Le FFS oblige ses candidats à rester fidèles au parti

Lors de la cérémonie de souscription aux engagements. D. R.

Les députés du FFS doivent à l’avenir remettre leur mandat si leur parti le leur demande. C’est l’un des cinq engagements affichés sur un grand tableau que les 35 «têtes de liste» du parti aux prochaines élections législatives ont été conviées à signer solennellement lors d’une cérémonie organisée vendredi au siège du parti.

Une nouvelle tradition que le FFS veut perpétuer en son sein dans l’espoir d’imposer une certaine discipline et de mettre fin au syndrome des retraits des élus parlementaires qui a saigné le parti durant les derniers mandats. En effet, plusieurs députés de ce parti, en rupture de ban avec leur direction,  ont continué à siéger au Parlement et exploité la tribune de l’APN pour mener des campagnes hostiles à leur parti. La mandature 2007-2012 a été particulièrement marquante pour le FFS qui a perdu 7 députés sur un total de 20.

Parmi les engagements auxquels les candidats ont souscrit, on trouve le devoir de respecter leurs engagements «en tant que militants» pour la réalisation des principes de la démocratie, des droits de l’Homme et du citoyen. Les candidats sont aussi «tenus d’informer l’opinion publique et les institutions concernées de toute violation de ces principes et de la combattre par toute la force de la loi».

Troisième engagement : «Œuvrer pour faire de ce mandat une mission au service des électeurs, du programme du parti et pour la défense des intérêts suprêmes de la société et du pays.»

Quatrième commandement : «Travailler dans le respect de la loi, du travail collectif, de la fonction politique et de la discipline militante.»

R. Mahmoudi

Comment (10)

    Anonymous
    26 mars 2017 - 6 h 41 min

    Le FFS est devenu une
    Le FFS est devenu une coquille vide, il possède désormais plus de candidats que de militants.




    0



    0
    MELLO
    25 mars 2017 - 14 h 06 min

    On vous l’a dit, l’école de
    On vous l’a dit, l’école de Hocine AIT AHMED est infaillible en politique. La politique ? oui, ce n’est pas dire ce que l’on veut ou faire ce que l’on, la politique est un sens de responsabilité que le parti a inculqué à ses militants devenus candidats. Une charte de bonne conduite et responsable , voilà ce qu’est le FFS. Pour que l’Etat soit de nouveau l’incarnation des rêves d’un peuple et le garant de la défense de ses intérêts… Pour qu’il ne soit plus ce cauchemar qui fait fuir par milliers nos jeunes. Et les moins jeunes… Il est utile, voire vital de préciser certaines choses. Chaque lutte renvoie au contexte historique et à l’environnement international qui sont les siens. Il s’agit d’être clair sur les combats à mener aujourd’hui. L’Etat moderne est un Etat au service d’un peuple dont il garantit la liberté, le développement et la sécurité et en retour, le peuple est le garant de la pérennité de cet Etat, quand ce dernier repose sur la liberté de la société et des individus qui la composent.




    0



    0
      HASSINA HAMMACHE
      25 mars 2017 - 17 h 42 min

      HASSINA HAMMACHE ANCIENNE
      HASSINA HAMMACHE ANCIENNE SECRÉTAIRE NATIONALE DU FFS ( AUX DROITS DE L’HOMME, AUX MOUVEMENTS ASSOCIATIFS, A LA CONDITION FÉMININE MON LE DERNIER POSTE DE SECRÉTAIRE NATIONALE : DIRECTRICE DE L’ECOLE POLITIQUE ) les militants démissionnaires n’ont pas quitté la politique mais plutôt c’est le FFS qui quitté la scène politique pour vaquer aux occupations de ses dirigeants




      0



      0
        Rascasse
        26 mars 2017 - 8 h 00 min

        Mis à part l’aigresse et le
        Mis à part l’aigresse et le travail de sape contre le FFS vous proposez quoi comme alternative au lieu d’être que dans le constat et la fuite en avant ?
        Cordialement




        0



        0
        MELLO
        27 mars 2017 - 21 h 11 min

        « C’est bien connu : dans les
        « C’est bien connu : dans les périodes d’inquiétude générale, l’animal humain perd les pédales, rejette – plus encore qu’à l’accoutumée – les arguments de sa raison et plonge à corps perdu dans les tentations de l’irrationnel rassurant et exaltant. »
        François Cavanna – Lettre ouverte aux culs-bénits, 1994
        L’argumentation doit être distinguée de la démonstration qui est l’établissement de la véracité d’une affirmation ou d’une loi scientifique au moyen d’un enchaînement de raisonnements déductifs rigoureux et logiques. L’argumentation doit aussi être distinguée de la manipulation où l’on cherche à fausser la réalité et à influencer l’interlocuteur sans que ne s’exerce son libre arbitre.




        0



        0
    FFS
    25 mars 2017 - 13 h 14 min

    LE FFS EST UNIQUE C EST POUR
    LE FFS EST UNIQUE C EST POUR CA QU IL EST CONNU DANS LES 4 COINS DE LA PLANÈTE A L INVERSE DU FLN POURRI ET DU RND DES MAFIOSIS.VIVE LE FFS ET GLOIRE ETERNELLE A HOCINE AIT AHMED ET BOUDIAF ET HONTE AU CHACAL OULD ABBES ET OUYAHIA ACOLYTE ESCROC ET VOLEUR




    0



    0
    Rascasse
    25 mars 2017 - 12 h 45 min

    Seule parti acceptable de
    Seule parti acceptable de tous le paysage politique Algerien, une ébauche de quelque chose à ne pas sanctionner pour quelques errements, faut aider ce parti qui reste la seule alternative en Algerie




    0



    0
    rak
    25 mars 2017 - 9 h 31 min

    Le neo-ffs=RHB=Rassemblement
    Le neo-ffs=RHB=Rassemblement Hybride Behloulien et Behlawani ARABISé , MOYENORIENTALISé et DESALGERIANISé qui ne communique désormais et exclusivement que par un arabe plus puritain que celui du golf persique que meme le FLN/RND ainsi que les partis islamobaathiste n’utilisent plus va ressuciter le sinistre article 120……la confiance regne tellement dans ses rangs ainsi que la transparence dans la prise de décisions politiques qu’il en arrive a instaurer un climat de suspicionnite generalisée parmi ses membres…Ah ya Si l’Hocine si tu savais ce qu’est devenu ton parti




    0



    0
    nordine aljazairi
    25 mars 2017 - 7 h 30 min

    si c’est engagements sont
    si c’est engagements sont respectés alors bravo au parti de da al Hocine Allah yarahmou
    le peuple algérien attend beaucoup de ces législatifs alors allez voté mais pour une assemblée qui portera bien son nom POPULAIRE
    nous voulons construire avec de nouveau visages mais dans une continuité aussi que nos martyrs ont laissés comme héritage
    l’amour de l’Algérie en œuvrant pour l’islam l’arabité l’amazighité




    0



    0
    anonyme
    25 mars 2017 - 5 h 42 min

    Bravo.

    Bravo.
    Une belle leçon de démocratie.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.