Législatives : le FLN appelle Benflis à revoir sa décision

Djamel Ould-Abbès, secrétaire général du FLN. New Press

Le FLN se déploie à travers des sorties médiatiques de ses cadres pour défendre le ministre de l’Intérieur, Nourreddine Bedoui, après les vives réactions suscitées par ses menaces proférées à l’encontre des partis ayant appelé au boycott des prochaines législatives.

Pour cette formation politique au pouvoir, les propos du ministre de l’Intérieur n’étaient nullement destinés au parti Talaie El-Hourriyet présidé par Ali Benflis. Selon El-Amri Arif, membre du comité central du FLN et responsable du parti en France, Nourreddine Bedoui parlait plutôt des autres partis tels que Jil Jadid et d’autres formations «microscopiques» qui existent depuis de longues années mais qui n’activent pas. «Je peux vous assurer que Bedoui ne parlait pas du parti de Benflis qui a été récemment créé», a-t-il affirmé sur le plateau de France 24 où il a débattu de cette question avec Sabria Dehiles du parti Talaie El-Hourriyet.

Pour ce responsable au FLN, le parti de Benflis doit participer aux élections législatives. «Je lance d’ici un appel à Ali Benflis, que je connais bien et que je respecte beaucoup, pour qu’il se ressaisisse et reconsidère la position de son parti par rapport à ce scrutin, car c’est une nouvelle formation qui a du sang neuf et une nouvelle dynamique politique», a-t-il soutenu. Ce cadre du FLN a estimé, en revanche, que les autres partis qui ont décidé de boycotter les législatives ne l’ont pas fait par conviction politique mais par leur incapacité à avoir des listes de candidatures et à mener une campagne électorale. «Qu’est-ce que Jil Jadid a comme base militante? Quelques militants encartés ! Une dizaine !» a lancé l’invité de France 24 d’un air moqueur pour lequel les responsables de «petites formations» sont des «commerçants qui mettent aux enchères leur agrément».

La réaction du FLN, à travers son responsable en France, intervient après la virulente réaction des partis de l’opposition, et en premier lieu celui d’Ali Benflis qui a accusé le pouvoir de vouloir exercer une forme de paternalisme sur l’opposition, d’infantiliser l’action politique et de transformer les élections en transaction. Sabria Dehiles a précisé au responsable du FLN que le parti Talaie El-Hourriyet «ne fonctionne pas à la dictée» et qu’il a une base militante qui décide de la marche à suivre et des positions à prendre par rapport à des événements politiques et électoraux.

Sonia Baker

Comment (34)

    dinosaurus
    22 janvier 2017 - 9 h 26 min

    on se moque de qui svp.nous
    on se moque de qui svp.nous prendre pour un peuple d atarders.a croire que sommes des mineurs .tout ce beau monde se connaisent et boivent le the ensemble.installer une comission de surveillance des elections waoua.toute les commissions depuis 1962 qui on jurer sur le saint coran .et qui on preferer l argent et les places.des parjures a vie.pauvre algerie tu ne merite pas ca.




    0



    0
    aroif
    22 janvier 2017 - 0 h 46 min

    bien dis ghedia et je
    bien dis ghedia et je rajouterais que sont de sincères patriote de l’Algérie et tout le monde le sais tout est faux dans cette société algérienne,les élections fausse les responsables faux et il est temps de mettre l’homme qu’il faut à la place qui faut;comme l’armée et ces deux partis politique qui boycotte sinon ,considérer tout ceux qui participent comme faux y compris ce guignole de arif instrumentalise par ce cet opportuniste de député un certain bourras ,ait mokhtar et un chauve de la courneuve appelé khalid rahmoune qui sont tous des suceur de la communauté algérienne et ennemie de l(Algérie à l’extérieur (…) et vive la démocratie libre et des compétences,,




    0



    0
    Nora
    22 janvier 2017 - 0 h 37 min

    SVP épargnez nous de Benflis
    SVP épargnez nous de Benflis et Benhamadi. Cette paire de sous-marins est très dangereuse pour le développement du pays.




    0



    0
    Anonymous
    21 janvier 2017 - 22 h 50 min

    le chef suprème de FLN
    le chef suprème de FLN négocie les sièges a offrir a ses alliés destructeurs de la nation et son peuple;pourquoi votez et le résultat est connus d’avance;juste de la figuration ni moins,ni plus,ne soyez pas complice de cette mascarade




    0



    0
    aroif
    21 janvier 2017 - 20 h 33 min

    C’est qui ce minable arif!qui
    C’est qui ce minable arif!qui se prend pour le chef du fln alors qu’il represente que lui méme et les escrocs comme lui et arrete de parler au nom de veritable militants et sincere en plis par hatki comme toi ‘bouras rahamoune et autres??!




    0



    0
    el wazir
    21 janvier 2017 - 20 h 13 min

    ce qui est sure, c’est que
    ce qui est sure, c’est que les élections sans BENFLIS restent fade, sans expression, si le PFLN craint l’absence de BENFLIS des législatives, c’est surtout son absence des futures présidentielle qui fait le plus peur, parce que gagner des élections sans concurence valable c’est comme les spoliées et le PFLN en phase d’assainissement le reconnait aujourd’hui




    0



    0
    HomLibre
    21 janvier 2017 - 19 h 16 min

    @ NATION pourquoi Sadi Said
    @ NATION pourquoi Sadi Said sur ta liste qu’est ce qu’il t’a fait ? Étrange ce consensus du mensonge… Généralement fruit des courtisants tapis dans l’administration (régime)…..Sadi a raison de dire  » je me suis trompé de peuple » quand on oublie ce qu’on est et qu’on agit comme des singes qui miment le chef de la tribu




    0



    0
    L ALGERIE D HIERS PARTIRA
    21 janvier 2017 - 19 h 10 min

    ILS SONT TOUS AGES ET
    ILS SONT TOUS AGES ET FATIGUES PAR LES VICISSITUDES DE LA RENTE ILS S ACCROCHE AU POUVOIR ET PRENNENT TOUTE UNE JEUNESSE EN OTAGE!!!
    la jeunesse n est pas representee ici et ces vieux ne la comprendront jamais ils viennent d une autre epoque et confondent leurs faibles et grincheux pouvoir avec celui du pays l incomprehension est totale ils se rendent service les uns au autres le plus normalement du monde
    ils faut qu ils partent le probleme c est la maniere de les faire partiR SANS DEGATS ET PUIS METTRE UN PERE AU PLACARD….C EST PAS SIMPLE!!!!




    0



    0
    Rien-ne-va-pluq
    21 janvier 2017 - 18 h 32 min

    N’est-ce-pas de la surenchère
    N’est-ce-pas de la surenchère politique qu’on nous propose sur un plat mijoté à la veille de chaque échéance électorale ? Tout le monde est convaincu que les dés sont à chaque fois jetés à l’avance. Cependant le cas du FLN de la guerre de libération nationale – Non pas celui qu’on veut aujourd’hui servir à la génération actuelle – n’est-il pas extrêmement sensible ; que son image rayonnante ne supporte plus d’être ternie sans fin. Mérite-t-il encore d’être traîné dans la boue politique « pour quelques dollars de plus ». Il suffit pour preuve l’état lamentable dans lequel se trouvent certains carrés de chouhada – isolés – ornés du drapeau national, abandonnés devenus malheureusement des dépotoirs d’ordures, d’urinoirs, etc…
    Ce Parti n’appartient à personne. Il est le patrimoine de tout un peuple qui a sacrifié ses enfants pour la liberté et l’indépendance de l’Algérie. Ceux qui aujourd’hui l’exploitent à des fins politiques ne contribuent-ils pas consciemment ou inconsciemment à obscurcir l’histoire de ses militants qui ont tombé au champ d’honneur, et par conséquent ternir l’image de toute la révolution de novembre 54. Côte à côte le FLN et l’ALN n’ont-ils pas réussi à libérer l’Algérie du joug colonial la main dans la main car la main de Dieu est toujours avec l’ensemble.
    Aujourd’hui le FLN n’est plus le Front de Libération Nationale d’autrefois. Ne peut-on pas péjorativement l’appeler le FOA : le Front de Ould Abbas, comme il le fût avant celui du FAS : le Front de Amar Saidani, etc… Le boycotte éventuel de certains partis d’opposition des prochaines élections est le résultat de cette ambiguïté qui prend en otage d’un côté comme de l’autre l’opposition en général et le pouvoir entre l’intérêt général et les bénéficiaires effectifs des consultations politiques.
    Sauvegardons svp ce qui reste du sacrifice national des martyrs de ce parti historique, et cessons d’exploiter ces symboles à des fins subjectives. Laissons donc ses chouhadas reposer en paix dans leurs tombes en l’absence d’une leçon d’histoire éducative, de messagerie distinctive appropriée à qui de droit, patriotique, d’amour et de conscience.




    0



    0
    lhadi
    21 janvier 2017 - 15 h 29 min

    Le Parti FLN, école d
    Le Parti FLN, école d’escroquerie qui apprend à ses élèves comment faire passer le faux pour du vrai, est devenu une écurie d’ambitions dans laquelle des Rastignac algériens agissent comme ce « rat qui connaît le chemin des rats ». Par voie de conséquence, il faut s’employer à dessiller les yeux des consciences assoupies afin que les valets du système imposés par la force de la baïonnette puissent être chassés par la volonté du peuple. Nous pouvons le faire. Nous devons le faire Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
      B.M.RACHID
      28 janvier 2017 - 1 h 54 min

      appartenant a la generation
      appartenant a la generation post independance, il est de mon devoir et pour la posterite de mentionner que MR Ould abbes est medecin , competant, ayant vecu un militantisme exemplaire, un fils de la nation algerienne, intellectuel de première heure, ayant l’amour de la mere patrie ds le sang, son devouement et ses multiples sacrifices ne peuvent etre mis au placard, le poste de secretaire general du parti de la LIBERATION NATIONALE le replace a sa juste valeur. Homme de rigueur, methodique, juste, realiste , legaliste, il sera a la hauteur de la mission qui lui a été confiée par Son excellence Monsieur Le President De La République…j’ai eu a maintes reprises l’occasion d’entendre des anciens de l’ALN , puis cadres de l’ANP louer l’integrité de cet homme. En toute conviction, apportant lui notre confiance, et aidons le ds sa tache, sa tache de rassembleur de la NATION ALGERIENNE.. NOTRE UNION EST NOTRE FORCE.. GLOIRE ETERNELLE A NOS VALEUREUX MARTYRS… VIVE L’ALGERIE ! ! !




      0



      0
    Mazouzi
    21 janvier 2017 - 14 h 42 min

    l’Algérie est debout est c
    l’Algérie est debout est c’est le plus important…à moins que, vous souhaiteriez qu’elle soit comme la Libye ou la Syrie etc…
    Restez tranquille, la vie politique de se décantera petit à petit et le peuple d’Algérie en sera le premier à s’en félicité.
    Le problème est aux frontières et aux ennemis réelles de notre pays qui en disposent de relais à l’intérieur et, c’est là ou vous devez rester vigilant et arrêter vos mégèreries.
    PS. je vous vois entrain de dire encore un affidé du pouvoir! libre comme le vent.




    0



    0
      Anonymous
      21 janvier 2017 - 18 h 46 min

      Un vrai discours d’un
      Un vrai discours d’un baltagui caméléon aux multiples pseudo qui n’a aucuns scrupules à mentir et vendre du vent comme si le peuple algerien était un ramassis de grands naïfs et de demeurés….




      0



      0
    Bouabsa
    21 janvier 2017 - 13 h 31 min

    Bien que le pouvoir ne veut
    Bien que le pouvoir ne veut pas l’entendre, ni lui, ni ses relais nationaux, régionaux et locaux ne veulent d’élections démocratiques propres (exceptions: constitution de 1989, législatives de 1991, présidentiels de 1995 avec la victoir de Zeroual et constitution de 1996. La fraude électorale est l’oxygène du pouvoir. C’est sa maladie et sa tradition. TOUT LE MONDE an Algérie ét à le l’étranger le sait. Les conséquences pour le peuple algérien sont désastreuses. TRUMP l’a dit hier : les élites politiques et leurs associés oligarques inclus TRUMP lui-même sont, non pas seulement à Washington mais à travers le monde, les parasites qui sucent le sang des peuples. Il faut bien inventer un jour un système (éducatif, militaire, politique, financier, économique) qui mettra fin au cambriolage légalisé des couches sociales démunies.




    0



    0
    5colonne
    21 janvier 2017 - 10 h 53 min

    Allez directement au donneurs
    Allez directement au donneurs d’ordre LA FRANCE, le reste c’est du theatre, vous voyez plus, vous n’entendez plus, vous bougez plus reveillerrrrrrrrrrrrrrr vous




    0



    0
    Yust50
    21 janvier 2017 - 10 h 43 min

    Pourquoi le président
    Pourquoi le président bouteflika ferme les yeux sur tous ces dépassements ..on gère pas comme cela une nation …
    Le président gambien vient de se retirer on vient de l’apprendre après 22 ans de cauchemar pour ce peuple …
    À quand la lumière pour notre pays …Ould normal doit être à côté du kanoun pour se Chaffer et raconter des cantines pour ses arrières petit-fils …




    0



    0
    pegasse
    21 janvier 2017 - 10 h 02 min

    Si j’ai bien compris, le f l
    Si j’ai bien compris, le f l n qui est un parti, demande á un autre parti qui de surcroit est un parti d’opposition de changer d’avis et de participer aux elections?!, c’est quoi cet aplomb?,vous voyez vous aux u s a les democrates dire ça aux republicains?!,pour qui ils se prennent?,a moins que les premiers soient l’ALGERIE, et les autres des intrus venu d’ailleurs, dans leur esprits bien éclairés le f l n n’est pas un parti il est même superieur á l’etat donc a droit de vie et de mort sur tous,sinon comment cimprendre une telle aberration,en plus ils les poussent a aller á l’encontre de leur base,voila encore une preuve qu’ils sont un parti etat




    0



    0
    Anonymous
    21 janvier 2017 - 9 h 03 min

    le parti des bandits qui
    le parti des bandits qui squatte 36 000 locaux volés au temps du parti unique continue via l’administration où ses éléments pilulent à voler toutes les élections depuis 1962. Ces gens sont capable de provoquer une guerre à la Syrienne pour rester au pouvoir. S’il on considère qu’il ne l’ont pas encore fait.
    La pire des situations c’est que ces mecs ( oui car il y a surtout des mecs ) en plus de se prendre sans rire pour les plus patriotes de la nation ils prétendent avoir  » crée l’état » Les sous traitant de de Gaule ont crée l’état !! pourtant c’est leur tuteur qui les a installé seul à la tête de cet état déjà existant avec une infrastructure des institution écrite et installées d’une façon effective à travers le territoire, il suffisait de mettre un mec un illettré à la tête de l’hôpital déjà existant et l’ouvrir il suffisait de mettre un autre à la mairie ( tampis pour les élections et le choix du peuple ) pour que la proximité continue, il suffisait de de mettre « Algérie » « algérienne » à la place d’un ancien nom ou qualificatif dans les texte qu’on dit crée pour cet état.

    Le FLN n’a jamais rien crée si ce n’est la discorde et la division au sein de la nation algérienne et cette division s’est faites et planifiée par la violence extrême et elle continue encore aujourd’hui.




    0



    0
      Raselkhit
      21 janvier 2017 - 9 h 15 min

      Je veux bien Mais faudrait
      Je veux bien Mais faudrait peut être nous dire de quels locaux s’agit-il les élections je crois que chaque citoyen va voter dans l’isoloir comme il veut il n’y a pas un kalachnikov sur la tête des votants Quand on veut raconter des conneries il faut être au plus prêt de la vérité et pas le contraire de ce que tout le monde connait Quand tu parle de ton papa faudrait peut être aller à l’école apprendre un peu l’Histoire Et même sans ça il suffit de voir toutes les misères que nous fait ta maman pour comprendre les rapports néocoloniaux que tu nous proposes On croit avoir compris que tu cherches le retour du terrorisme chez nous NON Merci on a déjà donné




      0



      0
        Anonymous
        21 janvier 2017 - 18 h 50 min

        Ne dis pas « on » pour parler
        Ne dis pas « on » pour parler de ta petite personne misérable. A la limite précise que dans le « on » tu entends par là les hallabas les marocains de souche et de culture les rescapés des rafles de 1975 les escrocs etc….Bref tout le socle des courtisans de ce régime en place.




        0



        0
    Ali-Dz
    21 janvier 2017 - 7 h 31 min

    l’algérie est le seul pays
    l’algérie est le seul pays qui a inventé l’urne caméléon ou les bulletins se transforment par apport a la couleur de ceux qui gouvernent l’algérie est condamné a vivre dans l’injustice,la corruption;les magouilles;el hogra;le favoritisme et la destruction du pays




    0



    0
      Raselkhit
      21 janvier 2017 - 9 h 01 min

      Parce que tu te sens
      Parce que tu te sens complètement incapable de réflexion tu penses que tout le monde est dénué de cerveau L’Algérie est un pays comme tous les autres ni meilleur ni pire La Démocratie fonctionne comme le veut le « PEUPLE » souverain Si quelqu’un veut à tout prix nous transformer en esclave nous le refusons Nous sommes un peuple libre




      0



      0
        Ali-Dz
        21 janvier 2017 - 9 h 31 min

        a raselkhit10:01tu appartiens
        a raselkhit10:01tu appartiens aux familles qui ont aidé l’occupant a nos colonisé pendant 132 ans;de la race de WI-WI chef;c’est tu es vraiment algérien et patriote sort de ton coquille et aller voir ailleurs les autres nations avec moins de moyens et plus developer que ton pays dirigé les alliés du colonialisme français;si toi tu te sens libre moi pas; comment sentir libre ou la justice n’existe pas,pire qu’a l’époque du colonialisme;et pour avoir un emploi il faut corrompre ou avoir des pistons;pour se soigner il faut aller a l’étranger;ou le voleurs et le corrompus sont protégé et mieux considéré;veux-tu des noms la liste et tellement longue impossible de cité tous ces corrompus amis de tes idoles ou gouvernement;alors pour qui votez pour la Faillite et Liquidation de la Nation(FLN) ET SES APPRENTIS




        0



        0
    Cheikh kebab
    21 janvier 2017 - 1 h 32 min

    Vous êtes bien au chaud au
    Vous êtes bien au chaud au FLN usurpé,n’est ce pas M Arif du FLN en frznce??? Dites nous ce que vous faites en frznce? Dites nous les avantages et privilèges que vous offre l’état sur le dis du contribuable?? Avez vous une villa au club des pains?? Jil jadid est un vrai parti,ses militants sont de vrais militants,c a dire des militants qui donnent et servent le pays,pas des militants qui viennent à la mangeoire pour se servir. Les vrais partis sont ceux qui ont quitté le FLN usurpé,le FLN historique doit être au musée,il appartient a tous les algeruens. Quittez le et allez créer votre parti,appelez le comme vous voulez mais pas FLN,et là on verra ce que vous pesez si Arif!!




    0



    0
    SoleilPourTous
    20 janvier 2017 - 23 h 35 min

    Quand je vois tous ces
    Quand je vois tous ces dinosaures encore sur la seine politique, je me dis mais pourquoi j’ai séché des cours et fait des marches et des grèves pendant les années 90? je le regrette amèrement !
    J’ai une pensé pour tous les militants qui ont fait de la prison politique pendant ces années là, ainsi que ceux qui ont été exclus de toute promotion professionnelle à cause de leurs patriotismes.
    Encore une fois, la place du fln est au musée.




    0



    0
    NATION
    20 janvier 2017 - 21 h 54 min

    CA NOUS INTÉRESSE PAS CES
    CA NOUS INTÉRESSE PAS CES ÉLECTIONS …. et nous ne les reconnaissons pas si elles donnent le pouvoir parlementaire aux mercenaires du Qatar et des frères musulmans Égyptiens dans notre pays et qui vont conduire à la guerre civile et à la destruction de cette nation … le gouvernement ne sait pas ce que veulent les algériens .. les algériens ne veulent pas cette démocratie Mdherha et corrompue et qui ouvre le couloir aux agents saoudiens et qatariens dans leur pays … cette démocratie de la corruption, de la Choukara et des impostures , dangereuse pour leur pays .. ils veulent l’Armée , la stabilité et ils veulent un homme , un vrai nationaliste consensuel qui plus tard remplacera Bouteflika pour conduire l’Algérie vers le travail , le sérieux , l’unité et la puissance économique et militaire .. on veut pas de la démocratie de Mokri , de Djabala , de Tliba , de Sadi et du Trabendisme religieux et politique .. on veut l’Algérie nationale




    0



    0
      Raselkhit
      21 janvier 2017 - 9 h 08 min

      C’est exactement ce qu’ils
      C’est exactement ce qu’ils attendent que les citoyens refusent leur citoyenneté en refusant de voter c’est leur donner gratuitement le pouvoir La vraie VIE c’est justement tranquillement démocratiquement leur barrer la route par le bulletin de vote Seule la mobilisation de tous les citoyens honnêtes qui arrivera à leur couper la route L’abstention c’est un tapis rouge aux escrocs




      0



      0
    Lahtihate
    20 janvier 2017 - 21 h 03 min

    Purée de merde le FLN a
    Purée de merde le FLN a réussi à avoir dans sa poche 99,9 % des partis politiques pour les législatives et pourtant mais çà ne lui suffit pas ! Les hyènes et les dinosaures du FLN et du pouvoir veulent du 100 % pour hurler à la communauté internationale que le système politique algérien est démocratique. Ces prédateurs sont insatiables. En tout cas merci vivement à Benflis et à Djilali d’avoir refuser de jouer les carpettes et les serpillières.




    0



    0
    beka
    20 janvier 2017 - 18 h 39 min

    le boycott c’est dire Non
    le boycott c’est dire Non est un acte politique, Rien d’autre qu’une arme non-violente pour montrer sa désapprobation.




    0



    0
    elhadj
    20 janvier 2017 - 18 h 11 min

    M OULD ABBES en homme sage
    M OULD ABBES en homme sage invite le nouveau parti TALAAT ELHOURIA a participer aux élections ce qui est d ailleurs logique pour s implanter dans le nouveau champs politique et avoir une base pour se développer et gagner les rênes du pouvoir par la volonté populaire.le boycott constitue pour le plus humble des citoyens une fuite en avant voire un acte de décès d un parti qui se discrédite au départ d une élection nationale.il est vrai que trop d espoir a été mis sur ce parti par une très large majorité de citoyens pour l émergence de la democratie et de la bonne gouvernance ainsi que le renouvellement générationnel de ces gouvernants dont la gestion a donne les résultats que nous subissons.
    M BENFLIS FERAIT MIEUX DE REVOIR AVEC SON COMITÉ CENTRAL LA QUESTION DE SA PARTICIPATION AU PROCHAIN SCRUTIN POUR NE PAS DÉCEVOIR LE NOMBRE IMPORTANT DE SYMPATHISANTS QUI NE S ATTENDENT QU A ETRE MOBILISES POUR SENSIBILISER LES ÉLECTEURS




    0



    0
      Anonymous
      21 janvier 2017 - 20 h 24 min

      M. Elhadj,Ould Labbes n’a
      M. Elhadj,Ould Labbes n’a rien d’un sage. Il obéi aux ordres de son maitre le fameux ‘fakhamatohou’. C’est le manque de confiance du système fraudeur qui crée la panique en son sein. Tu comprends, au-delà de la mascarade électorale prochaine, il s’agit du sort du pays que ce régime mène a la dérive et à laquelle ne veulent etre associes ni Benflis, ni Djillali qui , de ce fait, gagnent plus a respecter la volonte de la mahjorite de leurs militants que les « koursis éjectables du système.




      0



      0
    Anonymous
    20 janvier 2017 - 18 h 04 min

    monsieur ouled abbès;pourquoi
    monsieur ouled abbès;pourquoi participé a une élection et le résultat est connu d’avance;monsieur benflis voulait plus de sièges proposer alors il a dit non;meme les corbeaux savaient que les élections en algérie sont truquées;nous vivons plus dans l’époque de mongolisme le peuple algérien est devenu intelligent et responsable;déja il faut commencé a faire le ménage dans votre parti FLN ou une majorité de vos députés ont les mains sale;lorsque vous auriez des député loyaux et intègres la on pourra votez pour votre parti




    0



    0
    Lemdigouti
    20 janvier 2017 - 17 h 30 min

    Drôle d’invitation faite à Mr
    Drôle d’invitation faite à Mr Benflis !!! En somme une participation pour cautionner le semblant de démocratie, assister à la fraude électorale et permettre le maquillage des résultats voulus et mis préalablement en place.
    Le système DZ est unique au monde !!!. Nous avons bien eu un candidat (Président) incapable médicalement gagner une présidentielle avec une campagne inqualifiable et unique depuis la nuit des temps. La science politique devrait assurer un enseignement et l’inclure dans ses programmes à partir de l’exemple algérien…. pays des miracles où tout peut se passer, tenir la route.




    0



    0
    GHEDIA Aziz
    20 janvier 2017 - 17 h 29 min

    J’aimerai bien savoir depuis
    J’aimerai bien savoir depuis quand « ce responsable du FLN en France » n’a pas mis les pieds en Algérie. Il est clair que cela fait bien longtemps sinon il saurait qu’un parti tel que Jil jadid, même s’il n’a que 5 ans d’existence est loin d’être un micro parti comme il le dit et qu’il a bel et bien une base militante assez conséquente non seulement sur le plan quantitatif mais aussi du point de vue qualitatif de par son engagement en faveur de l’avènement d’un véritable État de droit. Par ailleurs, si Jil jadid et le parti de Benflis ont décidé de boycotter ou de ne pas participer à ces élections, cela ne regarde qu’eux et eux seuls et ils n’ont de leçon de patriotisme à recevoir de personne et encore moins de ceux qui ont l’habitude de faire de ces élections une grande mascarade. Cela est mon point de vue en tant que citoyen lambda.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.