Contrôle commercial : création de brigades mixtes

Abdelmadjid Tebboune. New Press

Le ministère du Commerce et le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche ont signé jeudi une convention portant la création de brigades mixtes de contrôle commercial pour veiller au respect de la réglementation en vigueur. La cérémonie de signature s’est tenue en marge du Séminaire national sur le contrôle économique organisé par le ministère du Commerce et auquel ont pris part des cadres et des représentants de divers secteurs et corps concernés par le contrôle commercial, dont le commerce, l’agriculture, la santé, l’intérieur, les affaires religieuses, les Impôts, les Douanes, la Gendarmerie et la Sûreté nationales.

La convention a été signée par le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville et ministre du Commerce par intérim, Abdelmadjid Tebboune, et le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdesslam Chelghoum. Le document prévoit la création de brigades mixtes de contrôle commercial composées d’agents de contrôle des deux secteurs, lesquels seront investis de missions de contrôle sur le terrain au niveau des marchés et des commerces pour veiller au respect de la réglementation en vigueur en termes de qualité et de prix. Lesdites brigades seront bientôt opérationnelles au titre de la stratégie de lutte contre la fraude, la spéculation et la flambée des prix, a précisé M. Tebboune. Outre ces brigades et 10 000 agents relevant du ministère du Commerce, d’autres brigades de contrôle seront mises sur pied entre ce ministère et d’autres secteurs tels la santé, les finances, les Douanes et les Impôts, a fait savoir M. Tebboune.

Le ministre a rappelé les mesures juridiques et opérationnelles prises ces dernières années par les pouvoirs publics pour réguler le marché, citant à titre d’exemple le programme du ministère du Commerce qui a permis de recruter 7 000 agents diplômés universitaires dans le cadre du système de contrôle et l’acquisition de 555 véhicules pour permettre aux agents de couvrir tout le territoire national.

R. E. 

Commentaires

    AMAR MOKHNACHE
    8 avril 2017 - 10 h 13 min

    LE DILEMME DU PRISONNIER!

    LE DILEMME DU PRISONNIER!
    comment trouver la solution a la « regulation  » du marche interieur dans un contexte de reflexes rentier algero-algeriens?
    LE PROBLEME NE CONCERNE PAS SEULEMENT L OFFRE ET LA DEMANDE, IL EST AUSSI QUESTION DE MENAGER LA RENTE SANS POUR AUTANT AFFECTER LES VRAIS CAUSES DE LA DESORGANISATION DU MARCHE INTERIEUR qualifies comme etant un marche des plus desorganises de la region et cette desorganisation engraisse TOUTE UNE FAUNE..qui ne veut pas lacher prise…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.