La FAO alerte sur la hausse des prix des produits alimentaires

Le directeur général de la FAO, José Graziano da Silva. D. R.

L’indice FAO des prix des produits alimentaires a nettement augmenté en janvier, une hausse stimulée par le sucre et les céréales, malgré l’approvisionnement régulier des marchés mondiaux, a indiqué jeudi l’agence des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). L’indice FAO des prix des produits alimentaires affichait une moyenne de 173,8 en janvier. Il a atteint ainsi son plus haut niveau en près de deux ans, réalisant un bond de 2,1% par rapport à décembre et de 16,4% sur un an, selon un communiqué de l’organisation reçu à Paris.

Le bond le plus spectaculaire est réalisé par l’indice FAO des prix du sucre qui a augmenté de 9,9% en un mois, après le resserrement de l’offre du Brésil, de l’Inde et de la Thaïlande. L’indice du prix des céréales a augmenté de 3,4% depuis décembre pour atteindre son plus haut niveau en six mois et a notamment entraîné une hausse de la valeur du blé, du maïs et du riz. L’indice des prix des produits alimentaires est pondéré par les échanges commerciaux qui permettent de suivre l’évolution des prix des cinq principaux groupes de produits alimentaires sur les marchés internationaux.

Pour la cinquième année consécutive, il a baissé en 2016, mais la FAO, dont le siège se trouve à Rome, souligne qu’en janvier, il affiche la sixième hausse mensuelle consécutive. L’indice FAO des prix des huiles végétales a augmenté de 1,8% essentiellement en raison de la faiblesse des stocks mondiaux d’huile de palme et d’une reprise de la production relativement lente dans le sud-est de l’Asie. Depuis décembre, les indices des produits laitiers et des prix de la viande sont par contre restés inchangés.

R. E.

Commentaires

    Djamel BELAID
    4 février 2017 - 20 h 58 min

    On lit dans l’article que le
    On lit dans l’article que le prix du sucre a augmenté de 9,9% en un mois. En Algérie, nous consommons du sucre blanc. Mais il faut savoir qu’il existe des produits sucrés beaucoup moins chers que le sucre blanc et dont certains peuvent être produit localement. C’est le cas du sirop de maltose obtenu à partir d’orge (voir la vidéo « sirop d’orge » sur youtube). Sa production est simple. 1- Trempez l’orge dans l’eau. 2- Mettre à germer 2-4 jours en remuant régulièrement les graines (les racines doivent sortir mais pas la tige ni les feuilles). 3- Séchez les graines 8h à 50°C. 4 – Remuez les afin d’enlever les racines. 5 – broyez les graines. Vous obtenez alors une farine sucrée. Pour obtenir un sirop sucré: 6 – Mettre les graines broyées dans de l’eau 63°C pendant 1 heure puis 70°C pendant 15 minutes. 7 – Filtrez. 8 – Faire cuire le filtrat pour le faire réduire. 9 – Laissez refroidir, vous obtenez le sirop. Il peut être utilisé en pâtisserie. Il est à espérer que des investisseurs se pencheront sur ce type d’activité. Djamel BELAID. Ingénieur Agronome.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.