Le président Bouteflika décerne des médailles de l’Ordre du mérite à des personnalités nationales

Une marée humaine avait accompagné Amar Ezzahi à sa dernière demeure. New Press

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a décerné des médailles de l’Ordre du mérite national au rang d’Athir et d’Achir à des hommes de lettres, de l’art, des chercheurs et des académiciens, selon des décrets présidentiels publiés dans le Journal officiel n°20. En effet, selon le décret présidentiel du 28 mars 2017 portant attribution de la médaille de l’Ordre du mérite national au rang d’Athir à titre posthume, le président Bouteflika a décerné cette médaille à Boualem Bessaïh, homme de lettres et écrivain.

Le président Bouteflika a décerné également la médaille de l’Ordre du mérite national au rang d’Achir à titre posthume, selon un autre décret présidentiel, à Abderrahmane Hadj Salah, académicien et chercheur linguistique, Abou Laid Doudou, écrivain, traducteur et académicien, Nabhani Kribaâ, philosophe et penseur, Cheikh Bouamrane, philosophe, penseur et académicien, Mouloud Mammeri, penseur, écrivain et anthropologue, Chaâbane Ouahioune, écrivain et romancier, Djamel Amrani, poète, Brahim Beladjrab, artiste et chercheur en patrimoine, Amar Aït Zaï (Amar Ezzahi), artiste populaire, Tayssir Akla, musicien et artiste, Ahmed Ben Bouzid (Cheikh Attalah), artiste et homme de théâtre, Mohamed Salim Riad, réalisateur cinématographique, Hadj Rahim, réalisateur cinématographique et à Mmes Yamina Mechakra, écrivain et chercheur universitaire, et Baya Mahieddine (Fatma Hadda), artiste peintre.

Le chef de l’Etat a aussi décerné la médaille de l’Ordre du mérite national au rang d’Achir à El-Cheikh Saïd Kaabache, savant et exégète du saint coran, Abdelmadjib Meskoud, artiste, Houari Blaoui, artiste, Akli Yahiatene, artiste, Mounir Bouchenaki, expert en archéologie, Lounis Aït Menguellet, poète et artiste, Mohamed Lamari, artiste, Larbi Dahou, écrivain et poète, Mohamed Salah Sedik, écrivain, Choukri Mesli, artiste plasticien, Nacerddine Saïdouni, historien, Mohamed Abou El Kacem Khemar, poète, et Fadhel Noubli, musicien, ainsi que Mmes Hasna El Bacharia, artiste, et Djouher Amuis Ouksel, écrivain et éducatrice.

Ce décernement intervient conformément à la Constitution notamment ses articles 91 (6 et 10) et 143 (alinéa 1er), à la loi n 84-02 du 2 janvier 1984 portant création de l’Ordre du mérite national et au décret n 84-87 du 21 avril 1984 modifié et complété portant organisation et fonctionnement du Conseil de l’ordre du mérite national.

R. C.

Comment (16)

    Salma Doudou
    14 avril 2017 - 8 h 10 min

    Salam, je viens d’apprendre
    Salam, je viens d’apprendre par une personne que mon père a obtenu une médaille de l’ordre du mérite, je suis stupéfaite et surprise qu’aucun membre de la famille ait été informé! Cette médaille ne doit-elle pas être remise à la famille du défunt?
    S. Doudou, fille d’Aboulaid Doudou




    0



    0
    KARITHA
    13 avril 2017 - 10 h 09 min

    JE N’ARRIVE PAS A COMPRENDRE
    JE N’ARRIVE PAS A COMPRENDRE CE QU’IL A DONNE MESKOUD A LA CULTURE DIRE AU CHAABI, ALORS

    SAMBOUDJI, Fatiha BERBER, LERARI (Kaci Tizi Ouzou), Larbi ZEKKAL,Hamza FEGHOULI, SISSANI, Rachid FARES, Arezki RABAH, Ouardia HAMITOUCHE, Athmane ARIOUET ETC….. ONT DONNES PLUS, SAUF SI?????




    0



    0
      62=El Bandia
      13 avril 2017 - 13 h 18 min

      ….et surtout MATOUB LOUNES
      ….et surtout MATOUB LOUNES le cauchemar des criquets mercenaires venus des frontières ouest




      0



      0
    Tinhinane
    13 avril 2017 - 0 h 16 min

    Puisque on retrouve le chemin
    Puisque on retrouve le chemin des personnalités/intellectuels algériens…Il nous reste à protéger notre patrimoine culturel des pirates/voleurs marocains.

    Une marocaine ( ABIR) a chanté une chanson Algérienne à l’émission de Arab got talent. Elle a chanté une chanson Algérienne Style Andalousie. Sans scrupule, cette marocaine dit qu’elle est venue présenter la culture de son pays.Mais elle a oublié de mentionner que la chanson est Algérienne.
    Il parait qu’elle se prépare pour chanter une chanson RAI qu’elle collera au Maroc bien sûr.

    L’Algérie doit trouver une solution pour ce pillage culturel de la part des hallucinées marocains. STOP AU VOL !!




    0



    0
    Kahina
    13 avril 2017 - 0 h 08 min

    L’Algérie retrouve la vue !!

    L’Algérie retrouve la vue !! Elle voit ses enfants !!

    Nous avons assez applaudi les autres, sans qu’ils le méritent…..BASTA!!




    0



    0
    Anonymous
    12 avril 2017 - 20 h 08 min

    Tant mieux pour ceux qui sont
    Tant mieux pour ceux qui sont encore de ce monde. Quant à ceux qui ne le sont plus ( Allah yarhamhoum) ils n’en ont rien à foutre.




    0



    0
    BISKRA
    12 avril 2017 - 15 h 38 min

    Bonjour,

    Bonjour,
    J’encourrage ses initiatives et la reconnaissance de l’État Algérien à ses enfants mais je regrette que sur la liste n’existe pas des chercheurs scientifique dans le domaine médicale (Hôpitaux publiques ou militaires), technologique (Universitaire ou privé (exemple HBtechnolgie)) et scientifique(Botanique(conservation des espèce), R&D).
    L’université Algérienne possède des chercheurs scientifiques qui sont restés ou bien d’autre qui font des mi-temps entre l’Algérie et l’étranger.
    Nous espérons que d’autre récompenses dans ce sens vont être publié.
    Personnellement, je suis pour la méritocratie.




    0



    0
    Rayés El bahriya
    12 avril 2017 - 7 h 33 min

    Il fallait leur rendre
    Il fallait leur rendre hommage de leur vivant pour les vrais
    Artistes bien sûre. Ils étaient malades et appauvri de leur
    Vivant.
    Aujourd’hui le pouvoir ingrat et negationniste les édulcores
    Pour mieux se les en servir.
    À bon entendeur salut.




    0



    0
    Anonymous
    11 avril 2017 - 22 h 52 min

    LOL
    LOL




    0



    0
    Anonymous
    11 avril 2017 - 22 h 48 min

    lol
    lol




    0



    0
    Anonymous
    11 avril 2017 - 22 h 36 min

    La récompense divine – l
    La récompense divine – l’essentielle, et….. l’éternelle :
    Allah yarhamhoum, wa Allah yarzoukouhoum les morts, et les vivants !
    C’est le meilleur des hommages qu’il soit !




    0



    0
    GO
    11 avril 2017 - 8 h 11 min

    bravo Bouteflika ! bonne
    bravo Bouteflika ! bonne chose … Traditions nationalistes à encourager




    0



    0
    RAYES EL BAHRIYA
    10 avril 2017 - 20 h 23 min

    ET LES GRANDS POETES KABYLES
    ET LES GRANDS POETES KABYLES , EU SI MOUHAND OUMHAND , BOULIFA , ET MOHAND OUARAV
    BOUSSAAD , FEU MATOUB LOUNAS ? ILS ONT ÉTÉ IGNORÉS PAR CE POUVOIR AVEUGLE .
    TRISTE PAYS QUI NE PEUT PAS DECERNER PLUS DE 101 MEDAILLES PAR UN PRESIDENT DE LA
    REPUBLIQUE,.
    PAYS SANS MEMOIR ET UN PAYS MORT




    0



    0
      Anonymous
      11 avril 2017 - 4 h 21 min

      Je croyais que les kabyles
      Je croyais que les kabyles montagnards n’étaient, à tes yeux, que des traitres potentiels? Ou tu t’es finalement donné la peine d’ouvrir un livre depuis le mois passé, monsieur le citadin civilisé?




      0



      0
        Anonymous
        11 avril 2017 - 5 h 01 min

        c’est la sale race de
        c’est la sale race de sionomokokos, avec l’un ou l’autre pour monter l’an contre l’autre




        0



        0
      mohamed
      12 avril 2017 - 13 h 06 min

      il y a aussi d’autres
      il y a aussi d’autres artistes tel : que Farida SAMBOUDJI, Fatiha BERBER, LERARI (Kaci Tizi Ouzou), Larbi ZEKKAL,Hamza FEGHOULI, SISSANI, Rachid FARES, Arezki RABAH, Ouardia HAMITOUCHE, Athmane ARIOUET et d’autres




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.