Le plan de Sellal pour maîtriser les prix des fruits et légumes

Aujourd'hui à Djelfa, Sellal propose son plan pour juguler la crise des prix. New Press

De Djelfa, terre de l’élevage ovin, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, annonce que le gouvernement met en place son plan pour contrer l’inflation et maîtriser le prix des fruits et légumes.

Reconnaissant que la flambée que connaissent actuellement certains légumes comme la pomme de terre et la plupart des fruits est essentiellement due à la spéculation, Abdelmalek Sellal assure que la production agricole est en nette amélioration et couvre largement les besoins du marché. «La commercialisation des fruits et légumes en Algérie demeure otage de l’inflation induite par la spéculation, en l’absence de marchés de gros dont le rôle est important en termes de régulation des prix des produits agricoles et de disponibilité de la production agricole tout au long de l’année», a-t-il affirmé, précisant que «les marchés de gros mettent un frein à l’inflation et assurent la disponibilité des fruits et légumes tout au long de l’année».

Ainsi, le Premier ministre a demandé aux autorités locales d’accélérer la réalisation de ces infrastructures qui jouent le rôle de régulateur de la production et de la commercialisation des produits agricoles. Mais le gouvernement ne va pas se limiter à cette mesure relative à l’élargissement et le renforcement du réseau de distribution des produits agricoles. Le Premier ministre a indiqué qu’il y a aussi des actions qui visent à encourager la production nationale des produits agricoles mais aussi du lait. Pour certains produits, notamment la pomme de terre, Sellal parle d’une vision qui vise carrément l’exportation.

Le Premier ministre cite dans ce sillage les grands projets lancés à Djelfa, Aïn Defla et Constantine pour la production de lait frais et de poudre de lait, actuellement importée à coups de centaines de millions d’euros. Ces projets permettront de réduire ainsi cette facture d’importation en poudre de lait à partir de 2019. Sellal fait état de facilitations qui seront accordées aux agriculteurs désirant investir dans ce type d’activités agricoles, acquisition de terres et octroi de crédits compris. 

Sonia Baker

Comment (32)

    Lghoul - pas le dangereux !
    12 avril 2017 - 14 h 44 min

    Depuis quand cette équipe de
    Depuis quand cette équipe de rentiers et de mageurs/dormeurs a un « plan » quelconque pour quoi que ce soit ?
    Les plans doivent etre établis pour déveloper le pays et créer des emplois quand le pétrole frolait les 150 dollars. Mais a cette époque notre chakib l’intrépide faisait la pluie et le beau temps et les 2 ou 3 amar faisaient la chaine dans les aéroports pour acquerir des logements a paris et ailleurs. Maintenant il est trop tard car il n’ya plus de fric et depuis 1999, vous n’avez fonctionné qu’avec de l’improvisation et le culte de la personalité. Après 18 ans de saccage et d’idolatrie, nous sommes en 2017 et vous nous parlez encore de patates, de bananes, de lait en poudre et surtout commencez a parler du couffin du Ramadan pour bienot comme si vous parliez a des mendiants ! Quelle équipe professionelle ! Une honte sur toute la ligne dans un pays jadis FIER et la tete HAUTE !




    0



    0
    Anonymous
    12 avril 2017 - 8 h 48 min

    Alors, justement « le Premier
    Alors, justement « le Premier Ministre cite les grands projets lancés à Delfa, Aïn Delfa et Constantine pour la production de lait, etc… »Bon nous sommes au courant. Mais qu’en est-il vraiment de ce projet à ce jour ? C’était le moment de faire le point. Tout le reste le sait qu’on importe ce n’est pas la peine de nous le rappeler à tout moment. Ce sont les informations sur les étapes de la concrétisation et de la réalisation qui importent. Le reste ce sont des paroles en l’air qui montrent en définitive une certaine impuissance à mettre en place une réelle politique économique dans ce pays.




    0



    0
    Anonymous
    11 avril 2017 - 19 h 27 min

    Sellal. Nous avons compris la
    Sellal. Nous avons compris la France et les et et unis avec la complicité de nos dirigeant médiocre oui médiocre .partez partez partez partez l Algérie n est pas votre pays .vous jouez avec la dignité du peuple vous avez bafouée nos valeurs .demissionnez le peuple vous pardonnera si vraiment vous avez l Algérie dans vos coeurs partez




    0



    0
    Samira
    11 avril 2017 - 14 h 47 min

    On les maitrise avec un
    On les maitrise avec un compte offshore, de prederence au panama !
    Avec toute la corruption leur collant dessus comme leur ombre, ils osent parler ou meme montrer leur face. QUI LES CROIRA ?




    0



    0
    Anonymous
    11 avril 2017 - 14 h 14 min

    Au lieu d’investir 3
    Au lieu d’investir 3 milliards d’euros dans une mosquée, il fallait les mettres dans l’agriculture, c’est ce que le pays avait besoin dans l’urgence pour son peuple. Mais vous,vous prenez pour des pharaons.




    0



    0
      Anonymous
      11 avril 2017 - 17 h 46 min

      Arrêtez avec les mensonges La
      Arrêtez avec les mensonges La mosquée c’est moins d’1 milliard de dollars quand à l’agriculture vu les bras cassés et les voleurs importateurs ,l’Algérie est obligée de faire appel aux américains et autres pays du Golf pour nourrir ses tubes digestifs .




      0



      0
    People
    11 avril 2017 - 13 h 53 min

    C’est vraiment une comédie de
    C’est vraiment une comédie de très mauvais gout qui est en train de se jouer devant nos yeux ébahis par tant d’incompétence et d’infantilisme de la part de nos élites politiques.
    Un premier ministre qui parle d’un plan pour la pomme de terre,la tomate,le lait;etc.comme quelqu’un qui a découvert le fil a couper le beurre,et cela après avoir dilapide plus de mille milliards de dollars dont une bonne partie se trouve dans des comptes offshore ou a été troqué contre de l’immobilier a Paris,Genève ou ailleurs.
    Est ce qu’ils croie que le peuple de 2017 est naïf a ce point pour croire a leurs balivernes ?
    Secouez vous,réveillez vous,nous somme au vingt et unième siecle,le temps de SANDOUK ATTADAMOUN est révolu.




    0



    0
    Anonymous
    11 avril 2017 - 13 h 03 min

    Ce n’est pas le plan qu’il
    Ce n’est pas le plan qu’il faut . Le plan qu’il faut est celui qui puisse vous faire partir le plus tôt possible pour insuffisance professionnelle.




    0



    0
    Bouiwida
    11 avril 2017 - 12 h 24 min

    Je conseille à tous le monde
    Je conseille à tous le monde d’aller voter et Monsieur Sellal sera trés content bien sur et après il résoudera tous les problèmes de la chèreté de la vie des Algériens. Si sa ne marchera pas dans ce Mandat (2017 – 2022) pas de problem sa se résoudera le Mandat suivant si non celui d’aprés et la revolution continue.
    ATTAS ATTAS MEZZAL EL HALL chère PAUPLE ALGERIEN.




    0



    0
    Anonymous
    11 avril 2017 - 11 h 39 min

    VOUS NE MAITRISER PLUS RIEN
    VOUS NE MAITRISER PLUS RIEN DE RIEN .VOUS FAITES N IMPORTE QUOI DEPUIS DES ANNEES A FORCE D ACHETER LA PAIX SOCIAL AVEC L ARGENT DE LA FUTUR GENERATION .METTRE A LA RETRAITE DES CENTAINES DE MILLIERS DE PERSONNES DE 35 ET 40 ANS ET ENSUITE NOUS FAIRE PAYER LA NOTE.LA VALEUR TRAVAILLE N EXISTE PAS .LE LABEUR NE PAYS PAS .C UN PAYS A COSTUME CRAVATE POUR COROMPU ET FRITE OMELETTE.




    0



    0
    lhadi
    11 avril 2017 - 10 h 36 min

    Mettre un peu de Baume sur
    Mettre un peu de Baume sur les plaies ou un pansement sur une jambe de bois n’a jamais été un critère de crédibilité. Le peuple d’Algérie doit endiguer le torrent de démagogie qui ne répond ni aux questions ni aux interrogations. La vérité est telle que l’Algérie marche à l’envers. Comment, dans ces conditions, peut-elle lutter contre la stagflation : c’est-à-dire une croissance nulle ou faible accompagnée d’une forte inflation et d’un taux de chômage élevé. Il faut donc la remettre à l’endroit. Au jour d’aujourd’hui, la république Algérienne démocratique et populaire est devenue une république de copains et de coquins; une armée mexicaine. A titre d’exemple, le président du patronat algérien s’arroge le droit des prérogatives ministérielles, pour ne pas dire de ministre de l’économie et, cela au mépris de la loi fondamentale de la république Algérienne. Dans notre pays, faire de l’existence de tel procédé ne peut que retarder l’avénement d’une Algérie d’abondance plus juste, plus solidaire, plus apaisée; d’une Algérie forte de la confiance du soutien que lui vaudra dans le pays. C’est pourquoi, je plaide en faveur d’un régime démocratique avancé et demain pour construire le socialisme libéral, qui désigne un libéralisme économique à sensibilité sociale, adapté au capitalisme. Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
    Djamel BELAID
    11 avril 2017 - 10 h 21 min

    L’exportation de produits
    L’exportation de produits agricoles algériens est une fausse bonne idée. Nous sommes un pays semi-aride et aride, aussi nous n’avons pas vocation à nourrir les Européens.
    Produisons pour le marché national. Sachons stocker ou transformer les surplus. Diversifions les cultures afin d’éviter les surplus.
    Djamel Belaid. Ingénieur agronome.




    0



    0
    CHIBL
    11 avril 2017 - 8 h 10 min

    Un premier ministre qui parle
    Un premier ministre qui parle de fruit et légumes, on ne voit ça que dans les pays sous développés, depuis 62 vous nous parler de pomme de terre et de lait que vous n’avez jamais pu réglé.L’année prochaine il va nous dire la meme chose,TBAHDILA




    0



    0
    Rascasse
    11 avril 2017 - 7 h 47 min

    c’est l’école les
    c’est l’école les associations et les organisations syndicales qui doivent inculquer le patriotisme économique aux algériens à savoir : consommer locale , ne pas acheter là contrefaçons et bouder les marchés informels et les marchands ambulants, l’état ne fait rien pour et se contente de cautériser une jambe de bois à travers son semblant de lutte contre l’informel par la batterie de lois inapplicable une sorte de poudre dans les yeux et fuite en avant, il n y’a aucune volonté sauf les paroles, et pourtant la chose est très simple




    0



    0
    REBELLE
    11 avril 2017 - 7 h 41 min

    Ils n’ont pas pu maîtriser
    Ils n’ont pas pu maîtriser les prix des fruits et légumes et ils parlent de réforme économique. A suivre.




    0



    0
    Marché de detail
    11 avril 2017 - 7 h 30 min

    Il faut commencer par
    Il faut commencer par organiser le marché de detail où le citoyen est truandé chaque jour en commançant par la liberation des couloirs de circulation obstrués par l’achallandage sauvage,puis rendre obligatoire la visibilité du pesage que les vendeurs s’ingénient à cacher aux clients ,puis reprimer l’escroquerie en rendant obligatoire le self service dans le choix des fruits et legumes achetés,concernant les viandes c’est plus dramatique parcequ’il faut interdire l’emploi des conservateurs trés nocifs à la santé systematiquement employés dans les viandes hachées prealablement préparées .




    0



    0
    Sid Ahmed
    11 avril 2017 - 6 h 08 min

    Pour faire oublier les
    Pour faire oublier les déboires aux algériens, il parle d’exportation. On ne peut cacher infiniment le soleil avec un tamis. Cesser de vendre du vent à vos concitoyens.




    0



    0
    Anonymous
    11 avril 2017 - 3 h 39 min

    monsieur;sellal rendez nous l
    monsieur;sellal rendez nous l’argent détourner appartiens aux citoyens algériens;mais pour le reste en sont chargent;vous l’emportez pas avec vous dans vos tombes;vous serez juger par l’incorruptible le tout puissant




    0



    0
    Anonymous
    11 avril 2017 - 3 h 21 min

    sellal a un plan ??
    sellal a un plan ??




    0



    0
    Anonymous
    11 avril 2017 - 1 h 14 min

    Pour maîtriser les fruits et
    Pour maîtriser les fruits et légumes il faut que la production soit a la hauteur, pour donner l’exemple je demande a tout ce qui sont au gouvernement qui prennent la pioche et la pelle une journée pour donner l’exemple. Ayez ce courage pour apprendre le prix des fruits et légumes vous comprendrez mieux le peuple.




    0



    0
    Anonymous
    10 avril 2017 - 21 h 54 min

    On a fermé les yeux et
    On a fermé les yeux et laisser pourrir les choses que remettre les pendules à l’heure s’avère mission impossible, la gangrène gagne tout le corps, sans compter que les contrôleurs des prix ne font pas leur travail et beaucoup sont de mèche avec ces voyous, laissez la police sévir sans pitié
    Rien ne va plus hélas
    Seule la matraque les remettra vers le droit chemin




    0



    0
    khaznadji
    10 avril 2017 - 21 h 34 min

    réduit a parler d e batata
    réduit a parler d e batata lait et pain pendant que les nations font des projections ur 100 ans avec des plans et des scénarios les nôtres nous fixent sur des objectifs liés au gros intestin reduit à ça




    0



    0
      Anonymous
      12 avril 2017 - 13 h 29 min

      Faut bien manger, non? Et oui
      Faut bien manger, non? Et oui on en est réduit à parler de bouffe, du prix de la bouffe. Tant que t’as rien dans le ventre ton projet c’est pas celui dans 100 ans mais celui de demain et d’après-demain.




      0



      0
    Anonymous
    10 avril 2017 - 21 h 14 min

    Le plan de Sellal pour
    Le plan de Sellal pour maîtriser les prix des fruits et légume
    Les plans se succèdent et se ressemblent sans suites, et sans solutions salutaires, et efficaces pour le pays
    (Incompétences, bricolages, sans rendre des comptes au peuple, sans stratégies, sans visions
    Sans planifications, et fuite en avant solitaire,…..?!)
    En l’abscence d’institutions d’état légales, légitimes , justes, et transparentes issues du peuple marginalisé
    Justice, Transparence, et Démocratie parlementaire à suffrage universel, et à bulletins secrets comme en Europe




    0



    0
    Anonymous
    10 avril 2017 - 19 h 27 min

    UN GOUVERNEMANT DE BATATA

    UN GOUVERNEMANT DE BATATA
    Nous sommes tombes si bas




    0



    0
      Anonymous
      11 avril 2017 - 0 h 08 min

      vous mangez quoi au mokok ?
      vous mangez quoi au mokok ?




      0



      0
    Le Blagueur
    10 avril 2017 - 19 h 10 min

    Le plan de Sellal pour
    Le plan de Sellal pour maîtriser les prix des fruits et légumes….Hata izid nsemouh said, bien sur avec le mot magique INCHALLAH pour ne pas dire jamais




    0



    0
    Anonymous
    10 avril 2017 - 18 h 10 min

    D après le ministre d
    D après le ministre d agriculture a annonce un immence projet Algérie américain d agriculture qui sera livrer en main 2017.monsieur sellal que. Devient ce projet vu combien de millon de dollars deboursser




    0



    0
    anti-khafafich
    10 avril 2017 - 17 h 49 min

    ce n’est pas une question de
    ce n’est pas une question de production et de disponibilité de produits, c’est un problème de mafiosi qui gangrènent la vie des citoyens simples. Je ne dis que ce même citoyen simple est un ange, car s’il avait lui la possibilité il serait des leurs, mais il y a aussi un autre facteur tout aussi important: la justice qu’il faut appliquer sur les mafiosi des prix. Si vous parlez de marches de gros, la aussi vous risquez de mettre le facteur mafiosi en puissance, alors une seule solution : déclarer la guerre aux mafiosi, comment ? c’est votre problème de responsables, mais c’est certain que le citoyen (simple) doit aider l’état de façon patriote…




    0



    0
      Boumediene
      10 avril 2017 - 20 h 31 min

      @anti-khafafich

      @anti-khafafich
      le jour où il y aura des VRAIS patriotes en haut de l’échelle, le peuple suivra SANS LE MOINDRE DOUTE




      0



      0
        anti-khafafich
        11 avril 2017 - 15 h 15 min

        Oui Boumediene, mais d’un
        Oui Boumediene, mais d’un autre coté ne dit on pas : كيفما كنتم يولى عليكم




        0



        0
    Khertoufène
    10 avril 2017 - 17 h 05 min

    Celà fait 18 ans que vous
    Celà fait 18 ans que vous êtes au pouvoir , version Bouteflika donc depuis 1999, ya sidna Sellal et chaque année c’est la même chanson qui revient ! Donc, je vous demande de vous taire surtout de chanter , car vous chanter tous faux et vous ne connaissez même pas la « gamme de do », pourtant si simple !!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.