Le RND explique comment former des cadres et une main-d’œuvre qualifiés

Ahmed Ouyahia. New Press

Le Rassemblement national démocratique (RND) estime qu’il ne peut y avoir d’économie performante sans une main-d’œuvre qualifiée et un encadrement compétent. Pour ce faire, et afin de satisfaire les besoins du marché économique national, le parti d’Ahmed Ouyahia plaide pour l’adaptation du système national d’éducation, d’enseignement, de formation et de recherche aux besoins du développement économique national. C’est pour lui un passage obligé pour espérer bâtir une économie productive et concurrentielle.

«L’Algérie a quasiment généralisé l’éducation, l’enseignement et la formation, comme en témoignent le nombre impressionnant des infrastructures d’éducation et de formation ainsi que la présence au moins d’un centre universitaire dans toutes les wilayas», soutient ce parti qui ne vise pas par ses mesures à chercher le moyen d’améliorer le rendement de l’école. Pour le RND, ce système doit apporter aussi des réponses aux besoins de l’économie nationale en cadres et en main-d’œuvre qualifiés. Et cela ne peut être réalisé sans, entre autres, la promotion d’une plus grande place des disciplines scientifiques et techniques dans les programmes des cycles moyen et secondaire de l’éducation nationale.

A cela s’ajouteront l’adaptation des programmes des établissements de formation professionnelle aux besoins particuliers de leurs régions d’implantation et l’encouragement du développement des écoles de métiers par les opérateurs économiques, selon leurs propres besoins.

Le RND propose aussi la multiplication d’écoles et de centres de formation aux différents métiers de l’agriculture pour doter ce secteur des compétences qui lui sont nécessaires. Autre point proposé par ce parti : l’encouragement de la formation universitaire en cycle court de cadres et techniciens supérieurs nécessaires aux différents secteurs économiques de chaque région.

Connaissant bien les spécificités de chaque région du pays, le parti d’Ahmed Ouyahia veut la mise en place au niveau de chaque wilaya d’un cadre de concertation entre les établissements et écoles de formation professionnelle, les universités et les opérateurs économiques pour l’organisation de stages au bénéfice des élèves et des étudiants.

Pour assurer une meilleure formation, l’Etat, soutient le RND, doit augmenter les crédits budgétaires pour la recherche scientifique et le développement d’incitatifs fiscaux à la recherche au sein des entreprises.

Sonia Baker

Comment (20)

    Les Abysses de 62
    27 mars 2017 - 11 h 58 min

    Le RND explique comment
    Le RND explique comment former des cadres et une main-d’œuvre qualifiés……Tout simplement en passant par l’école de la corruption du FLN et du RND




    0



    0
    Anonymous
    27 mars 2017 - 10 h 13 min

    qu’avez vous réalisé monsieur
    qu’avez vous réalisé monsieur ouyahia pendant un quart de siècle; a part d’etre le pays le plus corrompus ou monde;une justice a deux vitesses;pillage et trahison de la nation,réhabilitation des traitres et collabos,une prise en otage d’une population pacifiste;sinon rien d’autres, oui enrichissement personnel de nos dirigeants;y’a de quoi d’etre fiers nos malade se déplacent pour se soigner en tunisie en turquie et en égypte et pourtant nos médecin sont connus dans le monde entier pour leurs compétence;un médecin ce n’est pas un charlatan ou ont le paye avec des pour boire;a votre place je n’oserais pas montré mon visage mais




    0



    0
    T'messkhir
    27 mars 2017 - 9 h 31 min

    Le bourourou d’Ouyahia ne s
    Le bourourou d’Ouyahia ne s’arrête plus. Il ne cesse de faire des propositions, de suggestions, etc… etc.. Comment se fait-il que le Rassemblement national démocratique (RND) ne se rend rendre compte qu’en 2017 seuelement « qu’il ne peut y avoir d’économie performante sans une main-d’œuvre qualifiée et un encadrement compétent. » Mais qu’à fait le RND lui qui est au pouvoir depuis …. 20 ans ??? Pourquoi ce n’est qu’aujourd’hui seulement qu’il s’est rendu compte de cette évidence. Pourtant le RND est né « mûr » puisqu’il portait la moustache dès sa naissance en 1997.




    0



    0
    Delarocha
    27 mars 2017 - 8 h 16 min

    Oui il s y connait il a déjà
    Oui il s y connait il a déjà formé Tahkout




    0



    0
    Lghoul
    27 mars 2017 - 7 h 07 min

    Ce H’mimed parait toujours
    Ce H’mimed parait toujours pensif comme un poete. Il prend cette allure si familiere. Ils a presque remplacé Beaudelaire.
    Attention, mes chers concitoyens, quand il dit « cadres » ne vous emportez pas car il vise bien les vrais CADRES.
    Avec la privatisation de l’université, des colleges et des lycées et probablement des écoles primaires ou ils éviteront d’enseigner aux pauvres enfants comment laver les morts, our promettre le paradis a partir de 5 ans, ils auront en effet des cadres et des vrais. Ces futurs cadres seront formés par des professeurs venus de MIT et Cambridge, L’école des mines, Supelec, etc. qu’ils payeront en devises Lourdes juste pour quelques heures de cours par semaines. en attendant, préparons nous a faire la chaine pour une bon 5ieme sinon la stabilité du pays sera compromise et surtout, on doit se méfier de cette maudite main déstabilisatrice, cette main importee de l’étranger. Voyez vous meme les mains sont importees après le gravier dans des contenaires. Alors ne perdons pas de temps, faisons la chaine car le bon 5ieme est en bonne marche.




    0



    0
    Lghoul
    27 mars 2017 - 6 h 57 min

    Attention, mes chers
    Attention, mes chers concitoyens, quand il dit « cadres » ne vous emportez pas car il vise bien les vrais CADRES.
    Avec la privatisation de l’université, des colleges et des lycées et probablement des écoles primaires ou ils éviteront d’enseigner aux pauvres enfants comment laver les morts, our promettre le paradis a partir de 5 ans, ils auront en effet des cadres et des vrais. Ces futurs cadres seront formés par des professeurs venus de MIT et Cambridge, L’école des mines, Supelec, etc. qu’ils payeront en devises Lourdes juste pour quelques heures de cours par semaines. en attendant, préparons nous a faire la chaine pour une bon 5ieme sinon la stabilité du pays sera compromise et surtout, on doit se méfier de cette maudite main déstabilisatrice, cette main importee de l’étranger. Voyez vous meme les mains sont importees après le gravier dans des contenaires. Alors ne perdons pas de temps, faisons la chaine car le bon 5ieme est bonne marche.




    0



    0
    ocine
    27 mars 2017 - 6 h 45 min

    Cher Mister. la main d’oeuvre
    Cher Mister. la main d’oeuvre qualifiée existe. Ce qui en manque ce sont les œuvres, c’est l’engagement de la part du gouvernement (de votre part). On sait tous la valeur de nos jeunes à l’étranger ya khali moh alors……




    0



    0
    Anonymous
    27 mars 2017 - 0 h 02 min

    Ya rab el alli vous vous
    Ya rab el alli vous vous moquez de qui?
    Vous avez abruti les jeunes et les aviez rendu fainéants à travers les crédits ansej qui faut il le rappeler, cet organisme ne fut créer que pour acheter leur silence et non pour un véritanble programme d’emploi, dans notre wilaya plus de 70 pc des jeunes ont des voitures par le biais de l’ansej ils sont à longueur de journée çà tourner en rond à travers les artères sales de la ville, vous leur aviez facilité les voies de la débauche à travers l’acquisition de ces véhicules s’adonnant au trafic de drogue et de boissons alcoolisées des fourgons sont même utilisés et loués comme lieu de débauche moyennant de l’argent et vous voulez que les jeunes vont trimer dans une usine
    Vous avez mis le pays à genoux et jamais plus il ne se relèvera




    0



    0
      Alilapointe59
      27 mars 2017 - 8 h 11 min

      Celui qui se relèvera plus c
      Celui qui se relèvera plus c’est toi et non l’Algérie. Le pays se sont les citoyens qui ne sont pas foutu d’aller travailler. L’ansej n’a pas été créé pour acheté la paix sociale, mais pour travailler. Aujourd’hui 70% des prêt de l’ans eh ont servi pour les gens qui travaillent dur. Pas comme ceux qui ont profité du prêt pour se barrer en Europe. L’Algérie depuis des décennies cherche à sortir de cette dépendance des devise d’hydrocarbures. C’est juste qu’elle n’a pas trouvé c hommes qui pour le bien de leurs pays, préfère dormir, vendre de la drogue. Mais c bientôt fini tout ça, les jeunes qui sortent des universités ne partent plus à l’étranger, l’ansej est là pour eux, les jeunes d’aujourd’hui ont du nif pour leurs bled. Pas comme certains harkis de chez nous qui veulent que l’Algérie porte une barbe et une bourka, où les traîtres qui veulent voir l’Algérie devenir comme le maroc( un pays de prostitué), mais vous vous êtes rendu compte que les algeriens ne sont pas les marochiens.




      0



      0
        Anonymous
        27 mars 2017 - 12 h 11 min

        @Alichita

        @Alichita
        tu es le seul ici à brosser, normal tu la coules douce regda ou taalef
        dégage ta place n’est pas ici




        0



        0
    HNIFA
    26 mars 2017 - 22 h 04 min

    A el wazir (non vérifié)

    A el wazir (non vérifié)
    26 Mar 2017 – 21:49

    Je trouve curieux le fait que vous pensez que l’université ne forme pas. Il faut donc jeter le bétail dans les entreprises sans formation et on aura des voitures, des biens et du développement ! On aura tout vu !
    Au lieu de reconnaître que c’est la ruine de l’université par les analphabètes douctours, qui a coulé le pays, vous enfoncez le clou : vous me rappelez un certain ministre qui préconisa carrément la fermeture de l’université, sans doute du fait qu’il n’y a pas mis les pieds. Et c’est les hrouz qui donneront du savoir à vos enfants.




    0



    0
    Akim Koceir
    26 mars 2017 - 20 h 55 min

    La communauté algérienne
    La communauté algérienne établie à l’étranger compte en son sein pléthore de cadres qui ne demandent qu’à servir l’Algérie si toutefois on leur facilite la réintégration.




    0



    0
    el wazir
    26 mars 2017 - 20 h 49 min

    les années 70 et 80 et même
    les années 70 et 80 et même 90, tous les cadres avaient un très bon niveau, une fois dans les usines et les administrations, il se sont vue commandés par des analphabètes (généralement d’un niveau primaire) . La domination de ces analphabètes est telle que: tout celui qui présente des qualités intrinsèques valables et doué de bon sens, devient un candidat potentiel a la marginalisation. Ce nivellement par le bas a atteint son paroxysme lorsque une politique de compression des effectifs (pléthoriques, je me demande par rapport a quoi) est lancé début années 90, les compétences formées jusque là avaient figuré en tètes de listes des licenciement, par qui par ces alphabètes qui squattaient les postes de PDG mais intouchables par le soutien indéfectible des décideurs, ainsi les entreprises ont été vidée de leurs compétences par une complicité malveillante et prédatrice des analphabètes de l’UGTA et des analphabètes en cols blancs (les directeurs) .Ce discoure aurait été intéressant durant la domination analphabète (depuis l’ère Chadli a ce jour), aujourd’hui il ne sert a rien de pleurer la perde de la plus grande richesse ( les RH) qu’a constitué l’Algérie indépendante, mais néanmoins réduite en ruine par nos vrais ennemis. C’est ce massacre des compétences sur les quelles feu Boumédienne Misait tout ses espérances, qui nous en réduit a solliciter l’expertise de pays comme le Qatar, l’Égypte, le Pakistan, l’Iran, la Jordanie ..ETC (par ailleurs la compétences ne s’acquiert pas a l’université ou dans les centres mais dans la pratique des différents secteurs d’activité l’industrie et on peut estimés que l’opportunité est déjà totalement GÂCHÉE pour les générations actuelles et futures




    0



    0
    Anonymous
    26 mars 2017 - 20 h 05 min

    «L’Algérie a quasiment
    «L’Algérie a quasiment généralisé l’éducation, l’enseignement et la formation, comme en témoignent le nombre impressionnant des infrastructures d’éducation et de formation ainsi que la présence au moins d’un centre universitaire dans toutes les wilayas», DIXIT SI OUYAHIA
    CA NE VEUT ABSOLUMENT RIEN DIRE, UNE RÉGRESSION FLAGRANTE EN MATIÈRE D’ENSEIGNEMENT, LES ENSEIGNANTS SONT NULS, CA A ÉTÉ UNE CATASTROPHE UN CENTRE UNIVERSITAIRE DANS CHAQUE WILAYA
    E PAYS A BESOIN D’UN CHANGEMENT RADICAL
    EN PREMIER QUE VOUS VOUS EN ALLEZ VOUS AVEZ FAIT BEAUCOUP DE MAL A CE PAYS




    0



    0
    Anonymous
    26 mars 2017 - 17 h 44 min

    pourqu’ ils soient mis en
    pourqu’ ils soient mis en prison et sans procès comme les anciens cadres non merci el rnd




    0



    0
    momo
    26 mars 2017 - 16 h 42 min

    Yes You Can mister ouyaya. Il
    Yes You Can mister ouyaya. Il suffit de tout arabiser comme vous l’ avez souhaité il y a 20 ans et nous auront des lumières en génie des explosifs, fils à couper des têtes, dompteurs de jins et tout ce dont l’Algérie a besoin pour être une ripoublique salafiste et vous le grand khalif.




    0



    0
    Rascasse
    26 mars 2017 - 16 h 34 min

    Ba ba ba baaaa, hmimed
    Ba ba ba baaaa, hmimed réinvente la poudre, pendant qu’il y est pourquoi pas former des vulcanisateurs sur tout le territoire nationale et exporter l’air pour gonfler les pneus des navettes spatiales ? Je me permet cet écart parceque au rnd les gens sont vraiment gonflés




    0



    0
      CHIBL
      26 mars 2017 - 16 h 40 min

      HAHHAHAHHAHAHHA sacrée
      HAHHAHAHHAHAHHA sacrée Rascasse tu m’as vraiment fait rire.




      0



      0
    Anonymous
    26 mars 2017 - 16 h 30 min

    ça fait 30 ans qu’il est
    ça fait 30 ans qu’il est parti prenante du pouvoir. Pourquoi ne pas l’avoir fait avant? Il n’est plus crédible et inaudible.
    Il est un des acteurs majeurs qui a participé à ruiner le pays. No additional comment!




    0



    0
    CHIBL
    26 mars 2017 - 16 h 00 min

    Le RND a inventé le fil a
    Le RND a inventé le fil a couper le beurre ou même l’eau chaude.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.