Rupture du câble sous-marin : AT sera dédommagée

AT a essuyé une perte de 600 millions de dinars lors de cet incident. D. R.

La ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication (TIC), Mme Imane-Houda Feraoun, a affirmé jeudi que l’entreprise Algérie Télécoms (AT) sera dédommagée par le navire responsable de la coupure en octobre 2015 du câble sous-marin reliant Annaba à Marseille (France). Interpellée par un député de l’Assemblée nationale populaire (APN) lors d’une séance plénière consacrée aux questions orales, Mme Feraoun a précisé qu’«AT, qui avait pris en charge les travaux de réparation du câble sous-marin reliant Annaba à Marseille, sera dédommagée par le navire responsable de l’incident qui a causé une perturbation du service internet durant prés d’une semaine».

«AT a essuyé une perte de 600 millions de dinars lors de cet incident et obtiendra, en vertu d’une décision de justice, un dédommagement de la part du navire responsable de la coupure d’internet, du fait de son accostage en un lieu inadéquat», a indiqué la ministre. Répondant à une question sur les mesures prises en vue d’éviter des coupures internet à l’avenir, la ministre a affirmé que le câble sous-marin reliant Oran à Valence (Espagne) «sera mis en service au cours du premier semestre de l’année en cours». Et d’ajouter : «Ce câble contribuera à éviter la récurrence des coupures.»

A ce titre, la ministre a précisé que le satellite Alcomsat qui sera lancé par l’Agence spatiale algérienne (Asal) en juin prochain permettra d’obtenir «un système de secours en cas de rupture de la connexion via la fibre optique». A ce propos, Mme Feraoun a rappelé que l’Algérie «avait avancé de 9 places en termes de débit grâce aux efforts consentis pour l’amélioration des services», indiquant qu’AT avait adopté un plan d’action en vue de «renouveler les raccordements et qui permettra à l’avenir de porter le débit à 10 mégas». Par ailleurs, la ministre a imputé les coupures qui surviennent sur le réseau internet en particulier à «la vétusté du réseau et l’asymétrie des nouveaux et anciens raccordements».

R. E.   

Comment (4)

    BAHRI
    30 janvier 2017 - 6 h 12 min

    le navire ne rembourse pas
    le navire ne rembourse pas ;ce sont ses assurances qui peuvent remboursés aprés le verdict;l’algérie aura aussi à rembourser le blocage du navire à Annaba durant des mois alors que les assurances de ce dernier ont déposé une caution bancaire ;donc comme le dit si bien T’MESSGHIR ce n’est pas demain la veille et nos dirigeants racontent n’importe quoi




    0



    0
    anonyme
    27 janvier 2017 - 12 h 08 min

    L’ensemble du cable est
    L’ensemble du cable est espionné à l’entrée sur le territoire Européen tous les jours.
    (Il y avait un reportage sur M6 montrant comment les services secrets européen, extraireS les données en provence du Maghreb).
    De la prudence pour nos responsables(téléphone, E-mail etc……)




    0



    0
    Encore !
    27 janvier 2017 - 5 h 50 min

    SABOTAGE OU ESPIONAGE ?
    SABOTAGE OU ESPIONAGE ?




    0



    0
    T'MESSGHIR
    26 janvier 2017 - 17 h 47 min

    A mon avis notre ministre de
    A mon avis notre ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication (TIC), Mme Imane-Houda Feraoun (que par ailleurs j’aime bien parce qu’elle a des connaissances techniques, elle sait de quoi elle parle par rapport à certains autres ministres) se trompe beaucoup car ce n’est pas aussi facile que çà de se faire payer ou rembourser quand on sait qu’il y a les recours juridiques, Des enquêtes juridiques et techniques rendues très complexes, les fourvoiements des assurances etc… etc… dans des affaires de ce genre très difficiles pour les nations et États faibles. Donc ce n’est pas demain que Algérie Télécoms (AT) sera dédommagée par ce navire. Il faut en prendre conscience et ne pas raconter avec autant d’allégrement des bobards …à l’APN !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.