Djamel Ould-Abbès : «Il n’y a pas de couloir vert pour les ministres candidats !»

Djamel Ould-Abbès. New Press

Le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould-Abbès, a assuré qu’il est du droit des ministres du gouvernement de Abdelmalek Sellal de se présenter aux prochaines élections législatives pourvu qu’ils se libèrent de leurs postes.

 Ould-Abbès a précisé que ces ministres ont été nommés par décret par le président Bouteflika. Le premier responsable du FLN a souligné néanmoins qu’il n’y aura pas de faveur pour les ministres qui doivent, selon lui, suivre le processus légal du parti, à savoir passer par leurs kasmas. «Il n’y a pas de couloir vert pour les ministres candidats», a-t-il assuré hier lors de la cérémonie de réception des dossiers des candidats des quarante-huit wilayas aux législatives.

Djamel Ould-Abbès a insisté sur la nécessité de se soumettre au pouvoir des structures locales pour éviter des situations conflictuelles inextricables. Le secrétaire général du FLN a indiqué que 6 200 dossiers de candidature ont été transmis par les kasmas à la direction centrale. Parmi eux, 317 candidats à Alger. Parmi les candidats, Ould-Abbès a parlé de sept anciens ministres, sans avancer leurs noms. Le secrétaire général du FLN a insisté sur l’ancienneté au sein du parti et l’engagement total des candidats aux législatives en faveur du programme du président de la République. «Il n’y aura pas d’intervention, ni de favoritisme», a-t-il soutenu, précisant avoir ouvert les portes de son bureau à tout le monde pour régler les dissensions internes et réunifier les rangs.

Il a affirmé avoir reçu dans ce cadre 120 mouhafadhs et plus de 300 militants mécontents qui étaient marginalisés ou exclus par l’ancienne direction. Djamel Ould-Abbès a annoncé le lancement d’une campagne de sensibilisation pour une forte mobilisation des jeunes aux prochaines législatives. Selon lui, plus de 150 jeunes militants du parti vont être regroupés le 6 février à Koléa pour le lancement de cette campagne.

Sonia Baker

Comment (40)

    No Boutef
    7 février 2017 - 23 h 36 min

    Ould Chkoun ?ould Abbas veut
    Ould Chkoun ?ould Abbas veut donner des leçons d’honnêteté ?hhhhh!Il est La juste pour appliquer des nouvelles règles qui seront les anciennes magouilles sous un autre visage.N’oublions pas que le FLN possède des jeunes cadres qui ont beaucoup appris des anciens langue de bois ,costume Ave. Un
    Pins gros ventre et discours habituel .Youyiuuuuuu tahia bouteflika

    Yen Namar
    6 février 2017 - 20 h 34 min

    Vous avez bien vu : il parle
    Vous avez bien vu : il parle avec ses mains comme les vieilles en faisant le signe négatif : lala lala , khlasse makache , mabkatche plaça diputi , ! En tout cas cette intervention de Ould Abbes prouve que ce ne sont pas des élections mais une distribution de poste à partir du sommet. De toute façon les candidats à la députaion FLN sont incapables de convaincre par des idées ou des projets car tout se décide chez le « brizidène » !

    malika
    6 février 2017 - 19 h 23 min

    Nous avons besoin de ministre
    Nous avons besoin de ministre patriote pour protéger les intérêts des algériens donc protéger le pays.
    Entrer dans ce site et voyer comment ces voisins volent nos ressources sans scrupules:
    http://degletennour.com/fr/
    Certains ont un pied en Algérie et un pied dans leur pays d’origine et leur seul but c’est de dépouiller notre pays en contre partie de quelques jours de vacances ou d’un plat de gâteaux. Allah ya3tikoum ARAHJ.

    Anonymous
    6 février 2017 - 18 h 57 min

    pourquoi l’algérie attire
    pourquoi l’algérie attire autant les escrocs du monde entier;es-que ces citoyens sont débile ou complice;tout les les escrocs marocains et tunisiens sont naturalisé algérien;avec des poste importante dans l’appareil dirigent

    mhd bouira
    5 février 2017 - 17 h 10 min

    La médiocrité est portée aux
    La médiocrité est portée aux nues. Les navets sont célébrés comme des chefs-d’œuvre. Ce qui sera oublié dans trois ans est l’objet d’un tintamarre qui finit par rendre insignifiant pêle-mêle le meilleur et le pire. Les œuvres dignes de ce nom ne manquent pas autour de nous. Elles sont emportées dans les flots de la nullité acclamée.
    Ps:ce n’est pas de moi mais je trouve cette citation approprié à ce

    Anonymous
    5 février 2017 - 16 h 23 min

    Moi celui a qui j en venus du
    Moi celui a qui j en venus du fond du coeur c toufik médiane qui a laisse ces crocodile au pouvoir .désolé y’a si toufik malgré ton honnêteté

    JUSTICE
    5 février 2017 - 15 h 10 min

    monsieur;dites nous comment
    monsieur;dites nous comment vous sélectionnez vos candidats a la députation;d’après votre charte par apport a l’ancienneté et la fidélité au parti es-que c’est le cas;non;et c’est non combien de député ont été sélectionnés sur ce critère 25 % et le reste c’est des hommes d’affaires louches comme jemai;tliba;et d’autres chef d’entreprises avec un passer louche et sale;vous voulez des noms;très souvent c’est des corrupteurs devenir député pour avoir plus d’influence auprès des administration;et les particuliers a déplumé;pourtant ce n’est pas compliqué de choisir des hommes et des femmes de bonne famille;parce que cela ne vont pas dire WI WI CHEF.WIWI président et vous voulez une élection propre avec des personnes aux mains le plus sale de la nation;participé a ce vote c’est comme tu participe a la démolition de notre nation;

    CHIBL
    5 février 2017 - 15 h 04 min

    le FLN a réussi l’échec!! y a
    le FLN a réussi l’échec!! y a rien a dire de plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.