Pourquoi Donald Trump et François Fillon s’acharnent contre les médias

Trump montre les journalistes du doigt. D. R.

Aux Etats-Unis, il ne se passe pratiquement plus une semaine sans que Donald Trump ne s’attaque aux médias. Il lui arrive souvent de tweeter que les «fake news medias» (les médias qui produisent des fausses informations) «sont les ennemis du peuple américain». Bien sûr, il vise nommément le New York Times et les principales chaînes de télévision américaines, NBC, CBS, ABC et CNN. La guerre que mène Trump contre les médias ne cesse de gagner en intensité. Lors de meetings de campagne, il désignait les journalistes à la vindicte populaire en les présentant comme la lie de l’humanité. Il continue donc à surfer sur le sentiment anti-élites et antimédias. «Dans les sociétés démocratiques, cette confusion entre les médias traditionnels et les fake news medias ne bénéficie qu’à ceux qui utilisent la perte de repères pour faire avancer leur agenda antidémocratique. Dans les régimes autoritaires, elle exonère des dirigeants qui se disent qu’ils peuvent désormais s’en prendre sans complexe à la liberté de l’information», soutient Nicole Bacharan, politologue franco-américaine, spécialiste de la société américaine.

Résultat des courses, de nombreux Américains ont peur pour leurs libertés. Cette crainte a atteint un tel niveau que le New York Times, cible privilégiée du président américain, engrange des records d’abonnements de citoyens soucieux de préserver un espace d’information professionnel et de qualité.

De son côté, la Maison-Blanche favorise l’essor de plateformes conservatrices et à l’éthique discutable, comme le site Breibart News, autrefois dirigé par Steve Bannon, devenu conseiller spécial du président, ou The Gateway Pundit, un blog conservateur à l’origine de nombreuses rumeurs contre Hillary Clinton, et qui vient de recevoir l’accréditation de la Maison-Blanche.

Ce sont deux Amériques qui s’opposent, qui ne s’informent plus aux mêmes sources, et n’ont donc plus accès aux mêmes «faits» pour établir leur opinion ou juger de l’action du gouvernement. Avec cette manière de faire, Donald Trump risque carrément de diviser les Américains sur la vision de la réalité.

Dans l’ensemble des sociétés occidentales, le rapport des citoyens aux médias s’est dégradé. Aux Etats-Unis comme en France ou dans la majeure partie de l’Europe, rappelle Nicole Bacharan, toutes les études d’opinion depuis trente ans illustrent cette dégradation de la crédibilité des médias, progressivement assimilés à l’élite politico-administrative décriée. Le président américain le sait, et il en profite.

«Donald Trump et les populistes européens surfent donc sur un terrain favorable à la délégitimation des contrepouvoirs, peut-être justement parce que ces contrepouvoirs n’ont pas été à la hauteur, n’ont pas suffisamment joué ce rôle face à la montée des inégalités, à la place prise par la finance, aux bouleversements économiques et sociaux des dernières décennies», affirme un autre expert américain en communication.

En accusant le New York Times d’être lui-même un média de «fake news», poursuit le même expert, Donald Trump prive donc ce journal du droit de dire ce qui est un fait : si les «fact checkers», les vérificateurs de faits, sont eux-mêmes des «menteurs», il n’y a plus d’arbitre, plus de référence absolue. C’est cette confusion que créent Donald Trump et ceux qui, à l’instar de François Fillon en France, pour se sortir de la nasse du «Penelopegate», le suivent sur cette voie de la guerre à la presse. En élisant Trump au pouvoir, les gens ont, certes, voté pour que les choses changent. Mais veulent-ils réellement un désordre total ? Car, selon toute vraisemblance, c’est l’objectif recherché par le nouveau président américain… et par ses homologues européens.

Khider Cherif

Comment (15)

    Felfel Har
    3 mars 2017 - 13 h 44 min

    Le constat que je fais peut
    Le constat que je fais peut-être sévère: une trés large majorité de media, de journalistes et autres commentateurs se sont éloignés de leurs missions d’informer en toute objectivité, ont failli à leur serment de dire la vérité, toute la vérité et rien d’autre que la vérité. Les informations sont « toilettées », manipulées, souvent interprêtées et orientées de manière à influencer l’opinion publique et vendre leurs « scoops ». Certains journalistes se réfugient derrière leur obligation de protéger leurs « sources » même quand elles n’existent que dans leur tête. L’information devient intox ou, pour utiliser une expression à la mode des « fake news ». Et celà,Trump plus, que tout autre leader, en a soupé. Se sachant victime d’une vraie campagne de déstabilisation (une vraie chasse aux sorcières) téléguidée par le parti démocrate avec la complicité de nombreux lobbies et surtout les néo-cons et le complexe militaro-industriel, affolés par la perspective de ne plus pouvoir faire la guerre ici ou là. Trump, qui n’a pas la langue dans la poche et qui sait qui se cache derrière ces attaques, ne se gêne pas pour les dénoncer. A la guerre comme à la guerre! Donald n’est pas ce « sitting duck » que ses ennemis cherchent à abattre, via les media. Une dernière information: selon un sondage récent, ce sont précisément les attaques dont il a fait l’objet qui l’ont rendu si populaire. On lui aurait fait ne publicité gratuite, en sorte, dont il a été le plus grand bénéficiaire! Maintenant qu’ils ont réalisé leurs erreurs, certains média tentent de le détruire, ce qui, ironiquement, le rend plus populaire auprès de ses supporters.




    0



    0
    Nobody Paris
    3 mars 2017 - 9 h 37 min

    Bonjour à tous,

    Bonjour à tous,
    Macron à mon avis est plutôt le fils spirituel du grand magoulleur Jacques Attali, C’est Attali qui l’a imposé à Hollande (appelé aussi Flambi et grand ennemi de la haute finance),
    Il y a quelques jours , on a vue tout ce jolie monde au diner-kermesse du CRIF.
    Benoît Hamon cet ancien gaucho-trotskyste , il y était aussi au diner. C’était la
    grande fête et les embrassades autour de l’état sioniste.
    Dire qu’autour de cet individu gravitent des algériens . Ce triste sir, vient de dire
    ce vendredi matin, qu’il refuse d’aller en Algérie, au contraire de Macron.

    Bonne journée à tous.




    0



    0
    Anonymous
    3 mars 2017 - 7 h 50 min

    J ai parle avec plusieurs
    J ai parle avec plusieurs amis Franco-Algeriens residents en France et tous sont du meme avis,ils vont voter Fillon
    pour eliminer Macron fils spirituel cree et engraisse par la banque Rothschild et les medias,un grand danger pour
    l avenir des relations de notre pays et de la RASD avec l Europe.Macron a ete cree en une annee sous la coupole de Hollande pour poursuivre sa politique etrangere,Macron du mouvement en Marche n a pas de parti politique,
    il est l arme secrete du Parti socialiste de Hollande et Valls et des medias pour continuer a appliquer la politique du PS.Je pense que amis en France a bien saisi l importance de ce vote et les attaques manipulees contre Fillon.




    0



    0
    MiMiya
    3 mars 2017 - 2 h 35 min

    J’ai lu les commentaires de
    J’ai lu les commentaires de certains lecteurs ci-dessous avant de laisser mon propre commentaire! Quel bonheur de constater que finalement ces lecteurs abondent dans le sens de ma propre opinion et que presque tous ne partagent pas les vues de l’auteur de l’article qui fait preuve d’une myopie tout a fait lamentable!
    En effet, les termes de la question qui fait le tire de cet article devraient être ainsi renversées: Pourquoi les méedias s’acharnent contre Trump et Filon ? La est la vraie question, Monsieur Khider! Le reste n’est que de la poudre aux yeux!
    Quant a votre référence a Hilary Clinton, comment osez-vous? Suggérer d’une manière implicite qu’elle a été une victime de la propagande pro-Trump, est franchement une insulte a la mémoire de milliers de Lybiens, Syriens, Irakiens, Afghans …. tués par la machine de guerre actionnée avec grand enthousiasme par cette femme alors qu’elle occupait le poste de Secrétaire d’Etat dans l’administration d’Obama.
    Heureusement que vous ne dupez pas grand monde! Les lecteurs semblent avoir une longue avance sur vous quand a la perception des vrais enjeux de la politique internationale et US!
    Et c’est tant mieux!




    0



    0
      Anonymous
      3 mars 2017 - 7 h 31 min
        MiMiya
        3 mars 2017 - 11 h 24 min

        Merci de me proposer le link
        Merci de me proposer le link en question. Je le consulterai un peu plus tard, c’est sur!
        Mais je tiens cependant a apporter une precision immediate: je ne suis pas pro-Trump (en fait, je ne suis pro-personne dans le monde de la politique que je vois comme un grand panier de crabes!) mais je trouverai le Diable en personne plus acceptable que Madame Clinton si j’avais a opter pour l’un ou l’autre! Au moins Trump n’a pas les mains couvertes du sang de centaines de milliers d’innocents! Cela franchement me suffit pour l’heure!




        0



        0
    Anonymous
    2 mars 2017 - 19 h 53 min

    Lisez ce reportage pour
    Lisez ce reportage pour comprendre le role de certains medias

    http://osonscauser.com/medias-pourquoi-10-milliardaires-controlent-ils-notre-information/




    0



    0
    NEJMA
    2 mars 2017 - 17 h 14 min

    SIMPLEMENT PARCE QUE LES
    SIMPLEMENT PARCE QUE LES mediats (surtout aux USA et en France) , en majorité, sont entre les mains des juifs-sionistes et leur quartier général l’ « état fantôche d’israél ». Comme nous le savons tous , ces noyauteurs , leurs lobbys (crif aïpac, etc….) contrôlent également, les finances, les parlements, les centres de décisions les plus nevralgiques , et appliquent la formule  » l’attaque est la meilleure des défensives  » comme pour lancer des avertissements à tous ceux qui pourraient être tentés de remettre leur « COLONISATION » des USA ET DE LA france, en question ou en danger.




    0



    0
    amitou
    2 mars 2017 - 16 h 40 min

    Pour la simple raison….
    Pour la simple raison…..lisez cet article et vous comprendrez les raisons.

    http://osonscauser.com/medias-pourquoi-10-milliardaires-controlent-ils-notre-information/




    0



    0
    MELLO
    2 mars 2017 - 15 h 21 min

    Les medias ? existe-t-il
    Les medias ? existe-t-il réellement des médias indépendants . Cette presse qui s’acharne sur des sujets qui font vendre, qui font recette. On se rappelle, un certain temps, cette presse qui parle à longueur de journée de Chekib Khelil comme si l’avenir du pays ne tenait qu’à cette personne. Elle parle de Rebrab comme s’il était le nouveau prophète des temps modernes…Elle nous parle des méfaits du terrorisme, de la corruption…mais elle ne dit rien des outils avec lesquels on doit les combattre. Des journalistes sachant à peine lire et écrire nous somment quotidiennement de choisir entre Khelil et Rebrab, entre Bouteflika et le barbouzard Medienne, entre le bar et la Mosquée, entre la chichi des pizzerias et les barbus qui veulent nous replonger dans le moyen âge. A la vérité, nos sociologues, nos journalistes, nos politologues et les leaders d’opinions le savent très bien, les algériens veulent en finir une bonne fois pour toutes avec la complaisance, les connivences, la courtisanerie, les faux semblants …devenus des constantes nationales si nécessaires à la survie de chacun.




    0



    0
    abou desoufl
    2 mars 2017 - 13 h 07 min

    Tout simplement car les
    Tout simplement car les forces occultes qui dirigent le monde ont raté leur coup de placer Hillary. et c est Monsieur TUMP, un intrus publique qui est passé et seul dieu sait ce qu il a vu comme embuche pour être président alors maintenant comme président il ne fait que dénoncer la réalité. Par contre ces forces occultes ne veulent pas risquer la même chose en France avec FILION ET LEPEN donc on hésite pas à les casser en bonne et due forme pour permettre à Macron le poulain de passer.




    0



    0
    viva Chavez
    2 mars 2017 - 13 h 06 min

    il a raison de s’attaquer à
    il a raison de s’attaquer à ces « merdias » qui d’ailleurs ont été les premiers à s’attaquer à lui
    je préfère nos médias que leurs médias mensonges qui distillent à longueur de journée des bébilités et qui sont au service des s’en va en guerre tels les Bush et autres criminels




    0



    0
    TOLGA-ZAÂTCHA
    2 mars 2017 - 10 h 37 min

    « Pourquoi Donald Trump et
    « Pourquoi Donald Trump et François Fillon s’acharnent contre les médias… ». TOUT SIMPLEMENT PCQ. CES MÊMES MEDIAS SE SONT ACHARNÉS ET S’ACHARNENT ENCORE ET TOUJOURS CONTRE CES DEUX PERSONNAGES POLITIQUES…. C’EST AUSSI SIMPLE QUE CELA. MAIS TRUMP ET FILLON SAVENT PERTINEMMENT QUE CES MÊMES MEDIAS SONT A LA SOLDE DE L’EMPIRE SATANIQUE JUDEO-FRANÇ-MAÇON QUI S’ATTAQUE A TOUT CE QUI N’EST PAS SOUS LEUR CONTRÔLE… ET FONT TOUT POUR LES REDUIRE. C’EST LÂCHE ! MAIS, C’EST LA MARQUE DE FABRIQUE DE CES-LÀ QUI AGISSENT TOUJOURS PAR TRAITRISE…. C’EST DANS LEURS GÊNES ANCESTRAUX.




    0



    0
    Kenza
    2 mars 2017 - 10 h 18 min

    Pourquoi Donald Trump et
    Pourquoi Donald Trump et François Fillon s’acharnent contre les médias?
    Parce que les médias ce sont acharnés contre Donald Trump et François Fillon!
    Et la question doit-être: Pourquoi les médias se sont acharnés contre Trump et Fillon?




    0



    0
    fatigué
    2 mars 2017 - 10 h 14 min

    l’auteur de l’article est
    l’auteur de l’article est victime de la propagande ( française, anglaise etc..) qui veut abattre Trump.
    l’auteur est définitivement aveuglé, comme ceux qui annonent que Bachar a tué 200.000 syriens et ainsi de suite.
    Trump est en train de détricoter les mailles du filet qui engluent les cerveaux dont les médias sont les principaux artisans.
    il faut poser la question à l’envers:
    au lieu de:

    Pourquoi Donald Trump et François Fillon s’acharnent contre les médias
    il faudrait dire:
    pourquoi les médias s’acharnent contre Trump.
    là est la vraie question qu’il faut se poser.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.