Football : plus de 195 milliards de centimes octroyés à 2020 clubs amateurs

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould Ali. New Press

Une opération d’octroi d’une somme dépassant les 195 milliards de centimes en faveur de 2020 clubs amateurs de football a été entamée mardi à Alger en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould Ali.

«La première tranche de cette aide concerne 12 wilayas. Cet argent est attribué conformément à la décision du conseil interministériel de l’année 2010 relative à l’aide au football professionnel et amateur», a déclaré Ould Ali lors d’une cérémonie organisée à la salle de conférences du Complexe olympique Mohamed-Boudiaf.

Des clubs de Tizi Ouzou, Oran, Béjaïa, Béchar, Chlef, Sétif, Djelfa, Khenchela, Blida, El-Bayadh et Mostaganem ont reçu des aides, en l’absence des représentants de Tindouf qui figuraient pourtant sur la liste. L’opération se poursuivra avec les autres wilayas.

Une aide supplémentaire (plus de 163 milliards de dinars) a été prévue pour les wilayas du Sud et des Hauts Plateaux. «Ce n’est pas normal qu’une décision prise en 2010 par les pouvoirs publics attende sept longues années pour être appliquée. C’est beaucoup et j’assume ce que je suis en train de dire», a pesté le ministre.

Les aides varient d’un club à un autre (selon le palier). A titre indicatif, une formation évoluant en pré-honneur perçoit 500 000 DA et un club de Division nationale amateur (DNA) bénéficie de 4 millions de dinars.

«Cette aide est encourageante mais reste quand même modeste par rapport à nos dépenses et à nos efforts pour donner des joueurs aux gros bras des deux Ligues professionnelles», a, de son côté, souligné le vice-président de l’ES Mostaganem, Tadj-Edine Bensaber.

Une partie de cette aide réservée à la formation et au recyclage des encadrements techniques et administratifs des clubs amateurs «sera gérée» par la Fédération algérienne de football (FAF) et l’autre par le Fonds national d’aide au football, selon le ministère.

«Je remercie les membres de la FAF, à leur tête le président, Mohamed Raouraoua, pour leur efficacité dans la budgétisation des aides destinées au développement du football amateur», a encore dit Ould Ali, précisant que «40 milliards de centimes serviront à l’acquisition de sièges pour les Ligues qui sont en location».

D’autre part, le ministre a révélé que son département compte proposer aux pouvoirs publics d’élargir cette mesure à d’autres sports. «Les équipes finalistes de la Coupe d’Algérie seniors (hommes et dames) de basket-ball, volley-ball et handball auront chacune 5 millions de dinars au titre de l’année 2016. Le barème des primes offertes aux médaillés lors des Jeux Olympiques et paralympiques sera aussi revu», à la hausse, a-t-il promis.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports a, enfin, déploré des «dépassements gravissimes» d’une certaine presse qui publie parfois des informations, selon lui, «très loin» de la réalité du terrain.

R. S.

Comment (2)

    Anonymous
    22 février 2017 - 18 h 15 min

    L’infrastructure cadre ou s
    L’infrastructure cadre ou s’exerce le sport est tres carente(tres peu de terrains de salles ,de piscines,hebergement de sportifs etc..).on a l’impression que tout l’argent injecté a ete accaparé par les soit disants footballeurs prof. et leurs presidents.




    0



    0
    kahina
    21 février 2017 - 20 h 42 min

    Le montant seul ne suffit pas

    Le montant seul ne suffit pas. Il faut des compétents crédibles pour gérer les budgets pour atteindre les objectifs ciblés. Sinon, on aura des projets juste sur papier…Comme d’hab.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.