RCD : «La crise que traverse le pays ne cesse de s’amplifier»

Mohcine Belabbas. New Press

Dans son allocution à l’ouverture de la session ordinaire du conseil national de son parti qui s’est tenue ce vendredi à Alger, le président du RCD, Mohcine Belabbas, est longuement revenu sur le parcours du parti à l’occasion de 28e anniversaire de sa fondation, en estimant d’entrée que les citoyens «savent que notre patriotisme a sauvé le pays d’une barbarie d’un autre âge». «Aujourd’hui, nous œuvrons pour que le RCD constitue, dira-t-il encore, le pôle du combat pour l’émancipation individuelle et collective par un nouveau départ dans la voie de la construction d’un Etat démocratique et social : un Etat qui promeut l’égalité, la justice, les valeurs du travail et de la solidarité.» Abordant la situation politique, le chef de file du RCD juge que la crise que traverse notre pays «ne cesse de s’amplifier». Elle est, selon lui, «porteuse de désordre et d’anarchie (…) et fait peser une lourde menace sur notre vivre-ensemble jusqu’à notre souveraineté». Et d’enchaîner : «La crise de légitimité, certes profonde, peut connaître une amorce de règlement à l’occasion des élections législatives prochaines si le pouvoir se résout à ne pas triturer les résultats et à laisser les citoyens choisir librement leurs représentants. (…) La balle est, une fois encore, dans le camp du pouvoir.»

Au plan économique, Mohcine Belabbas dressera un tableau noir de la situation, en affirmant que «tous les clignotants sont au rouge», et en soulignant que le rétablissement des agrégats macroéconomiques «exhibés comme un butin de guerre lors du pétrole à 120 dollars est désormais illusoire». D’un ton plus alarmé, l’orateur dénonce une précarisation de plus en plus palpable de la société, en considérant que les dernières intempéries «ont révélé l’ampleur de la fragilité de nombreuses couches sociales». Il pointe du doigt les mauvais choix économiques, la corruption endémique, les malversations et le refus de la transparence, mais surtout «des fraudes électorales qui détournent les voix des citoyens et faussent leurs choix».

Par ailleurs, le  président du RCD dénonce une «généralisation des violations des droits de l’Homme» et des entraves manifestes à la liberté de la presse. «Les violences politiques, les pressions et le chantage à l’encontre des citoyens sont quotidiens, accuse-t-il. Le nombre de détenus sans cesse croissant pour délit d’opinion ou pour une simple appartenance à un courant politique plonge le pays dans l’arbitraire et la peur.» Il cite l’exemple des militants de son parti à Ghardaïa, détenus depuis plus de dix-huit mois pour, estime Belabbas, des chefs d’inculpation «montés de toutes pièces».

Poursuivant son réquisitoire, le chef du RCD accuse des dirigeants, «tapis dans l’ombre», de vouloir exploiter les problèmes que vivent les Algériens, voire les exacerber, citant comme exemple les événements survenus au mois de janvier au niveau de certaines wilayas du centre du pays.

Sur un autre registre, le président du RCD affirme que le refus du dialogue des officiels avec la classe politique de leur pays «contraste avec la médiatisation des audiences qu’ils accordent à des responsables de partis politiques étrangers», considérant que les sorties sur le terrain des ambassadeurs américain, français et anglais sont aujourd’hui «plus visibles» que celles effectuées par nombre de ministres. Dans le même sillage, il considère que les enquêtes des parlementaires français sur la situation de notre pays sont réalisées avec l’assistance de dirigeants algériens, «pendant que les parlementaires nationaux sont invisibles, inaudibles et inopérants».

R. Mahmoudi

Comment (18)

    RCD-WALLOU
    13 février 2017 - 3 h 01 min

    YA SI MOHCÈNE C’EST UNE CRISE
    YA SI MOHCÈNE C’EST UNE CRISE QUE VOUS AVEZ AVALISÉE DEPUIS VOTE CRÉATION COMME PARTI POLITIQUE. VOUS AVEZ TOUT FAIT SAUF CE QU’IL FALLAIT FAIRE POUR QUE L’ALGÉRIE SOIT RÉELLEMENT DEBOUT. VOUS AVEZ CAUTIONNÉ LE SYSTÈME QUI S’EST ÉRIGÉ EN MAFIA POLITICO-FINANCIÈRE DONT LES CONSÉQUENCES EN MATIÈRE DE GESTION MAIS SURTOUT DE CORRUPTION SONT DÉSASTREUSES POUR L’ÉCONOMIE DU PAYS. ALORS MESSIEURS DU RCD, ASSUMEZ ET CESSEZ DE VOUS PLAINDRE, CAR VOUS NE TROMPEZ PLUS PERSONNE.




    0



    0
    Anonymous
    12 février 2017 - 15 h 04 min

    Arrêté de prendre le peuple
    Arrêté de prendre le peuple pour des imbeciles vous êtes dans l opposition et vous tendez la main a ce pouvoir que chérissez et vous protégez sans vous ce pouvoir et tombe depuis longtemps .vous avez acceptez de manger dans la même assiettes donc vous vous êtes complice et vous avez négocier d avance le quotas des siège awfakou




    0



    0
    Anonymous
    12 février 2017 - 9 h 57 min

    nous sommes condamné pour a
    nous sommes condamné pour a la continuité dans la descente a l’enfer et a la régression dans tout les domaines;nous sommes déja champion du monde de l’injustice et la corruption;et bientot de l’anarchie totale;es-que ces chefs de partis ont été choisis vraiment par leurs adhérents ou le régime a son mot a dire;fort possible les espions du régime sont pour quelques choses;sinon comment choisir des personnes qui savent dire que WI WI chef.aux pays vraiment démocratique le role des partis d’oppositions,c’est pour s’opposer a la politique de la majorité ou pouvoir; par pour le soutenir;nous sommes vraiment une démocratie;personnellement je dirais non;




    0



    0
    Lghoul
    12 février 2017 - 8 h 48 min

    Vous allez la résoudre en
    Vous allez la résoudre en choisissant la liste de vos amis et familles pour recevoir 40 millions d’anciens et une pension à vie. C’est comme cela que le RCD et le FFS vont résoudre les problèmes du pays. Mais une fois la comédie finie, ils passeront à une qui nécessite « à condamner la fraude » . Donc leur pièce de théâtre comique consiste à faire semblant de fermer les yeux puis participer pour ensuite accuser de fraude un système basé sur la fraude depuis 62.




    0



    0
    anonyme
    12 février 2017 - 8 h 03 min

    Sommes nous un peuple lâche
    Sommes nous un peuple lâche de laisser ces voyous se comporter de cette façon?
    Nous avons une grande responsabilité!
    Nous sommes Tous responsables de cette situation!




    0



    0
    Conscience
    11 février 2017 - 14 h 07 min

    Nous devrions mettre l
    Nous devrions mettre l’Algérie sous tutelle de l’ONU afin de protéger le peuple de tous ces prédateurs internes et de lancer une grande pétition pour nettoyer les écuries d’augias que ce soit dans la majorité ou l’opposition. Il ya urgence de changer de personnel politique et de mettre les vrais compétences aux manettes de pays.




    0



    0
      Patriote
      11 février 2017 - 14 h 31 min

      @Conscience, Je suis d’accord
      @Conscience, Je suis d’accord avec cette approche car quand il n’y aura plus de pétrole et gaz qui représente 98%
      de nos recettes et on continuera à importer pour 60B$ sans rien produire, que feront nous le peuple qui n’avons ni bien, ni compte à l’étranger, ni de double passeport. Eux ils s’n foutent, ils bloquent les progrès du pays et le renouvellement des élites mais nous le peuple nous n’avons pas de pays de rechange ou la méditerranée pour nous noyer car les pays occidentaux nous ferment les portes, ni bien à notre actif. Alors agissons en utilisant les leviers internationaux et prenons le pouvoir et mettons la gérontocratie à la retraite avant qu’il ne soit trop tard.




      0



      0
        Anemlay
        11 février 2017 - 19 h 21 min

        A quoi rêve le gvt algérien ?
        A quoi rêve le gvt algérien ? Il rêve d’un baril à 140 dollars comme au bon vieux temps où il distribuait l’argent aux clientèles suppôts du régime despotique en place. Mais quand les caisses sont pleines n’importe quel Dahlalou pour diriger ce pays.La cigale Algérie ayant chanté durant une quinzaine d’année s’en trouva fort dépourvue,la fourmi FMI peut lui prêter mais à des conditions draconiennes inacceptables pour ceux qui préfèrent gérer dans l’opacité et non dans la transparence.
        Le RCD rêve debout s’il croit à la régularité du prochain scrutin.Et même si ces élections sont régulières et sans fraude,rien n’indique que les algériens voteront pour les démocrates;qui restent quoiqu’on dise ultra minoritaires en Algérie,sauf en Kabylie.




        0



        0
    Tarik ou Chemin
    11 février 2017 - 12 h 16 min

    …… Le RCD nous averti …
    …… Le RCD nous averti …: «La crise que traverse le pays ne cesse de s’amplifier» .. ya boukoko du RCD puisque le pays est dans la merde pourquoi alors tu crédibilises le pouvoir en acceptant d’aller aux élections ??? Il faut que tu nous disent si tu prends les citoyens algériens pour des cons ou des canards sauvages. il n’y a aucune de cohérence politique avec ton attitude, je suis désolé de te le dire ya le RCD. Tu ne te rend pas compte ya le RCD mais le boomerang va faire mal. Je suis persuadé que le nombre de militants et de sympathisants du RCD s’amenuise avec le temps. Dommage, car tu étais l’espoir à un certain moment et même un atout solide au sein du CNLTD et l’ISCO. Aujourd’hui ces organisations sont devenues des bidons vides à cause de toi et du MSP. Je te promets ya le RCD le bourourou de m’adresser encore à toi après les résultats des élections pour te dire des choses. Promis !




    0



    0
    Bouzorane
    11 février 2017 - 11 h 57 min

    Le RCD?…n’est pas ce parti
    Le RCD?…n’est pas ce parti à la fois fédéraliste et cosmopolite?….Un parti qui jongle entre régionalisme kabyliste et cosmopolitisme nord-africaniste… Le RCD a bricolé une idéologie qui n’a aucun sens… En effet, le régionalisme n’est pas en soi anti national, sauf s’il est combiné à un cosmopolitisme destructeur…. le vrai régionalisme renforce le sentiment national…Un vrai nationaliste est forcément régionaliste… un vrai régionaliste est forcément nationaliste…. le nationalisme est la forme étendue du régionalisme….. nationalisme et régionalisme se complètent et se renforcent mutuellement…. Le cosmopolitisme, lui, est anti-nationaliste et anti-régionaliste…. Schématiquement parlant, en passant de la case « régionaliste » à la case « nord-africaniste » on ne fait en réalité que griller la case « Algérie »…. Conscient de son incohérence idéologique, le RCD essaie de dissimuler son manque de nationalisme en affichant un anti-arabo-islamisme féroce… Le RCD tente de faire passer l’hostilité arabo-islamisme pour du nationalisme!!…. C’est de la poudre aux yeux!… l’arabo-islamisme étant une autre forme de cosmopolitisme tout aussi nocive que le nord-africanisme…. arabo-islamiste et nord-africanisme sont les 2 faces de la même pièce…. Remplacer une variété de cosmopolitisme par une autre variété ne change rien….Cela reste du cosmopolitisme…..Bref, du point de vue idéologique, le RCD est une abomination… tout comme les partis arabo-islamo-baathistes.




    0



    0
      Bouzorane
      11 février 2017 - 12 h 27 min

      Lire « variante » au lieu de
      Lire « variante » au lieu de « variété »




      0



      0
    sublisoft99
    11 février 2017 - 9 h 58 min

    louiza..’l’algérie a la
    louiza..’l’algérie a la dérive’…mokri ‘l’algérie et en dangé’..RCD..’ la crise qui traverse l’algérie…vous étes payé pour parlé des chapitres ,des grands titre,des sous titre,ils ont déposé un agrément..pour crée un partie politique..ils nous disent a chaque fois que l’algérie va mal…et ce pouvoir et un systhéme mafieu ! ses partie politique FANTASME..point final




    0



    0
    Anonymous
    11 février 2017 - 9 h 34 min

    les vainqueurs sont toujours
    les vainqueurs sont toujours les comédiens FLN-RND .les figurants;PT-FFS-RCD- et les autres toucherons quelques cadeaux; et le perdant c’est toujours la nation et son peuple;c’est une comédie qui dure depuis 1962.




    0



    0
    Alilapointe59
    10 février 2017 - 23 h 28 min

    Ce n’est surtout pas le RCD
    Ce n’est surtout pas le RCD qui va nous sauvé de cette crise, je me souviens qu’en 1999 aucun partie opposants voulais prendre la présidence, et maintenant que l’Algérie est en crise mais très riche, réserve, entreprise allemande, entreprise américaine qui vont certainement nous sortir de cette crise dans 2 ans inchalla, vous êtes tous là à vouloir le pouvoir. Même qu’il y a des voleurs je voterais FLN jusqu’à ma mort.




    0



    0
      Anonymous
      11 février 2017 - 5 h 58 min

      Ali-la [email protected]:28; on ta
      Ali-la [email protected]:28; on ta bien demandé de cessé d’utilisé comme pseudo le nom ALI LA POINTE ALLAH yarahmou;tu lui cause des torts;ALI n’a jamais était un lèche mains;n’est un opportuniste khabbsiste;sois digne et respectueux;et ne plus salir le nom d’un grand héro;je te le répète sa famille oppose;respecte au moins sa famille;si tu ne respecte pas l’homme;




      0



      0
      mohamed
      11 février 2017 - 13 h 09 min

      Pourquoi vous, vous cachez
      Pourquoi vous, vous cachez derrière le nom du héros de la révolution Ali la Pointe, sache que Ali la Pointe ne s’est jamais caché derrière aucun nom pendant la révolution, vous ne connaissez pas la valeur de cet homme, l’Algérie a perdue les meilleurs jeunes hommes au sens propre du mot pour sa libération du colonialiste, pour qu’aujourd’hui vous, vous vivez en paix,respectez ses martyrs.




      0



      0
        Anonymous
        11 février 2017 - 17 h 33 min

        S’autres se cchent bien
        S’autres se cchent bien derriere Massinissa, Boumedienne et que sais je encore ?




        0



        0
    Lghoul
    10 février 2017 - 19 h 33 min

    Vous allez la résoudre, cette
    Vous allez la résoudre, cette crise, en allant aux urnes truquées depuis 1999.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.