Les transferts de la diaspora estimés à 2 milliards de dollars

Les envois de fonds par la diaspora algérienne restent peu importants. D. R.

Les transferts de fonds vers l’Algérie par la diaspora établie à l’étranger ont atteint 2 milliards de dollars en 2015, selon une vaste enquête de la Banque mondiale (BM) sur la diaspora dans la région Mena, publiée mardi à Washington. Ce montant représente 0,9% du PIB de l’Algérie en 2014, selon cette analyse conçue pour examiner la nature de l’engagement des professionnels de la diaspora de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient dans le développement de leurs pays d’origine.

Les envois de fonds par la diaspora algérienne restent, cependant, moins importants comparés à ceux drainés par d’autres pays de la région. L’Egypte tient le haut du pavé avec 19,7 mds de dollars transférés en 2015, suivie du Liban (7,2 mds de dollars), le Maroc (6,4 mds de dollars) et la Jordanie (3,8 mds de dollars), selon cette enquête qui met l’accent sur l’intérêt manifesté par les membres de la diaspora à contribuer à l’intégration économique de leur pays d’origine par trois moyens principaux : l’investissement, le commerce et le transfert des compétences.

Les pays du Maghreb central (Algérie, Maroc et Tunisie) possèdent un réseau d’environ 100 associations totalisant plus de 200 000 membres, dont 28 en Algérie, 26 au Maroc, 30 en Tunisie et 10 couvrant la région du Maghreb tout entière. Selon la BM, plus de la moitié de ces associations sont des réseaux d’entreprises, composés d’étudiants et de diplômés issus d’écoles prestigieuses. «Contrairement aux réseaux marocains et tunisiens, les réseaux de professionnels de la diaspora algérienne paraissent moins bien organisés», constate l’enquête qui souligne la nécessité de rallier les professionnels de la diaspora dans la région Mena.

L’étude met en exergue l’importance de l’initiative lancée par des chercheurs et des dirigeants algériens de haut niveau, dont l’ancien directeur du prestigieux US National Institutes of Health, Ilias Zerhouni, qui ont mis sur pied aux Etats-Unis l’«Algerian American Foundation» pour assurer des services de formation et d’assistance technique aux nouveaux centres de recherche médicale en Algérie. Elle cite, à ce titre, les mécanismes mis en place par l’Algérie pour renforcer le rôle de la diaspora dans le développement économique du pays tels que le portail électronique algérien dédié aux compétences nationales à l’étranger ainsi que les 14 engagements pris par les pouvoirs publics en 2014 en vue de fournir des services à la communauté algérienne à l’étranger.

Ce programme porte, entre autres, sur l’ouverture de succursales de banques publiques algériennes dans des pays accueillant d’importantes communautés d’Algériens, comme la France, et la simplification de l’accès aux marchés publics en Algérie, en favorisant les transferts de savoir-faire et financiers, indique cette étude qui s’est attardée sur les envois de fonds dans la région Mena.

Par ailleurs, l’analyse de la BM prévoit que les fonds envoyés dans la région Mena augmenteraient au cours des trois prochaines années, quoi qu’à un rythme moins soutenu mais estime qu’ils ont subi une baisse de 0,9% en 2015. Cette révision à la baisse est principalement due à un ralentissement de la croissance des fonds transférés en Egypte, le plus important bénéficiaire d’envois de fonds de la région, alors que les envois de fonds à destination de l’Arabie Saoudite ont continué d’afficher une croissance de 7% jusqu’au troisième trimestre de 2015, selon les résultats de cette enquête.

La hausse estimée des envois de fonds au Liban est peut-être attribuable en partie aux fonds acheminés aux réfugiés Syriens qui se trouvent dans ce pays, ainsi qu’à l’amélioration de la situation économique de pays d’accueil comme les Etats-Unis, explique la BM. Les envois de fonds des travailleurs émigrés représentaient au moins 5% du PIB des pays de la région Mena importateurs de pétrole et du Yémen en 2013.

L’enquête précise que «peu de pays de la région Mena ont songé à tirer partie de leur diaspora de professionnels et de travailleurs qualifiés, et peu de mécanismes sont en place pour faciliter le vaste rôle que peut jouer la diaspora». Selon les données officielles des Nations unies, environ 20 millions de ressortissants de la région Mena résident à l’étranger, ce qui représente 5% de la population totale de la région. 

R. E.

Comment (47)

    Izak
    2 avril 2017 - 7 h 53 min

    La diaspora algérienne
    La diaspora algérienne établie a l’étranger est la seule issue économique qui peut éviter le CHAOS a l’Algérie…




    0



    0
    issam
    1 avril 2017 - 22 h 19 min

    Je repense à ce ministre qui
    Je repense à ce ministre qui transfère 300 millions de l’Algérie à la suisse ,à lui on lui demande aucun compte !La solidarité à des limites tout de même .Si je donnes c’est à la famille quand aux autre demandez directement à boutef




    0



    0
    rachid505
    30 mars 2017 - 22 h 25 min

    je vois pas pourquoi les gens
    je vois pas pourquoi les gens au RMI ils devraient faire des virement pour des oncle et des cousins
    ca n’a aucun sens , deja qu’ils touchent pas grand chose , vaut mieux garder pour manger et payer les charges
    c’est juste mon conseil




    0



    0
      Allo
      31 mars 2017 - 11 h 59 min

      Faut vour un taleb messieur
      Faut vour un taleb messieur vous souffrez




      0



      0
        rachid505
        31 mars 2017 - 12 h 23 min

        qu’est ce que t’y connais je
        qu’est ce que t’y connais je vis en france depuis plus de 30 ans , j’ai vu beaucoup de chose halucinante
        Tout les 5 du mois y’a la queue a la poste , des africains , des asiatique qui font des virements

        heureusement les algeriens n’envoient que 2 milliards

        si je devais donner un conseil c’est rien envoyer et garder l’argent pour manger et les enfants




        0



        0
          Allo
          31 mars 2017 - 16 h 42 min

          Ta du regarder BMF TELE
          Ta du regarder BMF TELE BEACOUP il faut te désintoxiquer y a des cures special pour ton cas , je peux pas t’aider desolé




          0



          0
    moise
    30 mars 2017 - 16 h 29 min

    Faux archi-faux, même pas 1
    Faux archi-faux, même pas 1 Douro n’est transférée par la diaspora, ce ne sont que les pensions des retraités de fran ce vivant en algérie ou pensions de réversion des veuves de ceux qui sont décédés




    0



    0
    Karim-dz
    30 mars 2017 - 14 h 06 min

     » Ce programme porte, entre
     » Ce programme porte, entre autres, sur l’ouverture de succursales de banques publiques algériennes dans des pays accueillant d’importantes communautés d’Algériens, comme la France,  »
    Merci a notre chere Banque Mondiale pour ce precieux conseil /directive ? / ordre ? . Avec nos dirigeants formés a la mamelle du patriotisme , je suis sur qu’ils y adhereront avec plaisr et nos freres immigrés accoureront pour deposer leurs devises dans les banques made in bladi ( comme la hyundai tahkout !) .




    0



    0
    zmigré2marseille
    30 mars 2017 - 14 h 01 min

    comme par hasard plus que les
    comme par hasard plus que les corrompus détestent les émigrés plus l’euros augmente;c’est un don qui vient d’ALLAH tout puissant;si nos responsables étaient des personnes compétente cette diaspora rapporte autant que le pétrole;la nouvelle génération tourne le dos a ceux qui leurs tournent aussi le dos;combien d’algériens qui t’on allait investir au maroc et tunisie;les émigrés ne se rabaisseront pas devant les bandits qui dirigent l’algérie




    0



    0
    abou desoufl
    30 mars 2017 - 12 h 51 min

    Pourquoi la BEA ou la BNA n
    Pourquoi la BEA ou la BNA n`ouvrent pas des succursales à Paris, Montréal, Madrid etc….et gèrent l`argent des nationaux ??? deux choses vont arriver …. la première ça va être comme air couscous les employés seront tous pistonnés ….oulad et la belle sœur de flen ou flen qui ont séquestré l`Algérie …. deuxième points il n y a aucune confiance entre les binationaux établis à l étranger et les institutions de ce pauvre pays africain qu`est BLADNA. Donc personne ne va risquer de donner son argent gagné à la sueur de son front à un agent pistonné qui n`a peur de rien et se retrouver dans le film de la banque AL KHALIFA ….. ON EST TELLEMENT LOIN …YA KHSARA…. La confiance est à la base de tout … une éducation et des qualités qui enfantent la justice. L`Indice de risque en Algérie est 1000 pour 100.




    0



    0
    lehbilla
    30 mars 2017 - 9 h 30 min

    A quoi bon transférer je ne
    A quoi bon transférer je ne sais pas depuis je ne sais quoi vers je ne sais quoi. Tous les réseaux en Algérie sont défaillants et rien ne marche convenablement. Même régler ses factures chez les fournisseurs eux mêmes qui se sont dotés de réseaux pour gérer leurs clients et les paiements s’avère tout le temps problématique. Exemple, vous allez payer votre facture d’électricité à votre agence sonelgaz et on vous répliquera que le réseau est en panne et que vous devez aller payer la facture à la poste. Vous y aller et vous trouverez ordinateur à l’arrêt aussi, pas de connexion. Il faudra revenir demain. A côté de ce qui se passe dans les banques où l’on raconte aussi qu’avec notre argent ces dernières financent Israël dans l’expansion de sa colonisation en Cisjordanie, mieux vaut dès lors garder son argent chez soi et utiliser directement la chkara pour ses transactions. A condition que les réseaux et la connexion le permettent.




    0



    0
      Lghoul
      31 mars 2017 - 14 h 04 min

      @lehbilla – « Il faudra
      @lehbilla – « Il faudra revenir demain » – C’est l’expression est en « vogue » dans nos administrations. Toujours « revenir demain » car ils ne commencent jamais le travail « maintenant ». En effet, je ne me souviens pas que j’ai fait quelque chose, un papier, le jour meme car il faudra toujours revenir demain. Et quand on retourne le lendemain, la personne qui vous a donné ces « instructions précises » est absente ou est malade ou « n’est pas encore arrivée – et il n’arrivera jamais ou est parti pour faire la fete.
      C’est incomprehensible car on dirait que rien se fait quand le travail est supposé commencer. Ma conclusion donc est que le début du travail en Algérie a une marge d’erreur de 3 jour par semaine, ce qui avoisine un retard de 50% du temps. Sur 12 mois de travail, les gens travailllent 50% moins les vacances et les congés maladie ce qui fait un total de 4 mois par ans. Evidemment quand des ministres et des deputés ne font travailler que leur doigt une fois par an, travailler 4 mois par an est un record.




      0



      0
    rachid505
    29 mars 2017 - 22 h 43 min

    y’a des gens qui sont au RMI
    y’a des gens qui sont au RMI et il envoie de l’argent a leurs frere , pere et leurs cousins , c’est n’importe quoi ces famille qui font du chantage a leurs enfants qui sont en france pour avoir un virement

    y’a aussi des famille qui privent leurs enfant de manger pour faire des virement en afrique ou en asie , l’argent de l’aide sociale doit etre mieux controler




    0



    0
      Cactus
      30 mars 2017 - 9 h 36 min

      Rien a voir avec le sujet, c
      Rien a voir avec le sujet, c’est ton cas a toi je pense tu dois etre perdu dans ta vie pauvre ignare




      0



      0
      kenza
      1 avril 2017 - 20 h 28 min

      Si tu vis misérablement en
      Si tu vis misérablement en France, tu peux toujours entrer en Algérie….on pourra t’aider el hamdoullah!




      0



      0
    buzzwar
    29 mars 2017 - 20 h 40 min

    je vous raconte une anecdote:
    Je vous raconte une anecdote: Résidant en Espagne, j´avais ouvert un compte auprès de la banque Santander pour y déposer mes économies. En Novembre 2015, j´ai introduit une demande de transfert de 20000 euros vers mon compte ouvert auprès du CPA/Alger. La banque espagnole s´exécute et me confirme par email que la somme a été transférée. Sauf que quelques jours plus tard la même banque m´informe que le CPA a renvoyé l´argent à l´expéditeur. Bien entendu à Santander ils n´´ont rien compris et le chef de l´agence lui même m´avait dit que de mémoire de banquier il n´a jamais vu cela. Mais là où le bât blesse c´est qu´au CPA, avant de renvoyer l´argent à l´expéditeur ils ont pris soin de prélever une commission. Au final, j´avais perdu 300 euros pour une opération qui n´a pas eu lieu. J´avais écrit au CPA pour demander une explication mais bien entendu ils n´ont jamais voulu me répondre.
    Donc avis aux amateurs




    0



    0
      Le muppet show
      29 mars 2017 - 22 h 45 min

      Les Banques algériennes sont
      Les Banques algériennes sont les seules banques au monde à continuer d’utiliser la bureaucratie- le boulier- la calculatrice basique- le stylo- la gomme – le papier ordinaire et refuser d’ouvrir des comptes si on n’a pas du piston




      0



      0
      Patriote
      30 mars 2017 - 8 h 44 min

      Anecdote à dormir debout, c
      Anecdote à dormir debout, c’est l’expéditeur qui prend les frais non le réceptionniste, essaye pas de nous faire croire que tu est honnête et que tu




      0



      0
        HOMME LIBRE
        30 mars 2017 - 10 h 09 min

        REFLECHIS UN PEU … .LE
        REFLECHIS UN PEU … .LE CCCPA EN RENVOYANT L ARGENT VERS L ESPAGNE IL EST ALORS DEVENU EXPEDITEUR …..




        0



        0
      khanfri
      30 mars 2017 - 10 h 14 min

      Les banques algériennes
      Les banques algériennes publiques ou privées ont reçu instruction de n exécuter des virements provenant de l Etranger que si ceux sont dument justifies c est a dire dont l source est justifiee exemple prouver qu il s agit de paiement de salaires ou autres. C est seulement a cette condition qu elles acceptent les transferts provenant de l Etranger.Cela ferait partie de la  » lutte contre le blanchiment d argent »




      0



      0
        Anonymous
        30 mars 2017 - 12 h 10 min

        ils ne font pas autant de
        ils ne font pas autant de zèle quand l’argent quitte l’Algérie !!!!




        0



        0
        HOMME LIBRE
        30 mars 2017 - 14 h 48 min

        EN ETES VOUS SURE ? …..
        EN ETES VOUS SURE ? ……CE QUE VOUS AFFIRMEZ EST EN PARTIE FAUX .. .CE N EST QUE LES GROSSES SOMMES QUI DOIVENT ETRE JUSTIFIEES …ET NON RENVOYEES EN SE SUCRANT AU PASSAGE ….




        0



        0
        Mascara
        31 mars 2017 - 13 h 52 min

        Oui le « blanchissement d
        Oui le « blanchissement d’argent » mais a une direction seulement: L’argent peut sortir mais lutter pour qu’il ne rentre pas.




        0



        0
    Anonymous
    29 mars 2017 - 11 h 11 min

    Quand le gouvernement et ses
    Quand le gouvernement et ses satellites auront la volonté d’arrêter l’informel et d’ouvrir, de moderniser le secteur financier, alors là les immigrés transférerons beaucoup plus (car une partie n’est pas tracé du fait du change parallèle) et les investissements se feront naturellement. Alors arrêtons l’hypocrisie et de faire comme si on ne savait pas!




    0



    0
      Alilapointe59
      29 mars 2017 - 17 h 03 min

      Je te rejoint sur ce que tu
      Je te rejoint sur ce que tu dit, je pensé la même chose en lisant l’article. Sellal lui même sont change est à 18…




      0



      0
    Anonymous
    29 mars 2017 - 10 h 56 min

    La diaspora « Des Harragas
    La diaspora « Des Harragas interceptés au large d’Oran et d’Annaba » partis pour investir la city financière de Londres et la la silicone valley des Etats Unis.




    0



    0
      Amar
      29 mars 2017 - 11 h 21 min

      Désolé ce commentaire est
      Désolé ce commentaire est posté par Amar




      0



      0
    Karamazov
    29 mars 2017 - 10 h 34 min

    Le transfert de la diaspora ,
    Le transfert de la diaspora , je suis mort de rigolage. Deux pôvres milliards ! le transfert dans l’autre sens , c’est comment on l’appelle déjà? La fuite des capitaux waqila, il s’élève à combien?




    0



    0
    Anonymous
    29 mars 2017 - 9 h 58 min

    Venant de la banque mondiale,
    Venant de la banque mondiale, je pense que ces chiffres sont fiables, il y va de leur crédibilité.
    A mon humble avis, même si ce montant est inférieur à ceux des pays voisins, il ya lieu de leur exprimé une certaine reconnaissance à notre diaspora.
    Au lieu de cela, le pouvoir en place leur à concocter dans la nouvelle constitution une véritable fumisterie par la disposition leur barrant l’accès aux hautes fonctions.
    Cet article leur signifie tout simplement que ce pouvoir ne leur fait pas confiance et contrairement aux algériens « patriotes » résidant en Algérie eux sont des « traitres » potentiels pouvant travailler pour des puissances étrangères.
    Au faite le véritable problème, c’est qu’il est indéniable que notre diaspora (à l’image de nos footballeurs binationaux) regorge de compétence. Malheureusement, ce pouvoir déteste à horreur et à peur de la compétence car ce type d’individu n’est pas malléable à leur guise.




    0



    0
    Yust50
    29 mars 2017 - 9 h 55 min

    Wallahi que ça donne envie
    Wallahi que ça donne envie de vomir …pour ce qui est des voitures de tahkout qui arrivent sans ses contenairés dans la cellophane. ..hormis les roues qu’il place ici en Algérie …une enquête sera diligente par bouhouareb. ..ministre de l’industrie sans i dustrie
    Dixit rabrab. …oui l enquête sera effectué par l ami de Ahmed ouyaya. ..hi hi hi ..pays bidon.




    0



    0
    anonyme
    29 mars 2017 - 9 h 28 min

    Et les transferts illicites
    Et les transferts illicites via les salons d’honneurs des aéroports vers l’étranger se chiffres à combien ?




    0



    0
    Amar
    29 mars 2017 - 9 h 05 min

    Et pourtant ceux qui
    Et pourtant ceux qui empruntent les couloirs verts avec des conteneurs pleins de cailloux se portent à merveille.




    0



    0
    HOMME LIBRE
    29 mars 2017 - 8 h 52 min

    tres simple l etat doit
    tres simple l etat doit rendre le dinar convertible ……et comme le maroc 6.5 milliard de transfert avec un dirham convertible dans toutes les banques du monde entier pas besoin de passer parle marche’ parallele beaucoup de nos emmigres changent au parallele et ils ont raison vu la difference enorme entre le taux de change de la banque d Algerie et le taux au marche. de tres grosses sommmes de devises rentrent en algerie mais la majeure partie n est pas comptabilisée.




    0



    0
    Anonymous
    29 mars 2017 - 8 h 06 min

    La diaspora doit ramener les
    La diaspora doit ramener les devises alors que certains les transfèrent â panama ou achètent des appartements â l’étranger. Le monde a l’envers .




    0



    0
    Amar
    29 mars 2017 - 7 h 11 min

    De mon point de vue, il y a
    De mon point de vue, il y a plus important que la diaspora qui n’existe même pas « Bouteflika s’entretient avec son homologue congolais ».




    0



    0
      Cactus
      29 mars 2017 - 7 h 51 min

      Reste dormir en attendant en
      Reste dormir en attendant en revant du milliard pauvre desoeuvré




      0



      0
        Amar
        29 mars 2017 - 8 h 58 min

        T’as bien raison, si tu
        T’as bien raison, si tu savais ce que je pense !




        0



        0
        anonyme
        29 mars 2017 - 14 h 30 min

        Cactus chiatte.
        Cactus chiatte.




        0



        0
    Rascasse
    29 mars 2017 - 6 h 52 min

    Ces fonds via les canaux
    Ces fonds via les canaux officiels et les banques quid de l’informel???




    0



    0
    anonyme
    29 mars 2017 - 5 h 08 min

    Oui. Nous aimons notre pays!

    Oui. Nous aimons notre pays!
    Nous n’avons pas 2!!




    0



    0
    Nora
    29 mars 2017 - 5 h 08 min

    Gros mensonge c’est plutôt le
    Gros mensonge c’est plutôt le contraire qui se fait les parents transfert mensuellement de l’argent à leurs enfants. La diaspora n’existe pas. Ce qui ont fui le pays se tape des petits boulots seulement. Assez d’utiliser ce terme qui ne sied pas a la majorité. C’est plutôt des transferts qui se font vers l’étranger par ces sociétés bidons de services qui se sont installées chez nous et qui prennent nos marchés en soudoyant les gestionnaires véreux.




    0



    0
      Cactus
      29 mars 2017 - 8 h 07 min

      DES milliers de societé
      DES milliers de societé appartenant a des algeriens dans le monde , c’est une puissance economique non negligeable LE POUVOIR LES FAT FUIR C’EST UNE REALITÉ




      0



      0
    Cactus
    28 mars 2017 - 20 h 22 min

    Ce pouvoir fait fuir la
    Ce pouvoir fait fuir la diaspora du a la corruption institualisé




    0



    0
      62=El Bandia
      28 mars 2017 - 22 h 33 min

      Les responsables voyous du
      Les responsables voyous du pouvoir préfèrent le change parallèle en ouvrant des comptes à l’étranger pour assurer leurs arriéres le jour où le peuple grondera tôt ou tard




      0



      0
        adsl
        29 mars 2017 - 0 h 12 min

        quelle résonnement
        quelle résonnement




        0



        0
          62=El Bandia
          29 mars 2017 - 11 h 22 min

          Je corrige : Quel
          Je corrige : Quel raisonnement (remarque pour un chiyate arriviste produit de l’école FLN, ce n’est pas grave)




          0



          0
    Amcum
    28 mars 2017 - 16 h 34 min

    Pour quand La banque
    Pour quand La banque Europeenne d’Algérie et la banque Nord-Américaine d’Algérie ?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.