Al-Ghouta : mensonge acte II

Par R. Mahmoudi – Le grand tapage politico-médiatique autour de l’attaque «chimique» ayant fait une centaine de morts en Syrie, dont une majorité d’enfants exhibés devant les caméras du monde entier, comme pour taper les esprits, ne peut tromper que ceux qui étaient déjà prêts à avaler les versions que leur fournissaient les médias dominants, à savoir que le régime syrien se vengeait contre des populations sans défense.

Le même scénario, cousu de fil blanc, a été essayé en août 2013, à la veille du deuxième round des négociations dites «Genève II». Au moment où toute la classe politique syrienne projetait d’y prendre part pour négocier une sortie de crise, le monde se réveilla sur de nouvelles images cauchemardesques d’un «génocide» commis à l’arme chimique à Al-Ghouta, qui suscitèrent une vague d’indignation à travers le monde. Un «massacre» qui tombait à point, aux yeux des pays du Golfe et des va-t-en-guerre occidentaux (les Sarkozy, Obama, Cameron et Cie) pour relancer l’offensive diplomatique contre Damas et réclamer, à nouveau, au nom de la protection des populations civiles une intervention internationale urgente et, déjà dans une première étape, une condamnation du Conseil de sécurité des Nations unies. La remuante vice-présidente de la Commission de l’Union européenne, Federica Moghereni, fut la première à accuser «le régime d’Al-Assad» de ce crime, sans même avoir demandé ni attendu une enquête.

Il est clair que par cette grossière manipulation, qui porte l’empreinte des services secrets saoudiens, ses auteurs cherchent à priver l’Etat syrien et son armée d’une victoire militaire totale et indiscutable après la reprise d’Alep, en décembre dernier. Une reprise qui, souvenons-nous-en, a été dépeinte par ces mêmes acteurs et médias qui relancent la machine aujourd’hui comme un jour de deuil planétaire.

R. M.

Comment (13)

    Lemed
    7 avril 2017 - 21 h 47 min

    Un poids 2 mesures
    Il y a moins de 2 semaines un raid américain sur la ville de Mossoul a tue plus de 280 personnes. Ces derniers ont confirmé le raid et demander du temps pour mener une enquête. Les images du carnage ont été largement diffusé. En Syrie une armée qui de jour en jour inflige de lourdes pertes aux terroristes et gagne du terrain s amuse soudainement à larguer une bombe chimique. De mon temps on appelait ça « film hend ». Il faut être idiot ou wahabiste profondément convaincu pour croire à une telle idiotie.




    0



    0
    fakoudz
    7 avril 2017 - 7 h 40 min

    l’algerien marhi
    je suis très fière de mes frères algériens , un peuple avisé qui diagnostique toutes les situation avec un grand recul .
    malgré le flux de désinformation mondial ;




    0



    0
    Anonymous
    6 avril 2017 - 22 h 41 min

    DÉCLARATION de la porte
    DÉCLARATION de la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova lors d’un briefing à Moscou…….: « En ce moment, la tâche principale est de comprendre objectivement ce qui est arrivé. Pour l’instant, je voudrais également souligner que tous les rapports falsifiés sur ce sujet proviennent uniquement des fameux Casques blancs et de cet Observatoire syrien des droits de l’homme qui est déjà devenu odieux. Il ne faut faire confiance ni aux Casques blancs, ni à l’Observatoire syrien. Ils ont à maintes reprises sapé leur crédibilité par des vidéos truquées et par une information qui a été ensuite démentie par toutes les parties »




    0



    0
    Anonymous
    6 avril 2017 - 22 h 38 min

    RÉSUME d’une lecture
    RÉSUME d’une lecture
    —–
    Selon les experts Semen Bagdassarov, Viktor Litovkine, Mikhaïl Khodarenok,
    – le recours à l’arme chimique par l’armée syrienne n’est absolument pas justifié à l’heure actuelle car l’armée gouvernementale possède un avantage absolu en termes d’armement. Les forces d’Assad progressent avec succès sans l’arme chimique et l’usage de produits toxiques contre une ville pacifique dans ce contexte est donc complètement illogique.
    – Les témoignages fournis par les Casques blancs, qui se sont retrouvés à un moment très opportun à l’épicentre des événements, posent également question.
    – Sur les images de ces « sauveteurs » on voit un cratère formé par un obus alors que…. les bombes aériennes chargées de substances chimiques explosent généralement à proximité du sol et ne laissent pas de cratères.
    – Il est également étrange qu’aucun éclat de bombe n’ait été retrouvé depuis 24 heures,
    – les médias qui ont diffusé l’information … n’ont pas réussi à tomber d’accord sur le nombre de victimes, qui allait de 50 à 100 personnes.
    – il est question de plusieurs centaines de mètres carrés. Par conséquent, compte tenu de la densité des bâtiments, les victimes auraient dû se chiffrer par centaines, voire par milliers.
    – En diffusant les images …. les Casques blancs ont négligé non seulement le bon sens mais également les moyens élémentaires de protection chimique… on voit des « sauveteurs » intrépides qui touchent les blessés sans gants — et sans aucune conséquence.
    – certains arrosent d’eau les victimes pour laver les produits toxiques, un autre fait du bouche à bouche à un enfant.
    Selon Viktor Litovkine, il s’agit d’une nouvelle provocation. ….. L’opposition fixe comme condition le départ d’Assad. Sa principale mission est de renverser le dirigeant syrien. Ils doivent amortir l’argent qui a été investi sur eux en six ans de guerre. »




    0



    0
    Nasser
    6 avril 2017 - 22 h 36 min

    Suivant leur « logique »: l
    Suivant leur « logique »: l’Occident ne cesse rabâcher, à l’envie, que rien ne se fait sans l’accord de la Russie……alors bombarder de, surcroit, à l’arme chimique sans le consentement de la Russie est donc en plus d’un affront, une insulte à la Russie…N’est-ce pas?




    0



    0
    Nasser
    6 avril 2017 - 22 h 35 min

    Bashar s’est réveillé
    Bashar s’est réveillé brusquement ce matin-là puis il a téléphoné à son ministre lui ordonnant d’ordonner une attaque chimique sur ce village!
    – Pourquoi?
    – Comme ça!

    Une résolution avant même une enquête? Les menteurs et manipulateurs récoltent toujours des « véto »!
    Si c’est un entrepôt alors les terroristes ont des armes chimiques!




    0



    0
    Nasser
    6 avril 2017 - 22 h 34 min

    Thomas Massie, membre du Congrès des États-Unis, a perturbé une
    Thomas Massie, membre du Congrès des États-Unis, a perturbé une présentatrice de la chaîne CNN :
    « C’est la guerre là-bas. On peut supposer qu’il y a eu une frappe de l’aviation qui visait un dépôt d’armes. Donc je ne sais pas pourquoi du gaz toxique s’est échappé dans l’atmosphère — parce qu’il était stocké dans le dépôt ou pour une autre raison. Cela semble plausible », a expliqué le député.
    A la question de la présentatrice visant à savoir s’il faisait plus confiance à Assad et aux Russes qu’à ses collègues aux États-Unis, M. Massie a souligné que si le président syrien était responsable de l’attaque, il serait difficile de comprendre ses motifs car la cible était le peuple de son pays.
    Après cela, l’animatrice a mis fin à l’interview.




    0



    0
    anti daesh
    6 avril 2017 - 18 h 58 min

    VIVE BACHAR!
    vive la Syrie à bas l’arabie saoudite traitre!!!!




    0



    0
    yust50
    6 avril 2017 - 16 h 46 min

    coucou
    Hein vous dites en conclusion si j’ai bien compris que ce Assad ainsi que son père sont des enfants de coeur… Eh ben y’a pas plus criminel que ces….




    0



    0
    Aldjazairi
    5 avril 2017 - 15 h 47 min

    Ce n est pas l Occident
    Ce n est pas l Occident soumis aux Nazisionistes qui m importe …..L occidentalocentrisme n est pas prêt de mourrir . C est le Bougnoulisme de certains. Journal……..eux de chez nous qui m enrage !!
    Quand on retrouve la Semantique Nazisioniste du Figaro , Le Point , Fr24 et. autres Torchons de p.tits blancs nostalgique des Colonies et des B.wanas …..dans des articles signés par des apprentis perroquets de chez nous , on se dit quel peut être le LIEN entre des Hassina ´, Ben mhidi, Lotfi Amirouche et. L. Algérie de 2017 ………




    0



    0
      H-B
      5 avril 2017 - 18 h 20 min

      Vous êtes complètement à côté de la plaque.
      Ces journaleux des certains quotidiens nationaux connus pour leur accointance à des officines étrangères, ne représentent point​ l’opinion populaire.

      Le pays est dans une spirale positive,il y’a d’autant de quoi pavoiser, que je ferais un roman si il fallait tout énumérer. il avance sur la bonne voie. l’Algérie de 2017, nous en sommes plus que fiers.




      0



      0
    H-B
    5 avril 2017 - 11 h 34 min

    À chaque succès de l’AAS, ils
    À chaque succès de l’AAS, ils excellent dans la manipulation pour masquer l’échec des terroristes. Après la propagande sur les exécutions imaginaires dans la prison de Saydana, pour masquer la défaite des terroristes à Alep, voilà que là ils ressortent à nouveau la propagande sur les armes chimiques.




    0



    0
    Anonymous
    5 avril 2017 - 8 h 26 min

    algerien
    L’occident sous tutelle sioniste complice des crimes saoudiens en Syrie et au Yemen ; et dans le monde




    0



    0

Les commentaires sont fermés.