Zoukh ordonne la démolition d’une partie d’un hôtel de Benbaïbèche

démollition Zoukh bon
Zoukh, le wali d'Alger, prêt à tout pour faire respecter les lois de la République. New Press

Par Hani Abdi Le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a ordonné la démolition des extensions illégales de 29 villas à Staouéli, appartenant à de hauts cadres d’entreprises et institutions étatiques. Selon le journal arabophone Ennahar, Abdelkader Zoukh a également ordonné la démolition d’une partie d’un hôtel appartenant à Tahar Benbaïbèche, ancien secrétaire général du RND et actuellement président d’un nouveau parti dénommé Fadjr El-Djadid.

Les décisions du wali sont motivées par l’absence d’autorisation d’extension et empiètement sur le domaine public. Abdelkader Zoukh a réquisitionné la force publique pour mener cette opération, qui sera suivie par d’autres au niveau d’autres wilayas afin de lutter contre les constructions et les extensions illicites.

Une partie de l’hôtel de Tahar Benbaïbèche est construite sur un terrain appartenant à un particulier et une autre sur un domaine public. Les villas concernées par les décisions du wali d’Alger sont situées sur la rocade sud reliant Zéralda à Alger. Les propriétaires de ces «29 villas» ont effectué des travaux supplémentaires sur des terrains appartenant à l’Etat.

Selon le même média, les surfaces empiétées oscillent entre 200 et 400 m2 par personne. Il est à souligner que les opérations de démolition de constructions illicites sont souvent confrontées à des oppositions farouches, notamment de gens influents qui jouissent de «bonnes connaissances» auprès de hauts fonctionnaires de l’Etat.

H. A.

Comment (10)

    Anonyme
    4 décembre 2017 - 22 h 51 min

    il va connaitre le sort de Tebboune
    grand bravo tout de même
    et que ces salauds payent les frais avec une forte amende, la démolition ne suffit pas




    3



    1
    Anonyme
    4 décembre 2017 - 20 h 09 min

    il a change de parti , on ne change pas du RND ,




    2



    2
    MDAMAR
    4 décembre 2017 - 19 h 47 min

    quelle était la fonction de Benbaibeche pendant le WE avant d’émerger avec le RND à Jijel. faites une petite enquete.




    2



    1
    Anonyme
    4 décembre 2017 - 18 h 36 min

    Zoukh vient de se placer sur une rampe de lancement avec un siège éjectable. Qu’est-ce qui lui a pris de s’attaquer frontalement à la nomenklatura et ses chouchous? N’a-t-il pas retenu la leçon de Tebboune? Super Saïd va lui régler son compte en une fraction de seconde. Nous vivons dans un pays où pour réussir, il faut être hors-la-loi. Tu me fends le coeur, je me vois me lamenter comme l’actrice du film L’Opium et le Bâton: « Ya bni, ya bni ». « Ali Mout wakaf », ce cri a précédé la mise à mort du héros. C’était le temps de la colonisation et …. celà dure toujours, un colon a remplacé l’autre venu d’outre-mer.




    54



    3
      foufi
      4 décembre 2017 - 20 h 28 min

      Il faut bien que quelqu’un le fasse.Bravo Mr Zoukh




      11



      3
        Anonyme
        5 décembre 2017 - 13 h 40 min

        Il faut parfois faire le distinguo entre courage et folie. Tenir tête à la mafia politico-financière qui a pris le pays en otage, relève selon moi plus de la seconde que du premier. Ce qui me fera changer d’avis, c’est lorsque le peuple se soulèvera pour dire « Barakat! »




        0



        0
    elhadj
    4 décembre 2017 - 18 h 00 min

    que demande le peuple une justice impartiale,une application rigoureuse des lois de la republique,une seul collège de citoyens sans distinction ni parti pris afin de réinstaurer la confiance envers les institutions étatiques pour préserver les interets de la collectivité nationale. espérons que cet exemple de M ZOUKH sera exploite a bon escient et mis en oeuvre au niveau des autres entités administratives du pays et que tous les biens détournés a des fins personnelles soient récupérés notamment et entre autres le club des pins et ce quelle que soit la position des mis en cause .le pays et le peuple ont besoin dans l immédiat d une justice impartiale,d une application stricte des lois,d une lutte sans répit contre toutes les formes de dépravation.




    27



    0
      Anonyme
      4 décembre 2017 - 21 h 53 min

      Y’a El hadj ,il ya déjà 2 collèges,ceux qui ont droit à c résidences d’état,et les autres. Quand le club des pins a été construit du temps du grznd BOUMEDUENE il etzit ouvert au public.




      4



      1
    n importe quoi
    4 décembre 2017 - 17 h 22 min

    Domaine public vous avez bien dit domaine public .Mais sur quelle planète vivez vous en Algérie le domaine public n’existe pas il existe un immense terrain que les gens bien intentionné et qui ont rendu des services importants à l’Algérie se partagent suivant la nature du vent ouest ou est ?
    Le jour où il y aura un véritable Etat qui récupère les rues cédées à la mafia et aux racketteurs du stationnement là on dira ah oui il y a un état c est le domaine public je crois
    tous les rez de chaussées des cités construites depuis 1980 sont squattés et les ‘ extensions  » sont légions ah ceci n’est pas du domaine public alors chiche récupérez ces surfaces qui vont au delà des surfaces vendues vous n’êtes que des incapables et vous pissez dans du sable qui est du domaine public mais pas au club des ,,,ns
    Alors chante canari chante




    15



    1
    salim
    4 décembre 2017 - 17 h 17 min

    Ils sont hauts fonctionnaires magouilleurs et voleurs, bel exemple que vous donnez là. La meilleure pour l’autre, responsable d’un parti politique.
    Ces gens là une fois au pouvoir que feront ils, car tout sera à leur merci, à leur disposition, sous leurs ordres, institutions et pouvoir de décision.




    16



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.