La diaspora algérienne et les législatives de 2017

Par Abdelkader Raffed – Intervenant dans un contexte nouveau, marqué par la nouvelle Constitution et son très contestable et contesté article 51 ainsi que la loi d’exclusion des membres de la communauté du champ politique national qui en a découlé, quelle importance revêt désormais une représentation de celle-ci dans la future Assemblée ? A la faveur des débats ayant eu lieu au sein de l’Assemblée populaire nationale, laquelle a été invitée à «se prononcer» sur le projet de loi excluant les binationaux de certaines fonctions de l’Etat, on avait assisté à un véritable déchaînement contre la diaspora et ses enfants ; certains élus n’ont pas hésité à plaider pour leur mise à l’écart totale, en proposant d’élargir le nombre des postes auxquels ils ne peuvent prétendre.

Devant une telle situation qui allait déraper vers une grave discorde et porter atteinte à l’unité nationale, le gouvernement, s’étant aperçu qu’il venait d’ouvrir une véritable boîte de Pandore, avait vite fait de circonscrire le feu, en mettant fin aux débats, et signifier sa détermination à ne pas répondre au délire de ces zélés du nationalisme bête et méchant et autres adeptes du monopole du patriotisme.

C’est ainsi qu’on a vu le ministre de la Justice, chargé de défendre la loi devant les députés, remonter au créneau pour signifier la volonté du gouvernement de ne pas aller au-delà de ce qui a été évoqué dans le projet de loi. Le ridicule ne tuant pas, ce même ministre s’est permis de nier toute exclusion de la communauté et affirmer que l’objectif est ni plus ni moins de la défendre !

Dans cette passe d’armes, où étaient les députés de la communauté ?

Certes, nous avions su que certains avaient timidement protesté, notamment les indépendants. Mais le reste, membres des formations politiques à l’APN ? Leurs voix sont restées inaudibles et ils ont fini par se ranger à l’avis de leurs partis respectifs, particulièrement ceux de la majorité, sacrifiant ainsi sur l’autel de la discipline partisane les intérêts de la communauté qui leur a permis de devenir «ses représentants». Aujourd’hui, ces mêmes personnes, derrière la bannière de leurs partis, viendront-ils solliciter les voix de la communauté, sans gêne, comme si de rien n’était ?

Quand on sait que la loi limitant l’accès aux postes a créé au sein de l’APN un double collège, en interdisant à d’éventuels députés de la communauté d’accéder au perchoir, il y a de quoi faire se retourner dans leurs tombes nos valeureux chouhada. Avec ces murs dressés devant les enfants de la diaspora par leur propre pays d’origine d’une part, et un manque flagrant de politique à l’endroit de la communauté, comme c’est le cas pour d’autres diasporas, la participation à de telles consultations est complètement vidée de son sens, et ne servira qu’à résoudre les cas sociaux des prétendants à la députation.

La communauté mérite plus d’égards, au nom de l’Histoire et de l’éthique morale et politique que contiennent les fondamentaux sur lesquels repose la nation algérienne dont elle fait partie intégrante. Et elle n’est pas près de renoncer à ce statut, héritage de siècles de luttes de ses aînés.

Abdelkader Raffed
Président de l’Alliance des associations des Algériens de France (Anaaf)

Ndlr : Les idées et opinions exprimées dans cet espace n’engagent que leurs auteurs et n’expriment pas forcément la ligne éditoriale d’Algeriepatriotique.

Comment (27)

    Anonym
    7 février 2017 - 0 h 09 min

    Je me rappel durant les
    Je me rappel durant les années 70 et 80 les chiyatines et les opportuniste de la baladia et de la kasma nous regardaient de travers,je ne sais pas si ils sentaient que personne ne les aimé ou se comporter comme des machos,ceux d’aujourd’hui ils rigolent tout le temps,je ne sais pas si ils sont heureux, fatigués, stressée, malade ou juste des comédiens.




    0



    0
    Felfel Har
    6 février 2017 - 14 h 56 min

    Je me suis rendu compte que
    Je me suis rendu compte que mon vote aux élections en Algérie ou à l’étranger était un moyen de légitimer le régime anthropophage (cannibal qui se nourrit de ses semblables) actuel. Plus nous sommes nombreux à voter et plus nous offrons des chances aux manipulateurs de bourrer les urnes. Notre participation élevée leur sert d’alibi. Pour contrecarrer ces manoeuvres staliniennes, je me suis promis de ne plus voter car je suis convaincu que le régime ne pourra plus invoquer ni notre engouement, ni même notre intérêt pour son programme. Un taux de participation quasi-nul révèlera l’impopularité du régime et le rejet de sa politique et de ses hommes. Les observateurs internationaux ne manqueront pas de le constater. Abstentionnistes de tous bords, unissez-vous! Restez chez vous, allez à la pêche, faites la grasse matinée, rencontrez vos parents et amis, mais ne votez pas!




    0



    0
      Dezbarka
      6 février 2017 - 19 h 36 min

      JE SUIS VRAIMENT DESOLE DE
      JE SUIS VRAIMENT DESOLE DE VOIR QUE C MAINTENANT QUE VOUS COMMENCEZ A VOUS REVEILLEZ…MOI JE N AI JAMAIS VOTER DE MA VIE…JE N AI RIEN A FOUTRE D UNE POLITIQUE DE BASSESSE.




      0



      0
        Felfel Har
        6 février 2017 - 21 h 16 min

        Confidence pour confidence:
        Confidence pour confidence: moi non plus, celà fait une éternité que je n’ai pas voté (à quoi bon, le résultat des urnes n’était jamais celui que j’attendais) mais pour ceux qui y ont cru, il ne sera jamais trop tard pour bien faire. #boycottelvote! Et à l’annonce du taux de participation, rions un bon coup en disant à notre Bedoui, Ministre de l’Intérieur:  » Yaou fakou! »




        0



        0
    bougamouss
    6 février 2017 - 7 h 57 min

    Je vis en Europe depuis plus
    Je vis en Europe depuis plus de 20 ans, et je n’ai jamais vu ces « représentants de la diaspora ».Je n’ai jamais eu
    aucune invitation à débattre…Et c’est le même problème avec nos consuls et ambassadeurs!!!




    0



    0
      anonyme
      6 février 2017 - 12 h 20 min

      Les consulats organisent des
      Les consulats organisent des rencontres loin des projecteurs mais uniquement avec « leurs » associations qui ne représentent rien, les membres de ces associations représentent la communauté algérienne en Algérie malgré elle.




      0



      0
    Amigo
    5 février 2017 - 11 h 37 min

    J appelle nos compatriotes en
    J appelle nos compatriotes en France Si çà les interesse de voter de le faire pour monsieur Rachid Nekkaz . C EST un homme de Grande valeur .




    0



    0
      Djaffar
      5 février 2017 - 15 h 05 min

      Tu voteras pour lui tout seul
      Tu voteras pour lui tout seul car il est pour l’ouverture des frontières avec le Maroc




      0



      0
    Anonymous
    5 février 2017 - 10 h 05 min

    ces élections sont destiné
    ces élections sont destiné aux votes des nouveaux algériens fraichement naturalisé et la majorité venant du maroc le pays de naissance de nos grands dirigeants;alors les algériens de souche ne sont pas concerné par cette mascarade;sauf les collabos les opportunistes;rapporteur de chkarra; et les sous hommes; cela sont exempté d’appartenir a la nation algérienne;il faut vraiment avoir le sang d’un débile pour aller soutenir les voleurs;les traitres;les destructeurs;les corrompus qui détruisent ta mère patrie;et ce n’est pas nouveau cette mascarade dure depuis 1962;aller votez c’est soutenir et cautionné la politique du régime mafieux;




    0



    0
      anonyme
      5 février 2017 - 11 h 47 min

      Exact, depuis des années
      Exact, depuis des années tout les mois il y a des milliers de Marocains qui obtiennent la nationalité algérienne.

      Les avocats de nos consulats notamment de Paris et sa région se font beaucoup d’argent grâce aux démarches qu’ils font pour le compte de Marocains résidents en France qui se marient avec des Algériennes rien que pour la nationalité et les avantages, démarches faciles et lucratives pour les avocats payées par les épouses en plus.




      0



      0
    ALLOUSSE
    5 février 2017 - 0 h 54 min

    OUI C’EST VRAI LES ELECTIONS
    OUI C’EST VRAI LES ELECTIONS SONT TRUQUÉ d’AVANCE EN FRANCE PARCE-QUE ILS ONT PEUR DU RENOUVEAU DU PATRIOTISME ALGÉRIEN DE l’ETRANGER ET CES POSTULANTS SONT MÊME CONNUS SUR LA PLACE DE PARIS et TOUS DES CAS SOCIAUX ET DES ESCROCS?COMME SI ON MÉRITAIT CELA RIEN QUE CELA!!!




    0



    0
    CHIBL
    4 février 2017 - 16 h 47 min

    voila les résultats du vote
    voila les résultats du vote des législatives algériennes 2017:
    FLN: 51% des sièges
    RND;30%
    MSP:5%
    MPA:5%
    PT:3%
    FFS:3%
    Independents (FLN):2%
    Dispora:1%
    Biensure monsieur le ministre Bedoui annonce ca devant les journalistes a l’hotel AURASSI a 15h30 vendredi .




    0



    0
    pegasse
    4 février 2017 - 14 h 18 min

    Le pouvoir est une pieuvre
    Le pouvoir est une pieuvre,quand il s’agit d’accusser la diaspora de traitrise il est le premier,quand il s’agit de faire appel a la diaspora pour investir et enrichir le pays c’est aussi le premier , qu’a la suite il l’a cristallise lui tire dessus a boulets rouge en disant au peuple regarder les traîtres,ils ne veulent pas ameliorer leur pays,alors que nous savons tous que c’est ce même pouvoir qui leur met les bâtons dans les roues par differents stratagémes diaboliques pour que les nationaux les denigrent,c’est tous simple!,ils ne veulent ni de la diaspora ni des nationaux,dans leur tête le pays est exclusivement á eux,ils en ont herité en 1962




    0



    0
    selecto
    4 février 2017 - 13 h 07 min

    Pour être député(é) de la
    Pour être député(é) de la communauté algérienne en France il faut être un escroc ou une trainée.
    Quant à cette association et toutes les associations algériennes ou d’origine algériennes microscopiques en France notamment celles qui squattent les consulats elles travaillent toute pour le Maroc, la preuve quand il s’agit du soutien au peuple sahraoui elles deviennent « Maghrébines ».




    0



    0
    Rastignac
    4 février 2017 - 10 h 28 min

    Comme si en Algérie les
    Comme si en Algérie les citoyens votaient massivement. En 1995, à la présidentielle, la diaspora a voté massivement plus que n’importe quelle autre ! j’ai passé personnellement avec mes enfants six heures a attendre d’aller voter devant le consulat d’Algérie à Paris. Mais depuis, le consulat de Vitry m’a définitivement dissuadé de m’approcher d’un consulat d’Algérie où qu’il soit. l’exclusion de certains postes hautement sécuritaires aux double-nationalitaires, c’est un faux problème ! Aux états unis il ne suffit pas d’être américains de souche ôur prétendre à la présidence, il faut impérativement y être né ! Chez nous, Il ne suffit pas d’avoir la nationalité algérienne exclusive pour Être ministre. Dans un pays où les titulaires sont inamovibles. Quant au poste de Président.. ! un président tous les vingt ans sur 40 millions d’algériens….Laissez-moi braire!




    0



    0
    5colonne
    4 février 2017 - 10 h 19 min

    JE LANCE UN APPEL A LA
    JE LANCE UN APPEL A LA DIASPORA NE PAS. ALLER VOTER ce gouvernement illegitime et valet qui sorte des lois contre leur propre enfants nous represente pas du tout au contraire, ONT EST PAS DES MOUTONS et rendez votre double nationnalité messieur les concerné faite exemple d’abord!!!!!!!!!




    0



    0
    Arezki
    4 février 2017 - 9 h 36 min

    POURQUOI ALLER VOTER QUAND JE
    POURQUOI ALLER VOTER QUAND JE SAIS QUE MES ENFANTS NE POURRONT JAMAIS AVOIR UNE RESPNSABILITE DANS LEURS PROPRES PAYS AVEC LA DERNIERE CONSTITUTION DE BOUTEFLIKA ,OUYAHIA ET ,SELLALET LEURS AMIS AMIES POUR NE PAS DIRE LE CLAN D,OUJDA AZUL SALAMALIKOM.




    0



    0
    Anonyme DZ
    4 février 2017 - 8 h 43 min

    Non, je n’irai pas voter, et
    Non, je n’irai pas voter, et c’est mon droit et je vais l’exercer pour protester contre un système corrompu et absolutiste, dont l’objectif, est de trouver des boucs émissaires et se barricader pour durer dans le pouvoir quitte à discriminer les algériens binationaux. Souvent plus patriote que cela même qui sont à l’origine de cet article de la honte.
    les Algériens vivant à l’étranger n’attendent rien des imposteurs qui les ont dépossédé de leur droit et ne reconnaissent en eux que des traîtres à la nation et au peuple. Combien sont ils eux même à être au pouvoir et à avoir d’autres passeports et nationalités? Pourquoi bouteflika a élargit le droit au passeport diplomatique à tous les membres familiaux de la nomenklatura du système? Ou est leur supra-nationalisme et supra-patriotisme? Comment se fait il qu’ils soient plus algériens que les binationaux et qu’ils aient des résidences et des comptes en banque très loin de cette algérie qu’ils prétendent adorer défendre? pourquoi se soignent-ils à l’étranger au moindre bobo et pas dans les hôpitaux du pays? Est ce que c’est les binationaux qui voulaient vendre les richesses du sous sol algérien aux américains? Est ce que c’est les binationaux qui empochent la chippa sur chaque contrat passé avec les entreprises étrangères?
    Ect,ect,ect. La réalité des faits est en décalage avec des choix et des discours politiques démagogiques.
    Les temps ont changé et personne n’est dupe.
    Ce qui est sûr, c’est que le patriotisme et la loyauté ne se décrètent pas. L’amour n’est pas une affaire de lois. Les traitres sont souvent parmi ceux qui n’ont qu’un passeport. N’en déplaisent aux aux mystificateurs,

    A bon entendeur……




    0



    0
      Mirrad Nadia
      30 avril 2017 - 21 h 07 min

      Merci vous avez analysé la
      Merci vous avez analysé la situation avec brio
      Je suis évidemment de votre avis encore bravo




      0



      0
    bougamouss
    4 février 2017 - 8 h 23 min

    Partout dans le monde, il y a
    Partout dans le monde, il y a des « diasporas ».Et dans aucun pays, cette diaspora ne demande à être président ou ministre ou quoi que ce soit.Je suis moi-même émigré Algérien en Europe, et tout mon voeu c’est que mon pays avance.Et à chaque fois que j’ai l’occasion, j’aide mon pays.Que ce soit avec l’argent, ou en parlant en bien de l’Algérie,etc…Attention, il faut pas écouter les gens qui veulent monter les émigrés contre les nationaux.Il faut faire trés attention.Car il y’en a des 2 côtés.Vive l’Algérie, le reste c’est du détail!




    0



    0
      anonyme
      4 février 2017 - 22 h 00 min

      Oui vive l’Algérie et a bas
      Oui vive l’Algérie et a bas les(…) et escrocs naturalisés du quatrième mandat.




      0



      0
    Anonymous
    4 février 2017 - 6 h 12 min

    hacène 23:02;non ce n’est pas
    hacène 23:02;non ce n’est pas la politique de la chaise vide;s’il existait une vraie démocratie;une vraie république;je partagerais votre avis;mais ce n’est pas le cas;pouvez-vous m’expliquer comment les partis FLN- RND PT. toujours premier,deuxième;et troisième;malgré que nous sommes le premiers; en matière de corruption;premier pays en injustice;,l’unique pays ou les voleurs et pilleurs sont récompensés;voulez-vous des noms;partout dans le monde quand un parti ou un dirigeants est accusé de malversation;n’auront aucune chance aux élections sauf en algérie;c’est le contraire;alors y’a un problème; soit le peuple est débile soit; nous vivons dans un autre monde,votez vous cautionnez le pillage;la corruption;l’injustice;la trahison;et le mensonge;donner sa voix c’est une complicité;juste un rappel;le seul parti ou monde la FLN et ses dirigeants qui dirigent depuis leurs indépendance;ce n’est pas une démocratié ;c’est une junte militaire ou une dictature




    0



    0
    5colonne
    4 février 2017 - 1 h 07 min

    Cette lois bidon ne vient
    Cette lois bidon ne vient que de leur maitre, la france la guerre d’algerie a ete gagné avec les algerien de france 80pour cent des finances de la guerre venait de france sans compter les armes et maintenant ils les écartes ca prouvent qu’ils les craignent c’est de la prevention flagrante , renseignez vous sur nos valet aux pouvoir beaucoup ont la double nationnalité , la diaspora n’iras pas voté ce pouvoir (…) qui ont bradé L’ALGERIE ET QUI CRACHE SUR NOS CHOUAHDA ALLA RHAMOUME




    0



    0
    rabah
    4 février 2017 - 0 h 44 min

    Plus jamais je ne voterai
    Plus jamais je ne voterai pour une quelconque élection en Algérie.
    Je laisse ma part à ceux qui m’ont amputé de ma citoyenneté. Puissent-ils être heureux.
    Je vis au Canada depuis plus de 20 ans et jamais personne ne m’a reproché d’être aussi algérien. Je peux même postuler pour être 1er ministre si ça me tente.
    L’Algérie des arrivistes, des bouchkara et des imposteurs a peur même de ses propres enfants. Ya Latif!!




    0



    0
    Anonymous
    3 février 2017 - 18 h 18 min

    je ne crois pas que la
    je ne crois pas que la diaspora algérienne aller votez; a part les vieillards et nouveaux naturalisés marocains une partie je pense certain par ignorance et d’autres par reconnaissance d’avoir acquit la nationalité algérienne;pourquoi allez votez et le résultat est connu d’avance; c’est du perd temps; de complicité a la destruction de l’algérie; favorisé et encouragé la corruption




    0



    0
      Hacène16
      3 février 2017 - 22 h 02 min

      Pourquoi dites vous cela ? Si
      Pourquoi dites vous cela ? Si la politique de la chaise vide menait à quelque chose, le FFS le saurait. Aussi, il me semble que les partis qui boycottent le font par peur de l’urne, seul langage de vérité palpable et vérifiable, quant aux électeurs qui boudent, il me semble qu’une bonne partie sait que le grand mal qui nous frappe est celui de l’inexistence d’une opposition en Algérie face à un pouvoir à bout de souffle et de plus en plus affaibli et attaqué




      0



      0
      anonyme
      4 février 2017 - 12 h 58 min

      Vous avez tout à fait raison
      Vous avez tout à fait raison au sujet du vote des Marocains naturalisés Algériens, devinez pour qui la femme de Cheb Khaled immatriculée comme son mari au consulat de Créteil en Région parisienne va voter ? Pour ceux qui on lui accordé la nationalité algérienne bien sûr.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.