Elections législatives : les mosquées mobilisées

Les autorités confient à la mosquée un «rôle politique» d’orientation et de sensibilisation de la société. New Press

A peine le corps électoral convoqué que les mosquées sont mobilisées pour la «réussite» des prochaines élections législatives. Ainsi, le prêche «officiel» de ce vendredi a traité de ces élections et de leur importance pour la préservation de la stabilité nationale. Selon les échos qui nous sont parvenus, de nombreux imams ont fait leur prêche sur le rôle du citoyen dans la continuité du fonctionnement institutionnel du pays à travers sa participation aux échéances électorales. Les menaces multiples qui pèsent sur le pays ont été évoquées. L’appel à une participation massive vient donc en soutien aux efforts du gouvernement visant à inciter les électeurs à aller massivement voter le 4 mai prochain pour élire leurs représentants au sein de l’Assemblée populaire nationale.

L’abstention constitue la hantise du pouvoir, qui insiste sur les garanties de transparence pour avoir un taux de participation élevé. Et ce n’est pas la première fois que le pouvoir sollicite l’appui des mosquées pour mener une campagne de «sensibilisation» sur un fait, un événement ou un fléau. Lors des dernières violences qui ont secoué la ville de Béjaïa, les mosquées ont été également mobilisées pour prêcher la bonne parole en dénonçant les violences et en appelant à la préservation de la paix et de la stabilité dans le pays. Et les imams n’ont pas agi de leur propre gré, mais sur ordre du ministère des Affaires religieuses qui leur a demandé de parler des méfaits des protestations violentes.

Dans une instruction dont nous avons fait écho, le département de Mohamed Aïssa avait clairement défini la thématique que les imams devaient développer lors de leur prêche. Il avait, en effet, demandé aux imams d’insister sur les acquis sécuritaires et sur l’importance de la stabilité pour accomplir plus de développement et de progrès. «Les progrès enregistrés jusque-là en Algérie n’auraient jamais pu être accomplis sans le retour de la sécurité et de la paix dans notre pays», était-il écrit dans cette instruction.

«La préservation de la stabilité du pays est un devoir religieux qui incombe à tout Algérien quel que soit sa position ou son statut», avait-on ajouté, en insistant sur le rôle de la mosquée dans la lutte contre la violence et la propagation de la culture de la tolérance, de la paix et de la stabilité. De par ces sollicitations régulières, les hautes autorités du pays confient à la mosquée un «rôle politique» de régulation, d’orientation et de sensibilisation de la société. On est donc loin de la séparation entre la religion et la politique voulue par les démocrates.

Sonia Baker

Comment (6)

    Mouna fiqal
    4 février 2017 - 5 h 41 min

    J’ai vu en effet, des
    J’ai vu en effet, des mosquées mobilisées marchant deux par deux et un minaret qui disait à l’autre arrête de me regarder de haut. Si un système religieux comme le vatican, qui est un état ne l’oublions pas, était un modèle dans quel domaine que ce soit, ca se saurait et ce serait copié.
    Aucune religion ne peut donner de satisfaction en terme de gouvernance…




    0



    0
    5colonne
    4 février 2017 - 1 h 51 min

    C’est a nous de mobiliser les
    C’est a nous de mobiliser les mosqué contre la corruption et la vente du pays




    0



    0
    momo81
    4 février 2017 - 0 h 28 min

    Il existe un principe d
    Il existe un principe d’indépendance absolue entre la religion et la politique, ce fondement trouve sa force dans la loi de séparation de 1905 qui se résume à la séparation entre l’état et l’église, or on constate que cette loi est remise en cause par le pouvoir en incluant dans le prêche officiel du vendredi le sujet des élections.
    D’ailleurs, il ne faut pas oublier que le drame qui s’est déroulé au Québec est dû à une mouvance intégriste d’un imam qui dénonçait l’islamophobie au quotidien ce qui a eu un effet inverse poussant certains individus influençables à commettre l’irréparable , et pour cela il est temps d’appliquer véritablement ce principe.




    0



    0
    Lghoul
    3 février 2017 - 22 h 35 min

    Ou est la relation entre la
    Ou est la relation entre la religion et les élections ? Cela prouve que la religion telle qu’elle est conçue chez nous n’a ni queue et ni tête et surtout aucune âme. Elle est véhiculée par des faux pour ne promouvoir que du faux car la politique est devenue la science du monsonge et de la déception. Alors qu’elle est la définition de la religion quand elle se confond à la politique à l’argent et aux manigances ? Elle ne veut rien dire.




    0



    0
    El Ouakhdha
    3 février 2017 - 20 h 14 min

    Ya le pouvoir algérien, ya le
    Ya le pouvoir algérien, ya le FLN, ya les dinosaures, vous n’avez pas à vous inquiéter car les mosquées sont déjà mobilisées pour votre bonne cause grâce au « brizidène » du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrazak Mokri et au leader du mouvement Ennahdha tunisien, Rached Ghannouchi, qui est venu en service commandé chez nous il y a quelques jours. Ils font bien leur le job et en plus, cerise sur le gâteau, le « brizidène » de la commission du contrôle des élections est un membre islamiste d’Ennahdha !! La boucle est bouclée !!




    0



    0
    Anonymous
    3 février 2017 - 17 h 17 min

    existe vraiment des vraies
    existe vraiment des vraies mosquées et des vrais imams en algérie;non;non je ne crois pas une personne avec un niveau fin d’étude deviens imam d’une grande ville;sabhan allah; l’imam d’aujourd’hui il est utilisé juste pour cité les messages écrits par des politiciens du régime; les conseillé du pouvoir;la corruption est devenue halam; considéré cadeau;l’injustice aussi permis se n’est jamais de la fautes des magistrats;ou du ministre;aller votez c’est une complicité et l’encouragement a la continuité de l’injustice;de la corruption et nous sommes les premiers dans le monde arabo_musulman;sans parler de la faillite de la nation dans tout les domaine; économique;culturelle; et autres; vous serez responsable devant ALLAH




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.