Bouira : plus de 500 personnes victimes d’une intoxication alimentaire à Chorfa

Plus de 500 personnes ont été victimes d’une intoxication alimentaire après avoir pris un dîner collectif (ouaâda) organisé par la société civile et la commune de Chorfa (est de Bouira) à l’occasion de la célébration de Yennayer, a-t-on appris auprès des services de la Protection civile et des urgences de l’hôpital de M’Chedallah. Après avoir mangé de la viande au dîner collectif, un groupe de dizaines de personnes ont présenté des signes d’intoxication (vomissements et diarrhée), suivies quelques heures plus tard de dizaines d’autres personnes avec les mêmes symptômes, ce qui a nécessité leur évacuation aux services des urgences de l’hôpital de M’Chedallah, qui se retrouve débordé de malades. «Nous avons reçu plus de 400 personnes dont certaines ont été évacuées vers d’autres hôpitaux, notamment Tazmalt, Chorfa, Ahnif et Taourirt», a indiqué un des responsables des urgences médicales de l’établissement public hospitalier de M’Chedallah, Kaci Yahia.

Le staff médical «maîtrise bien la situation», a-t-il assuré, affirmant n’avoir enregistré aucun cas grave. L’hôpital de Taourirt Ath Mansour a également reçu un grand nombre de personnes victimes de l’intoxication évacuées de Chorfa. «Nous sommes en train de prendre en charge plus de 150 malades», a déclaré à l’APS, pour sa part, Kamel Merzouk, médecin exerçant au sein de cet établissement. «Aucun cas grave n’est à déplorer pour le moment», a-t-il tenu à rassurer.

R. N.

Commentaires

    anonyme
    13 janvier 2017 - 20 h 43 min

    les responsables doivent être
    les responsables doivent être identifiés et poursuivis par la justice ! fort heureusement tout le monde semble s’en être sorti mais tout de même c’est grave !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.