Benghebrit appelle à favoriser un climat de sérénité à l’école

Nouria Benghebrit, ministre de l'Education nationale. New Press

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a appelé, samedi à partir de Médéa, à favoriser un climat serein et quiet au sein des établissements scolaires afin de garantir le confort requis pour l’élève et lui permettre de se consacrer pleinement à son cursus scolaire. Intervenant lors d’une rencontre avec les cadres locaux de son secteur, la ministre a précisé que le climat de sérénité est indispensable pour arriver à une éducation efficace et performante qui constitue, a-t-elle dit, un facteur d’épanouissement de l’élève et de progrès scolaire.

Mme Benghebrit a insisté à cet égard sur la nécessité d’encourager les élèves à travailler en groupe, à se structurer au sein de clubs d’activités et d’animation, de créer leur propre journal qui leur servira d’espace d’échanges et de cadre d’expression à travers lequel ils pourront exprimer leurs opinions et avis.

Dans le sillage de cette nouvelle approche, le secteur est appelé, a soutenu la ministre, à rester constamment à l’écoute des élèves, à être attentif aux angoisses et aux attentes de ces derniers, afin de faciliter l’instauration d’une nouvelle relation élève-corps enseignant basée sur le respect, la compréhension et la complémentarité. Le corps des inspecteurs est en mesure également de contribuer à la performance du système éducatif et l’amélioration des résultats scolaires, a ajouté la ministre lors de cette rencontre.

En marge de l’inauguration à Médéa au premier jour de sa visite dans la wilaya d’un CEM et d’un groupe scolaire, sis au nouveau pôle urbain, Mme Benghebrit a mis l’accent sur le rôle crucial de la formation, affirmant que cette dernière est l’épine dorsale du système éducatif national. Elle a indiqué à ce propos que le corps enseignant encore en activité «ne peut être dispensé de cette formation, même après plusieurs années d’exercice», soutenant que l’éducation a besoin de l’offre de formation assurée par les retraités du secteur qu’ils ont d’ailleurs commencé à mettre à la disposition de ce dernier.

R. N.

Comment (24)

    anonyme
    12 février 2017 - 14 h 13 min

    Benghebrite née à Oujda a
    Benghebrite née à Oujda a comme gouroue Najet Vallaud-Belkacem, elle fait plusieurs aller retour Alger-Paris pour « des réunions de travail ».
    Najet Vallaud Belkacem est une pièce maitresse du Maroc en France qui coordonne avec Rachida Dati, espérons qu’elle nous imposera pas la théorie du genre dans nos écoles car tout reste possible avec les Marocaines.




    0



    0
    Anonymous
    12 février 2017 - 11 h 00 min

    Tant que les programmes de l
    Tant que les programmes de l’école algérienne sont infestés par les virus de l’arabisme et de l’islamisme, POINT DE SÉRÉNITÉ!!!




    0



    0
    5colonne
    12 février 2017 - 9 h 28 min

    Guigou a dit tout va bien,
    Guigou a dit tout va bien, alors tout va bien, PAUVRE ALGERIE . Au secour




    0



    0
      Anonymous
      12 février 2017 - 9 h 39 min

      Benghabrit ne cherche qu’à
      Benghabrit ne cherche qu’à plaire à bouteflika et n’a comme mission d’éviter toute contestations dans son ministère…Pour le reste elle discute avec les français sur quoi faire et comment le faire…Quand on connaît l’état de délabrement du système français ça fait vraiment peur…Elle doit avoir des intérêts pour elle et ses proches en France…( visa bourse d’études etc…)

      Les écoliers algériens sont les oubliés de benghabrit…




      0



      0
    moskosdz
    12 février 2017 - 8 h 22 min

    Les Makhnézistes pilulent sur
    Les Makhnézistes pilulent sur cette page,mais où sont les Algériens?




    0



    0
      Anonymous
      12 février 2017 - 10 h 28 min

      Continue à utiliser plusieurs
      Continue à utiliser plusieurs pseudo pour défendre les fossoyeurs de l’Algérie et laisse les patriotes algériens défendre l’Algérie.
      L’histoire nous a toujours montrer qui étaient et d’où venaient les traîtres…




      0



      0
    anonyme
    12 février 2017 - 7 h 54 min

    Nos enfants ont besoins d
    Nos enfants ont besoins d’éducation.
    Nous vous soutenons dans votre démarche mais vite….




    0



    0
      Anonymous
      12 février 2017 - 11 h 02 min

      Quand tu dis nous ne nous
      Quand tu dis nous ne nous englobe pas et ne parle pas au nom des algériens..Ton « nous » concerne d’abord et avant tout les hallabas et les marocains de souche qui constituent comme chacun le sait le gros des troupes qui sont derrière les fossoyeurs de l’Algérie….Nous ne voulons pas de la France dans nos programmes éducatifs comme veut nous l’imposer benghabrit qui passe plus de temps avec des français que sur le terrain où nos enfants sont laissés à l’abandon…




      0



      0
    lhadi
    12 février 2017 - 0 h 46 min

    L’Algérie possède
    L’Algérie possède incontestablement une personnalité et une culture propres, marquées par l’histoire ancienne, l’islam, le patrimoine arabe et l’influence de la civilisation européenne moderne, et l’esprit Algérien ressemble à l’esprit européen. Le contenu de l’enseignement doit tenir compte de cette identité algérienne et de ses particularités culturelles. Ainsi, l’Algérie pourra parfaire son indépendance, conquérir son entière liberté et tracer sa voie vers une participation effective à la civilisation universelle. Cette tâche ne peut s’affirmer qu’avec la collaboration de toutes les forces possibles, de toutes les institutions apte à le faire car j’estime qu’elle se situe au dessus des divergences les plus profondes et qu’elle doit devenir une entreprise commune à laquelle tous les citoyennes et citoyens de bonne volonté regroupé(e)s en une fraternelle alliance doivent contribuer dans un même esprit. Fort de ce soutien, le gouvernement doit rendre effective une politique de l’éducation nationale qui tendra à satisfaire les besoins économiques, sociaux et culturels du pays et garantira le droit de chacun à l’éducation initiale et permanente, à former le travailleur, le citoyen, l’homme. Afin que l’irresponsabilité prenne la courbe du « U inversé », la ministre de l’éducation nationale, affranchie du travail de Sisyphe habituel, c’est-à-dire du bricolage permanent, doit définir les objectifs généraux et les étapes transitoires et en même temps, proposer des lois de programme pluri-annuelles qui mettront l’éducation algérienne sur les rails de l’excellence : I. La lutte contre la ségrégation sociale : 1) Mesures sociales – 2) Petite enfance et tronc commun – 3) L’éducation des handicapés. II. Un service public unique et laic: 1) La gestion démocratique – 2) la laïcité – 3) L’éducation civique et morale. III. Le droit au métier : 1) la formation initiale après le tronc commun – 2) L’orientation – 3) La formation permanente. IV. La qualité de l’enseignement : 1) les programmes et les méthodes – 2) L’équipe éducative – 3) La formation des maitres – 4) la revalorisation de la fonction enseignante. V. L’enseignement supérieur etc; Fraternellement lhadi (lahdi24@yahoo.fr)




    0



    0
    anonyme
    11 février 2017 - 21 h 34 min

    Traduction: Laissez nous
    Traduction: Laissez nous voler tranquille.
    Son grand père est enterré à la grande mosquée de Paris pour services rendus.




    0



    0
      Anonymous
      11 février 2017 - 23 h 09 min

      Quels services rendus???
      Quels services rendus??? espèce de crétin d’islamiste obscurantiste, qui refuse l’algérianisation de l’école algérienne ou de pourri de mokoko




      0



      0
        Anonymous
        12 février 2017 - 11 h 04 min

        Tu défends l algerianisation
        Tu défends l algerianisation de l’éducation tout en défendant la marocanisation rampante du pays ? Expliques nous ce grand écart hypocrite…J’ai ma petite idée…




        0



        0
    vivio
    11 février 2017 - 21 h 27 min

    Aviez vous au moins idée de
    Aviez vous au moins idée de ce que devenus nos écoles et universités, n’avez vous pas honte?
    Les universités sont devenus des lieux de débauche on en voit à toutes les sauces: proxénétisme, drogue, violence…
    Tant qu’il y a un peuple qui ne pense qu’à son tube digestif faites ce que vous voulez avec tout cette smala qui nous gouverne
    Vous avez encore de beaux jours devant vous et de l’argent à gogo avant que le navire chavire et coule




    0



    0
    mon oeil
    11 février 2017 - 20 h 43 min

    il n’y a plus rien à
    il n’y a plus rien à favoriser vous avez ruiné ce pays dans touus les domaines




    0



    0
    sublisoft99
    11 février 2017 - 20 h 41 min

    CHEDI el hite..balék itih..
    CHEDI el hite..balék itih…wenti chkoune….ana hiya…sinon wladkoum maye9rawche..oundir mzia fi waldihoum ,imala tahya el dzayer, un autre siécle et demi de colonisation




    0



    0
    Anonymous
    11 février 2017 - 19 h 51 min

    Benghabrit fidèle à sa
    Benghabrit fidèle à sa tradition de la filière française s’est encore entretenue récemment avec Elisabeth guigou…Benghabrit passe son temps à prendre des cours et des conseils avec les ministres et les politiques français….hallucinant…

    P.s : je ne fais que relater une information que je trouve grave pour notre indépendance surtout dans le secteur éducatif ou le système français montre son total échec dans tous les domaines




    0



    0
      moskosdz
      11 février 2017 - 21 h 39 min

      +Anonymous//20;51Tu ferais
      +Anonymous//20;51Tu ferais mieux de te pencher sur ton roi aux habits étranges conseillé par un sioniste,quand à Madame Benghebrit,les prestigieuses universités Américaines et occidentales lui ont proposé un poste de professeur dont elle a refusé tout en préférant se consacrer à son pays,ce n’est pas un bousier de ton espèce qui va nous donner des leçons sur notre ministre.




      0



      0
        anonyme
        11 février 2017 - 21 h 44 min

        Alors chiatte toujours en
        Alors chiatte toujours en état d’alerte ?




        0



        0
          moskosdz
          12 février 2017 - 18 h 14 min

          +anonyme//22:44//Le vrai
          +anonyme//22:44//Le vrai chiatte,c’est celui comme toi qui se met à genoux devant un roi aux habits étrange conseillé de surcroît par un sioniste,quand à moi je suis Algérien,fier comme un lion et je m’exprime librement dans mon pays.




          0



          0
        rachid
        11 février 2017 - 21 h 49 min

        Elle tellement compétente qu
        Elle tellement compétente qu’elle ne peut rie faire sans demander conseils aux Français comme si l’Algérie manquait de pédagogues, c’est suspects tout ça..




        0



        0
        Anonymous
        12 février 2017 - 2 h 32 min

        Je vais te répondre avec mon
        Je vais te répondre avec mon accent algérien, parce que en te lisant ça puait l’accent marocain dégueulasse…Toujours là même zer… kham pour défendre le clan des fossoyeurs de l’Algérie dont beaucoup ont comme toi une origine et un sale accent marocain puant et dégueulasse…

        Si les universités américaines la réclament alors pourquoi passe t elle son temps à chercher conseils et soutien auprès de déchets intellectuels comme Najet Belkacem ou d’autres politiques français ? ( je ne compte même pas les rencontres non officielles qui doivent être quotidiennes )
        J’accepte ta réponse même avec ton dialecte marocain que je ferais traduire si besoin..

        Votre soucis à vous petits baltaguis c’est que votre accent marocain vous trahira toujours. .Et moi quand j’entends cet accent je suis en état d’alerte même si vous vous essayez à jouer au nationaliste algérien…Ça colle pas avec zeri… kha…Ça n’a jamais collé d’ailleurs…




        0



        0
          moskosdz
          12 février 2017 - 9 h 50 min

          +Anonymous//03:32//Ton
          +Anonymous//03:32//Ton commentaire posté à 3 heure et demi du matin explique bien que t’es un Makhnéziste à l’affût sur tout ce qui est Algérien,ça c’est votre travail et on le sait,les Algériens ont tous la conscience tranquille et dorment à l’aise,pauvre soumis que tu es.




          0



          0
          Anonymous
          12 février 2017 - 14 h 00 min

          @Moskomokoko

          @Moskomokoko

          Quand tu prononces Algérie où algérien avec ton accent marocain dégueulasse ça passe pas on n’arrête pas de te le dire.
          Boumedienne ne t’a pas attrapé à l’époque et tu essayes depuis 1999 de te venger en te faisant passer pour un nationaliste algerien…C’est peine perdue.Tu ne défends que t’es congénères issus comme toi du Maroc dont vous empestez la culture et la mentalité…Tu défends la présence massive de marocains naturalisés dans les rouages de l’état….Le reste ne t’intéresse pas…

          Retiens bien que le mot Algérie et algérien n’est absolument pas compatible avec ce que tu es….Il faudra qu’un jour tu retournes chez toi…




          0



          0
          Anonymous
          12 février 2017 - 12 h 48 min

          anonymous 03:32; ne faite pas
          anonymous 03:32; ne faite pas attention a ce rescapé de la rafle de 1975;il n’a rien d’algérien sauf sa carte d’identité offerte par le régime en place; il est tellement content d’etre un nouveau algérien;il ne sait pas quoi dire; il deviens une girouette;et chaque cinq minutes il change de position;il est de la race des djallaba et les babouches;




          0



          0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.