs expéditeurs. Sinon ils sont complices.




      1



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.