Procès Tounsi : Chouaïb Oultache condamné à mort

Le défunt Ali Tounsi. New Press

La cour d’Alger a prononcé la peine capitale contre Chouaïb Oultache pour assassinat de l’ex-directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Ali Tounsi. C’est la peine qui avait été requise par le procureur de la République après un lourd réquisitoire. L’accusé Chouaïb Oultache avait réfuté l’accusation d’assassinat d’Ali Tounsi et assuré être un ami proche de Tounsi. L’accusé avait affirmé qu’il avait pointé son arme sur sa main droite pour que la victime «laisse tomber le coupe-papier (qu’)elle tenait et (qu’il) ne l’avait pas tué». «Il était encore vivant lorsque le garde du corps de Tounsi est arrivé», avait-il insisté. Ses avocats avaient choisi cette ligne de défense pour tenter de le tirer d’affaire. Mais le verdict est tombé hier, tard dans la soirée. Chouaïb Oultache a été condamné à mort, même si l’Algérie a cessé les exécutions depuis le début des années 1990.

Le tribunal criminel près la cour d’Alger avait fini hier matin d’auditionner les témoins concernés par cette affaire. Parmi les témoins entendus, il y avait les ayants droit de la famille de la victime, Ali Tounsi, son directeur de cabinet, Abdelaziz Dahlab, et Abdelmoumen Abd Rabou, ancien chef de la sûreté de la wilaya d’Alger. Le tribunal avait également entendu les témoignages des membres de la garde rapprochée et du médecin légiste qui a autopsié la dépouille du défunt Ali Tounsi.

Sonia B.

Comment (11)

    MOUNIR
    28 février 2017 - 19 h 41 min

    En Algérie ,pays des un et
    En Algérie ,pays des un et demi million de chouhadas ,il y a malheureusement des degrés de citoyenneté.Mr Ali Tounsi,tout en condamnant son assassinat,a droit a un montant de dédommagement alors que des milliers d’Algériens ont été tués durant la décennie noire et pas un sou pour leur famille.Nos valeureux Chouhadas ne devraient pas etre contents dans leur tombe.




    0



    0
    peine + dedommagement
    28 février 2017 - 15 h 16 min

    Vous avez omis de completer
    Vous avez omis de completer le jugement declaré:
    Le tribunal a aussi jugé que la famille de Ali Tounssi a droit a 23 millions de dinars comme dédommagement (2.3 Milliards de centimes) et un autre mentant a son directeur qui était blessé.
    Qui va payer cela Oultache ou bien le trésor publique. ?
    Je ne savait pas qu’en Algérie les dédommagement atteindrons ces montants pour meurtre.




    0



    0
    DJAMEL
    28 février 2017 - 11 h 59 min

    IL FAUT AUSSI QUE LA JUSTICE
    IL FAUT AUSSI QUE LA JUSTICE FASSE SON TRAVAIL CONCERNANT L ASSASSINAT DE FEU DOUDIAF … LE REVITABLE CRIMINEL ET LES COMMENDITAIRES SOIENT PUNIS SEVEREMENT … POURQUOI PAS LA PONDAISON …




    0



    0
      RABEH
      28 février 2017 - 15 h 05 min

      LES CRIMES DE BENTALHA ET LES
      LES CRIMES DE BENTALHA ET LES MILLIERS D ASSASSINATS D ALGERIENS ET LES CHARNIERS CELA RESTE IMPUNI ?




      0



      0
    Rayés El bahriya
    28 février 2017 - 10 h 25 min

    Je ne sais pas si vous avez
    Je ne sais pas si vous avez déjà remarqué, au
    cinéma les Salauds sont toujours punis à la fin
    Du film.
    Tandis qu’à la télévision c’est tout le temps les
    mêmes …!
    Eh oui , le monde va comme ça.




    0



    0
    Rascasse
    28 février 2017 - 8 h 41 min

    Il n’y a rien à cacher,
    Il n’y a rien à cacher, moustache aurait tout dit s’il y avait quelque chose à dire, il n’a pas eu sa part du butin il s’est fait justice lui même ainsi va notre pays trahi un voyou éliminé 100 le remplacent , voilà pourquoi changer juste un homme ne suffit pas, c’est tout un système qu’il changer




    0



    0
    Rayés El bahriya
    28 février 2017 - 7 h 55 min

    Pourquoi un tel verdict dans
    Pourquoi un tel verdict dans un pays qui a offert aux
    bourreaux du peuple algérien l’office de la loi de concorde
    National.
    Le paradoxe dans le syndrome de Stockholm où la victime et
    Le bourreau tombent en affection de l’un pour l’autre.
    Comme du genre BDSM. KOI.
    ici l’affaire sent quelque chose de bizarre et douteux.
    Pourquoi Oultache a été condamné à la peine capitale?
    Veut t on cacher des affaires douteuses du milieu.
    Il paraît que le milieu a tué un parrain. Oui mais deux par deux
    Ça irait plus vite
    À bon entendeur salut.




    0



    0
      Said
      28 février 2017 - 12 h 12 min

      Vous avez tout à fait raison.
      Vous avez tout à fait raison. Mais on a jamais parlé du parcours de cet homme le plus intègre du pays. OULTACHEl’un des premiers pilotes de l, armée de. Formé en URSS et France il crée la police de l, air avec des pilotes d’hélicoptère formes à l’étranger il a promeut ces jeunes pour avoir un salaire décent. Il avait son bureau à côté du salon d’honneur de ‘aéroport. On a balaye 40 ans de services pour l’ Algérie. Pourquoi zerhouni n’a pas temoigne




      0



      0
        Anonymous
        28 février 2017 - 15 h 29 min

        Cette affaire m’attriste car
        Cette affaire m’attriste car je refuse d’admettre qu’un militaire de surcroît de la trempe de ce Monsieur formé dans les meilleures écoles militaires du monde puisse avoir un geste aussi impulsif qu’irréfléchi – car en définitive c’est ce que laissent déduire les synthèses présentées par la presse en reprenant les pièces du crime exposées – que de viser la mort de son supérieur hiérarchique. Cela pourrait venir d’un être ayant peu de maîtrise de soi, un impulsif ou d’un ignorant des lois et des règles, mais d’un officier supérieur!? j’oserais les yeux fermés un JAMAIS!




        0



        0
          Moh Tziri
          28 février 2017 - 19 h 02 min

          je regrette bien pour lui
          je regrette bien pour lui mais vous oubliez toujours qu’il a tué froidement un officier supérieur pour avoir essayer de faire son travail de chef. Il n’a pas avaler ce coup dur de trahison de ce criminel par la soif et l’amour du magot.
          Mettez vous à la place de la femme et des enfants du défun et vous comprendrez la « valeur » du criminel, il n’a droit aucun qualificatif que se soit. Il a été formé pour préserver la sécurité des citoyens algériens et non de tuer.




          0



          0
          Anonymous
          1 mars 2017 - 7 h 17 min

          J’essaie d’analyser la
          J’essaie d’analyser la situation froidement et je trouve qu’il y a certains éléments qui me semblent très importants et que voici:
          L’environnement du crime: Je veux dire par là qui avait intérêt, à ce moment là, que la victime soit éliminée? Dans quel état d’esprit étaient la victime et le considéré criminel en ce début de journée bien avant leur entrevue, et même leur état d’esprit la veille? Une analyse du comportement de M. Oultache durant sa carrière militaire ( Il est difficile quand même de graver les échelons dans son institution quand on est dépourvu du self contrôle) Pour moi et peut-être bien que je me trompe, en plus du self contrôle, un des éléments de base de formation d’un officier et l’analyse rapide dans des situations de crise. Dans une telle configuration, que serait le mobile du crime: Effacer les traces d’un autre crime? Biensûr que non,(M.Tounsi n’est logiquement pas le seul détenteur d’un quelconque dossier incriminant M.Oultache et ça ce dernier ne pouvait pas l’ignorer. Une volonté impulsive de faire taire celui qui lui disait la vérité crue en face? Non plus, à l’armée, je pense qu’on fini par s’immuniser y compris des plus gros et vilains mots qu’on peut entendre. Il y avait probablement un peu plus d’alcool qu’il en faut? là aussi, je pense qu’on fini par s’immuniser contre l’effet néfaste de la Vodka lors du passage à l’école russe…




          0



          0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.