Médiation algérienne dans le dossier libyen : l’Etat a-t-il mandaté l’islamiste Mokri ?

Rencontre entre Abderrazak Mokri et Rached Ghannouchi, en 2013 à Alger. New Press

Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrazak Mokri, se trouve depuis hier, jeudi, en Tunisie, où il a rencontré le leader du mouvement Ennahdha tunisien, Rached Ghannouchi, chez lui, ainsi que l’ambassadeur d’Algérie à Tunis, Abdelkader Hadjar, révèle Mokri sur sa page Facebook. Si le chef du MSP n’en dit pas plus sur cette visite, il est clair que celle-ci s’inscrit dans le cadre des efforts de médiation entamée conjointement par l’Algérie et la Tunisie en vue de ramener les différentes factions islamistes libyennes à accepter un compromis avec les autres protagonistes de la crise qui secoue la Libye depuis maintenant six ans.

Cette implication du principal parti islamiste algérien dans une sorte de diplomatie parallèle encouragée par Alger pour soutenir le processus de paix en Libye, bien qu’elle ne soit pas encore totalement assumée, restera une première dans les annales de la diplomatie algérienne. Politiquement, le MSP tentera immanquablement de tirer des dividendes directs de son engagement aux côtés de l’Etat algérien, à l’orée d’une échéance électorale importante. Déjà que ce parti, allié à d’autres formations islamistes, multiplie les initiatives et les déclarations affichant son intérêt pour une entrée au gouvernement, à l’issue d’un scrutin qui devrait, selon les prévisions de Mokri, conforter la position du camp islamiste.    

Tout a commencé par la visite effectuée le 22 janvier dernier par Rached Ghannouchi à Alger où il a été reçu par le président Bouteflika. Le chef du mouvement Ennahdha avait affirmé qu’il menait une diplomatie parallèle dans le cadre des efforts tous azimuts menés par les deux pays en vue de trouver une solution politique à la crie libyenne qui menace la stabilité de toute la région.

Cette visite sera suivie, deux jours plus tard, par un déplacement, tenu au début secret, du chef de cabinet de la présidence de la République, Ahmed Ouyahia, à Tunis, où il rencontré chez le leader islamiste tunisien Rached Ghannouchi un dignitaire islamiste libyen, Ali Salabi, en présence d’Abdelkader Hadjar.

Ouyahia a assuré son interlocuteur libyen de l’engagement de l’Algérie pour une solution politique et négociée à la crise qui secoue ce pays voisin, «loin de toute ingérence étrangère». Il a soutenu que seule une réconciliation interlibyenne était susceptible de mettre fin à la situation actuelle, mettant en exergue l’expérience algérienne dans le domaine de la concorde civile et de la réconciliation nationale qui, selon les termes du chef de cabinet de la Présidence, ont «permis à l’Algérie de tourner la page de la tragédie nationale».

De son côté, le prédicateur libyen a pris acte devant Ouyahia que «l’Etat algérien a pour orientation la réconciliation libyenne, l’arrêt de l’effusion de sang et la stabilité du pays, cette orientation et les positions de l’Algérie sont explicites et claires». Il ajoute que «l’Algérie est contre l’ingérence étrangère et pour le dialogue libyen-libyen et la stabilité du pays, parce que la stabilité de la Libye est indispensable à la stabilité de la région».

R. Mahmoudi

Comment (32)

    Anonymous
    4 février 2017 - 23 h 42 min

    ya ouedi wallahi ghir
    ya ouedi wallahi ghir yedkhoul ledar oumader fiha walou ghir martou dirlou hala .haw fraha ya sidi

    Ayweel
    4 février 2017 - 20 h 51 min

    Pauvre Algérie et pauvre nous
    Pauvre Algérie et pauvre nous, en 2017 et on croit toujours à l’existence des partis qui prônent l’islam comme idiologie, lisons l’histoire en respectant la chronologie de ces mouvements qui se disent islamistes,qu’ils soient salafistes, oulamistes, bathistes, kharigistes,ouahabistes, révisionnistes, réformistes, lisons leur histoire en se focalisant sur le parcours de leurs leaders de elhassan el banah à elghanouchi et abass elmadani et tous ceux qui aujourd’hui créent les partis de cette mouvance comme on produit du zalabia et du makrout. Vous allez remarquer que la plus part de ces représentants de notre Dieu, ont séjourné dans des capitales occidentales, entre autre Londres et Washington connues par leurs laboratoires super-sophistiqués dans la création des petits fils de lawrence de l’Arabie. Faite une comparaison entre ces gens et nos 22 du premier novembre, entre leurs féroces sympathisants et ceux du FLN de 54 résidants en Europe, ceux du FLN DE 54 mettent leurs biens au service de la cause nationale alors que ces soi-disants serviteurs de dieu profitent des biens de la nation pour se servir et servir leurs créateurs. Leur but est de clochardiser la nation et d’en faire culturellement et scientifiquement un désert, de faire en sorte que le peuple sombre dans l’obscurantisme,. Leur seul ennemi est une personne éduquée et éclairée . Pauvre nous, ce sont des meuttes de chacals et de hyènes et nous un troupeau de chèvres et de brebis. Cess charlatans politiques seront les premiers à s’aligner avec le premier futur envahisseur de notre pays, ce qui importe pour eux c’est leur ventre et leur bas ventre et au diable Le reste. N’oubliant pas la position de jamiate eloulama elmouslimine vis à vis de la déclaration du premier novembre et oui ….et ce monsieur mokri a t’il demandé la bénédiction de son maître ardoghane?, pauvre rejeton des janissaires turcs !, il n’à pas oublié ces ancêtres coupeurs de têtes. Une chose est certaine, les romains ont été chassés, de même aussi pour les vandales, les byzantins, les turcs eux ont fui après le deal qu’ils ont passé avec les français, ces derniers qui aussi chassés, maintenant il reste une dernière page de notre histoire à écrire une fois pour toute et je pense que ce moment se rapproche de plus en plus. Heureux ceux et celles qui vivront ces jours.
    Rouuuuuuuuuh agassabi Rouuuuuuuuuh

    hamido
    4 février 2017 - 20 h 14 min

    C’est une rencontre entre
    C’est une rencontre entre deux fascistes opportunistes qui se servent au lieu de servir. Ils sont les grands ennemis de la Démocratie.A les voir,j’ai envie de vomir!

    Benhabra brahim
    4 février 2017 - 18 h 15 min

    CHIBL [email protected] y avait le fis
    CHIBL [email protected] y avait le fis(A. Madani)….hamas(M.Nahnah) …ennahda (A.Djabalah)!!!…..gaa teyar islami.Les choses ont changes aujourdh ui,Meme les femmes sont teyar islami……Naima Salhi.

    RAYES EL BAHRIYA
    4 février 2017 - 17 h 24 min

    ILS SE LIGUENT , CAR ILS SONT

    ILS SE LIGUENT , CAR ILS SONT ANTI AMAZIGHS

    ILS ONT CRÉE LA TERREUR, EN ALGÉRIE DURANT LES ANNÉES 1990, EN LIBYE , EN TUNISIE ,

    L »ARABO ISLAMISME EST UN FONDEMENT DE LA DICTATURE ARABO BAATHISTE , DEPUIS PLUS

    DE 12 SIÈCLES EN AFRIQUE DU NORD AMAZIGH.

    DONC CE PRINTEMPS ARABE EST FAIT POUR CONTOURNER LA PRINTEMPS BERBÈRE ET AMAZIGH .

    VIVE L »ALGERIE ALGERIENNE

      bouzor
      5 février 2017 - 18 h 20 min

      vous êtes complètement à coté
      vous êtes complètement à coté. Qui a conquis la presqu’île ibérique? n’était il pas Tarek ibn Ziad l’amazigh?

    NATION
    4 février 2017 - 12 h 45 min

    Le Gouvernment fait ce qu’il
    Le Gouvernment fait ce qu’il veut avec Mokri et la Tunisie , on a pas les données de leur cuisine , on parle pas dans le vide .. nous les nationalistes algériens nous tablons sur le SHIH : sur l’ANP , Sur la protection des frontières des agressions terroristes wahhabistes qui viennent de Lybie et du Sahel , et sur l’Identité de résistance berbère algérienne en cas d’attaque saoudienne ou Qatarienne via le Roi du Maroc .. le reste , on laisse jouer !

    Anonymous
    4 février 2017 - 12 h 00 min

    LE VRAI MASQUE DE MOKRI EST
    LE VRAI MASQUE DE MOKRI EST TOMBE … IL FAIT PARTI DU SYSTEME … QUI A RUINE L ALGERIE … FAKOU

    Anonymous
    4 février 2017 - 9 h 43 min

    L’action en direction des
    L’action en direction des Barbus ne sert à rien, il y a de l’autre coté le Général Haftar qui qui tient le bout de la corde et qui n’est pas complètement d’accord avec l’action algérienne. Donc miser sur les islamistes eux seuls, cela ne donnera aucun résultat, c’est comme si inséminer une Femme stérile.

    Abou Stroff
    4 février 2017 - 8 h 49 min

    il faut être d’une naïveté
    il faut être d’une naïveté maladive pour ne pas comprendre qu’il y a une convergence (pour ne pas dire une identité) d’intérêt entre la marabunta qui nous gouverne et la vermine islamiste. la marabunta et la vermine appliquent une « division du travail » tout à fait banale. la marabunta monopolise la rente et la distribue, pour assoir son pouvoir, à une clientèle composée de tubes digestifs ambulants tandis que la vermine récupère une partie de la rente grâce à son quasi-monopole sur les commerces formel et informel. en outre, la vermine constitue un repoussoir qui permet à la marabunta de n’affronter aucune opposition sérieuse (face au choix entre le voleur et l’égorgeur, l’algérien lambda a vite fait son choix). les couches sociales dominant le système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation ne peuvent ainsi que faire sienne l’idéologie islamiste (n’est ce pas Dieu qui enrichit qui il veut?) qui obère toute tentative de remettre en cause l’ordre établi.enfin, les tubes digestifs ambulants (qui ne travaillent pas et qui n’appréhendent donc pas la tridimensionnalité du temps humain) n’ayant d’autre activité que celle d’ingurgiter pour ensuite déféquer ont besoin de l’islamisme pour donner un sens à la vacuité de leur vie.
    moralité de l’histoire: la question: l’Etat a-t-il mandaté l’islamiste Mokri ? n’est guère saugrenue et fait partie de l’ordre voulu par ceux qui nous gouvernent.

    anonyme
    4 février 2017 - 8 h 01 min

    Silence total de la classe
    Silence total de la classe intellectuelle si elle existe!
    Nous sommes les spectateurs passifs!

    No boutef
    3 février 2017 - 23 h 55 min

    Il y’a des gens qui n’ont pas
    Il y’a des gens qui n’ont pas encore compris que depuis 1999, on fait rentrer les opposants dans le gouvernement à tour de rôle ,on les laisse magouiller pour les mouiller s’ils ouvrent la bouche ,puis on les fait sortir pour leur donner un poste de sénateur .Cette technique a permis de ratisser large en ne laissant aucun opposant prendre de l’ampleur.le tour de Mokri est arrivée,noublions pas que Nekkaz aussi rentrera dans le gouvernement,il seront utilisés puis jetés comme tant d’autres .Regardez AMARA Benyounes par exemple,peut il ouvrir la bouche?

    CHIBL
    3 février 2017 - 23 h 41 min

    Aucun parti politique ne
    Aucun parti politique ne représente la mouvance islamique a part le FIS, aucun de ces partis n’existé du temps du FIS, cela dit cette mouvance ne représente qu’une mouvance sans aucune assise populaire comme tant de partis. c’est de de véritables charlatans politiques, ce n’est que du recyclage y a rien de vrai. un KAVI comme mokri président de parti en 2017 en ALGERIE?

      Abdelaziz Saci
      4 février 2017 - 5 h 56 min

      Ton F I S.est mort est
      Ton F I S.est mort est enterré.Avec les 200.000 morts qu’il porte sur la conscience le peuple algérien à tiré un trait définitif sur ce montre.Et si tu caresses le rêve de son retour au stade du 5 juillet et d’un autre Allah Akbar au laser il te faudrait trouver un autre peuple de rechange.

        CHIBL
        4 février 2017 - 9 h 53 min

        Bonjour,je ne suis pas
        Bonjour,je ne suis pas partisan du FIS j’ai juste voulu dire ces partis islamistes ne représentent rien sauf eux memes.ils étaient ou du temps du FIS, maintenant c’est juste des partis islamistes créé par le pouvoir pour le servir.

    Felfel Har
    3 février 2017 - 21 h 58 min

    Des questions me taraudent l
    Des questions me taraudent l’esprit: en faisant intervenir les islamistes comme intermédiaires dans le conflit libyen, qui cherche-t-on à protéger, DAESH ou le peuple de ce pays? Que leur a-t-on offert en contrepartie? Quelle(s) garantie(s) a-t-on qu’ils joueront le jeu de l’apaisement et de la paix? Nous n’avons pas encore appris nos leçons. Ces islamistes n’arrêtent pas de nous dire que El harbou khid3a. SVP, cessez de « danser avec les loups », cessez de les inviter à la table des négociations, ils n’apportent rien de positif. Ce sont des charognards insatiables qui se nourrissent des cadavres de leurs frères. ya3oudou billah ouhouch!

      M.larbi
      4 février 2017 - 1 h 03 min

      Ya felfel har, n’eût été la
      Ya felfel har, n’eût été la réconciliation nationale, tu aurais été aujourd’hui felfel halou, presque samat. Toi et tes compères, insultez à longueur de posts des musulmans qui ne vous ont rien fait. Aujourd’hui, vous tous montrez vos biceps . Hier encore, vous envoyiez vos femmes voir si les parages sont bien sûrs avant de sortir de chez vous. Soubhana Allah Moubadil Al qouloub!.
      Toi l’éradicateur, tu dois te mettre dans la caboche que s’il y avait une solution militaire pour ramener la paix en Lybie ou à tout le moins la sécurité, les américains, les russes, les britanniques et les français l’auraient trouvé . Aujourd’hui, l’Algérie veut parer au plus pressé pour éviter la contagion car la région en général et notre pays en particulier n’en ont pas besoin. Pour ce faire rien ne vaut la négociation et les musulmans (islamistes si tu veux)sont les mieux placés pour jouer les bons offices. Si l’Algérie s’implique militairement dans ce conflit, on aura Daech chez nous et tu te mettras, une fois de plus, derrière les jupons de madame.
      Je suis d’habitude plus mesuré dans mes propos mais tu ne me laisses pas le choix ya felfel hlou. Avec la racaille, il faut parler le langage des bas fonds. (…) À bon entendeur

        Abou Stroff
        4 février 2017 - 9 h 18 min

        « Hier encore, vous envoyiez
        « Hier encore, vous envoyiez vos femmes voir si les parages sont bien sûrs avant de sortir de chez vous. Soubhana Allah Moubadil Al qouloub! » dixit l’islamiste honteux! pourtant vos « collègues de travail » jurent par tout les saints que les plus de 200000 assassinés ont quasiment tous été zigouillés par la houkouma. les « éradicateurs » feraient ils l’objet d’une hallucination collective (du genre allah ou akbar au dessus du stade du 5 juillet?)

          Felfel Har
          4 février 2017 - 13 h 27 min

          Good point, brother, it is a
          Good point, brother, it is a slam dunk! Leurs mensonges ont fini par les rattraper. Amicalement!

        Felfel Har
        4 février 2017 - 13 h 24 min

        @M.larbi. Elle est là la
        @M.larbi. Elle est là la manipulation des islamistes. Chaque fois que nous les clouons au pilori et que nous exposons leur duplicité et leur trahison vis-à-vis de leur pays et de leurs concitoyens, ils se braquent et nous accusent d’être contre l’Islam et les musulmans. C’EST FAUX ET VOUS LE SAVEZ! Les gens que vous défendez ont prêté allégeance à un pays arabe qui a fait de la destruction de MON PAYS (le vôtre aussi) un objectif capital. Libre à vous de vous prosterner devant les wahabites mais moi, je les combattrai en dénonçant leurs pratiques hypocrites, barbares, en mettant à nu leur complot et leur asservissement aux judeo-chrétiens. Vous parlez de la décennie noire et vous nous faites le reproche d’avoir été prudents avant de sortir de chez nous. Vous n’allez pas me faire croire que VOUS, vous n’aviez pas craint pour votre vie et celle de vos enfants (par politesse, je n’est ,pas parlé de votre femme, même si je suis convaincu quelle faisait le guet pour vous aussi!!!). Ceux qui aujourd’hui prétendent le contraire devaient être les assassins (ou leurs complices) que nous craignions. J’imagine que vous deviez jubliler en apprenant la mort de vos compatriotes au nom de la défense de l’Islam, cette noble religion qui nous a appris par le Saint Coran que toute personne (un pseudo-musulman) qui attente à la vie d’une autre (un autre musulman) a tué l’humanité entière. Un dernier conseil, au lieu de diriger votre colère contre des gens comme moi, vous devriez manifester votre mécontentement contre vos frères qui déforment et avillissent notre religion et celle de nos ancêtres. Votre auriez alors fait oeuvre utile et contribuer à redonner à l’Islam son lustre d’antan.

          Felfel Har
          4 février 2017 - 13 h 57 min

          Erratum. Il fallait lire « …
          Erratum. Il fallait lire « ….je n’ai pas parlé de votre femme… » au lieu de … »je n’est pas parlé… »

      Abou Stroff
      4 février 2017 - 8 h 57 min

      la vermine islamiste a un
      la vermine islamiste a un crédo invariant, immuable et inaltérable. quand la vermine islamiste est en position de force, rien ne doit lui résister. en effet, croyant détenir la vérité avec un grand V, la vermine islamiste ne reconnait aucun autre avis et écrase au sens propre et au sens figuré tout ce qui ne correspond pas aux dogmes auxquels elle croit. par contre, quand la vermine islamiste est en position de faiblesse, elle devient si douce, si tolérante, si compréhensive, si indulgente qu’on a presque envie d’en faire une référence pour l’humanité toute entière. en position de faiblesse, la vermine islamiste, toute honte bue, peut discourir sur la démocratie, sur la liberté d’expression, sur la tolérance, sur l’alternance au pouvoir, sur la nécessaire diversité des discours, sur la réconciliation nationale (entre l’égorgeur et l’égorgé ?)etc. moralité de l’histoire: heureusement que des patriotes ont arrêté la vermine islamiste de sa tentative de nous réduire à des infra-humains änonnant des textes aussi réels qu’un cercle carré.

    RAYES EL BAHRIYA
    3 février 2017 - 20 h 57 min

    Poèmes de Si Mohand Ou Mhand

    Poèmes de Si Mohand Ou Mhand

    https://www.youtube.com/watch?v=jYhUNX-uUN4

    pomme
    3 février 2017 - 19 h 26 min

    une rencontre improbable
    une rencontre improbable entre une hyène et un putois. Ces gens ont pourri les sociétés nord africaines et rendus les gens idiots et inhumains.C’est un dommage incalculable difficilement réparable.A bannir, vite!Vive l’ANP.

    sceptique sévère
    3 février 2017 - 19 h 16 min

    « Politiquement, le MSP
    « Politiquement, le MSP tentera immanquablement de tirer des dividendes directs de son engagement aux côtés de l’Etat algérien, à l’orée d’une échéance électorale importante. »

    A moins que cette sortie du HAMAS ( (il faut appeler un chat un chat, la franchise algerienne du hamas, alias MSP) et sa propulsion sur la scène internationale ne fasse déja partie des dividendes, déja,  » tirées ». OU une des lubies du ghanouchi exhaussée. visiblement les freres musulmns ont gagné par le sommet faute de pouvoir conquérir le pouvoir par la base! les républicains et democrotte en attendant ronflent ou s’entre déchirent!!
    quant aux élections prochaines…le chef de l ‘instance « indépendante » de la surveille des élection ne DEPEND t-il pas de nahdha!???? sommes nous les dindons de la farce?

    Bouabsa
    3 février 2017 - 19 h 04 min

    Chez nous en Algérie nous
    Chez nous en Algérie nous pouvons se chamailler entre nous dans un cadre démocratique défini par la constitution. Vis-à-vis de l’étranger, une seule devise: l’intérêt de la nation. Et là nous devons utiliser tous les atouts et moyens à notre disposition pour conforter la paix et la stabilité en Algérie et dans la région. Si Mokri peut convaincre les Islamistes libyens à se joindre aux efforts de l’Algérie pour éviter à l’Afrique du Nord et au Sahel un embrasement, nous devons le soutenir. Le combat démocratique est avant tout un combat d’idée, de persuasion et conviction, dont les fruits se récoltent à long terme et à non court terme: voire l’exemple de Gandhi et Mandela.

      UMERI
      4 février 2017 - 22 h 11 min

      Excusez moi mon ami,comparer
      Excusez moi mon ami,comparer Mokri a Gandhi et Mandela est une insulte a ces deux géants d’Asie et d ‘Afrique. Mokri est un Erdogan en plus petit, rien d’autres.

    raselkhit
    3 février 2017 - 18 h 57 min

    En diplomatie tout citoyen se
    En diplomatie tout citoyen se doit d’agir pour l’interrêt de son pays et n’a nul besoin d’être officiellement mandaté par le gouvernement Le plus important c’est d’agir comme dit le proverbe »RAMER DANS LE MÊME SENS .Dans le monde chaque citoyen défends son pays son peuple ses dirigeants son gouvernement Il n’y a que les Algériens qui cherchent à nuire à leur pays sous couvert de diverses raisons

    UMERI
    3 février 2017 - 18 h 53 min

    Il vaut mieux nommer Mokri,
    Il vaut mieux nommer Mokri, Imam a Tripoli et Djabala, imam a Benghazi, comme ça, l’Algérie se portera a merveille.

    BabElOuedAchouhadas
    3 février 2017 - 18 h 43 min

    Un article sans aucun interet
    Un article sans aucun interet aussi bien envers ce promoteur du terrorisme a la « erdogan » qu’est Mokri que pour ces libyens qui nous ont traite de tous les noms en 2011 et donc il n’ont qu a faire appel a Sarkocu et BHL pour regler leurs problemes
    De notre cote tout ce qu’on a a faire c’est de renforcer nos frontieres avec ce qui reste de ce pays comme on le fait si bien actuelement avec la narco-monachie du l’Ouest

    Akhenzir
    3 février 2017 - 18 h 10 min

    Çà y est , c’est fait ! L
    Çà y est , c’est fait ! L’islam politique est remis sur les rails par le pouvoir algérien ! Danger au coin de la rue et à l’horizon ! Ferhat Mehheni est accusé de séparatiste et de danger pour l’Algérie, par contre les islamistes, qui sont par ailleurs aussi dangereux pour la stabilité du pays, sont vénérés et honorés par le pouvoir !

    Hassen Mouhoubi
    3 février 2017 - 18 h 03 min

    Il est urgent de demander à
    Il est urgent de demander à Khaled Nezzar et ses officiers supérieurs de revenir aux affaires car avec un Bouteflika au crépuscule de sa vie et un Ouyahia opportuniste à l’extrême, les islamistes ,version FIS camouflé et dissimulé, vont revenir au premier plan dans le pays. Attention, ya el khaoua, l’Algérie n’en a pas fini avec l’islamisme fondamentalement, l’islam politique. L’islam politique a désormais une autre stratégie acceptée par le pouvoir lui-même si il nous sort de temps en temps l’épouvantail Ali Belhadj pour nous faire croire qu’il nous protège de cet islam extrémiste et fondamentaliste. L’islam politique est revenu par la fenêtre par la grâce du pouvoir, çà saute aux yeux. Il est devenu plus sournois et plus dangereux que le FIS lui-même ! Avis aux amateurs ! Au secours cher Khaled Nezzar avant le « point de non retour », notion que vous connaissez très bien dans le jargon militaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.