Etudiants en pharmacie : les clarifications du ministère de la Santé

Boudiaf : les revendications des grévistes sont prises en charge. New Press

Le ministère de la Santé apporte des clarifications sur l’affaire des étudiants en pharmacie en protestation depuis de long mois. Le département de Abdelmalek Boudiaf assure, dans un communiqué rendu public aujourd’hui, que l’audience qu’il a accordée, jeudi, à une délégation représentant ces étudiants «s’est déroulée dans une ambiance empreinte de franchise et de grande cordialité».

«Lors de cette rencontre, précise-t-on dans le communiqué, les deux parties ont passé en revue l’ensemble des points de revendications des étudiants en pharmacie. Des réponses claires et précises ont été apportées aux questions et aux interrogations des étudiants concernant les différents aspects de leurs revendications dont certaines sont déjà prises en charge.» Le département de Boudiaf souligne, entre autres, que la demande de création du poste de pharmacien-assistant au niveau des officines pharmaceutiques est déjà prise en charge et ancrée dans le projet de nouvelle loi sanitaire programmé au Parlement.

Abdelmalek Boudiaf a affirmé aux étudiants que son département ministériel «engagera immédiatement par voie réglementaire, et en concertation avec toutes les parties concernées, une étude pour préparer la mise en œuvre rapide de cette disposition». Sur le point relatif au recrutement des pharmaciens dans les structures de santé, le ministère précise que le nouveau cahier des charges prévoit l’obligation des cliniques et hôpitaux privés de disposer d’un service de pharmacie. «Une instruction ministérielle sera envoyée cette semaine pour rappeler que ce service, conformément à la réglementation, doit être encadré par un pharmacien pour gérer les produits pharmaceutiques en toute sécurité», précise Boudiaf, selon lequel le secteur public recrute déjà sur titre les pharmaciens spécialistes et sur concours les pharmaciens généralistes.

Ainsi, il est indiqué que plus de 200 postes budgétaires sont disponibles dans différentes wilayas du pays pour le recrutement de pharmaciens généralistes. Aussi, le ministère dit avoir engagé avec le département de l’Enseignement supérieur un travail de réflexion pour maîtriser les flux et les filières de formation postgraduée en pharmacie pour que le produit de la formation soit en adéquation avec les besoins du secteur de la santé et ceux du marché du travail.

S’agissant du point relatif aux stages pratiques, le département de Boudiaf affirme qu’il offre «toutes les facilités pour l’accueil des étudiants dans les structures publiques de santé». Il rappelle dans ce sillage que le dossier de la pharmacie hospitalière bénéficie d’une grande attention et qu’une réforme en profondeur a été engagée par le secteur pour que la place, les missions et le rôle du service de pharmacie hospitalière soient en rapport avec l’importance stratégique des produits pharmaceutiques en termes de sécurité d’utilisation et de maîtrise du circuit du médicament.

Sonia Baker

Comment (10)

    Anonymous
    26 février 2017 - 12 h 29 min

    le pays du canif ou la
    le pays du canif ou la matraque;choisissez;c’est el mektoub c’est un peuple qui est né pour souffrir ou mourir;monsieur boudiaf l’état de santé de la nation algérienne est gravement malade;ni soins ni prise en charges;vos hopitaux sont devenus des abattoirs;vos cliniques des racketteuses;vous et vos proches vous vous soigner en europe;quand a a la population est condamné a mourir dans l’indifférence;ces les memes pratiques que l’ex occupant;vous ne craigniez pas dieu;une chose est sur que tout le monde passera ni le le responsable ni l’ordinaire citoyens; ni le piston; ni la corruption ne suffira et vous serez juger vous et vos amis amis qui ont ruiné la nation




    0



    0
    Lamri
    26 février 2017 - 10 h 07 min

    Dans un pays qui se respecte,
    Dans un pays qui se respecte, il y a longtemps que ce ministre aurait dû être révoqué. Donner un département aussi stratégique et aussi vital à un nullard et un baratineur qui encourage l’incompétence et le charlatanisme et le maintenir à son poste malgré tous les scandales est un vrai crime. Regardez l’anarchie qui règne dans ce secteur sensible, c’est insupportable. On n’a jamais vu ça depuis l’indépendance de l’Algérie.




    0



    0
    lehbilla
    26 février 2017 - 9 h 03 min

    Sont ils si naïf que cela ces
    Sont ils si naïf que cela ces étudiants? Ou bien sont ils seulement de bons enfants? Ils portent des bérets penchés sur le côté, c’est pour montrer leurs cheveux qui sont bien astiqués, les étudiants aïe aïe aïe les étudiants se sont de bons enfants.




    0



    0
    Abou Stroff
    26 février 2017 - 7 h 36 min

    moua, si la baleine de annaba
    moua, si la baleine de annaba me cédait, en échange d’un sourire où je montre mes crocs de prédateur, deux appartements dans la tour qu’il a construit sur un rond-point, alors je promettrais la lune aux étudiants. moralité de l’histoire: il n’y a aucune à part celle de rester rivé au « koursi » quel qu’en soit le prix.




    0



    0
    Nasser
    25 février 2017 - 23 h 00 min

    Ils ne cessent, hypocritement
    Ils ne cessent, hypocritement, de parler de projet de rapatriement de nos « cerveaux à l’étranger » alors qu’ils sont incapables de retenir (au moins d’offrir un emploi) ceux, ici, qui sont dans les mêmes conditions, sinon pire, qui avaient poussé les 1er à fuir pour un autre pays!!




    0



    0
    Nasser
    25 février 2017 - 22 h 16 min

    Les mêmes promesses avaient
    Les mêmes promesses avaient été données par le PM Sellal aux étudiants en médecine dentaire (en grève depuis 3 mois), mais qui restent sans effets à ce jour! Si les promesses d’un PM restent « lettre-morte », il n’y a aucune raison de croire le Ministre! 03 mois c’est déjà trop tard! Le Ministre de la santé à failli de ce côté là Ce sera , malheureusement, une année « blanche » avec toutes ses conséquences!

    https://www.google.com/search?q=medecine+dentaire%3A+une+gr%C3%A8ve+des+revendications&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b




    0



    0
      Anonymous
      26 février 2017 - 9 h 10 min

      ce qui souligne « l’anormalité
      ce qui souligne « l’anormalité » qu’un ministre reçoive une délégation de protestataires après un PM




      0



      0
    Anonymous
    25 février 2017 - 18 h 50 min

    IL FAUT SIMPLEMENT CONTOURNER
    IL FAUT SIMPLEMENT CONTOURNER LEUR TERRIBLE SYNDICAT QUI LEUR EMPÊCHE D OUVRIR DES OFFICINES UNE CHASSE GARDÉE CE N EST PAS NORMAL DANS LE MONDE ENTIER UN PHARMACIEN QUI TERMINE PEUT OUVRIR UNE OFFICINE QUITTE A RENFORCER LA CONCURRENCE PARCE QUE CERTAINS PHARMACIENS SONT PLUS DES ÉPICIERS QUE SCIENTIFIQUES QUE L APPÂT DU GAIN ….AUTORISER L OUVERTURE SANS CRAINDRE LES PROCÈS A TOUT VA DU MONOPOLE DU SYNDICAT MANDARIN LES OFFICINES EST LA SEULE SOLUTION AVEC L AIDE DE PRÊTS SINON CE N EST QUE RAFISTOLAGE POUR LAISSER UNE CERTAINE FRANGE DE NANTIS S ENRICHIR ET LES NOUVEAUX ARRIVANTS DANS LA DÈCHE…L ALGÉRIE EST LA MÊME POUR TOUT LE MONDE ET CETTE HISTOIRE DE DISTANCE ENTRE DEUX PHARMACIENS PEUT SE RÉGLER L ESSENTIEL C EST QUE TOUT LE MONDE TROUVE SON COMPTE EN PUBLIC OU EN PRIVE…




    0



    0
    Anonymous
    25 février 2017 - 18 h 16 min

    c est bien que le ministre de
    c est bien que le ministre de la santé prenne en charge les revendications des pharmaciens étudiants a qui on a rajouté 01 année d etude (6 ans ) .

    Mais quand on voit de policiers frapper des étudiants en pharmacie ca fait mal frappant l’elite du pays.

    Ne faut t’il pas avoir 15/20 de moyenne generale au bac pour faire pharmacie.




    0



    0
    Abou khroff
    25 février 2017 - 17 h 22 min

    Sublime!!! Je reprends
    Sublime!!! Je reprends quelques extraits:  » le ministère de la santé apporte des clarification … » ;  » le département de A. Boudiaf rassure … »;  » l’audience s’est déroulée dans une ambiance empreinte de franchise et de grande cordialité « ;  » des réponses claires et précises ont été apportées aux interrogations de ces têtes à claques d’étudiants en pharmacie … »;  » A Boudiaf a affirmé aux étudiants que son département engagera immédiatement… » et j’en passe! Incorrigible ce bonimenteur et sponsor officiel de Zaibet et de son fameux Rahmet Rabi! C’est notre Tartarin de Tarascon national; avec lui, adieu cancer, adieu diabète, adieu hôpitaux mouroirs…  » wa khamsa fi 3inines el hassadines ( les français, allemands…).




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.