L’information révélée par Algeriepatriotique se confirme : Netanyahu dévoile son offensive pour neutraliser l’Afrique

Le Premier ministre israélien et son épouse en tournée africaine. D. R.

Le site de la chaîne Russia Today (RT) en arabe rapporte que le dirigeant de l’entité sioniste, Benjamin Netanyahu, a donné instruction à ses ambassadeurs en Afrique de «travailler» les pays africains, il y en a cinquante-quatre, a-t-il précisé, pour modifier leur vote dans les instances internationales, ONU et autres, en le faisant évoluer de l’opposition vers le soutien pour obtenir la majorité en faveur d’Israël. Le site RT rappelle que l’entité sioniste cherche à assurer sa présence en Afrique à travers le renforcement des liens commerciaux et politiques avec les pays africains et que, l’an dernier, de hauts responsables israéliens se sont rendus dans plusieurs pays du continent.

Cette information confirme ce qui a été révélé par Algeriepatriotique en juillet 2016, citant une source diplomatique africaine, concernant une vaste offensive engagée par Israël pour «conquérir toute l’Afrique», selon les termes de cette source qui avertissait que «des pays africains pourraient céder au chant des sirènes et se jeter ainsi dans les bras de l’entité sioniste».

Il s’agit, selon la même source, d’une stratégie «élaborée secrètement entre Israël et la France avec l’apport financier du Qatar et de l’Arabie Saoudite», alors que le Maroc, quant à lui, «constitue le cheval de Troie». Dans cet article, Algeriepatriotique rapportait les inquiétudes de sa source : «Une fois que les trois puissances africaines (Algérie, Nigeria, Afrique du Sud), initiatrices du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad), seraient ‘‘neutralisées’’, Israël, dont le Premier ministre Benyamin Netanyahu vient d’effectuer une tournée qualifiée d’‘‘historique’’ en Afrique de l’Est (Ouganda, Ethiopie, Kenya et Rwanda en juillet 2016), aura le champ libre pour envahir le continent.» Notre article établissait en même temps le lien avec «la récente et surprenante demande d’adhésion du Maroc à l’UA (qui) pourrait faire partie de ce plan».

L’Algérie et l’Afrique du Sud, un obstacle majeur

La stratégie israélienne en Afrique a été à nouveau évoquée par Algeriepatriotique (voir AP 28 oct. 2016) à propos de la démarche du Soudan dont le président Omar El-Béchir est «prêt à tomber comme un fruit mûr dans l’escarcelle de Riyad et Tel-Aviv afin de sauver sa tête “mise à prix” par l’Occident». Pour obtenir l’annulation des poursuites lancées contre lui par la Cour pénale internationale (CPI), le président soudanais a rempli la condition posée par Israël, à savoir la rupture des relations entre ce pays arabo-africain et l’Iran.

Mais la réalisation des objectifs d’Israël en Afrique se heurte aux obstacles de taille que sont principalement l’Algérie et l’Afrique du Sud qu’elle cherche à neutraliser. Pour le moment, un pays, le Togo, présenté comme un «fidèle allié d’Israël», s’est fait ouvertement le complice de l’offensive israélienne en acceptant d’accueillir un «sommet» pompeusement appelé «Israël-Afrique» qui réunirait les dirigeants de l’entité sioniste, dont Benjamin Netanyahu, et quelques chefs d’Etat africains, en octobre prochain à Lomé. Les médias togolais ont annoncé que «ce sommet portera sur les thèmes de la sécurité, de la lutte contre le terrorisme, mais également sur les questions relatives au partenariat dans les domaines de l’agriculture, de l’énergie, de l’eau, de la santé et l’utilisation des nouvelles technologies comme levier de développement».

Comme dans le cas du Soudan, c’est l’isolement politique des dirigeants togolais cette fois au plan interne qui les a poussés à la compromission avec l’entité sioniste. D’autres cibles sont affichées par les médias israéliens : la Guinée (qui a rétabli ses relations diplomatiques avec Israël), le Tchad et la Somalie. Les difficultés qui sont créées à Israël par l’évolution de la situation au Moyen-Orient, c’est-à-dire l’échec du plan de destruction de la Syrie et de l’Irak notamment, mais aussi par les protestations, y compris de ses alliés, contre la politique menée par Netanyahu, laissent peu de chances de succès à sa stratégie engagée contre l’Afrique.

Houari Achouri

Comment (41)

    Anonymous
    11 février 2017 - 22 h 18 min

    LE MONDE SIONISTE/WAHABITES
    LE MONDE SIONISTE/WAHABITES CHERCHE A CORROMPRE POUR AVANCER , MAIS L’AUTRE PARTIE DU MONDE SON ROLE EST DE CONTENIR LA PARTIE CORROMPUE . .DONC NETHANIAOU LE SIONISTE CORROMPU PEDALERA DANS LE VIDE , DÈS QUE LE FEU D’UNE GUERRE EST ALLUMÉ PAR LES SIONISTES/WAHABITES , ALLAH ÉTEINT LE FEU . .EN SYRIE LE FEU DE LA GUERRE ALLUMÉ PAR LES WAHABO/SIONISTES A ÉTÉ ÉTEINT PAR LA RUSSIE/IRAN !!! .NETHANIAOU SE RIDICULISE , ET VA S’ETEINDRE . .L’ALGERIE EST TROP HAUTE POUT LE NAIM NETHANIAOU . .




    0



    0
    atlassien
    11 février 2017 - 13 h 58 min

    c’est clair comme l’eau de
    c’est clair comme l’eau de roche Israel a déjà expédié son élément précurseur qu’est le Makhzen à qui on a confié le rôle du renard qui doit s’ introduire dans le poulailler qu’est l’UA. soit les pays qui ont soutenu son adhésion sont devenus les complices de l’éclatement futur de l’instance africaine soit c’est des bonasses gringalets qui ne savent pas mesurer les conséquences d’une telle bévue.




    0



    0
    Abdelaziz DJABALI
    10 février 2017 - 22 h 23 min

    -Qui Vivra Verra,

    -Qui Vivra Verra,

    -Je ne parle pas des Juifs à Travers le Monde,

    -mais des Sangliers-Juifs Israéliens,

    -cela nous permettra de laisser notre cheptel d’ovidés se reposer,

    -et on le remplacera à chaque fête de l’aid el kebir,

    -par le sacrifice au lieu d un bélier,

    -on sacrifiera un Sanglier juif sioniste Israélien.

    Hamas al-Qassam Brigades

    https://youtu.be/LyRhn0qqQsY




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.