Des Tunisiens habitant près des frontières menacent d’émigrer en masse en Algérie

La situation sociale s'est dégradée en Tunisie depuis le soulèvement de janvier 2011. D. R.

Des centaines de Tunisiens ont menacé d’émigrer en nombre en Algérie si leur gouvernement ne prend pas en charge leurs préoccupations sociales qui ont atteint des seuils alarmants depuis quelques mois. Ils l’ont exprimé lors de récentes manifestations organisées dans certaines villes frontalière avec l’Algérie, où des manifestants brandissaient des banderoles sur lesquelles est écrit en arabe : «Béji, twelha bina, wa illa Djazayer awla bina !» (Béji (Caid Essebsi, ndlr), occupez-vous de nous, sinon nous demanderons asile à l’Algérie).

Cette franchise et cette clarté dans le slogan n’ont d’égal que l’extrême détresse dans laquelle vivent les populations tunisiennes de ces régions déshéritées et dont la situation s’est dégradée depuis l’insurrection de 2011 qui a renversé le régime de Zine El-Abidine Ben Ali. Les manifestants réclament du pain, du travail et de la sécurité dans leurs villes, livrées à la violence et à la délinquance.

Ces régions de l’est et du sud, devenues ces dernières années un terrain fertile pour la prolifération des groupes terroristes et des trafiquants, sont le théâtre d’émeutes cycliques qui menacent de replonger le pays dans une nouvelle insurrection. Cette alerte lancée par les Tunisiens montre, par ailleurs, que l’Algérie est, quoi qu’on en dise, devenue une sorte d’Eldorado pour nos voisins de l’Est et de l’Ouest.

La fermeture des frontières terrestres avec le Maroc depuis vingt ans a engendré une situation tout aussi alarmante dans les villes marocaines frontalières qui comptaient essentiellement sur les flux touristiques algériens pour survivre économiquement. Le refus de l’Algérie de céder au chantage des Marocains pour la réouverture de ces frontières met le palais et son Makhzen dans une situation délicate face à la montée des tensions qui se sont étendues depuis quelques mois aux villes du nord où les émeutes commencent à prendre une forme insurrectionnelle inédite.

Cela dit, même dans pareille situation, les habitants de ces villes ruinées économiquement continuent à bénéficier des marchandises et autres produits algériens, comme le carburant, qui y sont acheminés clandestinement par des trafiquants qui en font un commerce juteux. Le même mouvement de trafic est signalé du côté est, où toute sorte de produits alimentaires, y compris ceux de première nécessité, passent frauduleusement par la frontière algéro-tunisienne.

Dans les deux cas, les autorités tunisiennes et marocaines ferment souvent les yeux parce qu’elles savent que c’est grâce à ce trafic que les deux pays arrivent à maintenir un semblant de paix sociale dans ces régions poudrières.

R. Mahmoudi

 

Comment (160)

    Anonymous
    17 mai 2017 - 14 h 40 min

    Qu’ils se débrouillent avec
    Qu’ils se débrouillent avec leur pays et leurs malheurs, la tunisie et les tunisiens ne sont pas nos frères et ne le seront jamais




    1



    0
    nizar
    8 avril 2017 - 8 h 25 min

    benvenus a nos freres et
    benvenus a nos freres et soeurs tunisiens marhaba bikoum




    0



    1
    Mohamed
    6 avril 2017 - 8 h 39 min

    L Algérie n a pas vocation à
    L Algérie n a pas vocation à accueillir toute la misère du monde !!!
    Déjà il y a pas mal d algérien qui aurai besoin d être aidé ca suffit ! Il faut que l’Algérie arrête de jouer les pères noël  » en distribuant des millions de dollars à gauche à droite il faut arrêter ce gaspillage …inutile
    Moi je suis un. Citoyen algérien Et je veux que Mon gouvernement m aide en premier..
    L Algérie aux algérien!!!




    1



    0
      Lakhdar
      6 avril 2017 - 18 h 04 min

      Oui,Michel Rocard,vous avez
      Oui,Michel Rocard,vous avez raison…L’Algérie n a pas vocation à accueillir toute la misère du monde..




      0



      0
    Le Tlemcenien
    6 avril 2017 - 2 h 21 min

    il n’y a ni crise sociale ni
    il n’y a ni crise sociale ni walou (pas plus tard qu’il ya 2 jours l’IDH des twansas est presente etre superieur au notre), il nous brandiront ce genre de fables uniquement pour nous faire envoyer des terroristes déguisés en pauvres twansa ou mokokos (d’ailleurs ils l’ont fait auparavant, tantot avec les pauvres mokokos aux frontieres tantot avec les refugies mokokos d’allemagne). Les opérations anti-terroristes ne doivent pas s’arrêter sur nos télés et nos medias, (communication = ca ne va pas assez chez nous, et aux frontieres el baq mayezghoudch) rouh a weldi




    1



    0
    DJAMEL
    5 avril 2017 - 21 h 33 min

    ARRETEZ VOTRE XENOPHOBIE
    ARRETEZ VOTRE XENOPHOBIE MALADIVE … VOUS FAITES HONTE A L ALGERIE DU MILION ET DEMI DE CHAHID …




    0



    1
      anti-khafafich
      6 avril 2017 - 4 h 32 min

      je te propose d’aller aux
      je te propose d’aller aux frontières et d’afficher ton souhait d’aller vivre en tunisie tel qu’ils le font et reviens après




      1



      0
      Boualem
      6 avril 2017 - 10 h 18 min

      L’Algérien ne doit pas être
      L’Algérien ne doit pas être oublieux. que chacun se rappelle les années 1990, où ces Tunisiens n’arrêtaient pas de nous stigmatiser et de nous traiter de terroristes, alors que les nôtres cherchaient seulement un moment de répit. Aux postes frontières les humiliations étaient la règle, Nom du père de la mère alors que devant, le Français passe juste avec la carte d’identité. Les files de voitures qui faisaient des Kilomètres sous le soleil, les passeports jetés par terre par les PAFISTES tunisiens.




      1



      0
      Anonymous
      6 avril 2017 - 16 h 47 min

      Qu’ils arrêtent eux même d
      Qu’ils arrêtent eux même d’être xenophobes, j’ai connu les pseudo pays frères voisins et je les ai trouvé plus méprisants envers nous que les européens.




      1



      0
      SADAKA
      6 avril 2017 - 19 h 13 min

      les pollueurs qui empestent
      les pollueurs qui empestent le site AP sont légendes.
      il n y a pas de pires xénophobes que les sales races que tu défends que ce soit de l’est, du sud et en particulier de l’ouest.
      nos valeureux et héros martyrs se retournent dans leur tombes en sachant que les Algériens recoivent des coups bas et laches assénés par nos pseudos voisins.
      l’Algérie et les Algériens avaient et continuent de tous les temps a aider et préter main forte dans tous les domaines a ces laches et traitres voisins, au retour nous les Algériens recevont que de la haine, des accusations gratuites, nos touristes sont humiliés et bien d’autres désagréments..
      cette race que tu défends aiment le beurre, l’argent du beurre et le lait de la fermiére. sinon d’après ce que tu débites, c’est plutôt L’HOPÏTAL QUI SE FOUT DE LA CHARITE….




      1



      0
    Souhila-DZ
    5 avril 2017 - 19 h 47 min

    On va avoir des touristes
    On va avoir des touristes tunisiens. Des touristes permanents.

    Et moi qui croyais que la Tunisie voulait imposer une TAXE obligatoire pour les Algériens qui se rendent en Tunisie.

    Merci, Restez où vous êtes.




    1



    0
      Ithri
      7 avril 2017 - 13 h 56 min

      chacun chez soit et les
      chacun chez soit et les vaches sont bien gardées. Je suis Algérien et même si je suis riche jusqu’au cou, je pourrai pas aider des terroristes islamistes arabes.
      Les tunisiens sont en majorité des terroristes islamistes, ils envoient leurs jeunes filles chez daech, pour enfanter des futurs terroristes au service de l’Arabie/Qatar.
      Tunisiens, Marocains et Egyptiens, ont toujours infligés des coups bas aux naïfs Algériens.
      Je préfère encore aider un mécréant qu’ un musulman ou arabe.




      1



      0
    Nobody Paris
    5 avril 2017 - 19 h 27 min

    QUE FAISAIT LES TUNISIENS
    QUE FAISAIT LES TUNISIENS LORS DES GUERRES ISRAELIENNES DE 1967 ET 1973 ??
    LA FRANCE UTILISE LA TUNISIE POUR FAIRE DE L’ESPIONNAGE, CAR IL EXISTE DES BASES POUR FAIRE DE L’ECOUTE AINSI QUE DE L’EXFILTRATION.
    NOS SERVICES SECRETS DOIVENT SAVOIR TOUT CELA. LA DRS EST DIRIGEE PAR DES AS. LES PREMIERS INSTRUCTEURS DE NOS SERVICES SECRETS ETAIENT DES OFFICIERS DU KGB. L’ALN A JOUE PLUSIEURS FOIS DE SACRES COUPS A L’ARMEE COLONIALE. PEUPLE TUNISIEN ET PEUPLE MAROCAIN VOUS MERITEZ MIEUX, REVOLTEZ-VOUS, VOUS ETES ENCORE SOUS LE JOUG FRANCO-ISRAELIEN. VOS DIRIGEANTS VOUS MENENT A L-ABATTOIR.




    1



    0
    Dyhia
    5 avril 2017 - 19 h 16 min

    Même les égyptiens sont

    Même les égyptiens sont tournés vers l’Algérie.
    On risque d’ être envahi d’une façon programmée pour qu’ils nous effacent.
    L’Algérie doit changer les lois concernant l’obtention de la citoyenneté Algérienne. Il y a urgence.




    1



    0
    le Poutine Algerien
    5 avril 2017 - 17 h 56 min

    C’est de tunisie l’hypocrite,
    C’est de tunisie l’hypocrite, et du marovaïne le royaume de la honte, du gay 6. que le nain de jardin, le franco- hongrois sarkozy. a menacer et insulter l’Algerie, et ni les minables pseudo « hommes » politique tunisiens.ni leur voncitoyen de gueux,n’ont protester, et pour les sujets esclaves du gay6, n’en parlant pas…tout les voisins de l’ Algerie, sans aucune exception, sont des enmemis de l’Algerie et des algeriens. qu’ils crevent la bouche grandes ouverte…sa me fait ni froid ni chaud. vivement un president nationaliste integre..genre feu president H Boumedienne.pour emmurer #### tous ces pouilleu voisins ,dans leur milieu naturel. bref maintenant revenant a ces galeux pseudo algeriens, j’en a marre avec les harkis, deja avec les tunisiens … sadaini- le terroriste ali belhadj l’assassin d’algeriens, et leur acolytes et compatriotes anonymes, sans oublié les tabours esclaves morocco




    0



    0
    Nasser
    5 avril 2017 - 16 h 21 min

    Que je sache la Tunisie n’
    Que je sache la Tunisie n’ est pas attaquée pour une puissance étrangère, alors il est irresponsable et imature de tenir de scander de tels propos, alors les autorités Tunisiennes doivent prendre leurs responsabilités et gérer cette situation Tuniso-Tunisienne. Nos autorités ont toujours fais preuves de bienveillances en ce qui concernes la coopérations sécuritaires entre nos 2 pays alors Amis Tunisiens n’ ayez pas peur d’ affronter « PACIFIQUEMENT’ vos problèmes socio économique, l’ exil n’ est pas une solution.




    1



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.