Sellal : «La tendance baissière des investissements français est inquiétante»

Abdelmalek Sellal et Bernard Cazeneuve à l'aéroport d'Alger. New Press

La tendance baissière des investissements français en Algérie durant les trois dernières années s’avère «inquiétante» et s’inscrit même en contradiction avec l’ambition d’atteindre un partenariat bilatéral stratégique, a relevé jeudi à Alger le Premier ministre Abdelmalek Sellal. «Je dois relever l’inquiétante tendance baissière du niveau des investissements français en Algérie durant consécutivement les trois dernières années, s’inscrivant ainsi en contradiction par rapport à notre ambition commune de partenariat stratégique, singulièrement dans le secteur industriel», a déclaré M. Sellal lors d’une réunion avec le Premier ministre français, Bernard Cazeneuve, élargie aux membres des deux délégations.

La réunion, tenue à huis clos, visait justement à «consolider davantage les relations algéro-françaises et œuvrer pour leur densification et leur développement dans les domaines où la coopération entre nos deux pays doit faire l’objet de plus de dynamisme et d’initiatives», a soutenu M. Sellal.

Evoquant la quatrième session du Comefa (Comité mixte économique algéro-français), il a indiqué que cette session prévue à Alger «pourrait sans doute se tenir durant le deuxième semestre 2017». Lors de cette session, les deux pays devront «reprendre et finaliser un certain nombre de projets de partenariat économique d’envergure», a-t-il avancé. Mais «nous pouvons sans plus attendre nous atteler dès aujourd’hui pour engager ensemble une réflexion susceptible de nourrir le moment venu une feuille de route définissant les axes d’actions de coopération et de partenariat entre nos deux pays», a préconisé M. Sellal.

Il a rappelé dans ce cadre l’institution en 2013 du Comefa qui a permis, dit-il, «le renforcement des relations de coopération entre les deux pays par la concrétisation de plusieurs joint-ventures touchant notamment les secteurs de l’industrie, des transports, de l’agroalimentaire et de la formation en matière de management avec comme point culminant l’inauguration de l’usine de construction de véhicules Renault à Oran».

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Ramtane Lamamra, de l’Industrie et des Mines Abdessalem Bouchouareb, de l’Energie Noureddine Boutarfa, de l’Intérieur et des Collectivité locales Noureddine Bedoui et des Affaires religieuses et des Waks Mohamed Aïssa ont assisté à cette réunion. Du côté français, la réunion a vu la présence du président de l’Assemblée nationale française, Claude Bartolone, de l’ambassadeur de France en Algérie, Bernard Emié, du président de l’Association d’amitié France-Algérie, Jean-Pierre Chevènement.

R. N.

Comment (49)

    Kahina
    7 avril 2017 - 21 h 42 min

    Je ne comprends pas de quels

    Je ne comprends pas de quels investissements parle-il ?

    Peut-être que la France ne profite pas beaucoup de la vache laitière comme avant. Les Monsieurs qui se nomment  » M. pourcent » manquent de gain ses dernières années.




    0



    0
    As de pique
    7 avril 2017 - 17 h 58 min

    Peut-être que la France a d
    Peut-être que la France a d’autres projets pour l’Algérie…




    0



    0
    Anonymous
    7 avril 2017 - 12 h 48 min

    Piiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!
    Piiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !! plus aucune honte, plus aucune retenue !!! ya zah ! ils ont oséééé ! quémander !! faire les yeux doux ! pleurnicher devant leurs maitres français !!




    0



    0
      Hami
      7 avril 2017 - 14 h 09 min

      Oui,malheureusement cher
      Oui,malheureusement cher compatriote l’ère des Grands patriotes de Novembe (Didouche,Benboulaid,BenMhidi,AliLaPointe pour ne citer que ceuxlà Paix pour leurs âmes) est à jamais révolue.Le cooperation françiase n’a jamais rien rapportée de positf et ce,depuis feu boumédienne.Au contraire les français ont tjrs été présents et actifs pour bloquer toutes nos tentatives d’émerger.Dixit le Grand Projet ElPaso qui allait prémunir notre pays des fluctuation du pérole.Dixit le réchelonnement de notre dette dans les années 80 que les français ont également bloquée.Dixit tous les islamistes sanguinaires qui commanditaient les massacres dans notre pays à partir du sol français,et j’en passe!!!
      Actuellement apres avoir raté le train de la prospérité et de la souveraineté des années 2000,nous nous sommes rendus à quémander à la france qui est elle-même en perte de vitesse siur tout les plans,à baisser la têtes devant les saoudiens qui massacrent des yemmenites,qui nous provoquent,nous insultent,salissent la mémoire de nos combattants.etc..Depuis l’indépendance,les tenants du pouvoir ont humilié le peuple et continue à l’humilier actuellement.
      feu BenBella portait une admiration sans borne à Nasser au point que si nous avoins une frontiere commune avec l’Égypte on serait de venu une sorte de protectorat.
      Feu boumédienne, ouvrait grande les portes aux palestiniens de tout bord,égyptiens,irakiens etc chomeurs qui s’improvisaient enseignants bénéficiaient de logements de fonction ,de salaires généreux,de libre circulation (C,est eux qui ont introduit le trabendisme en achetant en dinars des produits importés qu’ils sortaient des frantières pour les revendre en devises et revenaient avec des perles,du tissu qu’ils écoulaient sur le marché local).Pendant ce temps les Algériens plus compétents que leur collègues arabes n’avaient pas de logements,bénéficiaient de salaires minables,étaient interdits de sortie,pour laquelle il était exigé la fameuse et humiliante autorisation de sortie .Et lorsqu’on arrive à l’obtenir aprés un long parcours du combattant ,on nous gratifiait d’une allocation de 300DA.Imaginez chers compatriotes ce que vous pouvez faire à l’étranger avec l’équivalent de 300Da.
      Feu Chadli nous a plongés dans la décennie noire et actuellement Bouteflika n’a pas su profiter de la manne pétrolière pour assurer à la génération future un avenir meilleur,mais plutôt incertain.




      0



      0
    Nobody Paris
    7 avril 2017 - 9 h 33 min

    APRES L’AGRESSION DE LA SYRIE
    APRES L’AGRESSION DE LA SYRIE PAR L’AMERIQUE DE TRUMP, LA REACTION DU SOCIALO-SIONISTE HOLLANDE ET DE SON GOUVERNEMENT, C’EST DE CONTINUER LE BOMBARDEMENT SOUS L’EGIDE DE L’ONU. LE SOCIALO-SIONISTE HOLLANDE CONTINUE DANS SA BETISE. IL EST DIT QUE LA FAMILLE HOLLANDE EST ISSUE D’UNE FAMILLE JUIVE PORTUGAISE, QUI A IMMIGRE EN HOLLADE; ET QUI EST VENUE PAR LA SUITE S’INSTALLER EN FRANCE SOUS LE NOM HOLLANDE. ON COMPREND MIEUX SON ATTACHEMENT A TOUT SE QUI PORTE L’ETIQUETTE ISRAEL, AU CRIF….ETC… HOLLANDE (ET SON PARTI SOCIALO-SIONISTE) ADHERE PLEINEMENT AU PLAN DU GRAND ISRAEL, L’ ELIMINATION DE L’IRAQ ET DE LA SYRIE CONFORTE CETTE THESE.
    CE QUI M’ETONNE C’EST L’ALLEGEANCE DU GOUVERNEMENT SELLAL AU
    SOCIALO-SIONISTE HOLLANDE.




    0



    0
      Anonymous
      7 avril 2017 - 12 h 53 min

      Pas diversion svp ! l
      Pas diversion svp ! l’allégeance au SOCIALO-SIONISTE HOLLANDE n’est pas l’ouvre du gouvernement Sellal qui n’est qu’un marionnette. l’allégeance au SOCIALO-SIONISTE HOLLANDE a été instituée par un certain celui qui a nommé Sellal




      0



      0
    khanfri
    7 avril 2017 - 8 h 59 min

    La  » tendance baissière des
    La  » tendance baissière des investissemnts francais …. » quelle grandiloquence




    0



    0
    RAYES EL BAHRIYA
    7 avril 2017 - 0 h 06 min

    PEUPLES DE FRANCE ,

    PEUPLES DE FRANCE ,
    SI VOUS AVEZ A ELIRE UN PRESIDENT , DE GRANDE ENVERGURE , ET DE GRANDE CULTURE ET
    HUMANISME POLITIQUES, EH BIEN , VOTEZ MELANCHON JEAN LUC …..

    MÉLENCHON : Défilé pour la 6e République – #18mars2017

    https://www.youtube.com/watch?v=b5atq_VZd2M




    0



    0
      Nobody Paris
      7 avril 2017 - 5 h 59 min

      azul felawen RAYES EL BAHRIYA
      azul felawen RAYES EL BAHRIYA– MELANCHON (PIEDS-NOIR ESPAGNOLE NE AU MAROC, EST on SOUS-MARIN DU PARTI SOCIALO-SIONISTE, C’EST UN PUR PRODUIT TROTSKYSTE, (LCR ET OCI), FRANC-MACON (A PARTIR DE 1983) DE SURCROIT. IL EST ADHERANT DEPUIS 1976 A RECEMMENT. AU PARTI SOCIALO-SIONISTE,
      IL A ETE PARTISAN DE L’INTERVENTION EN SYRIE ET EN LYBIE. IL VOTA LES PLEINS POUVOIRS A SARKOSY POUR L’ATTAQUE DE LA LYBIE. NE VOTEZ PAS POUR CET TRISTE INDIVIDU, PAS TRES ELOIGNE DE B.H. LEVY.




      0



      0
        Selecto
        7 avril 2017 - 9 h 59 min

        Il vit avec une Marocaine
        Il vit avec une Marocaine




        0



        0
          anti-mokokos
          7 avril 2017 - 16 h 29 min

          et alors ? on sait que la
          et alors ? on sait que la prostitution marocaine a atteint des niveaux très élevés dans le monde




          0



          0
    Le Tlemcenien
    6 avril 2017 - 22 h 36 min

    on parle de partenariat avec
    on parle de partenariat avec ce pays hypocrite raciste sioniste colonialiste alors que rien ne nous rassemble, citez moi un seul sujet sur lequel nous serions d’accord !




    0



    0
      roro de barbès
      6 avril 2017 - 22 h 57 min

      Je vous en cite quelques uns
      Je vous en cite quelques uns: l’hypocrisie,le racisme,le sionisme, le colonialisme et la bêtise. Je crois n’avoir rien oublié. Ah! Si, la déficience intellectuelle qualité que l’on rencontre partout malheureusement.




      0



      0
        Le Tlemcenien
        6 avril 2017 - 23 h 55 min

        en effet, la déficience
        en effet, la déficience intellectuelle qui englobe tout dans ce cas precis serait un sujet de conversation d’argumentation et de discussion…car quand on confond un trait de caractère ou un etat d’ame avec un sujet, c’est le cas bien evidemment




        0



        0
      Anonymous
      7 avril 2017 - 12 h 55 min

      un seul sujet ? 4ème mandat,
      un seul sujet ? 4ème mandat, 5ème mandat.. N ème mandat




      0



      0
        anti-mokokos
        8 avril 2017 - 2 h 58 min

        ça c’est dans le marokistan
        ça c’est dans le marokistan ou une famille de brigands a fait des mokokos des sujets durant toute leurs vies d’esclaves et fiers de l’être




        0



        0
    Vangelis
    6 avril 2017 - 22 h 14 min

    Sellal n’est pas ce qu’on
    Sellal n’est pas ce qu’on appelle un homme d’état, soucieux des intérêts suprêmes de son pays et du bien être de ses citoyens. Constatant l’absence de volonté de la partie contractante au prétendu partenariat stratégique depuis au moins 3 années alors qu’en contrepartie son gouvernement a permis à l’ancien colon de rester 2ème exportateur de camelotes vers l’Algérie, le moins que l’on pouvait attendre de lui, n’était pas de se lamenter comme il le fait, se plaçant en position de quémandeur mais, de rappeler les obligations de ses interlocuteurs co-contractants, bien avant que l’un deux, Cazeneuve, ne se trouve en fin de règne et ce d’autant plus que la France est appelée certainement à changer de régime. Au lieu donc de se lamenter sur la faiblesse des investissements qui se résument en fait qu’à une usine mécano, que n’aurait-il pas été inspiré de voir ailleurs, vers des pays autrement plus enclins à coopérer sur un pied d’égalité et non pas avec cette France qui considère toujours l’Algérie comme sa colonie et qu’elle peut en faire ce qu’elle veut. Quand donc ces pontes du régime vont-ils s’émanciper de ce syndrome du complexe du colonisé et laisser cette idée au voisin qui s’y plaît ainsi ? Des visas en nombre, distribués par la France, ne sont pas une panacée, ce n’est que de l’enfumage doublé du souhait de maintenir les algériens dépendants d’elle à n’aller que chez elle.




    0



    0
    Anonymous
    6 avril 2017 - 20 h 41 min

    Bernard Cazeneuve veut avec
    Bernard Cazeneuve veut avec son « partenariat stratégique » qui est en réalité de domination néo-colonialiste
    Plus diplomatique, sécuritaire, et surtout commercial rafler la mise aux vrais investisseurs que sont les chinois,
    Les allemands, les italiens, les espagnols, les turques, les américains, les britanniques, les autrichiens
    Les suédois,les russes, etc,……

    Un partenariat stratégique à long terme, et à longue vision militaire-sécuritaire (avions « rafale »,corvettes, armes)
    Pour damer les pions, et éliminer les russes,
    Les allemands et les chinois du marché militaire potentiel algérien
    A sens unique c’est à dire très favorable aux interets égoistes, et étroits français
    Et très défavorable à l’avenir de l’économie algérienne dépendante et dominée par les importations de France
    Le commerce, et rien que le commerce, sans oublier les fuites de capitaux, et les placements
    De certains algériens devenus subitement riches par les complicités, et le laxisme, en Algérie, et en France




    0



    0
    Bouabsa
    6 avril 2017 - 20 h 06 min

    De quel investissement parlez
    De quel investissement parlez-vous Monsieur SELLAL. Les Français n’ont jamais investi en Algérie depuis leur départ en 1962. Si vous parlez de TOTAL, sachez que les investissements dans le secteur Oil & Gas obéissent à facteurs supra-économiques. Si vous parlez de RENAULT, vous le savez mieux que tout le monde que cet investissement représente ZERO RISQUE pour cette entreprise puisque l’état algérien lui garantit un bénéfice juteux. De quels investissements français parlez-vous alors? C’est vrai, dans le passé les entreprises françaises ont investi,




    0



    0
    Bouabsa
    6 avril 2017 - 19 h 57 min

    De quel investissement parlez
    De quel investissement parlez-vous Monsieur SELLAL. Les Français n’ont jamais investit en Algérie depuis leur départ en 1962. Si vous parlez de TOTAL, sachez que les investissements dans le secteur Oil & Gas obéissent à facteurs supra-économiques. Si vous parlez de RENAULT, vous le savez mieux que tout le monde que cet investissement représente ZERO RISQUR pour cette entreprise puisque l’état algérien lui garantit un bénéfice juteux. De quels investissements français parlez alors? C’est les entreprises françaises ont investi, mais au Maroc!!!




    0



    0
    Anonymous
    6 avril 2017 - 19 h 35 min

    Le pouvoir algérien a tout
    Le pouvoir algérien a tout faux. C´est au contraire une excellente nouvelle. Ce qu´il faut c´est DIVERSIFIER la nationalité des investisseurs. Le piège qui explique le manque d´imagination et de courage de nos politiques est du au fait que la plupart ne parlent que le française comme langue étrangère. S´ils maitrisaient chacun, au moins trois langues, ils comprendraient pourquoi la variété des langues est une source de développement économique phénoménale sur tout un pays. La clef essentielle est de faire comprendre que le système éducatif algérien doit permettre l´acquisition de deux langues étrangères pour chaque petit algérien. En cinquante ans l´Algérie sera un pays continent pour sa population. En termes de projets rien ne vaut les pays européens du nord, mais quand rien n´est fait pour accueillir l´anglais, l´allemand, le danois, le suédois, il reste ce lien linguistique francophone qui ne profite qu´à l´ancienne colonisatrice. Quel pays francophone a décollé en maintenant ces liens avec Fafa ? Aucun. CQFD. Sellal est sérieux quand il fait cette sortie ? C´est flippant de fainéantise intellectuelle.




    0



    0
      Nobody Paris
      7 avril 2017 - 6 h 11 min

      AZUL FELAWEN, Anonymous–
      AZUL FELAWEN, Anonymous– BRAVO ET MERCI POUR TON COMMENTAIRE.
      JE T’ENTENDS 5 SUR 5. TU ES DANS LE VRAI.




      0



      0
    Mohamedz
    6 avril 2017 - 19 h 21 min

    Les relations entre la France
    Les relations entre la France et l’Algérie sont « Exceptionnelles et enrichissantes » pour la France mais economiquement « catastrophiques » pour l’Algerie par la grace de ceux qui nous gouvernent. Enfin c’est mon point de vu. Ceci me permet de conclure en disant : Vivement cette 2eme Republique Algerie geree par ses authentiques enfants propres et patriotiques.




    0



    0
    BabElOuedAchouhadas
    6 avril 2017 - 19 h 12 min

    L’algérien lambda continue à
    L’algérien lambda continue à se demander si le pouvoir est naïf à ce point où plutôt complice de fafa surtout quand on sait que cette France néo-colonialiste regarde vers l’Algérie qu’à travers les 40 millions de tubes digestifs alors qu’elle soutient ouvertement le roitelet M6 notamment dans sa colonisation du Sahara occidental au détriment du Droit international




    0



    0
    Le Patriote
    6 avril 2017 - 19 h 10 min

    Moi je dirais plutot que tant
    Moi je dirais plutot que tant que cette France neo-colonialiste continue a soutenir a bras le corps son Protectorat maroki dans sa colonisation du Sahara occidental au detriment du Droit international , et persiste a refuser de reconnaitre le « genocide algerien » il ne peut y avoir de relations apaisees entre nous deux.




    0



    0
    Sprinkler
    6 avril 2017 - 17 h 22 min

    Sellal s’adresse au futur
    Sellal s’adresse au futur locataire de l’Elysée qui ouvrira comme d’usage son  » ballet diplomatique  » par une  » virée  » en Algérie…Cette Algérie échaudée par un demi-siècle d’ illusions de partenariat avec une France  » bonimenteuse  » qui a toujours mis ses  » œufs  » dans les paniers de nos voisins ne doit plus se laisser bercer de promesses sans lendemain. Le message du Premier ministre algérien s’il n’est pas entendu par le prochain pensionnaire de l’Elysée devra être suivi de mesures protectionnistes drastiques pour bien faire comprendre à nos  » partenaires  » que le temps des vaches grasses est révolu ! Ce ne sont pas ces deux petites  » unisettes  » de montage automobile  » délocalisée  » chez nous qui vont peser dans la balance commerciale avec la France, quand les Algériens ont fait la fortune des Renault et autre Peugeot sans la moindre contre-partie !




    0



    0
    Ali-Dz
    6 avril 2017 - 17 h 21 min

    les français ne sont pas
    les français ne sont pas bètes comme nos corrompus ou pouvoir;la france recherche ces intéréts et comment pigeonné les sous hommes qui se mettent a quatre pattes pour avoir;un titre de séjour;les vrais français sont très respectueux envers les vrais hommes qui leurs tiennent tète;mais pas envers les sous hommes habitué a dire wi-wi;alors les français sont intéressé juste par le sahara et son pétrole;le reste ils sont moque;ils préfèrent investir dans les pays ou les dirigeants sont moins voyous et moins corrompus;pour investir réellement en algérie il faut attendre l’arrivée du père noel;




    0



    0
    TARZAN
    6 avril 2017 - 17 h 01 min

    sellal est naïf. la france
    sellal est naïf. la france avantage le maroc par rapport à l’algérie. pour un euros investi en algérie 100 sont investis au maroc. et le pire c’est que les investissements réalisés au maroc, garantissent le transfert de technologie, alors que chez nous c’est juste du montage, un dépotoir des produits français, pour certains fabriqués au maroc. nous sommes ni plus ni moins qu’un marché pour la france et pour le maroc!!! d’où la nervosité des marocains à rouvrir les frontières le plus tôt possible pour qu’ils nous inondent des produits des multinationales implantées au maroc. car la viabilité de ses multinationales ne tient qu’au marché algérien! moi je comprends pas pourquoi les algériens snobent les allemands, les américains, les japonais, les sud coéens, … pour avantager la france qui nous aime pas! il est grand temps d’interdire tout ministre qui a la nationalité française, ou une carte de séjour française, ou des enfants qui sont scolarisés et qui vivent en france car ses ministres sont plus dépendant de la france que des intérêts de l’algérie. un ministre de l’industrie qui paie des impôts ( impôts sur la fortune) en france est absolument impardonnable.




    0



    0
    Anonymous
    6 avril 2017 - 16 h 15 min

    Sellal : «La tendance
    Sellal : «La tendance baissière des investissements français est inquiétante»

    A l’Algérie bureaucratique, dominée par une bureaucratie économique financière, commerciale, et douanière Corrompue
    les centres culturels français, les écoles, les collèges, et les lycées français, le commerce uniquement
    La santé, Les produits médicales, et pharmaceutiques, les services banquiers – les gros taux d’interets rapides Les services informatiques,…..

    Au Maroc libéral les investissements industriels français, et les délocalisations de leurs P.M.E industrielles, et agro-alimentaires, et industrielles fuyant les charges sociales – les salaires –
    Et les charges fiscales – les taxes, et les impots divers servant l’administration bureaucratique de l’état français

    L’Algérie doit réformer, et restructurée son économie , ses finances, et son commerce,
    Gérés administrativement, et bureaucratiquement, loin des réalités, et des capacités économiques du pays




    0



    0
      Ziad Alami
      6 avril 2017 - 19 h 05 min

      @Anonymous

      @Anonymous

      Ton post pue tellement le Makhnez que je te conseille d’aller te laver si tu veux que ton commentaire passe meiux espece d’esclave soumis a une roitelet qui a vendu ton pays a Fafa a l’effet de pouvoir gonfler sa richesse qui est pourtant a la 7e place mondiale et la 1ere en Afrique.




      0



      0
    MELLO
    6 avril 2017 - 16 h 12 min

    Je ne comprends rien en notre
    Je ne comprends rien en notre SELLAL. Un coup à droite , un coup à gauche, une chose et son contraire.
    Lire: http://www.algeriepatriotique.com/article/sellal-se-dit-%C2%ABsatisfait%C2%BB-de-la-qualit%C3%A9-des-relations-avec-la-france




    0



    0
    Mouloudeen
    6 avril 2017 - 16 h 03 min

    Désolé Mr Sellal, votre
    Désolé Mr Sellal, votre réaction est trop tardive si vous pensez pouvoir exercer une quelconque pression sur fafa qui sait mieux que quiconque que nos caisses sont vides et que vous savez qu’elle préfère investir économiquement et soutenir politiquement la narco-monarchie notamment dans la colonisation du Sahara occidental.
    Moralité s’il ya un reproche à faire c’est certainement à vous et à votreécrire eqpipe




    0



    0
    Le Patriote
    6 avril 2017 - 15 h 40 min

    Tant que la France refuse de
    Tant que la France refuse de reconnaître le génocide algerien (on parle de 9 millions d’algeriens entre 1832 et 1962) rien de sérieux ne peut se faire avec avec cette France qui a voulu pondre une Loi pour louer les  »bienfaits » du colonialisme.




    0



    0
    Kader
    6 avril 2017 - 15 h 30 min

    Tant qu’on ne coupe pas le
    Tant qu’on ne coupe pas le lien culturel avec cette France néo -colonialiste en commençant par faire de la langue anglaise la première langue étrangère au lieu et place du français, l’Algérie est condamnée à rester le Souk El Fellah de la France et nous ne sortirons jamais du sous-développement endémique même si cette dépendance arrange de nombreux décideurs algériens qui sont encore à la manette aujourd’hui.




    0



    0
    Tarik ou Chemin
    6 avril 2017 - 15 h 24 min

    Cher compatriote @nas (non
    Cher compatriote @nas (non vérifié) 06 Apr 2017 – 15:00, je suis d’accord avec toi pour développer le partenariat avec tous les pays sauf avec la France, ce pays haineux et rancunier envers nous. En revanche cette histoire de remplacer la langue française par l’Anglais, c’est de la pure démagogie, c’est une vision très étroite de la réalité des choses ! La maîtrise de la langue de Voltaire par des algériens francophones ne veut nullement dire qu’ils sont tous francophiles. Il faut apprendre à faire la différence, mon frère. De plus, déjà qu’on ne maîtrise pas très bien notre propre langue l’Arabe et tu veux nous enlever le seul butin de guerre en remplaçant le français par l’Anglais. Je sais que beaucoup de personnes n’aiment pas cette expression de « butin de guerre », mais toutes les archives de la guerre qu’on a mené contre le colonialisme sont en français, les premiers textes constitutifs des premières années de la République Algérienne sont en français et pourtant c’était l’époque des Ben Bella, des Boumedienne, des Bouteflika, des Ali Kafi, des Taleb Ibrahimi etc…etc.. . Tout l’Etat Civil algérien de cette époque était écrit en français, la majorité de la cartographie du territoire national et du foncier algérien ont été établis en français. Les diplômes universitaires et du baccalauréat des premières années de l’indépendance sont écrits en français. Aujourd’hui même, tous les textes (lois, constitutions, arrêtés, décrets etc.. etc..) sont établis en arabe et en français, et donc je ne comprends pas comment on va passer à l’Anglais par un coup de tête en reniant tout ce qui existe dans la langue française. C’est IMPOSSIBLE. De toute façon ne t’inquiète pas beaucoup cher compatriote @nas (non vérifié), car des gens comme toi et moi qui maîtrisons ou utilisons un tant soit peu le français, on va disparaître car nous sommes les derniers des « mohicans » ! Il ne restera plus bientôt que l’arabe comme langue UNIQUE dans l’enseignement et dans l’administration, comme il existe déjà une télévision UNIQUE, un parti politique UNIQUE, une vision des choses UNIQUE d’orientation arabo-musulmane du golf persique, etc… etc… PS : je crois que cette histoire de supprimer le français pour revenir à l’anglais, cela vient du souhait de cette catégorie d’algériens (mouvance islamiste) tournée vers le Moyen Orient dont la langue de travail est l’anglais ainsi que les algériens acquis aux thèses salafistes et wahhabismes qui ont été bien accueilli par l’Angleterre, pour ne citer que ce pays. Il faut te souvenir que les dirigeants exilés du FIS ont tous été protégés par le gouvernement anglais de l’époque (et même par Mitterrand d’ailleurs pour ce qui concerne la France) qui les autorisait à faire dans le prosélytisme et la propagande anti-algérienne sur les places touristiques de Londres. Pardon pour ce détour que tu peux interpréter du mauvais côté, mais cela ne m’empêche pas de te dire qu’aujourd’hui un algérien qui ne maîtrise pas l’anglais peut être considéré comme ….. un analphabète trilingue ! Et encore, je te fais l’économie de te parler de la maîtrise des technologies de l’information et de la communication (TIC). Bon courage mon frère, avec tous mes respects et A + sur AP !




    0



    0
      Nour
      6 avril 2017 - 19 h 30 min

      Tout a fait d’accord , la
      Tout a fait d’accord , la langue n’est pas du tout en cause, c’est une question de compétences quelque soit la langue qu’on exerce.




      0



      0
    Nasser
    6 avril 2017 - 15 h 22 min

    Mr Sellal avec tout le
    Mr Sellal avec tout le respect que dois à votre fonction soit vous êtes naïf soit vous êtes rusé car il ne faut pas se voiler la face car la France cherche tout simplement qu’à nous vendre des produits finis, ni +,ni – et comment pouvez-vous faire confiance à un partenaire pro israélien, pro marocains et donc contre l’ autodétermination du Sahara-Occidentale et pour conclure En conclusion ce que nous avons en commun c’ est tout simplement les MALFAITS de la période coloniale qu’ils ne veulent toujours pas reconnaitre et pour lesquels nous n’ obtenons toujours pas d’ avancées conséquentes .Alors il serait grand temps de regarder ailleurs.




    0



    0
      amel
      6 avril 2017 - 20 h 31 min

      J’approuves tout-à-fait ce
      J’approuves tout-à-fait ce que tu dis et j’essaye de m’imaginer quel algérien aurait pu te mettre des signes d’achèvement. Car si ce sont des algériens alors il est grand temps de sonner l’alarme. Que la france investisse moins en algérie est pour moi même une trés bonne nouvelle. Ils ne cessent de déplumer les algériens. Durant les années 90 les banques francaises ont octroyé aux algériens des crédits à 9% et plus – pour ceux qui ont ouvert de petits commerces ou autres. La vache à lait ce sera toujours nous, qu’ils investissent ici ou qu’on investisse chez eux. avec eux il n’y aura jamais de gagnant-gagnant, celà pourrait les ruiner .




      0



      0
    Mohamedz
    6 avril 2017 - 15 h 07 min

    Ce qje Sellal ne doit pas
    Ce qje Sellal ne doit pas savoir c’est qu’environ 50% des 10 milliards d’euros que la France soutire chaque année au trésor public algérien en nous défilant sa quincaillerie obsolète et ses blés punaises, sont investis au Maroc à travers des projets structurants ( TGV- industries automobiles avec un taux d’intégration à hauteur de 70%- modernisation du système bancaire etc…).
    Ces informations sont vérifiables avec une presse d’investigation.




    0



    0
    AOMAR
    6 avril 2017 - 14 h 46 min

    LA REACTION DE SELLAL EST
    LA REACTION DE SELLAL EST PLUTOT À LA DÉMAGOGIQUE ET HYPOCRITE DU MOMENT QUE LE DERNIER DES ALGÉRIENS SAIT QUE LA FRANCE A TOUJOURS CONSIDÉRÉ L’ALGÉRIE SON SOUK PRIVE AVEC 40 MILLIONS DE TUBES DIGESTIFS ALORS QUE ENTRE-TEMPS CETTE FAFA SOUTIENT OUVERTEMENT LE MAROKISTAN DANS SA COLONISATION DU SAHARA OCCIDENTAL AU DÉTRIMENT DU DROIT INTERNATIONAL SANS QUE NI SELLAL NI AUCUN DU POUVOIR N’AIT EU LE COURAGE DE DIRE QUOIQUE CE SOIT. VOICI LA REALITE DE CE POUVOIR.




    0



    0
    Sun Tzu a dit :
    6 avril 2017 - 14 h 44 min

    On les use en les maintenant
    On les use en les maintenant constamment sur la brèche et on les pousse à courir de ça et de là en leur faisant miroiter de prétendus avantages




    0



    0
    Sprinkler
    6 avril 2017 - 14 h 36 min

    Un certain Estrozzi, voulant
    Un certain Estrozzi, voulant ses pommes nous refourguer, nous rappelait il y a peu de ces assauts incongrus ce qu’entendent les Français par  » partenariat privilégié « …




    0



    0
    Tarik ou Chemin
    6 avril 2017 - 14 h 29 min

    Je me suis toujours dit que
    Je me suis toujours dit que le partenariat stratégique de l’Algérie devrait se faire avec la Chine et la Russie sans tomber dans la dépendance totale ! Déjà sur le plan de la coopération militaire c’est une bonne chose puisque la France et les États Unis n’iront pas trop loin avec nous dans ce domaine? contrairement avec la Tunisie et le Maroc. S’il s’avère que nos relations de partenariats avec l’Europe s’avèrent incontournables, il vaut mieux traiter directement avec l’Allemagne qui dirige et écrase toute l’économie de l’union Européenne. Il ne faut plus négocier avec la France, car ce pays se contrefiche de l’Algérie. Nous sommes le dernier de ses soucis puisqu’elle choisi son camp du côté du Maroc et Israël ! La France est hypocrite avec nous et les rapprochement qu’elle opère avec l’Algérie sont strictement sécuritaire ou pour trouver un débouché à ses produits agricoles ! Hollande est un exemple frappant de cette politique. Il est un des présidents français qui a un mépris viscéral envers nous. Grand hypocrite ce Hollande, avec sa clique Walls, Fabius et le Drian pour ne citer que ceux là !




    0



    0
    BabElOuedAchouhadas
    6 avril 2017 - 14 h 27 min

    Ouffff enfin, Sellal à eu le
    Ouffff enfin, Sellal à eu le courage de dire tout bas ce que 40 millions d’Algériens disaient tout haut et depuis belle lurette.




    0



    0
    Tin-Hinane
    6 avril 2017 - 14 h 14 min

    Il n’est pas très convaincant
    Il n’est pas très convaincant M. Sellal peut-être n’est il pas bien convaincu lui même ! franchement quels investissements attendre d’un pays ruiné comme la France, les français eux mêmes sont à la recherche d’investissements. C’est que ça coute cher la guerre et la france est sur plusieurs fronts et le pire pour les français c’est qu’ils se sont engagés dans des guerres perdues d’avance.




    0



    0
    nas
    6 avril 2017 - 14 h 00 min

    La France ne veut pas que l
    La France ne veut pas que l »Algerie de developpe. I faut compter sur soi et s’ouvrir a d’autres pays. Il faut remplacer le francais par l’anglais comme langue etrangere car ce dernier est plus repandu dans le monde.




    0



    0
    MELLO
    6 avril 2017 - 13 h 54 min

    Enfin un constat juste , un
    Enfin un constat juste , un constat véritable d’une dénonciation d’une relation qui n’est en réalité unilatérale, politiquement parlant. La France , tout comme notre pays, n’ont en réalité que des relations purement hypocrites, ne s’affirmant que par des intérêts mutuels. Des intérêts MUTUELS ? Oui, dans le domaine politicien, dans le domaine bureaucratique qui permettent aux uns et autres d’asseoir leur pouvoir sur leur sociétés. Pour la France, c’est la gestion du terrorisme, pour l’Algérie c’est la gestion de la société. Prétendre avoir des investissements Français en Algérie, c’est croire à l’existence du père Noël. Plus généralement, nous avons remarqué que les anciennes colonies Françaises pataugent encore dans le sous-développement, alors que les anciennes colonies Anglaises sont en voie de développement.




    0



    0
    MASSI
    6 avril 2017 - 13 h 38 min

    Vous rêvez Mr Sellal comme
    Vous rêvez Mr Sellal comme tous vos amis politique …………..rien ne s’octroie tout se mérite …………aucun pays ne viens investir chez l’autre sans intérêt …….. et chez vous vous ne savez que quémandez ………..créer d’abord de la richesse et ensuite vous verrez si les autres ne se bousculeront pas chez vous……….alors continuez a réguler votre grand bazar pour le plus grand bonheur de ceux qui déverses leur marchandise de pacotille ……….au détriment de la richesse que possède ce pays que vous avez ruinées …………..Pauvre peuple vivant sous dictat .




    0



    0
    Sens...
    6 avril 2017 - 13 h 29 min

    S’il est avéré qu’il y a « une
    S’il est avéré qu’il y a « une tendance baissière » des investissements français en Algérie, c’est que les Français préparent une guerre contre l’Algérie via leur jouet Momo 6 ! Alors il faut « investir » en sens inverse, se préparer à faire d’une pierre deux coups, anéantir leur Momo, et rendre La Tour Eiffel infréquentable, ce sont de très mauvais élèves comme aurait dit Giap, ils ont besoin d’une ultime punition ! Dommage, mais un taré est un taré !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.